Radio Erika soutient Dieudonné.

Mis a jour : le lundi 6 janvier 2014 à 12:39

Mot-clefs: Médias Racisme
Lieux: Nantes

A faire circuler, pour ne plus entendre ce genre d'idioties sur Alternantes!

Stupeur et tremblement, en allumant le poste de radio ce soir du 5 Janvier, pour écouter Natchav, l'excellente émission de soutien à tous les prisonniers et toutes les prisonnières.

Il semble qu'un seul animateur de radio Erika était la ce soir là.

Et ses premiers mots heurtent les oreilles lorsqu'ils les atteignent.

Plaintes et complaintes en soutien à Dieudonné. Le fond du propos est que celui-ci serait rejetté simplement parce que son humour est "corrosif". Son antisémitisme, qu'il maquille sous le nom d'antisionisme comme beaucoup d'autres de cette trempe, est complètement évacué. Ses amitiés fascistes même pas abordée.

Il est bien loin le temps, pendant la catastrophe de l'Erika, ou cette émission traitait de luttes sociales...

Qu'on soit clair, je hais la politique de l'Etat d'Israel et des sionistes envers les palestiniens et palestiniennes. Mais je ne confond pas et ne cherche pas à faire confondre "sionistes" et "juifs". L'Etat d'Israel ne représente pas, quand bien même il le prétend lui même, toutes les juives et juifs, et beaucoup ne sont pas d'accord avec sa politique. Se représenter le monde d'une façon aussi binaire et raciste est le plus gros piège dans lequel tomber.

Je sais aussi que l'antisémitisme est la réponse facile devant la misère que gouvernants et patrons répandent, le soit-disant ennemi que les fascistes pointent du doigts, pour devenir eux-mêmes les prochains gouvernants. Tout comme ils dénoncent les immigrés comme responsables de tous les mots. Distraire des vrais problèmes pour mieux gouverner... L'antisémitisme et le racisme ont les mêmes racines, et les mêmes objectifs.

L'interdiction des spectacles de Dieudonné est bien sûr abordé dans l'émission de Radio Erika. On peut évidemment se poser la question de l'utilité de les interdire, lui donnant ainsi un rôle de victime qui est déjà celui qu'il endosse, le confortant dedans. On peut aussi s'étonner que Valls peut bien prétendre lutter contre le racisme et le fascisme, quand lui même applique une politique qu'on ne peut qualifier qu'avec ces mots. Hypocrisie et distraction, une fois de plus, "C'est pas moi, c'est lui". Ouais ouais...

Cela n'est cependant certainement pas la stratégie qui permettra de se débarasser de l'effet de mode autour de Dieudonné, cela ne fera que la renforcer. Pour les personnes qui pensent encore que Dieudonné est anti-systême, cela sonnera comme une confirmation. L'objectif de Valls est ailleurs.

Mais l'animateur, qui pourtant par le passé avait appelé à voté PS pendant les présidentielles, semble soutenir sans faille Dieudonné, apparemment parce qu'il ne s'agit que d'un problème d'humour "corrosif".

L'animateur explique que la quenelle n'est pas un salut nazi. Peut-être. Mais il évacue bien vite que beaucoup de ces signes sont fait devant des monuments rappelant la Shoa, ce qui n'est pourtant pas innocent et montre le sens du geste, en accord avec le reste des propos de Dieudonné et de son pote Faurisson, ou de Jean-Marie Le Pen, parain d'un de ses mômes. Technique subtile pour propager son antisémitisme au milieu d'un effet de mode.

L'utilisation de la Shoa, pour justifier le colonialisme de l'Etat d'Israel, en occultant que les juifs ne furent pas les seules victimes, est sans doute critiquable. Le faire avec des personnages d'extrème droite, c'est la limite qui montre le vrai visage de Dieudonné.

Encore mieux, l'animateur explique que le sens réél de la quenelle est en fait un "Va te faire enculer". Puis bredouille quelques explications maladroites comme quoi cela n'est pas une position contre les homosexuelles. Cher animateur, ce terme est très exactement homophobe, puisque la sodomie est ici décrite de manière péjorative. Ce n'est pas à un hétérosexuel de le décider.

De nos jours, Dieudonné n'est PLUS juste un humoriste. Il est une personne publique qui prend des positions, par ses spectacles ou d'autres interventions. Autant dire qu'il fait de la politique.

