Victoire BDS : la mairie de Lyon 8 retire l’exposition du KKL-FNJ (Fonds national juif)

Mis a jour : le jeudi 19 décembre 2013 à 05:40

Mot-clefs: Racisme Resistances libérations nationales
Lieux:

N’ayant pas eu de réponse à sa demande de retrait, des militants du collectif 69 Palestine (représentant plusieurs associations de soutien à la Palestine) se sont rendus ce mercredi 11 décembre pour expliquer sur place ce qu’est réellement le KKL - FNJ. Une délégation a été reçue par le Directeur de cabinet du Maire et par un Adjoint.

Pour eux cette exposition se justifiait dans le cadre d’un cycle culturel destiné à la préservation de l’environnement. La délégation a expliqué que c’est derrière ce masque "écolo" que se cache aujourd’hui cette organisation qui exproprie les terres palestinienne au profit exclusif des juifs. Bien au contraire l’action du K.K.L - FNJ est fortement critiquée par des associations écologiques. Lire en bas de l’article l’extrait de Wikipédia (11-12-2013) concernant la critique de la politique de reboisement.

Le représentant du Maire explique encore que cette exposition a pour but d’instruire le public sur "la préservation de l’eau en zone aride". La délégation lui explique qu’il existe un réel "apartheid de l’eau" prouvé par l’étude réalisée par la commission parlementaire française (rapport Glavany).

La délégation explique enfin que le KKL - FNJ est aujourd’hui acteur du projet d’expulsion de 70 000 bédouins palestiniens dans le Negev (Naqab) et la destruction de 35 de leurs villages ancestraux. (Plan Prawer) Voir à ce sujet le

communiqué d’Amnesty international "Israël : Les démolitions de maisons de Bédouins dans le désert du Néguev doivent cesser immédiatement".


Les militants rappellent la destruction des villages bédouins
A ce sujet, la délégation a rappelé que le Collectif 69 Palestine a adressé une demande de suspension à Gérard Colomb en protestation du partenariat de Lyon avec la grande ville du Negev "Beer Sheva"

Après s’être plaint d’avoir reçu cinquante mails, le représentant du Maire vante le dialogue et l’ouverture culturelle de la Mairie du 8° et souhaite "mettre fin à des polémiques qui n’ont pas lieu d’être".

Nous remercions la Mairie de Lyon 8 d’avoir pris en compte notre demande et nous remercions chaleureusement tous ceux qui ont participé à cette action d’une façon au d’une autre.

Notons que la controverse sur l’exposition KKL - FNJ a été évoquée le soir même au conseil d’arrondissement du 8°.

COMMUNIQUE

Lorsque la Mairie de Lyon 8ème expose la colonisation Israélienne

La Mairie du 8ème arrondissement de Lyon accueille, du 2 au 14 décembre 2013, dans son atrium, une exposition du KKL , intitulée sobrement "Histoire de réalisation en Israël"

Le Keren Kayemeth Leisrael (Fonds National Juif en Français) n’est pas une organisation inconnue. C’est une des institutions les plus actives dans la mise en place et le maintien du système d’apartheid de l’Etat d’Israël. Le KKL est lourdement impliqué dans la colonisation interne en Israël, en particulier dans le Naqab (Néguev), et dans celle des territoires palestiniens occupés.



Créé en 1901, cet organisme para étatique est le principal outil de colonisation et de vol des terres palestiniennes. Les statuts du KKL, dès l’origine, sont racistes et discriminatoires prévoyant que "les terres acquises deviendront propriété perpétuelle du peuple juif". Il est ainsi interdit de les vendre à des non juifs. "D’autre part les terres acquises doivent être libres pour la colonisation, c’est à dire vidées de leurs habitants et métayers non juifs".

Loin d’être l’aimable organisation écologique présentée, le KKL agit aujourd’hui dans le Naqab (Néguev) pour le déplacement de force de près de 70 000 Bédouins (plan Prawer). Le KKL participe également à l’expulsion des Palestiniens de Jérusalem Est et de Cisjordanie.

L’exposition proposée aux citoyens de Lyon 8ème est loin de la culture, mais plus prosaïquement un outil au service de la propagande de l’Etat d’Israël. Ces photos de propagande n’ont rien à faire dans la maison commune qu’est une mairie. Le Racisme et l’Apartheid ne peuvent être exposés dans une mairie de notre ville.

Aussi nous exigeons que cette propagande soit retirée du hall de la mairie du 8ème arrondissement.

Collectif 69 Palestine le 9 décembre 2013

Exemples de situations où le KKL FNJ est directement impliqué dans des expulsions d’habitants et de dépossession des terres qui se déroulent ces jours :

 Dans la vallée du Jourdain (à 93% en zone C sous contrôle israélien total, civil, policier et militaire) où la dépossession des terres et de l’eau se produit à grande échelle. Des milliers de Palestiniens ont été déplacés au cours des dernières décennies.

 A Jérusalem-Est un ordre d’expulsion arrivé à échéance le 28 novembre 2011 menace toujours la famille Sumarin de sa maison dans le quartier de Silwan qu’elle habite depuis plus de 40 ans. Les colons qui comptent s’installer bientôt dans cette maison palestinienne agissent de concert avec la société Himnuta, une filiale appartenant à 100% au FNJ.

 Dans le Néguev (Naqab)

le village bédouin de Al-Araqib, avec environ 250 habitants est l’un des environ 40 villages "non reconnus" en Israël. Il a été démoli plusieurs fois ces dernières années afin de laisser la place à une forêt mais les habitants y retournent et reconstruisent le village. Le FNJ gère ce projet de forestation. Amnesty international mène une campagne adressée au président du FNJ pour faire cesser la destruction du village et l’expulsion de ses habitants

Voir aussi :

KKL (Fonds National Juif) : LA FIN D’UN MYTHE

http://www.ujfp.org/spip.php?article2164&lang=fr

http://collectif69palestine.free.fr/spip.php?article656