Comme tombés du ciel

Mis a jour : le vendredi 20 novembre 2015 à 12:43

Mot-clefs: Guerre
Lieux:

Ce ou cet(te) article a été refusé d'après la charte. Un commentaire explique les raisons de ce refus.

Qu’ils soient « modérés » ou « extrémistes » : Contre tous les dieux, contre tous les maîtres

Comme_tomb_s_du_ciel_4p-medium
Comme tombés du ciel 4p

13 novembre, 2015, quelques fous de dieu descendent de leur ciel sur Paris pour tirer dans des foules et massacrent environ 130 personnes. Quelques jours auparavant, deux d’entre eux se sont fait sauter dans un quartier chiite de Beyrouth, tuant plus de 40 autres. Quelques semaines plus tôt ils explosent dans une manifestation à Ankara, provoquant 102 morts. C’est de la terreur. Même les plus endurcis se sentent poussés à avouer que, en fait, ils ont peur. Peur d’être au mauvais endroit au mauvais moment la prochaine fois que ça arrivera. Peur de perdre un proche pour une mort si fortuite. Même si on a du mal à l’avouer, l’État n’est pas le seul terroriste qu’il y ait. Il y en a d’autres.

Après les attentats de Paris, tout l’éventail des déclarations politiques s’est fait jour. C’est la guerre, les représailles seront impitoyables, l’état d’urgence, nouvelles mesures sécuritaires, l’union nationale. Tout cela est déjà devenu banal. Il en va de même pour les indignations, les protestations et les communiqués issus des milieux libertaires et gauchistes qui sont maintenant indissociables d’un tel genre de tragédie. Solidarité, crainte des pogroms anti-musulmans et anti-arabes, montée de l’extrême droite… Il y a une part de vérité dans tout cela, même si la tonalité et le niveau de réflexion ne font que ressembler à ceux du pouvoir.

Chaque petite groupuscule, chaque organisation se pressant en vautours à sortir une déclaration. Comme si ça importait de balancer leurs sigles dans nos gueules, comme si ça importait de dire tout ce qu’on a entendu plusieurs milliers fois. Comme s’il s’agissait d’autre chose que d’un geste politicien et opportuniste, pour rameuter des adeptes grâce à une tragédie, peu importe si c’est fait consciemment ou non. Les compagnons nous poussent, nous encouragent chaque fois à garder notre sang froid, à prendre le temps de réfléchir, de ne pas se hâter à tirer des conclusions. Bon, donnons nous du temps pour réfléchir, pour nous poser la question d’où viennent ces événements horribles, quelles sont leurs causes, comment est-ce qu’on pourrait les combattre.
Et à quoi bon alors ? Qu’est-ce qu’on a à raconter après ces moments de réflexion ?

La CGA de la région parisienne, par exemple, nous dit que « [l]es massacres de Paris commis par les fascistes religieux de Daesh sont la conséquence des politiques guerrières et impérialistes des grandes puissances politiques du monde au Proche-Orient depuis une bonne dizaine d’années ». La CNT aussi nous explique pourquoi les malheureux ont été tués : parce qu’ils se trouvaient « sur le chemin des assassins de Daesh qui a décidé d’étendre le conflit du Moyen-Orient sur le sol français, cette guerre à laquelle l’Etat français participe activement ». C’est tout pour la réflexion, merci pour votre attention, on peut passer aux pétitions de principes.
Bref, les attentats ont eu lieu pour des raisons géopolitiques. Bref, pour des affaires d’hommes en cravates. Rien à voir avec ces mecs misérables qui sont petit à petit devenus des fous d’Allah prêts à massacrer ceux et celles qui ne les supportent pas. Rien à voir avec les individus qui ont pris la décision de porter des armes, de les utiliser contre n’importe qui et de se faire sauter pour envoyer en enfer autant de gens que possible, assurant leur passage au paradis. Eux, les fous de dieu, ils sont tombés du ciel.

Mais l’histoire n’est elle qu’une affaire de « processus », de conditions objectives ? Mais les individus n’ont-ils aucune place dans tout cela ? Mais les individus, munis d’armes de guerre et de ceintures explosives, qui ont tués tous ceux et toutes celles qu’ils ont pu tuer ces derniers jours, n’ont-ils vraiment rien à voir dans tout ça ?

