Combien de blessés faudra-t-il encore ?

Mot-clefs: Aéroport Notre-Dame-des-Landes
Lieux:

Suite aux affrontements de lundi, Julien Durand, lors d'un entretien avec
un journaliste de Libération (
http://www.liberation.fr/terre/2013/04/15/les-opposants...96465
) crée un clivage de plus entre divers types d'opposants à l'aéroport. Les
classifiant au passage pour créer une dichotomie entre légitimes et
non-légitimes.
Pire, il accuse, ceux qui se défendent face aux violences policières dont
les méfaits ne sont plus à démontrer, de vouloir nuire à la lutte :
« C’est de la provocation ! Une petite équipe de manipulateurs tente de
faire dégénérer le mouvement d’opposition ! ».

Par ailleurs, avec une mauvaise foi inacceptable, il oublie l'opération
Yes chicanes ! et tout le travail de ceux qui tiennent les routes pour que
les riverains puissent circuler au mieux tout en protégeant la zone :
« Les opposants historiques ont alors tenté d’expliquer que cette route,
la seule restant en circulation libre dans la ZAD, est indispensable au
travail des riverains et des paysans. «Manipulés par quelques agitateurs
irresponsables, ils n’ont rien voulu entendre», déplore le porte-parole. »

Quels opposants historiques ? Qu'est-ce que cela veut dire « opposants
historiques » ? Ceux des opposants qui subissent depuis des années les
violences des gendarmes mobiles perdent-ils leur ancienneté lorsqu'ils se
défendent ?

En outre, cette route n'est pas en « circulation libre » puisque le
carrefour est constamment occupé par les forces de l'ordre depuis novembre
2012. Forces de l'ordre qui appliquent des ordres qu'eux-mêmes ne sont pas
capables d'expliquer tant ils sont ineptes.

Quel est ce jeu opéré par Julien Durand, un jeu de communication pour
tirer la couverture à soi et valoriser sa position tout en crachant sur
ceux, qui au mépris des risques de blessures, d'arrestations arbitraires
protègent "son territoire", la lutte. C'est utiliser certains occupants
comme chair à canon et simultanément, se dégager de tout risque de
conséquences. C'est obscène.

Si personne n'avait résisté lors des affrontements de novembre, Julien
Durand pourrait-il encore aujourd'hui parler de cette lutte, être encore
en lutte ?

Faut-il rappeler à Julien Durand la longue liste de blessés sur la zone ?
Faut-il rappeler que lutter contre l'aéroport et son monde, c'est lutter
contre les violences policières, l'usage de ces armes dites non-létales
dont l'État français fait désormais un commerce florissant qui s'exporte
partout dans le monde ?

Il parle en son nom, sous couvert de son statut de porte-parole de l'Acipa
pour légitimer sa parole. N'est-ce pas, justement, de la manipulation ?

L'intelligence de la lutte n'est pas la création de dissensions entre
diverses modalités d'opposition. Et pourtant, trop souvent, certains font
ce jeu du clivage sans reconnaître l'importance de chacun, sans
reconnaître comme les différences des uns et des autres sont riches pour
répondre à l'arbitraire de l'État sur tous les fronts.

Julien Durand veut-il que nous soyons blessés pour lui, veut-il que nous
soyons emprisonnés pour lui ? Veut-il que nous nous couchions devant les
gendarmes mobiles pour lui ? Veut-il faire le jeu de l'État qui diabolise
les opposants en les désignant comme « professionnels de la violence »,
« terroristes » et autres qualificatifs ineptes ?

Il n'est pas question de dichotomie entre résistance pacifique ou pas, il
est question de défense, de sauvegarde. Combien de blessés faudra-t-il
encore pour que lui, qui ne vit pas chaque jour en subissant les
provocations policières, les humiliations, comprenne que la résistance
peut prendre plusieurs formes ? Combien d'éclats de grenades dans les
chairs de ceux qui luttent à ses côtés faudra-t-il pour qu'il comprenne
qu'il y a une différence notoire entre défense et attaque ?

Il n'est pas question de faire le jeu des forces de l'ordre qui font
perpétuellement cette puérile inter-accusation cherchant qui a commencé,
mais seulement de comprendre que la violence d'État est inacceptable.

