NON AU RMA !!! Collectif grenoblois contre le RMA

Mot-clefs: Archives
Lieux:

Un collectif contre le RMA existe sur Grenoble depuis l'annonce de la création du RMA. Il regroupe les travailleurs sociaux, et les syndicats, toute tendance confondue
Un collectif contre le RMA existe sur Grenoble depuis l'annonce de la création du RMA. Il regroupe les travailleurs sociaux, et les syndicats, toute tendance confondue : AC, Mouvement des chômeurs de l'Isère, CGT chômeurs, Solidaires G10, CNT, CGT ... (hm, pas la CFDT)


Extrait de la pétition que nous faisons signer :


"Le RMA est une attaque sans précédent du droit du travail et du salariat. Il s'agit d'un contrat de 6 mois renouvelable, pour 20 heures hebdomadaires, payées sur la base du SMIC. Sur ce SMIC, l'employeur touchera en subvention publique l'équivalent du RMI de la personne et ne paiera que la différence, 183 € net par pmois, soit un coût horaire de 2,30 € ! ! ! !


Cette politique s'inscrit dans un contexte de répression et de remise en cause profonde des missions du travail social. ...


La mise en place du RMA est contraire à nos mission de service public. Nous ne sommes pas des esclavagistes. NON, Monsieur Sellières, les travailleurs sociaux ne sont pas les valets du MEDEF, fournissant une manne de travailleurs au rabais, n'ayant aucun droit."


Le RMA n'est pas un contrat de travail de droit commun, il ne supporte pas de cotisation, ni ASSEDIC, ni retraite, par exemple. Au sortir du RMA, on retourne au RMI, parce que très peu d'employeurs vont embaucher, bien trop contents de prendre un autre RMAste (on l'a vu pour les CES du secteur public ou associatif. Mais le CES était quand même un contrat de travail).


Le Conseil Général gère entièrement depuis la décentralisation le RMI et donc le RMA. Celui de l'Isère avait promis de refuser le RMA. Malheureusement, sous la pression de certaines entreprises d'insertion, il est en train de revoir sa copie et étudie des dérogations. Même pour ces entreprises d'insertion, le collectif des travailleurs sociaux ne veut pas de RMA et refusera de prescrire. TOUS les travailleurs ont droit à un contrat de travail en bonne et due forme. Une action d'envergure est en préparation pour la fin du mois de mai.


Nous demandons que les travailleurs sociaux des autres département s'associent à notre démarche.