La liberté d'expression

Mot-clefs: -ismes en tout genres (anarch-fémin…)
Lieux:

pour en faire quoi ?

Un texte qui remettra peut-être les idées en place à certains et un autre histoire de mieux comprendre comment les fachos opèrent pour noyer le poisson. C'est aussi l'occasion de présenter (ou de rappeler l'existence de) deux blogs apparemment très sympas.
Sur « la liberté d’expression »

La défense de la « liberté d’expression » est une question qui traverse aujourd’hui les mouvements sociaux, les organisations politiques, les collectifs militants divers et variés. En effet, elle se retrouve au cœur d’affrontements à propos de l’attitude à adopter face à certains adversaires. Plus précisément, autours de cette question s’opposeront certain-es souhaitant ouvrir leurs espaces (toujours au nom de la « diversité d’opinions », du « pluralisme », de la « liberté d’expression ») à des courants que l’on qualifiera de conspirationnistes, confusionnistes, où même parfois tout simplement fascistes, et d’autre part des militants qui, dans un objectif antifasciste, souhaitent au contraire maintenir toute cette sphère à distance de leur propre réseaux et du mouvement social en général. Et surtout, ils s’opposent à l’idée « voltairienne » (remise au gout du jour par des théoriciens comme Noam Chomsky), qu’il faudrait se battre « pour la liberté d’expression de ses pires ennemis ».

lire la suite sur https://brasiersetcerisiers.wordpress.com/2013/02/02/su...sion/

sur le jeu de l'extrême droite autour de cette question et d'autres on lira aussi : http://feudeprairie.wordpress.com/2013/01/31/petit-lexi...oite/

Commentaire(s)

> Les revoici, les revoilà…

La liberté d’expression gêne beaucoup certains partisans de la pensée unique… quand elle s’applique à d’autres qu’eux-mêmes.

C’est pas nouveau, ça revient cycliquement sur Indymedia, on y voit le faux-nez de Luftmenschen et Conspis hors de nos vies, et c’est très bien résumé dans leurs articles :

« LA « LIBERTÉ D’EXPRESSION » DOIT ÊTRE DÉTRUITE, AU MÊME TITRE QUE TOUTES LES LIBERTÉS BOURGEOISES »

« LES MOTS SONT DES ARMES MORTELLES »

« ÊTRE LIBERTICIDE C’EST UNE NÉCESSITÉ »

On se croirait dans un site facho reprenant les mots d'ordre de Big Brother, mais non, paraît que c’est des « antifascistes » qui disent ça !

Contre leur liberté d’expression :

http://paris.indymedia.org/spip.php?article6488

http://luftmenschen.over-blog.com/article-contre-leur-l....html

http://conspishorsdenosvies.noblogs.org/post/2011/11/14...sion/

Ils avaient eu la réponse qu’ils méritaient à l’époque, il n’y a pas grand chose à rajouter…

Contre toute liberté d’expression

http://les-etats-d-anne.over-blog.com/article-contre-to....html

"Si le confusionisme ambiant vous interpelle, si vous ne savez plus très bien où vous situer dans le pannel actuel des idéologies et théories diverses. Si vous reconnaissez une valeur de vérité à certaines recherches effectuées par certains de ceux qui sont aujourdhui stigmatisés dans un monstrueux amalgame sous l'appellation disqualifiante de "conspirationistes", je vous suggère d'aller lire le texte du site Conspis hors de nos vi[ll]es sous le titre "Contre leur liberté d'expression" (Contre leur liberté d’expression « Conspis hors de nos vi[ll]es ). Au moins en ce qui concerne l'idéologie que véhicule ce site, vous ne pourrez plus avoir aucun doute... après à chacun de savoir...

Pour moi c'est limpide mais je ne l'exprimerai pas ici. D'une part parce que comme beaucoup d'entre nous je suis interpellée par les hybridations théoriques actuelles, que je voudrais voirplus clair avant de m'exprimerà ce sujet si j'en ressens encorele besoin. D'autre part parce que contrairement aux auteurs de ce site, je défends le droit pour chacun de se forger son opinion. Que je suis intimement persuadée et toujours d'avantage que si un nouveau monde doit naître des cendres de celui-ci, si ce monde doit ouvrir la porte à l'épanouissement de chacun et à la fin du gaspillage éhonté du potentiel créatif heureux de l'humanité,cela ne se passera pas par des mots mais par des actions collectives.... et que les opinionsauront alors moins d'importance quece ui sera réaliser ensemble... des lieux pour habiter le monde.

