Assassinat politique : ils ont tué Rémi Fraisse parce qu'il militait pour sauver notre belle planète

Mis a jour : le samedi 8 novembre 2014 à 04:14

Mot-clefs: Ecologie Répression Resistances
Lieux:

Assassinat politique : ils ont tué Rémi Fraisse parce qu'il militait pour sauver notre belle planète

La France ne tue les opposants à sa politique uniquement en Afrique. Parce qu'en Afrique, c'est courant et considéré comme presque "normal" de tuer les opposants à l'impérialisme français. Du juge Borrel dont la femme se bat toujours pour qu'il y ait une enquête digne de ce nom à Thomas Sankara, quand on s'oppose aux diktats de la France, on doit savoir à quoi s'en tenir !!!

A l'intérieur des frontières de la France, il y avait encore une apparence de démocratie. C'est pour cette raison que j'avais écrit dans un devoir en droit en 2001 (IUT Carrières Sociales) dont la question de dissertation était : "la France est elle un État de droit ?" :

"La France est démocratique à l'intérieur et fasciste à l'extérieur de ses frontières"

Le professeur de droit (Franco-Africain) n'avait pas vraiment apprécié (Heureusement, quitter l'IUT me permis d'obtenir une licence d'Histoire Sociologie. J'avais gagné au change)

"La France est démocratique à l'intérieur..." 

En 2014, après mes condamnations en 2012 et 2013 par une justice Franceàfric et plus encore, en 2014, après la mort de Rémi Fraisse, je supprimerais la première partie de la phrase.

2011-01-01_01


La France ne tue plus les opposants à sa politique uniquement en Afrique. Parce qu'en Afrique, c'est courant et considéré comme presque "normal" de tuer les opposants à l'impérialisme français. Du juge Borrel dont la femme se bat toujours pour qu'il y ait une enquête digne de ce nom à Thomas Sankara, quand on s'oppose aux diktats de la France, on doit savoir à quoi s'en tenir !!!

A l'intérieur des frontières de la France, il y avait encore une apparence de démocratie. C'est pour cette raison que j'avais écrit dans un devoir en droit en 2001 (IUT Carrières Sociales) dont la question de dissertation était : "la France est elle un État de droit ?" :

"La France est démocratique à l'intérieur et fasciste à l'extérieur de ses frontières"

Le professeur de droit (Franco-Africain) n'avait pas vraiment apprécié (Heureusement, quitter l'IUT me permis d'obtenir une licence d'Histoire Sociologie. J'avais gagné au change)

"La France est démocratique à l'intérieur..." 

En 2014, après mes condamnations en 2012 et 2013 par une justice Franceàfric et plus encore, en 2014, après la mort de Rémi Fraisse, je supprimerais la première partie de la phrase.

REMI FRAISSE EST MORT POUR AVOIR CRITIQUE UN PROJET DE BARRAGE QUI POURRAIT DÉTRUIRE 94 ESPÈCES ANIMALES PROTÉGÉES

 

Rémi Fraisse 21 ans est mort parcequ'il refusait que notre gouvernement, soutenu uniquement par 13 % des français construise un barrage. Un barrage qui, c'est prouvé scientifiquement, va détruire l'écosystème. Voici que qu'en dit le Collectif pour la sauvegarde de la zone humide du Testet :

« C'est un projet inadapté, dont le coût environnemental et financier est très élevé, au profit de pratiques agricoles qui sont une impasse pour les agriculteurs comme pour la société dans son ensemble » (le Monde)

 Au total, c'est 94 espèces animales protégés qui risquent de disparaître si le barrage est construit.


Rémi Fraisse militait pour une cause juste mais il a été tué par une grenade offensive par les gendarmes.

"D'après les premiers éléments de l'enquête, une grenade offensive aurait joué un rôle dans la mort de Rémi Fraisse, tué dans la nuit de samedi à dimanche. Les analyses ont en effet permis de retrouver des «traces de TNT», explosif présent dans ce type d'armes, sur les vêtements du jeune opposant au barrage de Sivens." Le Figaro

Quand on utilise ce type de grenade, c'est pour tuer !!! Ce n'était donc pas une bavure mais un assassinat.