Et cette politique, il la fait avec des individus clairement fascistes. Il n'y a qu'à voire les néo-nazis qui composent son service d'ordre, membres des Jeunesses Nationalistes Révolutionnaires (une bande de skinheads d'extrême droite aimant les ratonnades), comme le montre cet article : http://quartierslibres.wordpress.com/2013/12/16/ou-est-charlie/

Ses amitiés avec Soral, écrivain des discours de Jean-Marie Le Pen quelque temps, et qui aujourd'hui souhaite créer son propre parti d'extrême droite en surfant sur le ras le bol de la population, montrent également le fond de sa pensée, fasciste et raciste.

Peut-être que Dieudonné a été un temps anti-système, mais en tout cas de nos jours ses alliances le range clairement du côté de ceux qui propagent des idées racistes et fascistes. Pour ces raison, Dieudonné participe au système, tout autant que le FN et le Soral le marchand (http://www.article11.info/?Alain-Soral-petit-ideologue-et). Non seulement il y participe, mais collabore avec des personnes qui transformeront le pouvoir en un régime bien pire encore pour les plus pauvres d'entre nous. Il en s'agit dans le fond que d'égo et d'argent, de carrière, comme pour tous politiciens qui se respectent (euc-mêmes).

Et non, cher animateur, l'humour n'excuse jamais rien, Dieudonné est maintenant bien au delà de ça.

J'espère ne plus avoir à entendre des propos pareils sur radio Erika, ni Alternantes. C'était la goutte de trop dans cette émission!

Commentaire(s)

> he ben,

On est au moins deux (pour une émission sans doutes peu ecoutée).

En ce qui me concerne, je n'ecouterais plus radio erika, qui parle deja plus de conspirations que d'autres choses .

C'etait logique que cet animateur en arrive la, les autres au moins parlent d'autres choses...

> Et ben 2

Vi vi c'est moi ! J'ai osé ! Le dangereux conspirationniste...
La libre parole n'est pas tjrs facile à supporter, je m'en excuse platement . Cela valait il autant de reproche ? Le téléphone étant en panne, le droit de réponse n'était donc pas possible en direct ! Il l'est tjrs dès que la ligne remarche !
Radio R.I.K attend ta réponse !
Restons vigilant mais courtois ...

> citizen nantes

Dans le genre malsain, il y a aussi le site d'infos 'alternatives' citizen nantes qui s'est fendu d'une virulente tribune pro-dieudonné...

> et de 3 he ben

@olaf, on est au delà de la libre parole quand il s'agit d'un soutien à un antisémite fascho, et de leur faire la place belle comme tu fais.

La liberté de parole, c'est pas un absolu où on peut dire tout et n'importe quoi. J'imagines que tu réagirais en entendant "sale arabe"? Ben voilà, t'as compris. Sauf que tu soutiens quelqu'un qui a ce genre de propos.

Laisse leur la libre parole et ils se multiplient. Après on se plaint de multiplication des ratonnades et chasses aux gauchistes.

Mais c'est tes positions, libre à toi si ce point de vue politique te convient. Dans ce cas, entre un appel à voter PS (et donc Vals), et ce genre de propos, tu fais un virage de plus en plus à droite. Je note qu'en tout cas tu ne répond pas sur le fond.

J'imagines que tu dois pas non plus beaucoup trainer dans la rue pour avoir ce genre de positions.

Le droit de réponse est déjà fait ici.

Quand à citizen nantes, après le soutien à De Rugy l'EELV droitiste, plus rien ne m'étonnes.

Mais ça craint en tout cas...

> pas là pour compter les points mais les suturer, si possible...

Pour suivre un peu tout ça sur les réseaux sociaux (et avoir tenté d'échanger là dessus avant d'en ressentir une nausée d'indigestion de quenelles) je crois qu'il faut faire attention aux mots qu'on choisi quand on s'exprime. Vraiment.
J'ai été hyper choquée de lire la tribune libre d'Yves Monteil sur Citizen Nantes. Lui que je sais très pointu et (im)pertinant sur le sujet de Notre-Dame-des-Landes. Et capable de bonnes enquêtes de fond.
Je le suis un peu moins, à force de lire plein de trucs, de savoir qu'un phénomène de confusion similaire s'est passé pendant Erika sur AlterNantes.
Mais surtout, surtout, j'espère ne jamais être blasée et m'en moquer.

Parce que non, c'est pas rien.

Je sais que Dieudonné est talentueux.
Je sais qu'il répond (initialement) à une oppression.

ET ALORS ?