L'article est plutôt long et assez chiant pour qui se passe de verbiage théorique, mais la fin annonce clairement la couleur et permetde lever un peu du voile de confusion qui brouille les pistes et les idées."

> « Liberté d'expression » à géométrie variable

N’allez surtout pas croire que nos vaillants inquisiteurs sont contre TOUTE liberté d’expression. Pas du tout ! Ils sont pour la liberté d’expression de leurs amis, comme la raciste Caroline Fourest. Là, ils invoquent sans aucune gêne la « liberté d’expression », la leur !

La liberté d’expression entravée à l’ULB !

http://nantes.indymedia.org/article/25118


"Je suis tombé par terre c’est la faute à Venner, tempête dans un verre d’eau c’est la faute à Caro"



Quelques réflexions sur l’éthique de la discussion, assorties de souvenirs personnels, après l’opération Burqa-blabla et ses invraisemblables suites,

par Pierre Tevanian

http://lmsi.net/Je-suis-tombe-par-terre-c-est-la

> t'es vraiment au top !

1) tu la vois où l'inquisition dans ces deux textes ?

2) Tevanian il dit qu'elle est raciste la Fourest ? Si c'est le cas il a de bons avocats.

D'ailleurs c'est marrant que tu nous parle de Fourest. Faut croire que tu fais parti de ces gens qui s'inquiètent des conséquences de l'émission de ce soir sur la 5. Mais toi t'es pas comme Collon et tous les autres, t'as rien à te reprocher.

> Toujours actif, le fan-club de Caroline Fourest !

Pour ces ardents défenseurs de la pensée unique, Caroline Fourest n’est pas raciste, mais Michel Collon est fasciste ! C’est dire le cas qu’on peut faire de leurs articles et de leurs élucubrations.

L’émission de Sœur Caroline ce soir est une bonne illustration de la collusion entre les médias du pouvoir, les racistes et les soi-disant « antifas » et « anticonspis ». Tout ce beau monde sera réuni contre l’ennemi intérieur qui menace le monde libre.

A propos de l’émission, voir la réponse de Michel Collon :

Pourquoi Caroline Fourest attaque-t-elle Michel Collon ?

« Ce mardi 5 à 20h35, France 5 diffusera un documentaire de Caroline Fourest, qui attaquera notamment Michel Collon comme faisant partie des « réseaux de l’extrême » et des « obsédés du complot ». Sa réaction : Il paraît que je fais partie, je cite la présentation officielle de l’émission, des « obsédés du complot », ces « tribus d'internautes soumis à des mercenaires de la propagande passés maîtres dans l'art de désinformer pour radicaliser les identités et discréditer la démocratie en même temps que la presse. »

Voir l’article :

http://www.michelcollon.info/Pourquoi-Caroline-Fourest-...ng=fr

Voir aussi ce que les libertaires pensent de ces « antiracistes » très sélectifs pour qui le racisme se limite à l’antisémitisme et qui n’ont jamais dénoncé l’islamophobie et ses théoriciens.

Libertaires et sans concessions contre l’islamophobie !

http://nantes.indymedia.org/article/27089

> commentaires cachés

La modération reprend!

J'ai supprimé vos commentaires qui consistaient à :

- troller

- mettre une série de lien sans rien expliquer

- venir sur indymedia Nantes juste pour dire à quel point indy Paris c'est nul. La charte est la même pour chaque indymédia : les remarques sont à faire sur la liste, j'en ai marre de trouver vos mécontentements à propos de ce site ici!

Les commentaires doivent faire du complément d'information, merci d'aller vous engueuler ailleurs!

> c'est marrant cette différence de débat...

Pour ma part, j'ai trouvé ce texte sur SeenThis. La discussion qu'il a soulevée est tout aussi intéressante que le texte lui-même. Et très enrichissante. Ce qui est loin d'être le cas ici, tout le monde restant centré sur son petit monologue et sa hargne. J'avoue avoir hésité avant de publier ce lien d'ailleurs, de peur que ce genre de comportement aille se répandre là bas... Mais il y a de tels réels compléments d'infos dans leurs commentaires que ce serait dommage de ne pas les voir.

