Carrefour de la créativité… complémentarité

Mot-clefs: Archives
Lieux:

désobéissance civile comme liberté
CARREFOUR DE LA CREATIVITE A CREER ENSEMBLE.

Appel lancé dès mars 2004. Tout est à faire.

Depuis l'aube des temps, tous les pouvoirs avec leurs castes et leurs privilèges (en démocratie comme en dictature), ne font que manipuler pour des intérêts particuliers au détriment des peuples -en recourrant si nécessaire à la terreur-. La conscience collective s'interroge : " Sont-ils légitimes ? " Nous sommes à un tournant : la société est entrée dans une impasse. Les injustices et la bestialité liée à la déshumanisation ne vont que s'accroître en parallèle de l'effondrement du système (fin de la sécurité sociale, krack boursier, décadence de l'économie,…) lequel prendra une tournure de « jamais vu dans l'histoire » car il n'y a plus de repères éthiques. Nous allons tout droit vers une situation comme en Russie et en Argentine. Or, le XXI ème siècle n'a jamais été aussi riche et le patrimoine terrestre appartient à tous les hommes ! Et bien, c'est le moment de relancer l'utopie (*) !

Pour en sortir, il est impératif afin de ne pas reproduire les erreurs du passé et de procéder enfin à « établir l'équité, à redistribuer toutes les valeurs » de compter beaucoup sur la créativité et la responsabilité individuelles et globales, pour agir dans le sens du Bien général.

APPEL :
Nous sollicitons "la créativité de chacun" comme résistance civile active sur base de valeurs inhérente à notre humanité profonde, hors de laquelle, pour nous, il n'y a pas de solution véritable car toute idéologisation conduit à des problèmes… sans fin. Pour agir, mieux vaut fédérer les énergies (horizontalement) hors des structures et des hiérarchies, pour former une force qui transmettrait des pistes par la vie… sans récupérer quiconque ni sous le chapeau de "xy"… . Les actes constructifs priment sur les credos.

Nous aimerions rencontrer ceux/celles qui sont d'accord, ne serait-ce que sur un point, avec notre point de vue. Rencontrons-nous pour mieux connaître les possibles ! Dans la complémentarité, organisons une rencontre festive (un we) au "carrefour des luttes pour établir ensemble "l'équité" à Paris. Générons un Mouvement des mouvements alternatifs au "CARREFOUR DE LA CREATIVITE" pour faire bouger les choses au travers d'actions de désobéissance civile constructives.

Lisez le développement qui suit et prenez contact : ventsteppes@free.fr pour participer dans la complémentarité.

(*) L'utopie consiste de passer du système à l'humain, en créant des modèles de sociétés « à visage humain » c-à-d en dehors de toutes hiérarchisation politicienne ou religieuse, en bref ! Résister, c'est créer.

La volonté commune constatée au FSE de Paris est, entre autres, de valoriser les luttes et les alternatives, de créer un espace public de réflexion en continu, de rencontre et d'expérimentation et aussi de communication pour lier des ponts entres les isolés et ceux inscrits dans des groupes divers. L'objectif est de fournir de l'eau au moulin de la réflexion dans un esprit de fête en présentant des penseurs susceptibles d'éclairer nos "faibles lumignons", et de créer le lien entre l'art de tous et la capacité d'entrer/faire entrer en réflexion dans le dépassement des préjugés (pas d'exclusions ni d'urticaire mental gratis); bref, donner des éléments essentiels des alternatives existantes et celles méconnues pour voir ce que l'on peut faire de valable ensemble, selon des affinités d'action et non des cooptages de chapelles (l'esprit de club) car "le monde doit changer" parce qu'il "doit changer' ! Il n'y a plus des groupuscules, mais des individualités qui se meuvent au sein de divers courants, sans leur appartenir, car il y a une recherche de sens et que "nul ne détiend de vérité absolue" semble être acquis, les mentalités l'ont intégré ; au même titre que les biens terrestres appartiennent à tous les hommes et qu'une nécessaire redistribution des richesses tant matérielle que spirituelles est une logique imparable qui plane dans l'air. Nous l'avons constaté en écoutant les jeunes, les altermondialistes, et les "sans". Nous ne pouvons que nous en réjouir car c'est le message que nous portons.

