Ni dieux, ni races, ni maîtres

Mis a jour : le mardi 27 octobre 2015 à 18:35

Mot-clefs: Genre/sexualités Ecologie bouffe / mal transports gratuits
Lieux: (93) saint-denis

Ce ou cet(te) article a été refusé d'après la charte. Un commentaire explique les raisons de ce refus.

La nuit du jeudi 08 au vendredi 09 octobre, les murs de la bourse du travail de Saint-Denis (93) ont été redécorés par des messages de bienvenue pour le PIR et ses amis qui organisent dans ce lieu le meeting de préparation de la Marche de la dignité ce vendredi à 18h.

Les messages écrits à l'adresse du PIR et leurs petits camarades racialisateurs sont les suivants :

- Ni dieux, ni races, ni maîtres !

- PIR dégage !

- Ni parti, ni indigène, ni république, révolution !

- Bouteldja, Dieudo, Tariq Ramadan, Soral : même combat !

- PIR, misogynes, homophobes, antisémites

Pour rappel, sont signataires de la Marche de la dignité, qui aura lieu le 31 octobre, d'éminentes pourritures telles que : Tariq Ramadan (que l'on ne présente plus), le rappeur Médine (qui est venu voir son pote Kémi Seba à la Main d'or), Houria Bouteldja (porte-parole du PIR, et accessoirement raciste et homophobe de service), des membres de la Brigade Anti-négrophobie, et une longue liste de personnes dont le discours nauséabond sera de circonstance pour Halloween.

 

Commentaire(s)

> Antifasciste

La clique habituelle des petits fachos racistes n’a plus d’autre sujet de militantisme aujourd’hui que de s’attaquer aux antiracistes en inondant les médias alter de leur haine et de leurs calomnies.

C’est le retour du racisme anti-blanc cher à l’extrême droite et la glorification de l’islamophobie au nom du laïcisme d’Etat. Vigilance ! Le racialisme d’extrême droite est là affublé des oripeaux d’un gauchisme qui ne trompe personne !

Zemmour, Houellebecq, Tesson, Finkielkraut, Val, Fourest, Coleman, Guillon, même combat !

Mais ça ne passe pas toujours. Il ne faut pas avoir peur de leur répondre :

https://nantes.indymedia.org/articles/31416

https://nantes.indymedia.org/articles/27028

http://lmsi.net/Les-nouveaux-souchiens-de-garde

https://nantes.indymedia.org/articles/32093

https://nantes.indymedia.org/articles/31956

https://nantes.indymedia.org/articles/31557

Et surtout, pour connaître les enjeux de cette campagne raciste, ne ratez pas :

Benjamin Netanyahu, maître à penser de Monsieur Yves Coleman : Mondialisme.org réussit son examen d’entrée dans l’extrême-droite sioniste
http://bxl.indymedia.org/spip.php?article8207

> Bug

Se répètent, se répètent, se répètent. Mais c'est vrai qu'il faut scrupuleusement éviter de dire ou penser du nouveau, ça risquerait de faire des trous dans le ballon moral-apologétique et de dégonfler (un petit peu) le backlash réac'libéral à secteurs multiples. Et les échappées, c'est ce que craignent le plus les bergers de la parole.

> novlangue à tous les étages

Pour faire oublier qu’ils sont les héritiers directs de l’extrême droite raciste, des Zemmour et autres Finkielkraut, nos vaillants supplétifs de la Police de la Pensée n’ont pas peur d’utiliser la novlangue, censée remplacer la pensée.

On a bien aimé : “Bouteldja, Dieudo, Tariq Ramadan, Soral : même combat !”

Apparemment, ils ne savent pas lire, ou plutôt ils croient que les autres ne savent pas, sinon ils ne diraient pas de telles conneries. Par exemple les rapports entre le PIR et Alain Soral, qui est dénoncé bien plus intelligemment, et avec des arguments, pas uniquement des anathèmes :

http://indigenes-republique.fr/pourquoi-je-soutiens-alain-soral/

http://indigenes-republique.fr/comprendre-le-colonialisme-et-le-racisme-le-cas-dalain-soral/

> Article en débat.

Mise en débat - comme le dernier article du genre - en attendant que le collectif de modération prenne un décision la dessus.

> Il n’y a pas photo

Les uns luttent contre le sionisme et le fascisme, les autres passent leur temps à dénigrer les premiers. Les a-t-on jamais vu dénoncer les crimes contre l’humanité ? Non, bien sûr, puisqu’ils en sont les complices.

L’Intifada continue : soutien à la résistance palestinienne. Rassemblement Samedi 17 Octobre à 14 h place de la République à Paris

– Halte aux agressions israéliennes

– Soutien total à la résistance palestinienne

– Démantèlement des colonies et fin du blocus sur la bande de Gaza

– Liberté pour les prisonniers palestiniens

– Retour des réfugiés palestiniens

– Halte au silence complice de la Communauté internationale

– Soutien à la campagne BDS – Boycott, Désinvestissement, Sanctions contre Israël

http://indigenes-republique.fr/lintifada-continue-soutien-a-la-resistance-palestinienne-rassemblement-samedi-17-octobre-a-14-h-place-de-la-republique-a-paris/

> Question de modération.