A la base, je prônais, mordicus, la liberté d'expression. Mais à force de perdre beaucoup d'énergie à réguler des débats sur différents réseaux, à force de voir des sites se faire envahir à tel point qu'on ose plus y foutre les pieds de peur de se les prendre dans un tapis pas persan pour un sous, bah il faut trouver des solutions. Et cet entêtement qu'ont l'extrême droite, les pro-colonialistes et autres conspi à squatter des sites qui ne souhaitent pas les accueillir a un nom : le trollage. Une seule réponse : don't feed the trolls. Alors oui je suis pour la liberté d'expression de mes ennemis... mais sur leurs sites. Et je retrouverai ainsi avec plaisir celles et ceux avec qui on pourra débattre, ne pas être d'accord, mais sans avoir envie de vomir.

> Une vieille idée qu'il faut remettre d'actualité

Supprimer la liberté d’expression, l’idée n’est pas nouvelle. Avant, c’était l’extrême droite qui en faisait son cheval de bataille ; aujourd’hui, par un subtil renversement sémantique, ce sont de prétendus « antifascistes » qui préconisent les méthodes des fachos pour imposer leurs idées à travers un réseau de sites spécialisés dans la délation de quelques personnes et n’ayant visiblement rien à dire sur ce qui se passe ailleurs dans le monde. Combat d’autant plus facile qu’il rejoint celui que mènent conjointement l’Etat, les médias du pouvoir, la classe politique, les flics et la magistrature.

Ne croyez surtout pas que ces gens-là luttent contre l’extrême droite et les fachos, d’autres l’ont fait avant eux plus intelligemment :

http://www.legrandsoir.info/la-pensee-d-alain-soral-rev....html

http://www.legrandsoir.info/la-pensee-d-alain-soral-rev....html

http://www.legrandsoir.info/la-pensee-d-alain-soral-rev....html

http://www.legrandsoir.info/la-pensee-d-alain-soral-rev....html

Non, leur véritables ennemis, ce sont les antisionistes, les anticolonialistes et les anti-impérialistes, qui monopolisent tous leurs articles. Quand les a-t-on vus dénoncer les guerres, les occupations, les nettoyages ethniques de l’Empire ? Ne cherchez pas, vous ne trouverez que Collon, Bricmont, Le Grand Soir, Bellaciao, les Indigènes, et même l’UJFP, le BDS, Les mots sont importants… Sans oublier Chomski, c’est du dernier chic de démonter Chomski en ce moment chez les intellos « antifas ».

> L'ennemi idéal

Noam Chomsky et les médias français

"La pensée de Noam Chomsky est interdite de débat - du débat qu’elle mérite - dans les médias français. Comme si nous n’avions le choix qu’entre l’idolâtrie et la calomnie. Petit mémento de la bêtise ordinaire de certains seigneurs des médias (Acrimed).

Noam Chomsky, linguiste américain professeur au MIT (Massachusetts Institute of Technology), et, selon les propres mots d’Alain Finkielkraut, « l’intellectuel planétaire le plus populaire » [1], n’est pas exactement la coqueluche des journalistes ou des intellectuels français, c’est le moins que l’on puisse dire.

Depuis une vingtaine d’années, ils ne parlent jamais de son œuvre, qui occupe pourtant (ou peut-être précisément parce qu’elle occupe) une place fondamentale dans la pensée critique moderne. Et les rares fois où son nom est évoqué, c’est pour ressasser encore et toujours les mêmes calomnies effarantes de bêtise et de malhonnêteté [2]. Tout en lui refusant, bien entendu, le droit de répondre librement à ces accusations [3].