Voici les précisions que nous donne Eugénie Bastié  du Figaro concernant cette arme :

"Les grenades offensives dites F1. Enveloppées d'une fine couche de métal, elles contiennent du trinitrotoluène (TNT) qui provoque une puissante déflagration et ont pour objectif de regagner du terrain face aux manifestants. Si l'explosion a lieu à distance, il n'y aucune chance d'être blessé, mais elles peuvent provoquer de graves blessures en contact direct, souvent lorsque les manifestants tentent de les ramasser au sol pour les relancer sur les gendarmes. À Lille, en 2001, un pompier gréviste s'était ainsi fait arracher la main en ramassant la grenade au moment où celle-ci allait exploser. C'est une grenade de ce type qui avait tué Vital Michalon, militant écologiste, en 1977, lors d'une manifestation anti-nucléaire"

C'est ce type d'arme meurtrière qui est de plus en plus utilisée  par l’État dans les manifestations pacifiques et qui tue à chaque fois de nouveaux militants !

Hacène BELMESSOUS dans son livre Opération Banlieues montre comment l’État organise la guerre contre ses propres citoyens, les plus pauvres. (source)

De plus en plus de pouvoirs pour réprimer sont donnés à la police. Le décret n° 2011-794 du 30 juin 2011 va dans ce sens.  Il donne la possibilité à la police d'utiliser des armes à feu sans que pour autant il y ait légitime défense. (source)

   400 GRENADES ! L'ASSASSINAT EST LÉGITIMÉ PAR L ÉTAT QUI UTILISE SES MÉDIAS POUR FAIRE PASSER LES COURAGEUX MILITANTS EN CASSEURS

Les gendarmes qui sont sous la responsabilité du ministère de l'Intérieur et du ministère public ont tué Rémi avec une arme meurtrière autorisée par les services de l’État.

400 de ces grenades ont été utilisées suite à une consigne d'"extrême fermeté" du préfet

C'est donc une chance que Rémi soit le seul mort ! Avec 400 grenades meurtrières, il aurait pu y avoir 400 morts !

 

"Selon une source proche de l'enquête, des consignes d’«extrême fermeté» ont été données par le préfet du Tarn. Ce qui explique que, selon cette même source, quelque 400 grenades, au total, ont été utilisées dans la nuit du 25 octobre." (Louise Fessard Médiapart)

Ce président fantoche qui s'acharne à rester au pouvoir alors qu'il n'est soutenu que par 13% des Français ne fait même pas des excuses publiques. Il ose retourner la situation ! Si Rémi Fraisse est mort, ce n'est pas à cause des gendarmes qui lui ont lancé une grenade mais à cause de la manifestation qui était violente !

François Hollande déclare suite à la mort de Rémi Fraisse :

«La seconde réaction»
est «la vérité, toute la vérité sur ce qui s’est passé durant cette manifestation qui a été violente, j’y veillerai personnellement»

LA VIOLENCE DES MANIFESTATIONS PROVIENT DES POLICIERS DÉGUISÉS EN CASSEURS

Le gouvernement faisait tout pour pouvoir susciter une réaction "violente" de la part de pacifistes résolus à se battre pour un autre monde. Le mobile du président était de véhiculer une fausse image de ce mouvement dans les médias afin de légitimer la politique de destruction de l'environnement de l'Etat.

José Bové,  déclare à l'Assemblée à ce propos :

"On a envie au niveau du ministère que les choses dérapent. C’est une vieille pratique de manipulation. C’est un chiffon rouge."

La violence ne se trouve pas du côté des manifestants au barrage. Alexandra Schwartzbrod, journaliste à Libération est allé rencontré ces zadistes et elle montre que ces militants subissent une violence constante et physique de la part des agents de  l’État.

"Tous se disent victimes de la "violence d'Etat". Ils racontent avec la même indignation les "humiliations" subies, le "harcèlement" des forces de l'ordre qui insultent, frappent, brulent les affaires." (Libération, dossier "Dans l'écosystème zadiste")


Mais il faut à tout prix que les médias favoris du pouvoir, fassent leur une sur les violentes manifestations.
Alors que les violents sont des policiers déguisés en casseurs.

 Le plus bel hommage que nous pouvons rendre à Rémi Fraisse est de continuer à combattre pour un autre monde ! Un monde dans lequel on supprimera notre couvercle carbone qui est de plus de 200 milliards de tonnes !!!!! Mais les capitalistes ont tellement pourri la Terre que, même si nous n'utilisons plus que des énergies renouvelables, il faudra plus d'un siècle avant d'assainir complétement notre sol et notre air.