Encore un procès sur-fliqué, encore une condamnation à de la prison

Mis a jour : le vendredi 11 juillet 2014 à 15:41

Mot-clefs: Répression aéroport notre-dame-des-landes
Lieux:

O. passait cet après-midi devant le tribunal pour la manif' du 22, en renvoi de comparution immédiate (qu'il avait refusé le 19 juin).

Accusé de "destruction de l'agence de voyage Nouvelles Frontières", "dégradation de bien public", et "participation à un atttroupement avec arme", il a été jugé coupable de tous les faits, condamné à 3 mois d'emprisonnement ferme (mais sans mandat de dépôt) + 900 euros de dédommagements à Nantes Métropole (seule partie civile au final). Contrairement à E. et S. emprisonnés depuis leurs jugements, O. aura un rencart avec le juge d'application des peines pour négocier un aménagement (des TIG, des journées/amende, etc.).

Le dispositif policier (une ou deux compagnies de CRS + une compagnie de gardes mobiles) était déployé tout autour du tribunal bien avant le début du procès. Une bonne partie des CRS ocupait l'intérieur du tribunal, et bloquait son accès derrière plein de grilles. Seules une dizaine de personnes ont pu rentrer une heure à l'avance, tout le reste était refoulé à l'entrée. Il paraît qu'ils avaient une réquisition pour interdire l'accès à la salle d'audience au-delà de 40 personnes. En réalité, la salle était pratiquement vide; bel exemple d'audience publique!

En ce qui concerne les réquisitions du procureur: 6 mois d'emprisonnement ferme, plus les classiques peines complémentaires: interdiction de paraître en Loire Atlantique pendant 3 ans, et interdiction de détention et port d'arme pendant 3 ans. Réquisitions bien énormes pour un dossier bien vide, mais deux fois moins sévères que pour le camarade S. lundi dernier, alors que c'était le même proc' et le même type de dossier basé sur une seule photo à visage découvert où la personne ne fait rien de particulier, et une série de photos incriminantes ou pas, de dos ou de profil, sans date ni heure, sans source,...

D'ailleurs, aux questions de la juge "vous reconnaissez-vous sur cette photo?", O. a répondu qu'il refusait de donner du crédit aux photos comme preuve. C'est là que la juge a voulu lui remettre à "sa place" en lui rappelant que son attitude aurait un impact sur le jugement.

Un gros rassemblement de 200 ou 300 personnes accompagnait le camarade. Après la déambulation festive en ville, les gens se sont regroupés face à l'entrée, d'où illes ne pouvaient qu'observer les CRS aglutinés derrière les vitres du tribunal. Malgré cette provoc, le rassemblement a gardé sa bonne humeur.

Rappelons les prochains rendez-vous de soutien:

SAMEDI 12 juillet: manif' devant la taule de Carquefou: rdv 17h sur le parking du Carrefour la beaujoire, à Côté du Mc Do.

MERCREDI 16 juillet: procès de G. pour la manif' du 22, rdv 14H devant le tribunal, et peut être avant (vérifiez sur zad.nadir.org)

VENDREDI 18 juillet: procès des 4 soupconné.e.s d'avoir organisé un rassemblement de soutien devant le tribunal, et donc inculpé pour "association de malfaiteurs"; rdv 14h devant le tribunal (pareil, vérifiez quand même quelques jours avant sur zad.nadir.org)

 

La legal team, CARILA (Comité antirépression issu de la lutte contre l'aéroport)