[Pontivy, sam 19 déc] Contre les idées de l'extrême-droite, Manif pour une Bretagne ouverte et solidaire !

Mis a jour : le lundi 11 janvier 2016 à 21:13

Mot-clefs: Immigration/sans-papierEs/frontieres Racisme antifascisme
Lieux: pontivy

Face aux exactions d'Adsav le 14 nov dernier, Manifestation pour une Bretagne ouverte et solidaire !
Pontivy - 19 décembre 14h - square Lenglier
(derrière la mairie)

A propos des violences fascistes à Pontivy le 14 novembre 2015.

Pontivy_19dec2015-medium

Contre les idées de l'extrême-droite !

Le 14 novembre dernier, au lendemain des attentats meurtriers de Paris, l'extrême droite la plus radicale a manifesté à Pontivy contre l'accueil des réfugié.e.s.

Les slogans haineux ont vite dérivé de « Dehors les immigré.e.s » à « À mort les immigré.e.s ». Des personnes ont été passées à tabac, menacées et poursuivies jusque dans les commerces, pour avoir réagi par des slogans de solidarité ou simplement à cause de leur couleur de peau... Le cortège s'est déplacé jusqu'au Centre d'accueil des demandeurs d'asile. Que serait-il arrivé si celui-ci n'avait pas été vide ?

Le principal instigateur de ces exactions est le parti « Adsav », qui s'affirme nationaliste breton. Mais cet aspect « breton » n'est qu'une coloration de leur idéologie, dont le fondement est avant tout xénophobe.

Cette peur de l'étranger s'insinue bien au-delà de petits groupes radicaux,
avec le développement du FN et une grande part du spectre politique qui en reprend les idées. Et les violences qui en découlent sont bien réelles, comme le montre par exemple l'incendie volontaire d'une salle de prière musulmane à Loudéac dans la nuit du 28 au 29 novembre.

Le samedi suivant les violences à Pontivy, 120 personnes se sont réunies au Palais des Congrès pour réfléchir à une réponse à de tels actes, afin qu'ils ne se reproduisent plus. Un soutien aux victimes s'est organisé et des questions ont été posées concernant l'attitude des autorités. Il a de plus été décidé qu'un événement festif et pacifique était la réponse la plus adaptée face au déferlement de la haine, pour rappeler que :

- Les extrémistes religieux qui ont perpétré les attentats de Paris auront gagné s'ils sont la cause d'un repli sur soi identitaire. Ils perdront si nous montrons notre solidarité avec tous/toutes celles et ceux qui souffrent de cette violence aveugle, d'où qu'ils/elles viennent.

- Si la peur nous plonge dans une spirale sécuritaire, il n'y aura plus de libertés à défendre contre les fascismes religieux ou identitaires.

- La culture bretonne n'a rien à voir avec les fascistes. Les breton.ne.s ont été pour beaucoup des réfugié.e.s économiques en France, en Amérique ou ailleurs. Les artistes
qui font vivre la culture bretonne l'enrichissent en la métissant.

Manifestation pour une Bretagne ouverte et solidaire !
Pontivy - 19 décembre 14h - square Lenglier
(derrière la mairie)

Liste des organisations qui nous ont fait part de leur soutien jusqu'à maintenant :

Associations : ATTAC56 / ATTAC56 Muzillac / DAL56 / DAL35 / AI'TA ! / Armor Aktion / Gast / Citoyens contre le FN / La Ligue des Droits de l'Homme / Jerald Ar Gov / Breizh Europa

Syndicats : UD-CGT-56 / FSU56 / CNT interpro-Brest / Solidaires 56 / SLB 35

Organisations politiques : PCF56 / NPA35 / Ensemble 56 ! / PG56 / République et Socialisme 56 / gauche indépendantiste (Bretagne en lutte) / UDB / Choisir nos régions

Email Email de contact: pondienlutte_AT_gmail.com

Commentaire(s)

> Une AG maintenue

La manifestation est interdite, mais contrairement à ce qui a été dit, tout n'est pas annulé : Un rassemblement donnant lieu à une assemblée générale est maintenu.

Au même rendez-vous qu'annoncé jusqu'à présent, nous nous retrouverons pour discuter et imaginer la suite de la lutte contre la haine et l'intolérance, dans une ambiance toujours festive et ouverte.

Les membres du collectif pontyvien et leurs soutiens sont partagés. Reste à chacun-e de prendre sa décision.

> grande assemblée antifasciste

La manifestation de demain, samedi 19 décembre, à Pontivy contre la xénophobie suite aux violences du groupuscule d'extrême-droite Adsav est interdite par la préfecture !

Au motif qu'il y a le marché de Noël dont la sécurité ne serait pas garantie (alors que le collectif local appelant à cette mobilisation avait prévu un parcours qui ne passait pas dans les rues du dit marché !) et que c'est... l'état d'urgence !

Sachez aussi qu'il y a un appel émanant des milieux racistes d'extrême-droite qui prétend contrer la mobilisation contre la xénophobie.

Néanmoins une partie du collectif local initiateur de l'appel maintient un rassemblement (et non une manifestation), Square Lenglier (derrière la mairie), pour en faire une grande assemblée antifasciste, occasion de discuter collectivement des événements en cours et de l'état d'urgence, dérive autoritaire et policière. Rendez-vous à 14h00.

La préfecture et la mairie, faisant le jeu une nouvelle fois de l'extrême-droite, ont bien manœuvré pour empêcher une déambulation qui s'annonçait massive et festive. Vive leur front républicain, hein ?!

Leurs avancées sont faites de nos reculs.

Le groupe libertaire Lochu (Vannes) sera donc au rendez-vous à Pontivy pour cette assemblée antifasciste de discussion et de résistance à tous les autoritarismes. Au plaisir de vous y retrouver !

> retours sur la manif

Pour les retours sur la manif : https://nantes.indymedia.org/articles/32781