Le Figaro , Libération, Le Monde, Bernard-Henri Lévy, Alain Finkielkraut, Alain-Gérard Slama, Jacques Attali, André Glucksmann, Philippe Val et bien d’autres, se sont ainsi époumonés à de nombreuses reprises [4], pour condamner les idées répugnantes qu’ils lui prêtent avec une mauvaise foi consternante. […]"

http://www.acrimed.org/article1416.html

"Le Figaro , Libération, Le Monde, Bernard-Henri Lévy, Alain Finkielkraut, Alain-Gérard Slama, Jacques Attali, André Glucksmann, Philippe Val"… On croyait avoir touché le fond, mais on peut y rajouter malheureusement aujourd'hui les conspirationnistes spécialistes du conspirationnisme des autres.

> quelques fondamentaux ne font jamais de mal

Ce serait bien de ne pas tout confondre et de se renseigner sur les sites où on souhaite publier.

Si vous faites un passage par l'onglet "vie du collectif", il fourmille d'informations et de détails sur le fonctionnement, depuis la fondation d'indymedia à l'indépendence de chaque collectif et les principes d'unité qui relient l'ensemble.

Quand on rejoint l'équipe de modération d'indymedia, c'est ce qu'on regarde. Et la CHARTE, avant tout. On se base là dessus. Et c'est loin d'être si compliqué !

Indymedia nantes est un site d'open publishing fait pour permettre aux luttes émancipatrices de s'exprimer puisqu'elles n'ont guère de place ailleurs.

N'y sont pas bienvenus le racisme, le sexisme et tous les courant qui cherchent à dominer.

Et personna non gratta les trols, bien sur.

Dans le cadre des articles, ce qui contreviennent à la charte (il faut y rajouter les copiés-collés de mainstream ou copyright, et quelques autres subtilités destinées à réguler des groupes qui sur-publient) sont simplement refusés. Inutile de crier à la censure, il n'y en a pas, ils restent visibles pour celles et ceux qui souhaitent se faire leur propre opinion.

Pour les commentaires, il est demandé qu'ils ne soient QUE des compléments d'information. Indymedia n'a pas pour vocation d'être un foirum. Mais l'équipe de modération intervient le moins possible, partant du principe que l'idéal est quand les contributeur-ice-s s'auto-gèrent.

Comme il n'est pas possible de pratiquer la même chose que pour les articles, les commentaires qui débordent sont rendus invisibles. Et tout ce qui troll, ou qui mène à une querelle de clocher, est considéré comme inaproprié. Il est tout a fait possible de ne pas être d'accord avec un article, une pensée, mais ça s'exprime, ça ne se gueule pas, c'est inutile d'être insultant, sarcastique....

Voilà, en gros, le fonctionnement d'indymedia. Il est clair. Et simple en fait.

En mettant les pieds ici pour publier ou commenter, on le sait. C'est donc sciemment qu'on le respecte ou non. Et c'est inutile de jouer avec. Certains groupes actuellement utilisent indymedia comme champ de bataille, pour se démonter entre eux ou pour démonter indymedia. C'est inutile.

Juste fatiguant pour tout le monde.

Mais on reste là et on lâche rien.

Cet outil doit rester ce pour quoi il a été fait. Si vous cherchez autre choses, il y a l'embaras du choix... ailleurs. Nul ne vous empêche de vous y exprimer.

> Le vrai problème

Le problème qui a l’air de se poser plus spécialement sur Indymedia, c’est celui de LA LIBERTÉ D’EXPRESSION DE CEUX QUI SONT CONTRE LA LIBERTÉ D’EXPRESSION. Car c’est bien de ça qu’il s’agit ici. Il y a une invasion de textes nous expliquant combien il est important d’interdire de parole des gens qui sont excommuniés par d’autres gens eux-mêmes pourtant plus que suspects par leurs relations ou leurs positions (ou absence de positions) politiques sur tous les autres sujets. Ces gens-là sont pour LEUR liberté d’expression contre les partisans de la liberté d’expression, qui sont ravalés au rang de trolls au mieux, ou de fascistes au pire.

Quand on voit la liste démente de ceux qui sont mis à l’Index (mais progressivement : ça commence par des fachos authentiques comme Soral et ça glisse vers Collon ou Chomsky) on comprend vite qu’il ne s’agit plus de lutter contre les rouges-bruns et les fachos, mais d’imposer une forme d’Inquisition.

Avec la facilité en plus : quand on a de son côté l’Etat, les médias du pouvoir, la classe politique, les flics et la magistrature, on ne risque pas grand chose…