Parce qu'il sait ce qu'il fait, par ce qu'il transpose son évolution vers la haine de l'autre dans la vie politique (liste électorale) et personnelle en plus de la scène, avec un certain génie pour le buziness, je ne comprends pas que des "amoureux de la libre expression" (dont je fais partie) s'en fasse non seulement les avocats mais participent en plus sa promotion. Parce que ni toi, Olaf, ni Yves Monteil, ni Valls ni tant d'autres, ne pouvez feindre d'ignorer ce que nous a appris l'Histoire : L'arme la plus efficace, ce n'est pas la vérité mais la parole qui convainc. Du coup, même si vous avez le moindre doute, le fait de vous poser en ses justiciers le fait passer pour une victime qu'il n'est absolument pas. A ce que je sache, les avocats font très bien leurs boulots autour de lui (et perdent souvent, tiens donc ! Mais bon après, ce que je pense de la justice, hein... !)

Quand à la quenelle, je ne sais si cette histoire de salut nazi inversé est vraie (j'en doute presque) mais je suis sure qu'il s'agit de mimer le viol par fist-fucking sur l'Ennemi comme moyen de domination : si déjà rien que ça, l'utilisation d'une telle forme de domination pour dénoncer soit-disant une autre domination, ne vous suffit pas à vous éloigner de ce personnage, c'est à désespérer.

En tout cas, l'abonnement au flux rss d'indymedia nantes est bien pratique pour voir le même jour ce texte et celui d'Action Antifasciste Nantes qui s'en tire bien mieux que vous... http://nantes.indymedia.org/articles/28708

Bref, suivez ce que disait (soit disant) Voltaire, mais contentez-vous de croire en sa liberté d'expression puisqu'elle vous importe sans tomber dans le panneau de justifier pas ses propos les plus nauséeux... Ne croyez-vous pas qu'il y en a bien d'autres à défendre en ce moment quand à leur droit d'expression.

Tiens, en parlant de ça, savez-vous que c'est l'anniversaire de Jeremy Hammond aujourd'hui, plus connu sous le nom de Anarchaos ? C'est fou comme personne n'en parle...

> complément

Je pensais avoir copié un lien vers Jeremy Hammond, pardon, je le rajoute ici : http://atelier.mediaslibres.org/Declaration-de-Jeremy-Hammond.html

Merci de faire tourner... Qu'il sache qu'il est soutenu à l'extérieur...

> De l'infréquentabilité

De l'infréquentabilité (ou la Meute, le retour).

rien à foutre de dieudonné.

suivant l'air du temps, suivant le moment, suivant la mode, y a des infréquentables. parce que bidule est pris en photo avec truc-l'infréquentable, il devient lui aussi infréquentable assez vite. surtout s'il se gratte le nez avec le gros orteil gauche, vu que c'est manifestement un signe qu'il croit que les illuminatis sont derrière le 9/11. ou l'inverse. c'est un système d'autant plus glauque que souvent il est couplé avec un appel du pied, voire carrément une lettre ouverte (y en a qu'ont pas de honte) à l'institution, politique ou judiciaire.

moi, j'ai envie de vivre plus loin pour voir se transformer ce marasme de monde en un truc qui ressemble plus à un endroit où je me sentirais exister, à cette espèce d'image que je fabrique tous les jours dans ma tête, avec ce que je lis/vois/entends, ceux que je rencontre, ce que je vis. comme toi, quoi. j'espère. et dans ma tête, parce que j'ai envie d'être anarchiste, j'ai envie de tuer, punir, ni emprisonner PERSONNE, même les gens avec qui je suis pas (du tout) d'accord. y a des gens que je veux pas fréquenter (pas mal), y a des institutions que je VEUX PAS fréquenter (presque toutes). mais y a personne d'objectivement infréquentable. je suis certain que klaus barbie avait un coté "interessant". sérieux. je sais pas si je me serais senti de causer avec lui, mais y a sûrement des trucs à apprendre de quiconque, à quiconque.

