Lettre de Damien Camelio et Mise au point des Antifascistes Anarchistes Autonomes:

Mis a jour : le mardi 12 août 2014 à 13:36

Mot-clefs: Répression
Lieux:

Mise au point des Antifascistes Anarchistes Autonomes:

Nous transmettons ici la dernière lettre de Damien Camelio dans le but d’informer quant à sa situation en prison et pour lui manifester notre solidarité entant que prisonnier anarchiste. Cependant, si notre soutien envers Damien est inconditionnel, nous restons critiques vis à vis de la forme des actions qu’il revendique. Notre activité politique est essentiellement basée sur la propagande car elle semble plus que jamais nécessaire pour développer des consciences révolutionnaires, surtout dans le contexte que nous connaissons en France et, dans notre cas, en Aveyron. Cette propagande pourrait être qualifiée de « propagande par le fait »[2], mais pas dans le sens où Damien semble l’entendre, pas dans son utilisation faite au XIXeme siècle qui se limitait à l’attentat individuel.
Pour être plus clairs, la lutte armée n’a, selon nous, pas sa place dans le contexte social français. Ce qui ne nous empêche aucunement d’être solidaires d’un camarade qui apportera un jugement différent sur la situation.
Il reste, pour manifester notre solidarité avec les camarades anarchistes emprisonnés, tout un panel d’actions et d’outils à notre disposition.

PS: Nous en profitons aussi pour parler d’un autre sujet, mais qui reste lié au cas de Damien Camelio.
Si vous voulez nous contacter par mail, évitez de lancer des invitations au “passage à l’acte” ou autre. Déjà parce que c’est grossièrement suspect, ensuite parce que nous considérons que tout ce qui passe par internet est “connu”. Nous ne sommes pas des spécialistes de l’informatique et n’accordons pas une grande confiance à ces outils, quand bien même nous utiliserions riseup, Tor et autre.

