L'apartheid israélien s'impose à Paris-Plage

Mis a jour : le lundi 10 août 2015 à 13:51

Mot-clefs: Racisme Resistances libérations nationales
Lieux:

LE SAVIEZ VOUS? *La mairie de Paris à osé le pire. Un an après le dernier massacre israélien à Gaza, la mairie de Paris organise "Tel Aviv sur Seine" dans le cadre de Paris Plage.

La Campagne BDS France dénonce la collaboration de la Mairie de Paris à une nouvelle opération de la Hasbara israélienne (services de propagandes) à travers « Tel Aviv sur Seine » annoncé à Paris Plage le 13 août prochain.

Un an après l'opération « bordure de protection » sur Gaza où Israël a assassiné plus de 2200 personnes dont 500 enfants selon les Nations Unies, moins d'un mois après le vote par le parlement israélien autorisant l'alimentation forcée des prisonniers, une semaine après les dernières violences coloniales qui viennent de brûler  vifs tous les membres de la famille Dawabshah à Douma  en Cisjordanie tuant  le petit Ali Dawabshah de 18  mois,  l'incursion de Tel Aviv dans Paris plage  constitue une véritable provocation.

Imposer le pouvoir colonial sur les quais de la Seine dans une parodie grotesque  de la « bulle » où sont enfermés les  habitants de Tel Aviv , c'est vouloir nous imposer ce modèle  de la ségrégation , de la discrimination et de la violence contre les populations civiles.

Un modèle que  la campagne BDS  refuse. Avec l'appel  palestinien au Boycott Désinvestissement Sanction, elle  choisit de boycotter la violence coloniale et toutes ses institutions.

Tel Aviv n'est pas une ville comme les autres. Construite sur les ruines de 7 villages palestiniens, elle est la capitale reconnue internationalement de l'Etat d'Israël : elle symbolise donc la politique de cet Etat.

Par la très faible présence d'habitants palestiniens, elle marque la volonté du régime israélien de se débarrasser de la population autochtone de la Palestine.

Célébrer Tel Aviv aujourd’hui à Paris, c'est tenter de normaliser la situation de colonisation, d'apartheid et d'épuration ethnique que subit le peuple palestinien.

Quiconque est soucieux des droits humains ne peut le supporter.

La mairie de Paris impose cette opération aux Parisien-nes qui ne sont pas d'accord avec sa collaboration et sa complicité.

Paris Plage devrait être une image du vivre ensemble dans l'égalité et le respect des droits de chacun et non pas celle d'un jumelage avec l'apartheid israélien !

Adressez vos protestations à la Mairie de Paris:

Page facebook d'Anne Hidalgo : https://www.facebook.com/HidalgoAnne?ref=ts&fref=ts

http://next.paris.fr/pro/Portal.lut?page_id=9599&document_type_id=12&document_id=10737&portlet_id=24224

http://www.paris.fr/actualites/paris-plages-2015-2688 

http://bdsfrance.org/index.php?option=com_content&view=article&id=3792%3Aqtel-aviv-sur-seineq-non-au-blanchiment-par-la-mairie-de-paris-de-lapartheid-israelien&catid=49%3Aactualites&lang=fr

Commentaire(s)

> NON A LA PRESENCE DES CRIMINELS DE GUERRE ISRAÉLIENS À PARIS PLAGE !

Tel Aviv veut faire sa propagande sur Paris Plage jeudi prochain 13 août ! Réagissons !

Des sites israéliens se vantant de venir faire leur propagande à Paris Plage le
jeudi 13 août prochain sous l’intitulé : « Coincé à Paris, t’inquiète, la Plage de Tel Aviv débarque chez toi " :
http://coolisrael.fr/25041/coince-a-paris-tinquiete-la-plage-de-tel-aviv-debarque-chez-toi
nous avons d’abord pensé à un mauvais canular, d’autant que la Mairie de Paris, interrogée à
ce sujet, a commencé par nier l’existence d’un tel événement.

Mais la préfecture de police de Paris l’ayant confirmé, et le journaliste Nadir Dendoune ayant
finalement obtenu une réponse affirmative de la Mairie de Paris, il n’y a plus aucun doute :
Il est bien question de faire la promotion de l’occupation et de la colonisation israélienne, sous couvert de vernis culturel, et sans demander leur avis aux contribuables.

"Une journée festive ouverte à tous est prévue le 13 août de 10h à 19 H (puis ensuite en musique jusqu’à 22 H) entre le Pont d’Arcole et le Pont Notre Dame. De la nourriture locale ainsi que des cadeaux seront distribués, des jeux seront également organisés. L’idée de cette journée est de faire découvrir Tel Aviv aux Parisiens qui n’ont pas la chance de partir en vacances cette année", précise-t-on de même source. Une initiative scellée en mai dernier par la maire de Paris, Anne Hidalgo, lors de son déplacement en Israël. (http://www.lecourrierdelatlas.com/982605082015La-venue-de-Tel-Aviv-a-Paris-Plage-cree-la-polemique.html#sthash.nWvVy303.dpuf ).

Pas question de laisser se dérouler sans réagir cet événement indécent, véritable encouragement à l’occupation et à la colonisation israélienne.

Un an après les massacres israéliens à Gaza, auxquels ont peut-être participé les joyeux animateurs invités le 13 août, pendant que le gouvernement français interdisait les manifestations de protestation contre les bombardements de populations civiles, les Palestiniens sont toujours assiégés, assassinés, emprisonnés et des enfants sont torturés tous les jours dans les geôles israéliennes, comme l’ attestent les rapports de multiples ONG internationales.