Commentaire(s)

> ben tiens

"Si personne n'avait résisté lors des affrontements de novembre, Julien

Durand pourrait-il encore aujourd'hui parler de cette lutte, être encore

en lutte ?"

nous etions nombreux a resister, et pas seulement 200 cagoulés...julien durand resiste depuis plusieurs années, et c'est vrai que ça fait un peu bizarre de discuter avec un "barricadiste" (autoproclamé) qui te déclare je cite : l'aeroport, j'en ai rien a foutre, ce qui compte c'est cette guerre, la magie de l'emeute...

> l'un n'empêche pas l'autre

ta remarque, aussi juste soit-elle, n'enlève rien à la pertinence de l'article ci-dessus zob rombie

> De qui se moque-t-on?

Bien, les "casseurs" et autres "agitateurs" font le jeu de l’État?

Qu'on me rappelle qui avait envisagé de louer un DRONE pour prendre des photos lors de la prochaine Chaine Humaine. Bien que l'idée d'en louer un ait été remplacée par celle de louer un hélicoptère, il ne faut pas croire que c'est leur éthique qui les a stoppé dans leur élan, mais seulement leur budget. Bien que 70.000 euros pour organiser un tel évènement soit déjà, en soit, assez aberrant.

Voilà donc que nos amateurs de technologies de flicage crachent sur ceux qui risquent leur intégrité physique (tonfa, grenades assourdissantes, lacrymo) et leur avenir (prison) pour protéger la ZAD, pour que jamais ne se fasse cet aéroport et que périsse son monde. C'est tout simplement du foutage de gueule et une insulte à ceux qui y ont perdu un œil, reçu des bouts de plastique dur dans le corps ou gâché du temps en taule.

C'est à se demander qui est infiltré par les flics et qui fait le jeu du pouvoir. Mais peut-être que ces gens là viendront leur expliquer le pourquoi du comment sur une barricade, à l'occasion d'une offensive des flics par exemple, pour qu'ils montrent effectivement quelle est la bonne démarche à suivre face à l'autorité. Mais je pense qu'on peut déjà préparer les courbettes.

L'aéroport ne se fera peut-être pas, mais son monde a ses chiens de garde.

> Pourquoi ??

Pourquoi Julien casse cette union sacrée , cette unité certes précaire mais unité quand même .

Entre opposants , nous avons fait tant de choses , Il gâche tout et met tout en l'air

Pourquoi ? on peut se demander si il fait pas le jeu des politiques et Vinci ??

Les zadistes ont déjà avalé des couleuvres avec l'acipa et autre coordination qui ont souvent craché sur les militants au quotidien , c'est à dire les zadistes. Mais la , c'est en trop , comment vous voulez qu'on vous respecte ?

Julien , Qui a amené tous les médias sur la ZAD ?

Julien, Qui permet à ce mouvement d'être si grand, si beau ?

Julien , Qui amène 40000 personnes le 17 Novembre ?

Julien, Qui organise un festival avec 40 groupes et 10000 personnes en qq jours ?

Julien, Qui a permis l'existence de la commission de dialogue ?

Julien , Qui a permis le retard des travaux ?

Julien, Qui est à l'origine de la création de 200 comités locaux ?

Julien, Qui a permis des milliers d'initiatives contre Vinci et son monde ?

Julien, Qui a permis une telle solidarité, entraide, débat, travail au sein de La ZAD ?

Julien, Qui est présent devant les tribunaux soutenir les paysans et les militants ?

Julien, Qui protège la ZAD ?

Julien, Qui communique sur et avec la ZAD (net, radio, journaux, tracts...) ?

Julien, Qui coorganise "SEME TA ZAD "

Julien , Qui appelle pour la chaine humaine ?

Julien, Qui a permis la venue des "grands politiques" et des artistes ?

Julien, Qui a permis cet élan de solidarité financière ?

Julien, Qui a empêché les destructions ?

Julien, Qui a amené tous les militants qui s'investissent tous les jours contre l'aéroport ?

Julien , Qui subit au quotidien, contrôles, brimades, insultes, vols, arrestations arbitraires, blocages, intimidations...