Salut aux compagnons-e-s du monde entier,

J’ai longtemps hésité à m’exprimer publiquement à ce sujet pour éviter de donner de l’eau au moulin à la théorie policière/étatique de la prétendue organisation anarchiste terroriste structurée à un niveau international que se plaisent à imaginer les États et leurs services anti-terroristes.
Aux États et leurs polices je n’ai qu’une chose à répondre :
Bien sûr que nous sommes anarchistes, bien sûr que nous combattons vos États et vos frontières, ne leur reconnaissant aucune légitimité, bien sûr que nous sommes illégalistes et clandestins pour la simple et bonne raison que nous crachons sur ce que vous appelez la justice à laquelle nous nous opposerons toujours farouchement, dans les mots comme dans les faits.
En un mot, bien sûr que nous sommes vos ennemis. Ceci étant dit, rechercher chez nous, anarchistes, une structure pyramidale de type marxiste ou tout simplement autoritariste est une ridicule absurdité.
Nous ne sommes pas dupes et nous comprenons vos stratégies déstabilisantes et répressives : loin de croire vous-mêmes à l’existence de cette structure , vous tentez par tous les moyens d’en fabriquer les preuves car elles vous permettraient d’une part de nous faire coller à l’image médiatique de terroristes organisés internationalement propagé par vos médias capitalistes et d’autre part, elles permettraient à vos services anti terroristes de fabriquer de toute pièce des prétendues « têtes de réseau » à qui vous pourriez reprocher des « vagues d’attentats » sans qu’ils aient participé physiquement aux actions revendiquées.
Nous avons largement vu vos services utiliser ce type de propagande et d’inculpation dans l’histoire des diverses luttes clandestines.
Vous avez le culte du chef et vous êtes incapables de vous en défaire. Votre société patriarcale et autoritariste et bornée manque à ce point d’imagination qu’elle tente d’imposer une vision des nôtres identiques à l’organisation terroriste mondiale que vous, États de tous bords, dirigez et imposez à l’ensemble de l’humanité, et par de la même à l’ensemble du vivant.
Après clarification de ce que nous sommes et surtout de ce que nous ne sommes pas, voici maintenant ce qui a motivé ce communiqué :
Je viens d’apprendre la vague d’arrestations subie par les nôtres en Italie à Torino le 04/06/14. C’est avec une immense tristesse et le cœur débordant de compassion pour les nôtres et de rage pour les services de police, que j’ai reçu cette affligeante nouvelle du fond de mon cachot.
Je manque d’information car tout est savamment filtré par l’administration pénitentiaire pour pouvoir me prononcer de façon précise sur les arrestations et sur l’enquête qui y a mené.
Cependant, à mes compagnons-e-s italiens et espagnols en particulier, mais aussi à l’ensemble des compagnons-e-s du monde entier je voudrais faire savoir la chose suivante:
Lors des interrogatoires que j’ai subis par les services anti-terroristes français (en collaboration avec les services espagnols) m’ont été posées de multiples questions de façon détournées ou directes, sur mes supposés contacts et /ou relations internationales avec des organisations anarchistes présentes sur le territoire espagnol, ce qui en soit vu la nature des revendications pour lesquelles on m’a inculpé, n’avait rien d’étonnant, mais aussi par des supposés contacts en Italie. Je n’en sais pas plus car j’ai bien évidemment refusé catégoriquement de répondre à une quelconque question concernant et mettant en cause une autre personne que moi même.
Cependant la volonté d’étendre le champ de l’enquête au territoire italien (et donc à leur propres services anti-terroristes) étaient bien réelle lors de mon audition.
Il me semble par ailleurs, et toute réserve gardée car je n’ai que de maigres informations à ce sujet que tel était déjà le cas lors de l’enquête relative à Monica et Francisco en Espagne.
Si tel est le cas et si les compagnons arrêtés ont en Italie subi le même type d’interrogatoire, nous devons tous prendre en compte que nous sommes victimes d’une même enquête internationale en cours, au minimum au niveau européen et que chaque inculpation que nous subissons sont les fruits pourris de plusieurs enquêtes subordonnées à la principale qui opère dans l’ombre.
Face à la répression mondialisée, nous devons je pense internationaliser plus qu’elle ne l’est notre solidarité envers les prisonniers/inculpés ainsi qu’envers tous les nôtres qui fuient la persécution des États.
Concrètement cela veut dire que chaque organisation anarchiste de chaque pays ou région doit être prête à accueillir les compagnons qui fuient la répression, et ceci, de façon constante et préventive. Des moyens doivent aussi être prévus et mis à disposition afin de protéger leurs identités et de leur offrir les moyens de subsistance nécessaire.
Il y a impossibilité de rendre publiques les dispositions à prendre, je fais confiance à la force imaginative de chacun d’entre vous.
En ce qui concerne les prisonniers/inculpés, chacun d’entre nous est généralement approché par une branche de l’Anarchist Black Cross et profite de leur solidarité. Je remercie au passage l’ABC qui me suit actuellement et qui répond présent depuis le début de mon incarcération. Vous faites un travail formidable. Formidable, mais insuffisant. Ceci n’est pas une critique à votre encontre, mais au fonctionnement même de l’ABC à un niveau international. Pour parler clairement, l’ABC a le cul entre deux chaises. Dans sa fonction de soutien aux pressos anarchistes, il est l’interlocuteur incontournable entre le milieu de la lutte clandestine et celui des organisations légales. Ce qui en fait la structure que nous ayons le plus à même de prévenir, quand c’est chose possible, les futures arrestations.
Face à une répression mondialisée, une résistance internationale est dès lors indispensable. Il nous faut donc un réseau d’échange d’informations internes qui ne nous oblige pas à faire ceci de façon publique, comme je suis en train de le faire actuellement. Si nous n’avons certes rien à cacher, il me semble stupide de donner des armes à nos ennemis. C’est pourquoi je pense qu’il faut donner plus de moyens, tant financiers que logistiques, à l’ABC. Je pense que chaque branche de l’ABC qui suit un(e) preso devrait avoir les moyens à disposition pour le mettre en relation directe avec les autres presos. Je pense que les compagnons des ABC font un travail formidable mais ne sont pas assez soutenus. Je pense que des traducteurs et des réseaux de communication sécurisés devraient leur être mis à disposition. Tout ceci existe déjà, mais devrait être effectif de manière systématique et préventive. Les seules organisations à même de leur apporter les moyens logistiques nécessaires étant les syndicats, les fédérations et toutes les organisations libertaires du monde entier, qu’elles soient légales ou clandestines. C’est dans un souci de protection des nôtres ainsi que pour la prévention des arrestations que j’en appelle à vous tous d’apporter activement aide et soutien à l’ABC le plus proche de chez vous afin de construire et d’agrandir ce réseau de solidarité anarchiste international.
Il m’est encore une fois impossible de faire des propositions concrètes de façon publique pour aller en ce sens. Je fais encore une fois confiance à la force d’imagination des compas du monde entier .

