LE MICROCOSME POLITICO-MEDIATIQUE FLATTE SARKO

Mot-clefs: Archives
Lieux:

Vu sur
France Gouvernement 5
: l'émission
C'est dans l'air
à la gloire de Sarkozy.
Lundi, dans son émission
C'dans l'air
, Yves Calvi, aidé par un aréopage de journalistes et autres analystes bien pensants, Roland Cayrol (CSA), Christophe Barbier (Express), Nicolas Tenzer, Raphaëlle Bacquet (Le Monde) -au passage, presque toujours les mêmes invités-, a dressé un portrait dithyrambique de l'étoile montante de l'ultra libéralisme pur et dur : Sarkozy.

Manifestement, le temps est venu pour le microcosme politico-médiatique parisien de se positionner nettement en faveur de celui qu'elle pressent en situation de détenir bientôt (?) tous les pouvoirs. Une heure de télé ennuyeuse au possible sans aucun autre intérêt que celui des participants eux-mêmes dans leur quête d'un adoubement par le roitelet Sarko !

Endormir la capacité critique des Français


Que l'on puisse perdre du temps sur un sujet d'une telle futilité prouve à quel point il est impératif pour les vichystes de maintenir (au moyen de la télé qu'ils contrôlent) un rideau de fumée sur la vérité de la situation en France ! Pour endormir la capacité critique des gens, rien de mieux qu'une petite assemblée de caqueteurs « autorisés » comme disait Coluche !

Heureusement, la méthode est usée. Les citoyens téléspectateurs sont de plus en plus prompts au discernement. Les démarches grossières du type de l'émission de lundi visant, de fait, à encenser Sarkozy ne trompe plus grand monde ! Revoyez votre copie à
France Gouvernement 5
!

Verdi


Commentaire(s)

> > LE MICROCOSME POLITICO-MEDIATIQUE FLATTE SARKO

Suite à cet article qui date du 12 mai 2004,je voudrais faire remarquer que la situation n'a en rien changé à ce jour, le 21 février 2007.

En effet l'émission d'Y. Calvi, C' dans l'air, qui a pour titre "Ségo bat Sarko... à la télé", se résume tout compte fait à une entreprise de démolition de sa prestation de la veille sur tf1 devant 100 français, prestation somme toute assez convaincante pour une candidate que tous les journaux ou presque nous présentent comme une imbécile.

Dans un premier temps, tous les invités reconnaissent qu'il s'agit là d'une bonne prestation. Mais dans un second temps,toutes ses "qualités" deviennent défauts, rien n'est dit par contre sur son attitude de respect tout simplement des gens, de la parole d'autrui.

A croire que dans ces milieux d'élites, on préfère un dictateur en puissance, "un homme fort", bref un sarko.

Contrairement à hier soir où l'audience a été forte et régulière, pour ce qui concerne C' dans l'air, je préfère éteindre la télé tant je suis révoltée.