Les élus parisiens ont-ils déjà oublié, à propos de "plage", que l’armée d’occupation israélienne a assassiné l’été dernier plusieurs enfants qui jouaient au foot sur une plage, celle de Gaza ?

Et nous laisserions Madame Hidalgo transformer l’espace public en zone de propagande pour des criminels de guerre, qui vont venir vanter les « sports » israéliens, ainsi que les « produits de la Mer Morte » le plus souvent issus des territoires palestiniens occupés ou annexés ?

Sans parler du négationnisme des organisateurs qui osent annoncer une distribution de nourriture israélienne… qui seront des felafels !! Et de « la fameuse ambiance israélienne, savant mélange de détente et de réjouissances », qu’on nous vante, pendant que 1,8 million de femmes, d’hommes et d’enfants, croupissent dans un camp de concentration, et que les Palestiniens de Cisjordanie et de Jérusalem-Est voient tous les jours leurs maisons et oliviers détruits ou offerts à des colons ?

Nous demandons à toutes celles et ceux qui peuvent se libérer le jeudi prochain 13 août de se tenir prêts pour une mobilisation sur place, dont le lieu et heure seront communiqués très prochainement.

Et d’ici là, nous vous appelons à écrire aux responsables de la Mairie de Paris pour dénoncer ce scandale.

Voici quelques coordonnées à cet effet :

Anne Hidalgo dont la page FB est : https://www.facebook.com/HidalgoAnne
Bruno Julliard, 1er adjoint à la mairie de Paris, chargé de la « culture » :
Adresse Mail : bruno.julliard@paris.fr

FB : https://www.facebook.com/Bruno-Julliard

Emmanuel Grégoire, chargé des services publics :
FB : https://www.facebook.com/gregoireemmanuel

Vous pouvez également laisser un message sur :
http://next.paris.fr/pro/Portal.lut?page_id=9599&document_type_id=12&document_id=10737&portlet_id=24224

et aussi sur : http://www.paris.fr/actualites/paris-plages-2015-2688
(tout en bas de la page sur « Paris J’écoute »)

Pour téléphoner à la Mairie de Paris : 3975 ou 01 42 76 40 40

http://europalestine.com/spip.php?article10858

Ecrivez et faites écrire autour de vous !

Il y a également cette pétition qui a été créée ;

https://secure.avaaz.org/fr/petition/La_maire_de_Paris_Anne_Hidalgo_Annulation_de_Tel_Aviv_Sur_Seine/?shpiAdb

> Anne Hidalgo agent de com de l'apartheid israélien le 13 aout

La Maire de Paris cède le 13 août une portion des bords de Seine à l'état d'Israël pour faire oublier ses crimes de guerre, avec l'opération "Tel-Aviv-Plage". "Paris-Plage" sera "Paris-soutient-la-capitale-de-l'Apartheid-Israélien". Tel Aviv est construite sur des villages palestiniens détruits.

La Maire de Paris, cette ville où les SDF crèvent sur les trottoirs, où les Rom sont harcelés au point qu'un enfant est mort en fuyant la police, où les migrants syriens fuyant une guerre en partie financée par l'occident dorment dehors, se soumet régulièrement à l'état colonial Israël, dont elle partage le racisme, ce racisme qui est le même que celui de ces hauts responsables de partis politiques français (gauche ou droite ou d'extrême droite), le plus souvent blancs et au service des lobbys des multinationales et des industries de l'armement.

La Maire de Paris ne cache pas son penchant pour cet Israël d'apartheid, et elle n'a jamais évoqué les Convention de Genève pendant les bombardements de la population civile de Gaza qui font, tous les deux ou trois ans, des milliers de morts dont des centaines d'enfants.

Les bords de Seine ne sont pas la propriété de Madame Hidalgo qui aurait le droit de les prêter à n'importe quel état étranger dont les réseaux de soutien sont riches et puissants.

http://www.bdsfrance.org/index.php?option=com_content&view=article&id=3792%3Aqtel-aviv-sur-seineq-non-au-blanchiment-par-la-mairie-de-paris-de-lapartheid-israelien&catid=49%3Aactualites&lang=fr

http://europalestine.com/spip.php?article10858

http://vivelepcf.fr/4505/tel-aviv-plage-invite-officiellement-a-paris-plage-consternation/

http://blogs.mediapart.fr/blog/stephane-m/090815/anne-hidalgo-agent-de-com-de-lapartheid-israelien-le-13-aout

> Anne Hidalgo, complice de crimes contre l'humanité

Réaction de Jacques Tardi :

« C’est mon indignation totale qui a motivé ce dessin. Un an après les massacres à Gaza, il faudrait que l’on fasse la fête sur les berges de la Seine. C’est de la provocation. C’est presque une insulte. C’est complètement obscène et irresponsable de la part de la Mairie de Paris. Il y a eu plus de 2 000 morts, et on fait comme si de rien n’était, comme si on voulait effacer les crimes de guerre. Cette commémoration festive des tueries est monstrueuse. On parle de culture, mais ce qu’il y a de culturel à Paris Plages, c’est surtout des recettes de cuisine et des raquettes… Tel-Aviv, ville de la tolérance ? Oui, au sens où elle tolère bien l’apartheid et l’occupation de la Palestine, même si je sais qu’il y a des Israéliens contre la colonisation. Quand au procès en antisémitisme, ça ne marche plus : on a le droit de s’exprimer sur la politique d’un Etat qui viole chaque jour le droit international. Ces accusations m’indiffèrent. Ce n’est pas le sujet ».

Voir le dessin de Tardi :

http://www.humanite.fr/mon-indignation-581251