Si la question vous paraît trop complexe, vous n’avez qu’à relativiser, nous expliquer que Daesh et la république sont de même nature et de même fonction, que c’est la guerre, et qu’« on » l’avait bien cherché, que l’État est le seul terroriste, que l’employé de la CAF qui vous a coupé le RSA provoque la même terreur que quelques Amoks transits par leurs kalachnikovs. Que la religion n’a rien à voir dans tout ça ou presque. Puis nous sortir vos analyses automatiques, déjà « valables » en 1871, probablement toujours valables en 2071. Puis continuez comme ça, de toute manière la vérité est de votre coté, vos idéologies confinent à la science.

Il paraît que Daesh est d’une autre opinion. C’est vrai, les frappes en Syrie étaient invoquées par ses soldats, et dans le communiqué qui est sorti. Tout cela on le sait. Mais cela n’explique pas pourquoi et comment ces individus se sont justifiés, pour eux-mêmes, une telle violence contre des gens qui ne donnent pas d’ordres à des militaires, qui ne pilotent pas des avions de guerre, qui ne savent même pas tirer, mais qui sont tout simplement allés boire un coup avec des amis, voir un concert d’un groupe de rock, un match de foot, ou même qui ne faisaient que passer par hasard. Et bah Daesh nous explique ce que la CGA-RP et la CNT (et tant d’autres) n’expliquent pas : Paris, c’est-à-dire ses simples habitants, étaient pris pour cible parce que c’est « la capitale des abominations et de la perversion ». Voila pour vos analyses géopolitiques, les amis.

Daesh est une organisation dégueulasse dont l’existence, ou au moins l’émergence, dépend largement de la situation géopolitique au Moyen-Orient : le vide de pouvoir provoqué par des guerres civiles en Syrie et en Irak, l’arsenal des armes américaines dont ces forces de dieu pouvaient s’emparer, le régime discriminatoire contre les sunnites après l’occupation de l’Irak en 2003, et autant d’autres raisons qui étaient invoqués par beaucoup d’autres et qu’on peut consulter sans difficulté. Tout cela est valide, on est d’accord que les pays occidentaux ont joué leur part. Mais on ignore encore pourquoi s’attaquer aux gens qui n’ont rien à voir avec tout ça. Ce sont des fous, des « malades », des « barbares » ? Ah oui, peut-être, mais même les prétendus « fous » ont leurs raisons. Des raisons qu’on passe sous silence.

Disons-le finalement : les gens dans différents lieux de Paris ce 13 novembre étaient visés parce qu’ils ont mené une vie abominable et perverse ; ceux et celles qui étaient massacrés à Beyrouth quelques jours auparavant étaient pris pour cible parce qu’ils étaient des mécréants, des chiites en l’occurrence ; les jeunes d’Ankara en octobre ont été massacrés parce qu’ils étaient « athées ». Nous, les anarchistes, disons tout le temps que les moyens déterminent les fins, et il faut l’affirmer encore une fois : même si ces gens pathétiques visent la France pour ses guerres au Moyen-Orient, le Hezbollah pour ses positions stratégiques, les forces kurdes à cause de prétentions géopolitiques dans la région, ils justifient les tueries de gens qui ne sont qu’indirectement impliqués, ou pas impliqués du tout, parce que ces gens sont des pêcheurs, des mécréants, des sodomites, des apostats, des profanes, tout simplement. Tout comme tous ceux et toutes celles qui se sont fait décapiter, torturer, fusiller ou arrêter dans les régions sous contrôle des forces islamistes. Comment peut on se perdre dans des analyses géopolitiques d’étudiants en première année de sciences politiques et passer à coté de ces quelques faits têtus ?