Julien, tu vient nous cracher dessus maintenant , On rigole...jaune !

Julien, Pourquoi tu irais maintenant sur la ZAD ?

> Paciflics?

Nom de dieu!!! Paciflic de mes deux... "opposants historiques", "agitateurs irresponsables", que pourrisse ce collabo, il n'y a que les noms qu'il ne donne pas (mais ça doit le démanger)! Sans ces "activistes irresponsables" il y aurait déjà du béton partout et les travaux commencerait dans quelques mois!!!

Décidément, il n'y a pas un seul lieu de lutte qui ne soit bouffé par ces gens-là... avec eux, plus besoin de flics!

Dans le Larzac, les "opposants historiques" n'ont jamais lâché les anars et autres "radicaux" ou squatteurs, EUX! Même lorsqu'ils ont reçu des propositions intéressantes du gouvernement de l'époque, ils ont décidé à l'unanimité d'agir en solidarité, estimant que les squatteurs et tous ceux qui avaient participé depuis le début avaient autant de légitimité qu'eux... opposants historiques! Ils n'ont pas donné le lâche signal aux autorité: "allez-y, ce sont des agitateurs, nous on veut bien discuter"!!!

ET ILS ONT VAINCUS!!! ILS ONT VAINCUS!!!

Il n'y a qu'une seule chose que je revendique dans l'état belge, c'est la devise que ces porcs ne mettent pas en pratique - sauf pour nous plumer et sortir des lois liberticides - , et qui est : "L'UNION FAIT LA FORCE!"

Pensez-y messieurs de l'ACIPA lorsque vous aurez tout perdu par bêtise humaine!!!!!!

L'UNION FAIT LA FORCE!

> res

Le résultat des bagarres de lundi matin est celui d'avoir perdu le carrefour

De plus l'avoir perdu contre 50-80GM preuve que vous étés incapable de tenir une position-barricade-carrefour

Le fait que les renforts de 200GM sont arrivée biens plus tard montre que l’opération n'ete pas prévue

J'imagine pas quand ils vont en envoyer 1000Gm! Vous avez perdu la face et vous cherchez des coupables chez les autres mais il faudrait avouer ses fautes et ses incapacités.

Critiquer L'ACIPA, Durand ou d'autres de la zad me semble très petit joueur ou bien une technique pour casser le mouvent, une bonne technique de la flicaille

En Val De Susa vous n'étés plus les bienvenue non ?

Oui, parce-que les décisions sont prises collectivement et les flics on les attaque pas n'importe quand pour une simple montée de testostérone

> @remi

Remi, on voit que tu ne connait ni le val di susa, ni la zad.

Pour le vds :"les decisions sont prises collectivements", oui, sauf quand le camps est trop "rouge" (rare, mais existant), où le fonctionnement ressemble plus à celui d'un comité central qu'a celui d'une prise de decisions collectives.

"Vous n'étés (?, étiez ? étes ?) plus les bienvenue (la zad n'est composée que d'"apparentés femmes"" ?). Ah oui ? Tu sort ça d'où? Tu represente le val di susa ? Tu crois qu'il y a "un" avis ?

Qui a (co-)organisé le forum européen des gpii cet été ? Tu crois qu'ils/elles l'ont organisés à nddl parce qu'Ils/elles ne voulaient pas les voir au vds?

De plus, "on attaque pas les flics sur une montée de testostérone" : cette phrase, en plus de son aspect très sexiste (parce que tu crois que les "non-hommes" ne sont pas capable d'attaquer les flics ?), montre ta méconnaissance de la situation là bas : l'armée protège le chantier derrière des grilles et dans des positions plus stratègiques (terrain valloné). Il ne s'agit pas de quelques GM en camion au milieu d'un carrefour sur un terrain plat. De plus il n'y a pas d'occupation du chantier, le campement n'est pas permanent et l'occupation militaire ne revet pas les même formes. Ne compare pas deux choses qui ne peuvent pas l'être.

Pour ce qui est de ta vision des choses sur le "petit joueurs", "chercher des responsables pour avoir perdu le carrefour". Tu te crois dans une maternelle ? Qui te parle de chercher des responsables ? As tu lu l'article ?

