Nantes, jeudi 6 juin : solidarité antifasciste

Mis a jour : le dimanche 7 juillet 2013 à 04:57

Mot-clefs: Racisme Resistances antifascisme
Lieux: Nantes

Premier récit partiel et partial de la manifestation en hommage à Clément

Vers 18h30, plus de 1000 personnes se rassemblent spontanément à Nantes ce jeudi soir en hommage à Clément, assassiné en plein Paris par des nazis.

Le rendez vous est lancé à la croisée des trams en début de soirée : en pleine heure de pointe, tous les transports de la métropole sont bloqués en solidarité.

5-medium
5

4-medium
4

3-medium
3

2-medium
2

1-medium
1

Dans une chaleur lourde, derrière une banderole « Justice pour Clément », le cortège, dynamique, déterminé, exprimant tristesse et rage, s'élance dans le centre ville.

« Justice/vengeance pour Clément »

« Les fascistes assassinent, Police complice »

« Les fachos en enfer, l'UMP juste derrière »

« Nantes est antifa »

« No Pasaran !/ Alerta Antifascista ! »

Sont quelques slogans criés dans les rues, également abondamment taggées et recouvertes d'autocollants. Des centaines de tracts sont distribués aux passants qui soutiennent très largement la manif.

Les rangées de flics anti-émeute protégeant la mairie sont prises à partie, la tension est forte.

Dans le centre ville bourgeois, Place Graslin, après avoir écarté les barrières du dernier « aménagement urbain » de la métropole, les manifestant-e-s rejoignent la fameuse Librairie d'extrême droite Dobrée. Quelques flics tentant de protéger l'enseigne (photo 3) sont chassés sans ménagement, et la vitrine fasciste vandalisée.

Cette première riposte spontanée à Nantes était conséquente, populaire et déterminée.

Hommage à Clément.

Nantes est antifasciste. Flics et fachos : hors de nos vies !

Prochaines manifestations prévues demain soir et samedi à 16H Place Royale. Soyons nombreu-x-se-s.

Commentaire(s)

> pour info

Liberation a publié une photo de la manif nantaise-ils n'ont evidement pas floutté les visages

> Aujourd'hui, Nantes Révoltée est très en colère !

Aujourd'hui, Nantes Révoltée (http://nantesrevoltee.noblogs.org/) est très en colère !

Chronique de la presse qui ment, aujourd'hui dans vos kiosks :

A propos de l'assassinat de Clément, événement politique d'ampleur au niveau national comme au niveau nantais.

Après le drame de Paris a eu lieu à Nantes une manif énergique de plus de mille personnes réunies spontanément et de façon autonome en quelques heures (c'est quasiment sans précédent). Voyons ce qu'en disent quelques titre de presse :

-Dans Presse Océan, page 16, après 15 pages d'articles insipides (sans une ligne sur le crime fasciste de Paris), une micro brève d'une dizaines de ligne qui attribue la manifestation aux "syndicats et partis de gauche". La photo de la banderole de tête, « Justice pour Clément » a été artificiellement rognée au maximum des deux côté (les deux symboles antifascistes "gommés" façon Pravda, on cache tout ce qui pourrait être trop politique).

-Dans Ouest France, en pages "Nantes Métropole", la manif est expédiée en une dizaine de lignes ineptes, on est encore en dessous du traitement d'un petit fait divers. La photo est une minuscule image sans banderole ni drapeau d'une foule disparate. Pourtant, la foule était dense, déterminée, politisée. Les journalistes ont réussi l'exploit de prendre volontairement la manif sous son angle le moins massif. C'est une dépolitisation totale par l'image en plus de mentir sur les faits. La manif était éminemment politique (au sens noble du terme, bien loin des Partis et autres charognards récupérateurs).

Pour rappel, ces deux même titres avaient offert des articles plus longs et plus visibles quand un responsable local du FN avait été giflé, il y a quelques semaines. Un facho bousculé mérite plus de place dans leurs journaux que des centaines de personnes rendant hommage à un compagnon assassiné !

-Dans le quotidien gratuit Métro : le nazi Serge Ayoub a carrément droit à une tribune pour étaler ses mensonges ! Les médias -car ce nazi a également eu les honneurs des télés- offrent un espace publicitaire aux assassins de Clément. Offre-t-on une tribune médiatique à un assassin, un violeur, à un criminel ? Pourquoi les médias, au lendemain de la mort de Clément, offrent aussi complaisamment une tribune au mouvement néo-nazi JNR responsable de sa mort ?

Les fascistes ont plus d'espace médiatique que les propres proches de Clément ou que les camarades de son bord politique ! Les charognes journalistes salissent goulument la mort de Clément. Honte sur eux !

Hier pourtant, à Nantes, quelques journalistes locaux avaient suivi à peu prêt correctement l'évènement (avec article sur internet notamment).

Visiblement, les comités de rédactions ont bien retouché les articles derrière...

Après ces énièmes manipulations infectes de la presse dominante, soyons nos propres médias : diffusez la page « Nantes Révoltée », partagez ses infos, faites connaitre les indymedias (https://nantes.indymedia.org/index.php) !

> commentaire caché

Un commentaire insultant à été caché.