Quand, et sur quels critères les modérateurs prendront-ils "une décision"? En vertu de quoi la publication sur indymedia nantes d'une action de ce type serait refusée ? Serait-ce un refus du mode d'action, du contenu du discours ou une défense partisane de ce et ceux à quoi il s'oppose ?
Laisser éternellement dans la case en débat, sans en débattre en plus, revient à opérer, de fait, une censure.

> Ne pas se laisser spammer.

Voir des gens qui s'opposent au racialisme (cette sorte particulière de racisme) se faire traiter de raciste c'est vraiment déplaisant, n'y-a-t-il pas une modération automatique, ça doit bien pouvoir se robotiser, qui permettrait qu'un rouge brun comme Patrice Bardet ne puisse pas inonder les indymédias de ses insultes et de références de ceux qui pensent à sa place, de sa propagande racialiste et de défense du religieux ? Sans s'étendre sur son obsession du « racisme anti blanc » dont il est le seul à faire l'indirecte promotion, ni du sionisme et de ses fantasmatique défenseurs. Ce serait comme une prescription à caractère médical. Un vaccin contre les effets du Pcrf, la proximité avec Meyssan et son complotisme est plutôt malsaine.

> hou là...

Je serai toi, "?" je commencerai pas à titiller du côté censure, ça risque de me mettre de trèèèèèès mauvaise humeur.
Parce que dans ce cas particulier, le thème du racialisme et la descente systématique des inititiatives des racisé-e-s, le spammage est largement atteint. Alors laisse-nous parler et échanger pour nous faire notre propre opinion et on avisera quand on aura une vision claire et un consensus. Si ça doit nous prendre 3 ans, bah ça nous prendra 3 ans. Quand on déconstruit le capitalisme et le fonctionnement opresseur, la notion de temps n'est pas un problème mais un allié.

> Goebbels plus l’informatique !

Il faut absolument mettre ça dans les annales ! « n'y-a-t-il pas une modération automatique, ça doit bien pouvoir se robotiser, qui permettrait qu'un rouge brun comme Patrice Bardet ne puisse pas inonder les indymédias de ses insultes et de références de ceux qui pensent à sa place, de sa propagande racialiste et de défense du religieux ? » :-)))

C’est-y pas magnifique ? Comme ça, plus besoin de modos, c’est Big Brother qui décidera qui est raciste et qui ne l’est pas, qui peut s’exprimer et qui ne le peut pas. En fait, il n’y aura même pas besoin d’Indymedia, puisque Big Brother contrôle déjà les médias du pouvoir.

Après, il faudra bien sûr se débarrasser des empêcheurs de lobotomiser en rond, mais pour ça, dans cette faune de petits nervis, les volontaires ne manqueront pas ! Ils rêvent de passer du taggage de Bourses du travail à des choses plus radicales.

Traiter les autres de misogynes, d’homophobes, de racialistes, alors qu’ils démontrent par leurs écrits et leurs actes que c’est à eux que ces termes s’appliquent, ça ne marche pas avec des gens intelligents, alors ils préfèrent remplacer l'intelligence par des robots qu'ils peuvent formater…

> De quoi s'agit-il ?

Qu'est-ce qui se répète et avec quoi « Sid » est en désaccord? S'agit-il de la critique et du refus d'un certain nombre de positions racialistes? Heureusement qu'il y a du refus vu les positions en question, et encore ces critiques sont encore trop rare et trop peu pratiqué pour l'instant. En terme de rabachage c'est assez évident que ce n'est pas la critique de la racialisation qui a bonne presse. Qu'est-ce que c'est que cette fausse apologie du nouveau ? Toutes les nouveautés ne sont, en effet, pas bonne à prendre. Le racialisme sous les formes qu'il prend pour se développer est, c'est vrai, assez novateur sous certains aspects, mais il y a des précédents et la ségrégation n'a pas été inventée hier.
Pour ce qui est du « ballon moral-apologétique » désolé de vraiment ne pas voir de quoi il est question, idem à propos du « backlash réac'libéral à secteurs multiples », un joyeux luron des commentaires d'indymedia parlait de novlangue, incapable, en l'état, de dire s'il s'agit de ça mais on dirait un concept pondu par un des spécialisés invité sur un plateau télé de chez Taddeï.
Il s'agirait en effet de s'échapper, là nous sommes d'accord, et même d'échapper à quelque chose, peut être aussi et beaucoup à la racialisation que certains s'échinent à faire enfler et monter. Faut-il préciser que, bien certainement, elle dévorera la plupart de ses promoteurs, comment être certain ou même considérer probable que les apprentis sorciers de la race sachent garder le contrôle et le pouvoir, dans la durée, de ce qu'ils mettent en jeu. Ah l'empowerment à courte vue... Avoir comme pratique principale et discursive d'intimider et culpabiliser « les blancs », les « mecs », les «militants », les « pas assez antisionistes » ou les ce qu'on voudra, c'est une chose, mais déchaîner des forces sociales sur les thématiques de l'identité, de la ségrégation, de la défense du religieux et des « races » et la guerre qui va avec, c'est abonder la fournaise de la guerre de tous contre tous, les fascistes là ont une certaine expérience et quelques projets également, il faut aussi constater, banale évidence pourtant, que le capital n'a pas en terrain inconnu ou étranger à ce genre de fonctionnement, loin s'en faut.
Pour finir les bergers ne sont-ils pas ces pasteurs qui prodiguent la bonne parole et gèrent le troupeau pour qu'il paisse dans l'obéissance? Alors il n'est pas nécessaire de préciser où et qui sont ceux qui aspirent à ce type de position.