Afin de clore ce communiqué et pour en appeler à la solidarité internationale de tous les nôtres incarcérés , voici la déclaration suivante:
Pour preuve de ma concrète et totale solidarité envers les compagnons arrêtés à Torino, je revendique moi-même et pour nous tous l’attaque du TAV ainsi que l’ensemble des faits qui leur sont reprochés.
Pour preuve de ma concrète et totale solidarité envers les compas Daniele Casalini et Francesco Goia, je revendique le braquage à but politique qui leur est reproché.
Pour preuve de ma concrète et totale solidarité envers le compagnon Enguerrand ainsi qu’aux inculpés de Nantes, je revendique les actions directes du 22-02-14 en solidarité avec les compas de Notre-Dame des Landes. Dans ce cas particulier, j’assume publiquement ma participation active dans l’organisation du soutien international apporté que les médias nationaux français ont qualifiés de « casseurs venus de l’étranger ».
Pour preuve de ma concrète et totale solidarité envers les compas Monica et Francisco et les inculpés de los 5, je revendique l’attaque de la basilique de Saragosse .
Pour preuve de ma concrète et totale solidarité envers les 3 anarchistes arrêtés à Vigo , je revendique l’attaque de la banque qui leur est reprochée.
Pour preuve de ma concrète et totale solidarité envers le compagnon Jorge Mario Gonzales Garcia à Mexico, je revendique l’ensemble des faits qui lui sont reprochés. Je voudrais aussi répondre à son communiqué de mai 2014 en lui assurant que l’ensemble des nôtres, quand bien même un océan nous sépare, n’ont contrairement aux médias mexicains pas oublié ni pardonné la mort du compagnon Kuy.
Pour preuve de ma concrète et totale solidarité envers les compagnons Alfonso et Hermes au Chili, ainsi qu’en mémoire du compagnon Sebastian Oversluij, je revendique le braquage de la banque qui leur est reproché.
Pour preuve de ma concrète et totale solidarité envers le compagnon Thomas Meyer-Falk en Allemagne, je revendique le braquage de banques qui lui est reproché.
Pour preuve de ma concrète et totale solidarité envers les compagnons grecs de la FAI/FRI, je revendique les faits qui leur sont reprochés, ainsi que l’ensemble des attaques du projet Phoenix.
Pour preuve de ma concrète et totale solidarité envers tous les anarchistes de la planète, je revendique l’ensemble des actions directes passées, présentes et futures, et j’en affirme la nécessité.
La seule organisation terroriste internationale qui existe est celle des États qui nous traquent, la seule organisation solidaire internationale que nous reconnaissons est la suivante :
Lorsque vous attaquez l’un des nôtres, vous nous attaquez tous, lorsque l’un des nôtres vous attaque, nous vous attaquons tous !

Nous n’avons aucune reconnaissance de légitimité de vos états et de vos appareils judiciaires, c’est pourquoi, à l’instar du compagnon Albert Libertad, nous affirmons: toutes les lois sont scélérates.
C’est aussi pourquoi, par principe d’auto-défense contre vos « justices » sclérosées, nous appelons et appellerons toujours l’ensemble des nôtres à la propagande par le fait et à l’action directe.

Du fond d’un cachot de l’État français,
Damien Camélio (5057) prisonnier anarchiste
CP de Mont-de-Marsan
chemin de Pémégnan – BP 90629
40006 MONT-de-MARSAN cedex – FRANCE

PS : Je parle français, anglais et espagnol, et je répondrai à toutes les lettres / critiques qui me seront faites. J’ai en stock quelques timbres.
UN ÉNORME MERCI A TOUS CEUX ET CELLES QUI ME SOUTIENNENT, ET A TOUS CEUX ET CELLES QUI SOUTIENNENT L’ENSEMBLE DES NÔTRES.

Nous relayons également une information trouvée sur le site du Secours Rouge[1]:

Xabier Gonzalez Sola a été arrêté le 31 juillet dernier à Rome par une opération conjointe de la police italienne et de la police espagnole. Il est accusé pour des violences urbaines et de faire partie du groupe ’Bandera Negra’, considéré comme terroriste en Espagne. Son frère Igor est lui prisonnier en Espagne pour son appartenance à l’ETA. Xabier avait déjà été emprisonné en Espagne jusqu’à septembre 2013 où il avait été libéré et était directement passé à la clandestinité pour ne pas être ré-arrêté. Il a ensuite été arrêté à Tarbes en France le 13 février 2014 (où il aurait été jugé avec Damien Camelio dans le procès GADI) puis relâché.

http://aaa12.noblogs.org/post/2014/08/10/lettre-de-damien-camelio-ete-2014/

Commentaire(s)

> pffff

Antifascistes Anarchistes Autonomes ? Dissociés ouais !

Des copains comme vous, j'en veux pas...

> Vos gueules !

C'est toujours mieux de traduire des communiqués d'attaques ou de lutte armée à l'autre coin du globe et de se dissocier de méthodes qui ne rentrent pas dans vos plans du parti auquel vous appartenez et qui ne dit pas son nom. Vous ne valez pas mieux que toutes ces pourritures, qui rabachent à longueur de temps que la révolte est belle quand elle est exotique (en Grèce, au Chili...) et de cracher à la face de celles et ceux qui luttent ici et maintenant contre ce monde de merde. Donc acte de vos précisions.

> ...

Lettre ouverte aux « camarades » Antifascistes Anarchistes Autonomes en Aveyron: http://nantes.indymedia.org/articles/29967