Il est question de division dans la lutte, de la volonté d'un membre de l'acipa de se désolidariser d'autres composantes de la lutte qui ne correspondent pas à sa vision de la lutte. Il s'agit d'une agression verbale, d'une criminalisation de membres de cette lutte qui ne seraient pas "légitimes". Il s'agit, dans cette article, de réactions face à cette agression, il n'est pas quetion de la perte du carrefour.

"De plus l'avoir perdu contre 50-80GM preuve que vous étés (?) incapable de tenir une position-barricade-carrefour"

"Vous avez perdu la face et vous cherchez des coupables chez les autres mais il faudrait avouer ses fautes et ses incapacités"

Il ne s'agit pas de "perdre la face". Pour ton esprit viriliste et sexiste, peut être que lorsque david perd contre goliath, il perd la face, il a "fauté", il est "incapable", mais ce n'est pas l'avis de tout le monde, et ce n'est pas l'avis d'un grand nombre d'entre nous (entre autre à la zad). En effet, il ne s'agit pas de fautes ou d'incapacités, il ne s'agit pas de perdre la face, mais il s'agit d'un rapport de force tout a fait inégal qui conduit à un résultat (plus ou moins) attendu (sinon, l'érection de chicanes et de tranchées n'aurait pas été necessaire). Et il n'y a pas de coupable -dans cette situation- dans la perte du carrefour, du moins parmis les membres de la lutte. Cet article réagit sur le traitement de cette affaire, non sur la confrontation zadistes/GMs.

Bref. Pour poser tes avis sexistes et infantilisant, tu peut toujours aller sur yahoo kid ou sur le figaro. Mais evite sur ce genre de sites, tu sais très bien que c'est de la provocation, et je sais même pas pourquoi j'y répond (peut etre parce que ça m'enerve trop de lire ce genre d'anneries bourrées de "étés").

> Pour Allan

Allan, Qui était contre la venue de journalistes sur la ZAD et en a menacé certains?

Allan, Combien de personnes présentes le 17 novembre sont pour l'action pacifique, combien faisait partie de partis politiques, association ou syndicats?

Allan, Qui a obtenu par une grève de la fin un accord empêchant l'expulsion des paysans professionnels présents sur la ZAD?

Allan, Qui a organisé un Camp Action Climat ayant permis de faire connaître la lutte et de faire venir des occupants illégaux?

Allan, qui est à l'origine de la création de 200 comités locaux? En partie l'ACIPA; certains existait avant les expulsions d'octobre.

Allan, l'ACIPA n'as pas participé à la solidarité, entraide, débat, travail au sein de la ZAD?

Allan, l'ACIPA n'est pas présente devant les tribunaux pour soutenir les paysans et les militants?

Allan, à qui sont les tracteurs qui ont protégés la Châtaigneraie et qui protègent Bellevue?

Allan, l'ACIPA ne communique pas sur et avec la ZAD?

Allan, qui a mobilisé des paysans pour transporter le matériel de construction le 17 novembre et après?

Allan, Julien ne subit il pas les contrôles, brimades, insultes, vols, arrestations arbitraires, blocages, intimidations... ?

Allan, qui étaient les premiers paysans à se mobiliser en solidarité avec la lutte du Larzac?

Allan, qui ravitaille la ZAD?

Allan tu viens lui cracher dessus maintenant, je rigole.. jaune! (tu remarqueras que contrairement à toi je n'utilise pas le "on", je ne parle que pour ma personne, je n'ai pas la prétention de représenter la lutte dans son ensemble)

Je te demande juste d'accepter le fait que l'on ne se reconnaisse pas tous dans l'action violente. Je reconnais que ce type d'action à permis la médiatisation de la ZAD mais il est illusoire de croire qu'on empêchera l'aéroport de se construire en se battant avec les GM. Combien de temps les "guerriers" de lundi ont réussi à retenir les GM? Les barricades en palettes tiennent combien de temps face à une pelleteuse? Sans médiatisation, et sans adhésion de l'opinion publique à notre cause nous ne pourrons jamais construire une alternative au monde que l'on nous impose. Je reste parfois interloqué après des discussions avec certaines personnes, qui viennent sur la ZAD une semaine et qui rêve de se battre avec les forces de l'ordre. Ils ne connaissent souvent pas l'historique et les composantes de la lutte et se permettent d'imposer LEUR vérité! Ceux là décrédibilise la majorité des ZADistes qui ont un véritable projet pour l'avenir, ont le courage de croire à une utopie qui j’espère se réalisera demain. Contrairement à quelques personnes qui se pensent révolutionnaires, mais qui ne le sont que dans le geste et pas dans la réflexion, frustrés de ne pas avoir fait le service militaire ou ils auraient pu assouvir leurs besoins de jouer à la guerre!