alors ouais, suivant notre sensibilité, on peut trouver dieudomachin limite parce qu'il fait des blagues "antisémites", ou racistes (tiens, personne se rappelle de michel loeb et de ses vannes sur les noirs (en autres)), on peut être choqué parce qu'un groupe utilise une "imagerie rappelant le IIIeme reich" (merde alors, parce que Pink floyd, Joy division, new order et les autres existent plus on les garde dans sa discotheque militante et Death in june se fait interdire de concert?), voire, encore, parce qu'il parle de tuer une catégorie de population ("killin' an arab" -> au trou! (ah non, celui-là il a la caution "culture de gôche françaîîse") "si tu veux être heureux" -> à la guillotine), si vous voulez. moi y a plein de trucs qui me choquent, mais de là à se réjouir, voire à réclamer aux représentant de l'Etat une interdiction de spectacle... se réjouir que ce même Etat interdise des associations (le même Etat qui qualifie un certain "nous" de terroristes, hein), lui assurer un soutien, à cet Etat, pour que la "vérité se manifeste" sur une baston qui a mal tourné...

et en plus, d'enrober tout ça de bon sentiment humanistes à la con, "la liberté d'expression oui, mais pas pour les nazis"... c'est le genre de réflexion qui fait très propre, mais qui cache la taule et la guillotine par derrière (ben oui, t'en fait quoi des "nazis" s'ils veulent pas se taire? et pis qui c'est qui décide de qui est nazi ou pas?)

moi je trouve que toute cette mentalité découle de cette impression condescendante au possible, qu'il y a un "moi" (ou des fois "nous"), qui sait/comprend, et "le peuple", un peu con, qui va se faire avoir par la manipulation perfide du méchant (juif, nazi, un "violeur" (coucou, le revoilà) ou autre infréquentable), et qu'il faut tout faire pour préserver ses oreilles innocentes... c'est victimiser des gens qu'on connait meme pas la plupart du temps et faire style qu'on est super responsable, responsables au delà même de notre individu, alors que dans les faits, on chie sur nos responsabilités et on considère les "victimes" justement (comme dans justification) irresponsable.

tout ce qu'on fait a des conséquences, et se comporter comme la société, comme ses institutions, demander leur aide, c'est pas lutter contre cette société. c'est pas grave, de pas lutter tout le temps, mais ça sert à rien de continuer à mentir.

voilà, lâchez vous.

ps: "le hippy vous emmerde."

> antifasciste

Dieudo ne fait pas de blagues sur les juifs, il tient un discours sur un seul sujet: les juifs dominent le monde. 150 ans que ce discours existe et encore des cons pour y croire. Et le mec gagne une fortune avec ces abrutis...

> Des bisounours

"de là à se réjouir, voire à réclamer aux représentant de l'Etat une interdiction de spectacle... se réjouir que ce même Etat interdise des associations (le même Etat qui qualifie un certain "nous" de terroristes, hein), lui assurer un soutien, à cet Etat, pour que la "vérité se manifeste" sur une baston qui a mal tourné..."

Heu, il me semble pas que dans ce texte se réjouit de ce que fait Vals, au contraire. Pas non plus dans celui de l'action anti-fasciste.

Ou alors t'as pas vraiment lu au moins 1 paragraphe de ce texte.

C'est pas juste qu' "on peut trouver dieudomachin limite", c'est que cette personne nuit à la possibilité de luttes sociales qui avancent. Etre anti-système avec ceux qui veulent en fait le durcir, avec des afficionados de la ratonnade, c'est être au delà de la limite, c'est se foutre de la gueule du monde, faire du buzz en répandant des idées de merde, pour son égo et se faire de la thune.

Après si toi tu peux supporter Klaus barbi à côté de toi, pourquoi pas Pétain ou Papon ou Staline ou Hitler tant qu'on y est, ça te regardes, mais t'étonnes pas de finir dans ses donjons une fois que lui et ses potes auront fait leur place au soleil.

Après tu te plains qu' "on" nous traite déjà de terroristes. T'as pas fini mon vieux, ou t'es pas de ceux qui ont le plus à perdre dans l'histoire. Parce qu'avec Le Pen, Soral, Ayoub, Faurisson et consorts (pas mal pour un anti-colonialiste), ce sera encore une autre histoire. Et Dieudo leur ouvre la voie en recrutant dans les quartiers, pour chanter l'hymne du pays qui n'a jamais reconnu le 17 Octobre.

Pour être anti-système, faut ptet se donner les armes pour le comprendre, et Dieudo jette plus de la poudre aux yeux qu'autre chose.

> Attention à ne pas devenir aussi mauvais que l'ennemi

Je précise avant toute chose que les discours/sketch/spectacles de Dieudonné me font gerber et d'ailleurs tout le monde à l'air de croire que ça sort de nulle part mais Dieudo et Sémoune faisaient des sketch racistes et antisémites il y a bien longtemps déjà (même si c'est de l'humour ou de l'ironie, c'est raciste et antisémite).