Ces mecs, ces chiens de garde du sacré dont la responsabilité est souvent silencieusement diminuée par des analystes froids, ont joué leur part aussi – tout comme leurs imams, leurs mosquées et leur « communauté » des croyants. Avant de crier pour ne pas qu’il y ait d’amalgame entre les « modérés » et les « radicaux », posons nous les questions suivantes : combien d’entre ces « modérés » se sont inclinés lorsqu’on leur disait qu’aller boire un coup dans un bar de Paris est une abomination ? Combien étaient d’accord qu’écouter de la musique dans une salle de concert est une perversion ? Que l’homosexualité est le pire des péchés ? Combien d’entre eux ont osé protester à voix haute pour affirmer que ce n’est pas le cas ? Et que croire ou pas, comme nous l’expliquent tant d’âmes bienveillantes, n’est qu’une affaire personnelle  ? Une conviction personnelle parmi d’autres dans le supermarché des convictions personnelles ? À quoi bon répéter sans cesse qu’ils sont terribles, les moyens, si on est d’accord avec les fins, et notamment que les pécheurs doivent finalement être punis, sur terre ou ailleurs ?

Qu’ils soient chrétiens, juifs ou musulmans, les croyants dits « modérés » et ceux dits « extrémistes » ne divergent que sur un point, certes important : les moyens, les pratiques, les degrés. Entre le chrétien, le juif et le musulman « modéré » qui manifeste en 2013 parce que l’homosexualité est une abominable perversion, et le chrétien « extrémiste » qui, dans les rues américaines chasse l’abomination avec son fusil à pompe. Entre le juif « modéré » qui pense que les femmes n’ont rien à faire aux cotés des hommes pour cause d’impureté, et le juif « extrémiste », qui, dans les rues de Jérusalem, plante sa lame dans le cœur d’une adolescente trop « libérée » à son goût. Y a-t-il une différence fondamentale entre ces « modérés » et ces « extrémistes » ? Si vous pensez que les moyens sont sans importance, alors probablement que non… Mais ce n’est pas notre cas.

Notre problème n’est pas tant les « extrémistes » religieux ou les « modérés », notre problème n’est pas tant l’islam, le judaïsme ou le christianisme, mais bien LA RELIGION. Et quiconque n’analysera les événements en cours qu’en fonction de raisonnements géopolitiques, historiques, sociologiques ou même psychologiques, quiconque refusera d’analyser le caractère religieux de ces événements devra être accusé et questionné sur sa complaisance avec les religions, sa démagogie envers les « croyants » et son rapport populiste et politicien au monde.

Rappelons-nous que la religion, quelle qu’elle soit, est un système moralisateur qui justifie les massacres. Elle n’est pas seulement un archaïsme du passé, une duperie qui cache les véritables conditions de l’existence matérielle ou un manque d’intelligence rationnelle. Non, elle est un système de pensée qui condamne des gens à l’enfer, et il n’y a qu’à attendre que certains représentants du ciel ne prennent la justice en leurs propres mains. Et avant de faire état que la croyance est une affaire personnelle de chacun, il faudrait demander s’il en va de même pour le croyant.

Ceci n’est pas un appel à la violence inter-communautaire. Ceci n’est qu’un petit rappel du fait que la religion, toutes les religions, sont une des causes principales de la misère sur cette terre. Qu’elle n’est pas réductible aux explications économiques ou géopolitiques. Que, s’il y a des attentats qui sont aujourd’hui perpétrés au nom du sacré, c’est parce qu’il y a ceux qui passent à l’acte pour le garder sur terre, quel que soit le contexte politique, économique, climatique, géographique ou diable sait quoi d’autre.

La misère sur cette terre pousse des gens à faire confiance aux cieux des dieux, au mysticisme, au scientisme, au nationalisme et à ses unités nationales. Cieux de tous qui font oublier que lorsqu’on vend son temps en travail, lorsqu’on pourrit dans la rue ou en taule, lorsqu’on périt aux frontières, lorsqu’on tombe d’une balle dont on ne connaît même plus l’origine, que tout glisse entre nos mains sans même avoir eu la chance de vivre. Cieux qui ne font que nous faire accepter d’attendre la mort, ou des fois, de faire mourir les autres.

Pour vivre enfin, crachons donc sur le sacré et sur tous les dieux. Partons à l’assaut des cieux et encourageons les autres à faire pareil. Parce que les fous de dieu ne tombent pas du ciel, mails ils ne tarderont pas à le faire tomber sur nos têtes.

Il n’y a pas de religion des opprimés, seulement des religions qui oppriment.
Qu’ils soient « modérés » ou « extrémistes » : Contre tous les dieux, contre tous les maîtres.

Le 17 novembre 2015,
Des anarchistes d’ici et d’ailleurs
.

