Le régime militaire égyptien à la botte d'Israël

Mis a jour : le samedi 8 mars 2014 à 04:28

Mot-clefs: Guerre Répression Resistances
Lieux:

Ce qui se passe est très grave. L'Egypte n'a pratiquement jamais soutenu la cause des Palestiniens, mais ici l'abjection s'assume publiquement devant le public occidental.

 

 

 

Egypte: le Prix Nobel de la paix Mairead Maguire arrêtée et expulsée

« … Mardi, la police aéroportuaire avait déjà expulsé l'Américaine Medea Benjamin, qui faisait partie de la même délégation, attendue à Gaza jeudi. Elle a indiqué à l'AFP que les policiers lui avaient cassé le bras.

Mme Maguire a indiqué à l'AFP être arrivée à l'aéroport du Caire avec une autre militante, Ann Patterson, mardi soir.

"Nous avons été emmenées au centre de détention, interrogées et retenues pendant huit heures, et on nous a dit que nous n'aurions pas l'autorisation d'entrer au Caire et que nous allions être renvoyées à bord d'un autre avion", a expliqué au téléphone depuis Londres la militante pacifiste d'Irlande du Nord.

Un responsable de l'aéroport a indiqué qu'elle avait été placée sur une liste noire.

Mme Maguire, née en 1944, a remporté en 1976 le Prix Nobel de la paix avec Betty Williams pour avoir fondé un groupe pacifiste afin d'aider à résoudre le conflit entre catholiques et protestants en Irlande du Nord.

Devenue une fervente militante pro-palestinienne, elle a été expulsée d'Israël en 2010, après avoir tenté d'entrer dans la bande de Gaza à bord d'un bateau avec d'autres militants, en dépit du blocus israélien… »

Voir l’article :

http://fr.news.yahoo.com/egypte-prix-nobel-paix-mairead-maguire-arrêtée-expulsée-162300832.html

 

On empêche la coalition des femmes contre le blocus de Gaza d'entrer à Gaza !

APPEL A LA MOBILISATION ? Le gouvernement égyptien veut empêcher la délégation des femmes de passer vers Gaza !

TELEPHONEZ ET FAXEZ VOTRE INDIGNATION AUX AUTORITES EGYPTIENNES

Après l'expulsion ultra-violente de Medea Benjamin hier qui, dès son atterrissage se retrouvait conduite dans les bureaux de la police où en plus d'un interrogatoire elle a subi des violences physiques intolérables: luxation de l'épaule et fracture du bras !!! elle a passé la nuit en cellule puis a été mise dans un avion pour la Turquie d'où elle a décollé ce jour pour Washington.?Cet après-midi c'est Mairead Maguire, Irlandaise, prix Nobel de la paix 1976 qui faisait également partie de la délégation qui a été reconduite manu militari dès son atterrisage vers un vol retour pour LONDRES!?Cet après-midi encore nous apprenons la détention de trois membres de la délégation américaine dans les bureaux de la police égyptienne. nous attendons de leurs nouvelles. L'ambassade Américane au Caire semble bien au courant de la situation. ??Nous vous appelons à contacter au plus vite les ambassades et consulats d'Egypte dans votre pays afin de leur montrer notre mobilisation et que ces intimidations ne sont pas susceptibles d'altérer notre motivation à nous rendre auprès de nos hôtes de Gaza.? […]

http://blogs.mediapart.fr/blog/elisabeth-chaudanson/050314/empeche-la-coalition-des-femmes-contre-le-blocus-de-gaza-dentrer-gaza

 

Commentaire(s)

> Aéroport du Caire : Les femmes contre le blocus toujours là !

Plus d’une quarantaine de femmes, pour l’essentiel françaises, résistent à l’expulsion dans le hall de l’aéroport du Caire, face aux passagers et au personnel visiblement émus par leur présence au contrôle des passeports, en ce jeudi après-midi.

C’est là que nous avons été bloquées sans aucune raison tandis qu’au moins une vingtaine de femmes arrivées auparavant (nous sommes dans l’inconnu sur leur nombre exact) ont été refoulées et une trentaine d’autres sont passées sans encombre selon un total arbitraire.

Toutes les informations sur ces participantes avaient été remises au gouvernement égyptien depuis des semaines sans qu’il n’ait jamais signifié un refus d’entrer sur le sol égyptien à quiconque.