Je suis d'accord avec le fait que plus on laisse la part belle à ce genre d'idées pourries, plus elles se répandent (d'ailleurs Dieudo a pu en faire son fond de commerce parce qu'on parle beaucoup trop de lui) mais quand je lis :

"La liberté de parole, c'est pas un absolu où on peut dire tout et n'importe quoi. J'imagines que tu réagirais en entendant "sale arabe"? Ben voilà, t'as compris. Sauf que tu soutiens quelqu'un qui a ce genre de propos. Laisse leur la libre parole et ils se multiplient. Après on se plaint de multiplication des ratonnades et chasses aux gauchistes."

Je ne peux pas m'empêcher d'avoir un peu peur de ce que pense ce-tte militant-e.

Un raccourci facile s'opère dans ma tête : "La liberté de parole, c'est pas un absolu où on peut dire tout et n'importe quoi [...] Laisse leur la libre parole et ils se multiplient." et ça, ça frise le fascisme

fascisme : désigne tout mouvement politique ou organisation s'appuyant sur un pouvoir imposé par la force au service d'une classe humaine dominante, la persécution d'une classe ennemie chargée de tous les maux, l'exaltation du sentiment nationaliste, le rejet des institutions démocratiques et libérales, la répression de l'opposition et un contrôle politique extensif de la société civile. (merci Wikipedia)

On enlève la classe dominante et le sentiment nationaliste et tout y est. Alors je ne traite personne de fasciste ici mais il faudrait voir à faire attention aux paroles qu'on peut avoir. Cela donne l'impression que la liberté de parole s'arrête quand on exprime des idées qui ne conviennent pas et qu'il faudrait museler les personnes qui portent ce genre de propos.

Je ne crois pas que ce soit par la répression ou l'interdiction qu'on fera disparaître ce genre de discours puants. Plus on interdit quelque chose, plus l'envie de le faire ou les raisons de la défendre apparaissent aux yeux de certains, il suffit de voir comment le FN a joué les victimes pendant des années, d'une censure de l'Etat et des médias (et continue de le faire d'ailleurs).

Et puis le raccourci : il y a une émission qui laisse des idées de fachos s'exprimer et après on se plaint que des camarades anti-fa se font taper dessus ... c'est un peu facile aussi. Certes ça aide ces connards à se décomplexer, voir ça les confortent dans leurs idées de merde mais de là à sous-entendre qu'il y ait un lien avec les évènements de ces derniers mois qu'on peut voir sur Nantes, avec ces enfoirés de FAF qui patrouillent tard le soir et cherche l'embrouille à quiconque ressemble à un-e gauchiste, c'est limite.

Pour l'analyse sur ce qui se passe avec Dieudo en ce moment, je rejoins un peu "mon cul" (jamais j'aurais cru écrire ça un jour) sur : ["la liberté d'expression oui, mais pas pour les nazis"... c'est le genre de réflexion qui fait très propre, mais qui cache la taule et la guillotine par derrière (ben oui, t'en fait quoi des "nazis" s'ils veulent pas se taire? et pis qui c'est qui décide de qui est nazi ou pas?)]

Je trouve ça inadmissible qu'une émission ait pu se tenir sans que personne ne puisse donner d'avis divergent mais ça m'étonnerait que la bande à fascisant écoute vraiment Alternantes (sans vouloir présumer du public que touche la radio)

> à grrr

je pensais être clair dans mon texte, manifestement c'est raté: je ne m'adresse pas à l'auteur de l'article, mais aux gens qui lisent, utilisent et commentent cet article, ou la floppée d'autres qui parlent de ce sujet, les indésirables. y a eu un article sur death in june, y a l'embrouille du festival antifa lyonnais, y a dieudonné aujourd'hui, mais y en a eu des tas d'autres.
que dieudonné utilise "des idéees de merde pour flater son égo et se faire de la thune", soit. en l'occurence, c'est pas le seul, genre, y a Valls, bill gates, n'importe quel patron de boite de vigiles, n'importe quel patron en fait, et puis aussi les cadres, les employés... en fait, c'est le principe du capitalisme, faire de la thune avec tout ce qu'on trouve.