Salutations militantes,

Thomas

> Avant de parler d'opinon publique et de violence ou pas...

Tous ces mots du pouvoir qui sont les écueils de tant de luttes...

Ça veut peut-être le coup de se renseigner sur ce que d'autres mouvements ont pondu sur ces questions et comment ils s'en sont sortis.

Comme ce texte pendant le CPE, qui rapelle bien les dangers du mythe de l'opinion publique :

Crédibilité quand tu nous tient:

http://grenoble.indymedia.org/2006-04-10-Credibilite-qu...tiens

Dois y'en avoir des tonnes aussi sur la question de la violence et de la non-violence.

Si l'opinion publique devient un argument dans les débats, y'aura plus de place que pour les politicards....

> pendant ce temps Auxiette ricanne

Indy, merci de cautériser la balle dans le pied qu'on est en train de se tirer en enlevant les commentaires. Ce serait chouette de ta part. Mais où est passsé l'époque des discussions "les yeux dans les yeux". Arf. La lutte est belle, mais elle fait un peu pitié.

> @Sara

Sara,

Je laisse passer la remarque sexisme car je ne voulais pas, je ne le suis pas … et je suis une fille

Et trouve des arguments mais please laisse ces truc à la con de yahoo, infantilisme, provocation … personne n’a besoins de les lire

Je connais bien Susa, avant la mort de Sole e Baleno (1998)

Et oui ... fait mal de suivre les décisions du 'comité central' mais mieux suivre les décisions prises par les habitats et les centres sociaux qui organisant toute l'année LEUR lutte (et pas des personnages qui sont la pendant une semaine au camping d’été)

Je ne représente pas Susa mais je connais qui y est tous les jours et ce qu’on dit.

Et je ne parle pas de tous les zadistes-anars … (qu’ils/elles sont toujours la/le/les bienvenues) mais d’un groupe qu’a bien reçu le message.

On s'est mal compris :

Quand je parle des attaques aux flics je parle d'ici (ZAD) et plus précisément de Lundi matin et pas de là-bas (Susa)

Si je parle avec des gens de NDDL, Durand ne me semble pas vraiment tout seul dans l'ACIPA.

Et si ces mots sont partagés par nombreuses autres personnes

Et à ma connaissance n'est pas la première agression verbale, non ?

Je n’explique pas le reste vu que t’a statué de ne pas parler d’autres chose.

Mais j’ajoute que faire comprendre aux flics que 50 des leurs peuvent tenir, nous casser et faire ce qu’ils volent, c’est très grave, très très grave pour l’avenir du conflit.

> hé ho

vos indignations ne vont que dans un sens, trop souvent

parmi les personnes de la ZAD, il y en a qui n'ont rien à y faire

je fais partie d'un comité de soutien très proche, on a participé à une semaine à la Chat Teigne

il y a un un viol et une tentative de viol ; il y a du racket déguisé en "contribution volontaire" ; il y a des personnes qui se foutent de l'auto gestion et qui se servent de tout sans rien branler ; il y a eu des vols de carburants chez des agris de la zone (pourtant opposés au projet) ; un camion d'engrais arrêté de force et siphonné ; etc

alors ça va un moment les poses outrées concernant l'Acipa. L'obstination à ne voir que d'un côté le bien et partout ailleurs des "bourgeois" et des capitalistes

en bref ce genre de sortie ça fait chier, et ça le ferait sûrement moins si un moment il y avait un minimum de clairvoyance sur le fait que parmi les "opposants" actifs de la zone il y a des personnes violentes, sexistes, qui n'ont rien de l'anarchisme et qui foutent les boules (dans tous les sens du termes) à plein de gens.