Le Syndrome de Peter Pan

Mot-clefs: Aéroport Notre-Dame-des-Landes
Lieux: ZAD

Invin$$ibles?! Zadistes the question !

Présentation du film
« Invin$$ibles ?! Zadistes the question ! »

1 – Le syndrome de Peter Pan

Ainsi donc, si l' adolescent refuse de devenir adulte : « syndrome de Peter Pan !»... Pas sérieux! Diagnostique à l'emporte pièce les maîtres de « la mafia médicale », qui veulent nous cataloguer dans les labyrinthes des profits de « la médecine de la maladie », celle qui veut nous maintenir dans la maladie. Sans nous, cette mafia n' existe plus. En réalité, toutes les maladies sont d' origine psychique, donc liées directement à nos états d' âme. « La médecine de la santé », elle, tient compte de nos états d' âme. Elle observe une pratique de la cause des causes et pas seulement du symptôme... Elle développe une intuition directe, qui renvoie les vieux principes de l' ordre de la médecine (officielle), dans une sorte de «syndrome du capitaine Crochet », l'ennemi de Peter Pan !... Cette « médecine de santé globale » nous suggère intérieurement des utopies, c' est-à-dire des possibles, car « tout est possible », sans la peur de la maladie et de la mort...
Elle nous souffle à l' oreille, « Crois-moi, il n' y a pas de différence entre l'adulte et l' enfant ». Or, l' enfant vit la poésie, l' adulte fait de la poésie. L'enfant a « le pouvoir de », l' adulte a « le pouvoir sur »... « La domination » les sépare. La peur de l' inconnu engendre les conflits et les guerres. Ainsi le monde des adultes n' est qu' un enfer, alors que l' adolescent rayonne l' amour et l'imagination... Mais pour survivre dans ce monde des adultes, il faut être destructeur, de soi et des autres. Les patrons du MEDEF sont des « tueurs ».

C' est cette introspection, par l' image, que propose cette vidéo, à la recherche d'un monde Nouveau, à partir de la ZAD, des Zadistes (sans drapeaux), des « ZAD partout », dans une insurrection de la vie quotidienne contre se monde dit « Adulte » et « crédible », mais où tout est faux. Une Société du spectacle et de la marchandise qui ne cherche aucun sens à la vie, que celui du spectacle lui-même, pour lui-même, et le profit qu' il en tire en tant que monde de la marchandise et du paraître... La bande son donne à entendre le discours de G. Pompidou : expression du parfait non-sens, celui du libéralisme et de son néant absolu.
Discours du père fouettard, se lançant à la destruction des acquis obtenus par le Conseil National de la Résistance à la fin de la guerre, sous prétexte de dénigrer le Mouvement de 68... (dont l' un des slogans reprenait l' appel de Debord, « Ne travaillez jamais ! »).

Nous sommes tous des êtres humains qui fouillons la terre pour accéder au ciel...
Il s' agit donc de descendre en nous-mêmes pour trouver la vérité, comme nous le suggère aussi ce cher Makhno ; l'insurrection trouve sa stratégie en chacun d'entre nous, avant d' être partagée, échangée et bêchée dans une culture collective qui nous met à l' épreuve des faits... Dans « Invin$$ibles ?! Zadistes the question », Peter Pan, plume au vent, nous explique lui-même, cette philosophie des « zadistes » embarqués sur cette « arche de Noé », dans une quête prodigieuse du monde Nouveau... « Un peuple de boue », sachant se parler pour créer, donc résister, contre le vieux monde, dans une transformation radicale du genre humain sur une terre libérée en, ZAD : Zone d' Amour à Donner !

D' où vient notre formatage à la soumission ? : L' éducation nationale ? Gratuite et obligatoire ? Le seul nom de Jules Ferry, soutien de Thiers, député des Vosges et maire de Paris (Ferry l' affameur), pendant l' écrasement de la Commune, théoricien de la colonisation et du racisme, devrait immédiatement suffire à nous rendre suspecte cette institution.

Une éducation nationale, à base d' éducation morale et d' instruction civique, fondée sur des notions du devoir et du droit. que « le législateur n' hésite pas à inscrire au nombre des premières vérités que nul ne peut ignorer, partie capitale de l' éducation » nous dit Ferry le « Tonkinois ». Celui qui s' est rendu maître du Congo, de Madagascar, de la Tunisie, en passant par le Tonkin, etc. : « Il faut dire ouvertement qu’en effet les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures. (...) Je répète qu’il y a pour les races supérieures un droit, parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures. (…) »

L' empire colonial français se trouve à la base même de ses lois de l' éducation instaurées par J. Ferry : dans le but d' un formatage, (toujours à l' oeuvre en 2013), pour la soumission du peuple par la morale obligatoire de la domination et l' expansion coloniale... D'où cette résolution absolue, après la révolte de la Commune, de garder à l' esprit la nécessité d' éduquer les classes laborieuses afin d' empêcher les révolutions fracassantes et de fixer les populations rurales à la « glèbe » - du latin gleba, « motte de terre » ; champ, terre que l' on cultive, que l' on travaille – symboles des Zadistes, bien connus désormais... pour la survie quotidienne, et aussi comme projectiles de défense contre « les bleus » : l' armée d' occupation au service de Vin$$i et son monde.

« On se croirait encore en pleine guerre d' Algérie ! » nous dit un intervenant. Par exemple, « La bataille d' Alger » consistant, en effet, à occuper et quadriller la Casbah d' Alger pendant six mois avec 6.000 militaires, faisant 3.000 morts et disparus civils. Ce massacre de Ma$$u (ayant reçu les pleins pouvoir des collons et de la Métropole, en 1957), à la manière des nazis qu' il avait combattu en 39-45, a servi et sert encore, de modèle d' « efficacité française» dans le monde entier : aux USA (pour le Vietnam), au Chili, en Argentine etc. … Et M. Alliot-Marie s' en est fait récemment l' ambassadrice en Tunisie et en Egypte contre les révoltes populaires... Mais tout s' explique. Lisons Voltaire, un précurseur : « Une nation bien organisée est celle où le petit nombre fait travailler le grand nombre, est nourri par lui et le gouverne. ». Puis, écoutons dans le film, Pompidou, l' ancien directeur général de la banque Rothschild, premier ministre en mai 68, puis président de la république jusqu' en 74, l' homme du tout nucléaire imposé, du soutien à la dictature de Pinochet, etc. … : « Vous avez vécu à l' abri de protections inadmissibles. Nous vivrons dans la préoccupation per-ma-nente ! C'est la loi de la concurrence, c' est la seule raison d' être du libéralisme. Et le gouvernement en est parfaitement conscient. Mais son rôle n' est certainement pas, d' inviter les gens à la paresse, en leur créant de nouvelles protections ! »

Voilà ce qu' est le monde des adultes ! En voulez-vous encore et toujours ?!...
Est-il donc si Invin$$ible ?... La ZAD répond-elle à cette question ? C' est une des réponses possibles à la soumission.

Link_go Lien relatif