Un point indiscutable de l'organisation de ce "Carrefour de la créativité" est l'absence totale de subventions, ce qui serait la porte ouverte à l'infiltration du pouvoir à l'intérieur. Or, la culture du pouvoir est justement ce qui neutralise l'imagination singulière de chacun et, il n'est pas question qu'une initiative soit récupérée sous couvert de "citoyennisme" ! Certes, cela va rendre la tâche plus compliquée, mais nous oblige à chercher des solidarités réelles entre tous les participants à venir. Le but de ce "Carrefour de la créativité" est de réussir à mutualiser des moyens humains et techniques, à mettre en oeuvre l'autogestion par le concret (donc une éthique de valeurs hautement humaines pour éviter les dérives) et de faire le prolongement partout, pour mettre en place un projet commun qui donnerait naissance à un souffle libérateur au travers d'actes "humanisés" par la prise de position civique à contre-courant du système, lequel n'a aucune légitimité historique. C'est voir, prévoir, concevoir des modèles de sociétés à visage humain en commençant à jeter des bases au travers de cette pratique d'échange et de solidarité entre tous les artistes, squatteurs, militants, associations, collectifs, et autres électrons libres pour gagner ensemble en autonomie. Bref, ne pas reproduire l'esprit de système pour transemettre cette Vie nouvelle par la vie.

Nous souhaitons une organisation collective du "Carrefour de la créativité"… D'abord, il est impensable que quelques individu(e)s prennent en charge l'organisation totale d'un tel événement. Le type d'organisation serant sans doute variable en fonction des propositions, ce qui conduit à le voir sous un angle de spectacle, de cirque, de festival,… bref une multi-animation culturelle qui offre des possibiltés de participations diverses sur un lieu donné, afin de répondre aux aspirations et parce que la vie est mouvement fluide, nous réfutons tout monobloc centralisateur. Cela n'empêche pas de définir un panel de thèmes et de pré-coordoner une programmation, de prendre le devant de la prise de contact associatif quand c'est le cas, de visiter des lieux potentiels, d'avoir un oeil vigilant sur la logistique… mais dans une dynamique de complémentarité des énergies dans un fonctionnement autogéré ouvert où chacun est responsable. Alors, contactez-nous ! Echangeons. Commençons par une réunion festive rassemblant l'ensemble des individus, associations et collectifs qui se mobiliseraient pour participer à ce "Carrefour de la créativité". Faîtes-nous bénéficier de vos expériences, des idées neuves, venez vous abreuver à la jeunesse de la lutte pour la Cause d'humanité afin de construire un monde changé "comme on veut!"

"Carrefour de la créativité"
Il est difficile pour l'instant de communiquer une liste exhaustive des thèmes qui seront abordés lors de ce "Carrefour de la créativité", mais certains répondent à l'actualité : les libertés fondamentales, la quête de sens et d'utopie, les guerres (visibles et invisibles), la consommation, la pub, les médias, la gratuité, les modes de vies alternatifs, l'appropriation des richesses du patrimoine terrestre, la désobéissance civile, … Nous n'avons pas de date précise, mais le mois de juillet/août nous attire. Cet événement sera pour sûr une aventure commune, inter et co-associative et électrons libres, qui permettra de faire des ponts entre vues philosophiques, pratiques artistiques et d'autres objectifs plus sociaux de la chose publique qui regarde tout le monde (nous évitons le terme politique qui est trop chargé d'erreurs et porte le maillon du pouvoir en lui ; les gens simples s'éloignent de la politique car chacun sent bien que c'est de l'usurpation de la vocation individuelle). Il dessinera une spectographie d'un Mouvement des mouvements pour donner la Vie par la vie, riche de sa diversité, inclassable, infichable puisque nous n'appartenons, individuellement, qu'à nous-même !

L'espoir en marche fait écho… répandez-en les vibrations. Tout est en train de se construire. Si vous souhaitez apporter votre savoir-faire, proposer une activité culturelle (exposition, théâtre in situ, cabaret, concert,…), un espace mobile ou fixe, du matos pour la logistique à tous vent, vous apporter généreusement pour mettre la main à la pâte (bonne bouffe, montages divers,…), si vous z'avez une idée, un thème qui fait passer le rêve à l'évolution (et non à la trappe des contrôleurs en "ismes), … jetez un œil sur le site http://ventsteppes.free.fr , et contactez la Famille d'affinité des Créateurs d'Alternatives, en envoyant un mail sur ventsteppes@free.fr ou en téléphonant au 06 61 72 16 92 (France) où au 04 97 28 92 32 (Belgique).

Email Email de contact: ventsteppes_AT_free.fr

Commentaire(s)

> vouif

La société qui entre dans un tournant etc. c'est très sens de l'histoire tout ça, et donc très erreurs du passé non?

Et puis les réus festives est ce que c'est pas une enième initiative branchouille de gosses de riches qui refusent de s'embêter en militant alors que leur milieu social d'origine leur promettait milles réjouissances?

Franchement ya pas déja assez de structures? autogestionnaires, critiques, indépendantes, alternatives etc. Est ce que chaque génération va réinventer la poudre?

Les choses changeront dans notre sens si on crée un rapport de force (en étant capables et compétentEs en production industrielle, en connaissant et refusant le système de domination, en étant solidaires etc.) et sinon ce seront d'autres qui feront nos vies, l'espoir, la créativité et les vibrations et éventuellement les bons sentiments plus ou moins post judéo chrétiens par là dessus c'est de la branlette intellectuello mystique selon moi...