A Nantes : la sale gueule du FN

Mis a jour : le mardi 6 octobre 2015 à 12:34

Mot-clefs: Racisme antifascisme
Lieux: Nantes

Alors que l'espace médiatique est systématiquement saturé depuis des années par les idées et le lexique de l'extrême droite, que la moindre journaliste ratée s'enflamme sur le « discours de vérité » du FN, et que le dernier des militants frontiste dispose d'un temps d'antenne démesuré, voici un court rappel sur la nature du parti d'extrême droite en Loire-Atlantique. Le pays nantais est un excellent exemple de l'arnaque médiatique qui vise, depuis longtemps, à « dédiaboliser » le FN. Galerie de portraits :

La-sale-gueule-du-fn-local-medium

- Le glorieux leader du FN nantais est l'incarnation même de la vieille garde fasciste du parti. Pourtant proche de Marine Le Pen, Christian Bouchet est une figure historique du nationalisme révolutionnaire et des tendances les plus radicales de l'extrême droite. Fils de notaire, sataniste, chef de secte et indicateur de police, Christian Bouchet prône une ligne politique « rouge-brune », cousine du national-bolchévisme qu'on retrouve en Russie. Défenseur de tous les régimes totalitaires ou autoritaires, de Bachar Al Assad à Poutine, il se démarque clairement de la nouvelle ligne atlantiste et pro-israélienne affichée par le FN actuel. Bouchet est ancien du groupe armé néo-nazi Unité Radicale, et de Troisième voix, tous deux dissous, aujourd'hui. Il continue par ailleurs de fréquenter la galaxie antisémite, de Soral aux groupuscules néo-païens.

Sur le terrain, Bouchet, - qui adore insulter et menacer les « antifas » sur internet -, à récolté une grosse mandale en mai dernier, devant son local, un soir d'élection.

https://nantes.indymedia.org/articles/29536

http://www.lesinrocks.com/2013/09/11/actualite/nantes-fn-mise-candidat-sulfureux-11425061/

- Au FN, on aime les dynasties. Le fils de Christian Bouchet, Gauthier, a repris le flambeau de papa. Après une adolescence passée à organiser des tournois de Pokémon, Gauthier Bouchet grimpe les échelons du FNJ pendant son cycle universitaire en fac d'histoire, tout en passant ses vacances en Syrie, pour soutenir Bachar El Assad. Il est aujourd'hui élu à la mairie de Saint-Nazaire et cherche à s'implanter durablement dans le bastion ouvrier de l'estuaire.

- Troisième champion de cette galerie locale : Samuel Potier, investi parle FN pour les élections régionales. Celui-ci, récemment nommé secrétaire du parti en Loire-Atlantique, correspond à l'image plus traditionaliste de l'extrême droite locale. Alors que Bouchet se prétend « révolutionnaire », Potier appartient à la bonne société droitière. Patron cravaté, issu du micro-parti de Dupont-Aignant, il est foncièrement homophobe et réactionnaire. Il s'est récemment illustré pour l'islamophobie maladive dont il fait preuve en permanence sur les réseaux sociaux, notamment par l'envoi compulsif de montages hideux et racistes.

http://lelab.europe1.fr/les-tweets-islamophobes-de-la-tete-de-liste-fn-pour-les-regionales-en-loire-atlantique-2521937

Une chose est sure : c'est sur les plateaux de Ruquier, de Canal +, ou dans les colonnes de Rue 89 qu'on chercher à rendre le FN « respectable ». Pourtant, l'extrême droite locale reste inchangée : traditionalistes, racistes, rouge-bruns.

A nous de faire en sorte qu'à Nantes, ces affreux restent isolés.

Commentaire(s)

> et + encore

Moi j'ajouterais bien l'équipe municipale de Trignac. Je dis ça, je dis rien...
Mais il cherche clairement le même électorat avec des phrases du genre "nous ne désintéressons pas des migrants mais ils ne devraient pas passer devant nos sdf."
Et un quotidien bien lamentable

> Boucher fiston

faire de Boucher fils un Nantais est excessif, il est sur STNazaire depuis six ou sept mois (dans la zone de la Briandais et de la grand Poste... je dis ça, je dis rien)