Mais la pression d’Israël s’est exercée de façon massive et il apparait donc que le gouvernement égyptien soit aux ordres de l’occupant.

Loin de réussir à nous démoraliser ou nous diviser, ce check-point égyptien n’a fait que renforcer la détermination de ces dizaines de femmes qui ne cessent de faire preuve de créativité et de solidarité avec les femmes de Gaza,par leurs chants, leurs sketches, leurs dialogue avec les Egyptiens qui assistent à ce sit-in pacifique mais ô combien éloquents.

Voir les photos :

http://www.europalestine.com/spip.php?article9140

> commentaire masqué

un commentaire anti-juifs a été masqué.

> Les complices de l'Occupant

Chères amies, Chers amis,

Comme vous l’avez sans doute appris, le retentissement médiatique ayant été considérable, nous n’avons pu entrer dans la Bande de Gaza, où nous étions invitées par de nombreuses associations de femmes, à l’occasion de la Journée Internationale de la Femme.

Nous avons été bloquées, pour la plupart d’entre nous, à l’aéroport du Caire, par le gouvernement égyptien, qui a bassement relayé son homologue israélien, et ainsi montré au monde entier qu’il collaborait pleinement au blocus de Gaza.

La frontière entre l’Egypte et la Bande de Gaza est en effet hermétiquement fermée, et non pour des raisons de sécurité. En effet, comme viennent de l’écrire des jeunes de Gaza qui lancent à leur tour un appel au secours, de même que le PCHR (Centre Palestinien pour les Droits de l’Homme), le motif sécuritaire n’est qu’un prétexte, puisque la frontière égypto-israélienne de Taba, qui est celle où ont eu lieu récemment des attentats, n’a pas été fermée un seul jour !

Mais qu’a gagné la dictature militaire du général Sisi à nous bloquer au Caire ?

Une grande manifestation qui a duré quelque 48 h dans l’aéroport, au vu et au su de tous les passagers égyptiens et du personnel qui, au grand dam des exécuteurs de basses oeuvres, nous ont manifesté leur approbation et leurs encouragements, montrant qu’ils ne sont pas dupes de la propagande anti-palestinienne gouvernementale.

Les dizaines de femmes venues de différents pays ont transformé ce checkpoint en une véritable dénonciation publique et ridiculisé leurs geôliers à la face du monde, comme vous pouvez en juger par ces images :

http://www.europalestine.com/spip.php?article9150

Les Palestiniennes qui nous attendaient, nous ont dit à quel point elles étaient fières de notre résistance et de notre solidarité. Plus qu’un passage de quelques jours parmi elles, ce qu’elles attendent de nous, de nous tous, c’est que nous les aidions à ouvrir la grande prison dans laquelle elles se trouvent, que nous les aidions à ne pas dépendre de la charité d’institutions européennes ou autres, que nous les aidions à briser le silence sur la barbarie de ce camp de concentration du 21ème siècle, que nous les aidions à recouvrer la liberté.

Nous vous invitons donc à poursuivre la lutte pour cette libération avec elles, avec nous, par tous les moyens à notre disposition : la campagne de boycott contre l’occupant israélien, l’expression publique de notre indignation, nos voix pour les seuls candidats aux élections qui dénoncent l’existence de ce blocus et qui veillent à ce que les commerçants de leur municipalité ne vendent pas les produits illégaux exportés par l’occupant israélien.

Et nous pouvons également demander à tous les élus, à tous les partis, à toutes les associations qui disent « plus jamais ça » d’inviter officiellement des Palestiniennes de la bande de Gaza à venir nous rendre visite en France.

Si vous souhaitez en débattre avec nous, avec elles, nous vous invitons à une grande réunion le samedi 22 mars à partir de 17 H à la librairie Résistances à Paris. Au programme : une visioconférence avec des Femmes de Gaza, la projection de films sur notre blocage au Caire et sur notre campagne contre le blocus de Gaza, en présence de nombreuses femmes de la Coalition qui viendront témoigner.

Nous vous informons également que les dons recueillis avant notre départ, et devant être remis à des associations de femmes à Gaza, le seront rapidement. Nous vous tiendrons informés de leur utilisation précise et nous vous remercions à nouveau pour votre solidarité..