Pièces jointes

Report Comme tombés du ciel (PDF)

Link_go Source : Non Fides

Commentaire(s)

> L'islamophobie n'est pas tombée du ciel

Non-fides, toujours pareil à lui-même, ne pouvait pas laisser passer l’occasion d’exercer ses talents au service de la récupération qui est faite des massacres de Paris. Ne pouvant pas évoquer cette fois l’antisémitisme avec un attentat commis pendant le shabbat, de frustration ils ont redoublé de haine contre l’islam, tout en prenant bien soin comme d’habitude de parler de TOUTES les religions, ce qui ne trompera personne, puisque l’islam est leur seul sujet pathologique de préoccupation. On les voit systématiquement fustiger les anti-islamophobes et justifier l’islamophobie, mais jamais la judéophobie, qui est curieusement assimilée à l’antisémitisme, c’est-à-dire à du racisme, ce qu’ils refusent pour l’islamophobie.

Et toujours ce sont les antiracistes qui sont dénoncés, et plus particulièrement les anarchistes qui ne sont pas rentrés dans leur moule de la pensée dominante. Ça n’étonnera personne, puisqu’ils ont annoncé la couleur depuis un moment à travers leur chef d’orchestre Yves Coleman : « Les groupes trotskystes et anarchistes ou anarchosyndicalistes (à la notable exception de la CNT-AIT et de quelques petits groupes atypiques comme Non Fides ou les Luftmenschen dont nous publions les textes régulièrement) ont atteint un tel degré de dégénérescence qu’ils ne savent même plus reconnaître un assassinat, une agression ou une manifestation antisémites. »

D’où leurs attaques délirantes contre les libertaires :

« Tout cela est déjà devenu banal. Il en va de même pour les indignations, les protestations et les communiqués issus des milieux libertaires et gauchistes qui sont maintenant indissociables d’un tel genre de tragédie. Solidarité, crainte des pogroms anti-musulmans et anti-arabes, montée de l’extrême droite… »

« la tonalité et le niveau de réflexion ne font que ressembler à ceux du pouvoir… »

« Chaque petite groupuscule, chaque organisation se pressant en vautours à sortir une déclaration… »

Ça fait un bout de temps que mondialisme.org, Non-Fides, CNT-AIT ou Luftmenschen font la guerre aux libertaires et ça fait un bout de temps que les libertaires les ont mis dans les poubelles de l’Histoire.

http://www.ujfp.org/spip.php?article4304

http://bxl.indymedia.org/spip.php?article8207&lang=fr

Les libertaires se sont déjà prononcés sur l’islamophobie, encore faudrait-il les lire :

http://www.bboykonsian.com/Libertaires-et-sans-concessions-contre-l-islamophobie-_a2635.html

http://rebellyon.info/?Appel-libertaires-et-sans

https://quartierslibres.wordpress.com/2014/07/25/pas-dislamophobie-au-nom-des-idees-libertaires/

La Bande des Quatre, eux, passent leur temps à dénoncer toutes les luttes que mènent les libertaires : pas moins de 50 (CINQUANTE) articles, qu’ils s’échangent sur leurs sites respectifs, pour condamner l’antiracisme, l’antisionisme, l’anticolonialisme, l’anti-islamophobie, l’anti-impérialisme, le BDS, pour défendre le CRIF et la LICRA… Ce n’est plus un simple alignement sur l’Etat et l’extrême droite, c’est une pathologie grave. Après une éruption de fièvre au moment de la marche de la Dignité, ils remettent ça avec les derniers attentats à Paris. Leur racisme n’est pas « tombé du ciel », pour reprendre leur expression, il est profondément enraciné en eux…

> shabatt

Qu'est-ce qu'on est censé comprendre de ce spam ? qu'il y a un complot juif (cette fois-ci "les quatre") ?

On a le "protocole des sages de sion" qu'on mérite... Merci pour ce moment Indymedia Nantes, et continuez à gérer la modération façon PCF.

On se dent pas bien là ?
Des bisous !

