ZAD : la D281 condamné

Mot-clefs: Aéroport Notre-Dame-des-Landes
Lieux: Notre-Dame-des-Landes

Depuis ce jeudi matin, sous escorte policière, camions et pelleteuses sont arrivés pour défoncer la route D281 des 2 côtés et poser des blocs de béton afin de condamner l'accès en véhicule.

Blocs_rocheux-medium
Pas de titre pour 12980

Gros_caillou-medium
Pas de titre pour 12979

- 10h34 :Y’a comme une bruit d’hélico dans l’air...

- 9h29 : Les camarades présents sur le terrain on repérer une machine dans un petit chemin entre Bel air et les Planchette qui n’a pas l’air d’être lié aux travaux de destruction de la route... elle est entourée de bleus à pieds, et de quelques véhicules dont une jeep. Peut-être une tentative de forage ?

- 9h04 : Apparament ils bloquent la route vers entre les ardillères et Notre-dame-des-landes. On reste vigilent du côté du chemin de l’Epine desfois qu’ils essaient en même temps de faire le forage qui a été empêché cette semaine.

- 8h57 : Il y a 20 camions au Bois Rignoux et 15 autres entre Bel air et les Planchettes. Une cinquantaine de GM seraient à pieds devant pour sécuriser les machines... Ca faisait un moment qu’on en avait pas vu autant par ici. Ça ne manquait pas au paysage !

- 8h47 : 9 fourgons de flics viennent de se diriger vers les ardillères. Ils ont finis ce qu’ils voulaient faire du côté de la Paquelais et vont certainement s’attaquer à l’autre côté de la route...

- 8h39 : La pelleteuse est partie de Bison futé...

- 8h00 : Les flics sont accompagnés de nombreux camions de la DDE, d’une pelleteuse et de gros blocs de béton. Ça confirmerai leur volonté de fermé la route D281

- 7h30 : des GM sont à Bison Futé (sur de la D281 côté la Paquelais) avec une pelleteuse. On les soubçonne de voulour creuser la route pour la bloquer (elle est censé disparaître avec l’aéroport).

Link_go Lien relatif

Commentaire(s)

> Charge et gros rochers

11h - à Bisons Futé, les gendarmes mobiles sont alignés. Ils ont déjà fais une charge et restent immobiles depuis .

1 hélico vole dans les airs.

9 fourgons à La Paquelais.

1 voiture de la gendarmerie passe devant l'épine (D42) toutes les 15min, en fait beaucoup de passage de flics. Ils sont pas si nombreux que ça et tourne.

Un camion plateau avec bras mécanique dans les environs (est-ce pour les forages qui n'ont pu être effectué cette semaine ?)

En photo, de gros gros cailloux et blocs de béton pour obstruer la voie (côté Bel Air ou Bois Rignoux).

Rassemblement à 16h au gourbi pour discuter collectivement de ce qu'on fait de la D281, comment on continue à l'utiliser.

> 12h27

12h27 : Les travaux pour boucher la route sont fini. Ils ont posé d’énorme blocs de béton de chaque côté de la D281. On vous donnes plus d’info dans la journée si on en a.

> Commentaires masqués

2 commentaires ont été masqués.

Pour les règlements de comptes, merci de privilégier le face en face pour une discussion posée et respectueuse de l'autre.

L'outil qu'est Indymedia n'est sans doute pas le meilleur endroit pour s'expliquer sur des querelles internes aussi pationnelles où l'échange se fait sans les codes habituelles de la communication (le ton, la gestuelle,...)

> A la modération

Bonjour Modo!

Comment se fait-il que je ne vois pas mon commentaire s'afficher?

Vous avez décidé de supprimer les 2?

La question qui a été soulevée est importante et n'est pas hors-sujet...

Ce serait dommage de prétendre qu' Indymedia ce n'est que de l'informatif et qu'il n'y a pas al place pour ce genre de discussions, certes "tendues" mais qui sont le reflet d'un lancinant conflit (conflit créatif) sur le terrain.

J'apprécierais que vous remettiez les deux coms en question.

Merci

> précautions à prendre

Salut Marlin,

Normalement pour parler modération, ça se fait sur la liste de discussion via nantes@indymedia.org

On ne remettra pas les commentaires en ligne parce que d'un, le 1er commentaire cible personnellement des militantEs et Indymedia n'est pas le lieu pour ça, ...

Aucun soucis pour critiquer des pratiques de luttes mais du moment les précautions ont été prises pour que personne ne puissent être identifier.

On a pas toujours été assez vigilent là dessus, là on réagit.

Y'a déjà assez d'embrouilles sur le terrain pour qu'on laisse en plus s'en développer d'autres via le site.

Comme dit précédemment sur Internet, il est difficile de dialoguer sereinement.

Pour ton commentaire, il répond au 1er supprimé et n'a plus sens sans l'autre.

On tient à rappeler que les commentaires sont là pour apporter un complément d'information sur l'article posté, Indymedia n'est pas un forum.

Oui, Indymedia n'est pas qu'un site informatif, l'analyse est la bienvenue mais encore une fois pas l'endroit pour régler des conflits personnelles.

> du tac au tac (ter)

ne nommons pas , parlons des pratiques.

Il faut réfléchir à cette action du préfet, qui éclaire singulièrement les évènements de ces derniers jours dans cette partie de la ZAD.

Pourquoi le préfet bouche-t-il cette zone? Et ce faisant pourquoi se retrouve-t-il à renforcer une position de la zad qui se veut ultra radicale et qui veut bloquer la circulation des gens et des tracteurs au nom d'un refus sans concession du capitalisme...?

Peut-être que cette position ultra radicale apparente joue en fait contre la globalité de la lutte?

Les paysans, zadistes et individus qui ont débouché les chemins du Sabot et l'accès des prairies mercredi 19 juin se voient accusés de vouloir accaparer des terres et de vouloir s'enrichir sur le dos de la lutte. Le même genre d'accusation portée par un individu avait cours dans la lutte contre la centrale nucléaire du Carnet en 97 contre la plupart des militant-e-s de la FAN 44.

Mais aujourd'hui ces accusations trouvent un écho chez des occupants un peu fatigués pour différentes raisons. Pour que la lutte ait un avenir, nous ne pourrons pas laisser faire.