Argumentaire anti-FN

Mis a jour : le lundi 3 mars 2014 à 14:27

Mot-clefs: Racisme antifascisme
Lieux: Rennes

Le Collectif Antifasciste Rennais a conçu un argumentaire anti-FN aux couleurs flashy et au contenu sans concession.

Rennes_anti-fn-1-medium

Il y a quelques semaines seulement, se tenait à la Maison du Peuple de Rennes le meeting de campagne du Front National, sur décision de la mairie dite socialiste. Quelques 300 membres des forces de l’ordre ont alors protégé 60 misérables militants du racisme et de la réaction sur ordre de la bourgeoisie rennaise. En face, la profonde colère de 800 manifestantes et manifestants de tous horizons, venus sur place empêcher la tenue de cette gabegie, avec pour dénominateur commun la haine radicale et absolue de l’extrême droite.

Bien que nous ayons jusqu’à présent principalement publié des analyses sur l’extrême droite radicale, le FN n’est jamais sorti de nos écrans-radar. Alors que les élections approchaient, nous nous sommes replongés dans 30 ans de sa politique économique, pour tenter de mettre en évidence que celle-ci est profondément opposée aux intérêts des classes populaires.

Il faut le rappeller : la base première du fascisme, contrairement à ce qu’on pense souvent, n’est pas le racisme mais bien la collaboration de classe. Si les liens politiques entre la droite, une certaine gauche et le Front National peuvent exister, c’est parce que tous partagent les mêmes références idéologiques et économiques. C’est parce que tous défendent le Capital contre le Travail.

Les alliances tactiques ponctuelles ne sont ni rares, ni récentes, ni surtout uniquement stratégiques. Lorsque le PS permet au FN de se produire à Rennes dans un haut lieu de l’histoire ouvrière et en plein centre-ville, pour affaiblir la droite en divisant ses voix, à un mois des élections municipales, il fait alliance avec des adversaires « tolérables » : le FN défend certes la « préférence nationale », mais avant cela il défend surtout le Capital… comme le PS.

Nous sommes radicalement antifascistes, ce qui signifie que nous nous attaquons non-seulement à l’extrême droite, mais également littéralement  »aux racines » du fascisme, aux conditions qui lui permettent d’émerger, de se structurer et de se renforcer. C’est pourquoi nous sommes également anticapitalistes.

Nous espérons que ce petit dossier permettra à tout un chacun de trouver des arguments simples et sourcés pour mettre en évidence qu’au-delà de ses caractéristiques liées au racisme, le Front National est avant tout un parti capitaliste. Et qu’il est donc un ennemi des classes populaires.

http://lahorde.samizdat.net/2014/02/28/argumentaire-anti-fn-a-telecharger/

Pièces jointes

Report Rennes Anti-FN (.pdf)