> On a les complotistes qu’on mérite

Etant donné que les amis de Coleman avaient tout misé sur l’antisémitisme lors des attentats de janvier, faisant du massacre un vaste complot antisémite, ils se sont trouvés fort démunis avec ces derniers attentats, un vendredi soir, alors qu’on a le moins de chances de trouver des juifs aux terrasses des cafés ou dans les salles de spectacles. Le complot antisémite a donc dû être abandonné, mais ils se sont largement rattrapés avec le complot « musulman » qui sape les bases de notre société - laïque et démocratique, comme chacun sait. Ah, s’il n’y avait pas ces foutus musulmans, tout marcherait comme sur des roulettes dans la meilleure des démocraties possibles !

> les Quatre sont des reptiliens

C'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures soupes !

Et Indy de ne pas broncher face à des propos aussi hallucinants ! On applaudit des deux mains ce grand moment de laxisme, alors que la modération en ce moment censure à tour de bras tout ce qui bouge ... mais non pas tout, pas ce qui dérape !

Allez, on prend des pop-corns, on s'assoit confortablement dans son siège, et on attend que d'autres du genre arrivent, histoire de bien s'amuser quand même, dans un moment pareil !

> C’est dans les vieilles soupes qu’on trouve les meilleurs pots pourris du racisme islamophobe

Il faut bien des responsables à tous les malheurs du monde. Pour certains, c’est l’islam et la modération d’Indymedia Nantes ! Ils n’en reviennent toujours pas qu’on puisse, dans un média libre, critiquer leur union nationale, leurs états d’urgence et le flicage de la société.

« Tout cela nous annonce une époque formidable. Le nouvel ennemi générique des démocraties libérales, l’islamisme, va encore servir de faire-valoir pour effacer toute critique de ce monde tel qu’il tourne au désastre. Les mesures sécuritaires en cours sont appuyés par les discours de surenchères, où on demande à assigner à résidence voire à interner tous les fichés S. Une fiche S, c’est l’inscription dans un fichier des services de renseignement de toute personne considérée comme une potentielle menace à la sûreté de l’Etat : islamistes, supporters de foot, antinucléaires, opposants et opposantes à un aéroport, syndicalistes trop agités, anarchistes, etc. Une notion suffisamment floue pour mettre tout et n’importe quoi… »

Sophie Bessis et Mohammed Harbi

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/11/17/nous-payons-les-inconsequences-de-la-politique-francaise-au-moyen-orient_4811388_3232.html#S2fvd428IB8DPPR7.99

> ....

C'est Hollande et Valls qui ont armé les djihadistes !

Quand est-ce que ça va finir ces conneries ? On ne pourrait pas juste s'en tenir simplement aux faits, au lieu de chercher des idées aussi farfelues les unes que les autres par pure démagogie ?

C'est quand même pas compliqué :
intégristes musulmans + explosifs et kalash + Paris = 130 morts

Quoi que vous en disiez, en 2015 en Europe l'État ne tue pas 130 personnes à la kalash et à l'explosif ... il a bien d'autres méthodes plus que contestables, mais sans vouloir établir une hiérarchie, la boucherie de vendredi dépasse pour beaucoup ce que l'État fait ... Si l'État se permettait de tels massacres il serait certainement renversé, ça serait la guerre dans les rues ... Or là, il se contente de récupérer le bénéfice de tout cela, de soigner les blessés, de réconforter par de nouvelles mesures de sécurité, de décrire son dégoût de tout cela au nom de la Démocratie. Ça le renforce, mais en même temps l'image de protection et de solidité qu'il veut donner a été attaquée frontalement ... On se dit que quelles que soient les mesures, si ces fous de dieu veulent continuer leurs massacres ils le feront sans problème ... En somme, que l'État ne sert à rien, que les frontières ne servent à rien, que les services de renseignement ne servent à rien, que la police ne sert à rien ... les fondations de l'État sont remises en question avec ces atrocités.

> Ils nous mentent ...

C'est les anarchistes et les juifs qui se sont associés pour payer les pseudos terroristes, et faire croire que c'est des djihadistes, dans le but de fomenter une vague islamophobe à niveau national voire international, afin d'imposer leur hégémonie et de contrôler le Capital mondial.
On voit déjà qu'ils contrôlent les médias et nos gouvernants.

Des rumeurs disent aussi que les attentats sont une invention, comme le Word trade center, que les preuves et les témoignages sont fabriqués, mais on attend encore confirmation de nos fins limiers pour divulguer cette information qu'on veut nous cacher.

