Acipran

Mot-clefs: Aéroport Notre-Dame-des-Landes
Lieux: Nantes

Le projet étant impopulaire et ne reposant sur aucun argument solide, il faut taper dans le ventre-mou de la population (les individus qui ne s'intéressent pas à l'aéroport) pour les manipuler et remporter la bataille de l'opinion.
Qu'est-ce que l'Acipran ? Il s'agit-il de l' « Association Citoyenne Pour la Réalisation d'un Aéroport international sur le site de Notre-Dame-des-Landes ».

Qui représente-t-elle ? L'Acipran est un sous-marin patronal. Déjà parce qu'ils sont soutenus par le Medef, soutien dont peu d'association citoyenne peuvent se vanter ; mais également parce que l'adresse de l'association est domiciliée à la Chambre de Commerce et d'Industrie (CCI) dont Alain Mustière, le président de l'association, fut président de 1989 à 1997.
Le parcours de cet homme est très révélateur des intérêts que l'association défend réellement. « Après avoir été Président du Centre des Jeunes Dirigeants Pays de la Loire (1981-1982), il est élu membre de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nantes en 1982, puis Vice-Président chargé en particulier de l'aéroport de Nantes (1983-1988), et Président de la CCI de Nantes de 1989 à 1997 »(1).
A cela s'ajoute un train de vie peu commun. Monsieur Mustière possède un bateau(2) à Arzon dans le Morbihan à 850 000 € pièce. Autrement dit, il dépense quatre à cinq fois plus dans un bateau de loisir que la plupart des français pour leur habitat principal – habitat qu'ils mettront 25 ans à rembourser.

Quels sont les objectifs de l'association ? Comme son nom l'indique, elle est favorable au projet d'aéroport. Afin d'y parvenir, elle brouille les pistes et sème la confusion. Le sigle de cette « association » créé en 2003 l'illustre à merveille : Acipran. C'est à s'y méprendre celui de l'Acipa, une des principales associations d'opposants créée en 2000. On aurait voulu semer le doute dans l'esprit des gens qu'on ne s'y serait pas pris autrement.

Fort de parasiter le nom des opposants, l'Acipran gangrène également l'image d' « association citoyenne ». Que les patrons s'expriment sur les projets de société, cela paraît somme toute normale. En revanche, qu'ils cherchent à passer pour de « simple citoyen » alors que seul les profits du projet les intéressent, cela semble suspect.

Quels sont les avantages pour les patrons d'une telle association ?

_ Les promoteurs de l'aéroport savent que le projet est impopulaire. Passer pour une association de citoyen leur donne du crédit, cela laisse penser que la réalisation d'un aéroport à un intérêt global pour les gens, et pas seulement pour une minorité d'entrepreneurs et de promoteurs immobilier.
_ Créer une entité patronale en tant que « citoyen » permet également d'occuper l'espace, en particulier celui du « débat public » de 2003. Cela prive de temps de parole les opposants car le « débat » doit respecter la parité entre les différentes composantes du projet.
_ Cela oblige aussi les médias à leur donner la parole dans un souci d'équité, alors même que leurs points de vue est relayé par de nombreux canaux, notamment les journaux des collectivités territoriales (Nantes, Saint Nazaire, Conseil Général, Région, etc.)

Il s'agit donc de manipulation et non de débat public. Le projet étant impopulaire et ne reposant sur aucun argument solide, il faut taper dans le ventre-mou de la population (les individus qui ne s'intéressent pas à l'aéroport) pour les manipuler et remporter la bataille de l'opinion. Il n'y a pas à dire, l'Acipran vraiment les gens pour des cons !

1) http://voixecologiques.blogspot.fr/2012/11/au-fait-qui-....html
2) http://breizhjournal.wordpress.com/2013/02/25/acipran-l...enne/

Commentaire(s)

> CCI Nantes

Adresse postale: ACIPRAN – *CS 70515 – 44105 NANTES CEDEX 4*

CCI.R Pays-de-la-Loire 16 quai Ernest Renaud Centre des Salorges *CS 70515 44105 NANTES*