> Facile à distinguer

On sait encore distinguer les racistes et les antiracistes. C’est pas très dur : les uns dénoncent le racisme et les autres dénoncent les premiers. Il ne s’agit pas de simples divergences au sujet de la lutte antiraciste, on n’a jamais vu les petits Goebbels consacrer un seul article à dénoncer les véritables racistes, les Finkielkraut, Val, Goldnadel, Cukierman, Fourest, Taguieff et autres Coleman. Jamais le moindre article, alors quant ils nous parlent de leurs obsessions on voit très bien ce qu’il faut en penser. Leurs inscriptions sur les Bourses du travail, ils peuvent aussi bien les graver dans leurs chiottes, ça aura autant d’effet.

L’imposture Caroline Fourest
http://indigenes-republique.fr/limposture-caroline-fourest/

« Je suis une intellectuelle », affirmait Caroline Fourest dans une interview à l’AFP en février 2012, avec toute l’humilité et la modestie qu’on lui connaît.

Mais Caroline Fourest est bien plus qu’une intellectuelle autoproclamée. Elle serait également selon elle une ardente défenseuse de la liberté d’expression… en réalité surtout la sienne, et celle de ceux qui pensent comme elle. Car les insolents qui dénoncent ses idées ou ses méthodes, elle ne ménage pas ses efforts pour les faire taire. Entre les poursuites judiciaires abusives lancées contre Xavier Ternisien, les lettres d’intimidation envoyées au collectif LMSI pour qu’il supprime les articles qui la dérangent, ou les intimidations physiques de Fiammetta Venner (compagne de Caroline Fourest et accessoirement judoka), elle ne lésine pas sur les moyens pour faire taire ses critiques: http://lmsi.net/Je-suis-tombe-par-terre-c-est-la

Mais la plus grande imposture de Caroline Fourest est de se revendiquer du mouvement anti-racisme. […]

Caroline Fourest a trouvé un argument génial pour délégitimer ceux qui dénoncent l’islamophobie, un argument dont elle est si fière qu’elle l’a propagé un peu partout : dans son livre Tirs Croisés, dans son article « Ne pas confondre islamophobes et laïcs » (Libération, le 17/11/2003), dans son article intitulé « Islamophobie ? » dans le n° 26-27 de la revue Prochoix. Elle écrit :

« Le mot islamophobie a une histoire, qu’il vaut mieux connaître avant de l’utiliser à la légère. Il a pour la première fois été utilisé en 1979, par les mollahs iraniens »
(« Ne pas confondre islamophobes et laïcs », Libération, 17/11/2003)

Le seul problème, c’est que c’est complètement faux. Le mot islamophobie était utilisé en France dès 1910 par Alain Quellien dans son ouvrage « La Politique Musulmane dans l’Afrique Occidentale Française », ou encore par Maurice Delafosse dans son livre « Haut-Sénégal-Niger » publié en 1912, ainsi que dans d’autres publications de la même époque. Ce mot n’est donc certainement pas l’invention d’affreux et liberticides intégristes iraniens. Et quant au fait même que les « mollahs iraniens » aient pu utiliser ce terme, c’est également très contesté, on attend toujours la moindre source ou preuve le démontrant.

Mais peu importe la véracité de l’argument pour Caroline Fourest, l’important est son efficacité. Et là, le but est atteint… Les musulmans sont donc avertis : si leur mosquée a été vandalisée, ou s’ils ont été discriminés, agressés ou insultés parce qu’ils portaient une barbe ou un voile, qu’ils évitent de parler d’islamophobie… ils risqueraient de passer pour des instruments ou des alliés des affreux « mollahs iraniens ».

Car l’argument de notre « serial-menteuse » a eu un énorme succès. Pascal Bruckner l’a repris dans un article pour Libération (« L’invention de l’islamophobie », Libération du 23/11/2010), Eric Zemmour l’a répété plusieurs fois (notamment dans sa chronique pour RTL du 4/11/2011), Martine Gozlan l’a repris également dans le journal Marianne (« C’est en 1979 que les mollahs iraniens (…) inventèrent ce terme », Marianne n°734, p. 134)… Rarement on aura vu autant de journaux dits « sérieux » reprendre la même contre-vérité sans la vérifier. […]

> Article refusé.

Article refusé. Autant on a l'habitude de laisser les actions sur indymedia, autant là, hors de tout contexte, on a juste l'impression que ce sont des tags contre une organisation de marche en non-mixité. Du coup, l'article est refusé

Les commentaires ne sont pas autorisés pour article.