Une chose est sûre, méfiez-vous des juifs et des anarchistes, ils sont partout ! Heureusement qu'il y a encore des zones libres du web comme Indy Nantes pour pouvoir s'exprimer librement !
Serrons les rangs face à ce complot d'envergure mondiale ! On tient la ligne, on serre les fesses .. euh non, les dents !

> On en apprend tous les jours

Ainsi non-fides seraient des anarchistes ? Il me semble au contraire que les anarchistes ont renvoyé aux poubelles de l’anarchie ces serviteurs de la pensée dominante.

pourquoi nous ne les soutiendrons jamais http://lille.indymedia.org/spip.php?page=article&id_article=13685

pourquoi nous ne les soutiendrons jamais suite
http://lille.indymedia.org/spip.php?page=article&id_article=13711

Si on veut connaître la position des anarchistes, elle est ici :

https://quartierslibres.wordpress.com/2015/11/17/un-monde-immonde-engendre-des-actes-immondes-ne-pas-renoncer-a-penser-face-a-lhorreur/

http://rebellyon.info/Vague-raciste-et-islamophobe-a-Lyon-et

http://rebellyon.info/La-manifestation-des-migrants-de-dimanche

http://rebellyon.info/On-serre-les-dents-on-serre-les-rangs-on

Vous, vous n’êtes que des complotistes islamophobes au petit pied, à la traîne des médias du pouvoir qui veulent nous imposer un Etat policier.

> non finesse

Ca fait peur des anars qui pensent comme ça,se la pètent comme ça...plusieurs commentaires aussi...peut etre faut il réflechir un peu avant de diffuser le discours de l'état sur "les infames barbares qui s'attaquent a des innocents"...non finesse nous propose de ne pas nous mèler de géopolitique (malgré l'irruption de la géopolitique vendredi dans les rues de paris),mais ils devraient euxmemes arreter de se mèler de politique tout court...tu sais,gamin,y a pas que des bouffons qui te lisent

> Avant que la droite israélienne ne se réjouisse des événements de Paris

"La droite israélienne dira : nous vous l’avions dit. Voilà comment sont les Palestiniens, voilà comment sont les musulmans – des animaux assoiffés de sang. La conclusion : il n’y a aucun partenaire. Il s’agit là, bien sûr, d’un château de cartes propagandiste.

Avant que la droite israélienne ne commence à se réjouir, nous devons leur dire : il n’existe aucune connexion entre l’enfant de Hébron armé d’un couteau et le musulman français avec une ceinture d’explosifs à Paris.

Avant que la droite en France et dans toute l’Europe ne commence à se réjouir, nous devons leur dire : ne dansez pas non plus sur le sang répandu. Le nationalisme, la haine des étrangers, le racisme, l’expulsion des réfugiés, l’isolationisme et la guerre contre l’islam – vos solutions magiques – ne résoudront rien du tout. Les appels réjouis du « nous vous l’avions dit » venant d’Israël et de la droite européenne résonnent déjà.

Le premier ministre Benyamin Netanyahu et Marine le Pen sont à nouveau ceux à qui profitent le plus la terreur. Nous ne devons pas tomber dans leur piège…"

Source :

http://www.ujfp.org/spip.php?article4518

> Article refusé.

Encore un texte en provenance de Non Fides qui, sous couvert de critiquer la religion, ne s'en prend qu'à une partie très ciblée des "religieux". En poussant un tout petit peu plus loin la rétorique simpliste, pourquoi ne pas dire que tous les humains, avec tous leurs types de croyances qui ne sont pas que religieuses, sont compromis dans les attentats terroristes ? La boucle serait bouclée autour du nombril et Non fides commencerait peut-être à pratiquer un peu d'auto-critique pour, qui sait, enfin abandonner l'élitisme crasse du statut d'élus de la seule vraie pensée pour lesquels ils tentent désespérément de se faire passer.
En attendant ce type de texte assimilant, par la monomanie et la confusion, exclusivement tous les musulmans pour de potentiels terroristes, est bien évidemment refusé.
Dommage, parce que la critique des religions et des croyances est assez fondamentale en ce moment.

Les commentaires ne sont pas autorisés pour article.