je pense que barbie, papon ou hitler, comme dutrou, ben laden, carlos, jesus, sadi carnot, sante caserio ou ravachol, c'est des être humain avant d'être des symboles. je pense que le fait de les voir avant tout comme des symboles, c'est FAIRE LE JEU DE LA DEMOCRATIE (t'as capté l'allusion?), c'est bien pratique, ça nous déresponsabilise (ben oui si c'est un indésirable, "on n'y pouvait rien m'sieur, on était manipulés par le Diabl... pardon par Hitler", et sinon "ah si jesus/ravachol revenait, on pourrait changer le monde"), ça fait un épouvantail/martyre de première catégorie...

je me plains pas qu'on "nous" traite de terroriste, je trouve stupide de crier avec la meute du ministre de l'interieur (ouais moi aussi j'ai des symboles dans la tête).

ah oui, y a l'argument du "si on fait rien Soral Ayoub et machin truc vont venir et ça sera pire on se retrouvera dans des camps"

- passons sur l'argument (encore deresponsabilisant et infantilisant) du croquemitaine qui va venir me manger si je me lave pas les dents comme un grand

- j'aime pas les prisons, je préfère que Soral me foute dans un camps, plutot que de devoir garder l'entrée du camps avec toi. c'est mon ptit coté martyre, mais personne n'est parfait tu sais.

que des gens se réapproprient la marseillaise tout en chiant sur la république, la démocratie ou autre, ça n'a rien d'étonnant, un hymne c'est un symbole, et comme c'est dit plus haut, un symbole t'en fait ce que t'as envie.

après, être "anti-système" ça veut rien dire. pas de systeme, c'est pas d'organisation sociale. tant qu'y a des emotions, y a des rapports sociaux, donc y a un système qui s'organise entre les individus en présence.

Toi, quand tu gueule avec la meute du Ministre de l'Interieur (majuscules faites exprès), quand tu considère qu'il faut faire de dieudonné un symbole de ce qui est indésirable,

tu CHOISIS de participer à cette démocratie capitaliste,

tu CHOISIS de vivre dans un monde ou un connard à des centaines de kilomètres décide de qui as le droit de te faire marrer ou peur.

tu CHOISIS un monde avec des arrétés prefectoraux, des circulaires, des ministères, des tribunaux, des prisons et des peines de morts (la prison à perpet' c'est une peine de mort. y a pas d'enfermement sans peine de mort).

et pour finir,

"Pour être anti-système, faut ptet se donner les armes pour le comprendre, et Dieudo jette plus de la poudre aux yeux qu'autre chose."

encore la même condescendance, t'est qui pour décider de qui a besoin de quoi pour comprendre quoi? tu te prend pour Dieu?
si ce que dit ce type parle à des gens, grand bien leur fasse. je pense que "les gens" ont probablement, comme moi, la capacité de faire la part des choses, de faire le tri dans ce qu'ils voient. que des nazillons trippent ses spectacle, sans doute, n'empèche ils font la part des choses entre ce qu'il dit des juifs dans ses spectacles (qui les feraient tripper) et le fait qu'ils viennent de filer 40 euros à un "nègre qui leur fait des grimaces". je suppose qu'un type "recruté dans les quartiers" voit pas les choses comme le nazillon assis à coté de lui.

les gens pensent pas tous comme toi, et si tu veux changer le monde va falloir penser à ces gens aussi, sinon c'est juste une guerre civile suivie d'une victoire de la démocratie consensuelle que tu prépare.

et j'espère qu'un bisounours viendra te chier dans la bouche dans la nuit (c'est vachement rancunier ces bêtes là, malgré leur pelage rose.)

> série de commentaires masqués

Une série de commentaires ont été masqués.
Le premier super insultant et la suite de réponses devenues incompréhensibles en son absence.
On le rappelle : indy n'est ni un foirum ni un défouloir pour y régler ses comptes.
On hésite encore au sujet du bisounours qui fait caca entre l'insulte et la métaphore poético-humoristique au 36ème degré (mais on pencherait plutôt pour la seconde hypothèse) ce qui prouve que l'humour sur internet passe encore moins bien que dans la vraie vie quand on a pas les codes de manière claire...
Bref, merci de vous calmer et de n'apporter que des compléments d'infos ou des réflexions qui fassent avancer vers une meilleure compréhension du sujet (non, pas Dieudo, merci, y'a déjà tout ce qu'il faut partout...)
C'est vrai quoi, on n'est pas sur le figaro ou rue 89 ici !

> oups!

la liberté de penser, c'est toujours la liberté de celui qui ne pense pas comme vous
Rosa L. (une qui a payé cher pour défendre ce point)