RTE revient au Chefresne : AGISSONS PARTOUT AILLEURS !

Mot-clefs: Ecologie
Lieux: Notre-Dame-des-Landes ZAD

Que les lucioles embrasent les campagnes, Que les boulons volent, que les scies chantent, Que le métal plie. Qu’ils sachent que partout, nous sommes insaisissables. Que la semaine qui vient résonne de nos actions Partout où elles se feront.

RTE DEGAGE !

Sl10_1891911_1_px_470_-medium
crevure des pelles méca

Pelle_mca_incendie-medium
pelle méca incendiée

Degage-medium
Pas de titre pour 12458

Scie-medium
Pas de titre pour 12457

Rterevient-medium
Pas de titre pour 12456

Pendant des mois la résistance contre la ligne THT Cotentin-Maine s’est concentrée autour du Chefresne. Recours juridiques, arrêtés municipaux, appels à rassemblement, actions publiques de déboulonnage, sabotages, se sont heurtés au mépris et à une répression grandissante. RTE et la préfecture orchestrent de concert les convocations en gendarmerie, les expulsions, les interpellations, les assignations en justice, les amendes.

Pourtant la lutte est loin d’être finie, d’autant plus que d’autres fronts se renforcent. Car la mobilisation contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes s’inscrit bien, pour nous, dans la même logique que le combat contre la THT, le nucléaire et leur monde.

Alors que la construction des deux derniers pylônes se profile, que l’abattage du bois de la Bévinière est en cours, nous souhaitons appeler à une réaction du même type que celle qui s’est mise en place pour lutter contre l’aéroport de NDDL. Face à la concentration des forces répressives, décentralisons nos actions pour frapper là où ils ne nous attendent pas. Attaquons partout où RTE, Vinci, Areva et consorts étendent leur mainmise par un quadrillage et une militarisation de nos espaces de vie. Nous vivons tou.te.s sous des THT, près de LGV, d’équipements Vinci, d’autoroutes, d’aéroports, de centres de stockage de déchets nucléaires, de centrales à gaz ou nucléaire.

La lutte contre leur monde de gestionnaires, d’aménageurs, de flics, ne fait que commencer, et si nous désirons maintenir la pression partout où ils se trouvent, nous souhaitons aussi éviter de nous épuiser en procès inutiles et préserver nos forces. C’est pourquoi nous appelons à exprimer notre solidarité avec les opposant.e.s à la ligne THT Cotentin Maine par des actions décentralisées. La semaine suivant le début de la construction du dernier pylône sur le Chefresne ou l’abattage du bois de la Bévinière, nous appelons à toute forme d’actions, pourvu qu’elles respectent l’intégrité physique des personnes, afin de montrer notre détermination à ne pas laisser cette ligne THT s’achever, à ne pas laisser le monde nucléaire s’étendre un peu plus.

La THT est partout car qu’ils prennent ZAD dans leur gueule !
Ni résignation, ni compromis !
Comme ils ne pourront jamais mettre un flic au pied de chaque pylône,
la THT ne passera jamais en paix.


Impressions décentralisées pour appel à actions décentralisées :
Affiche n°1 : http://antitht.noblogs.org/files/2013/01/V2.cleaned.jpg
Affiche n°2 : (à venir) 
Affiche n°3 : http://antitht.noblogs.org/files/2013/01/Affiche3-V1.cl...d.jpg
Fichier pour impressions recto tract A5 : http://antitht.noblogs.org/files/2013/01/2affiches3.pdf
Fichier pour impressions verso tract A5 : http://antitht.noblogs.org/files/2013/01/DoubleAppelPou...5.pdf

Link_go Lien relatif

Commentaire(s)

> En réaction à la reprise des travaux aux Chefresne

Nous n'avons pas encore de revendication concrète mais on a entendu parler de l'incendie de 3 pelles mécaniques servant au chantier de construction de ligne T.H.T. Cotentin Maine dans le secteur massacré par Omexom (vinci groupe)

Omexom et les pylonneurs de la futur ligne THT Cotentin Maine n'ont que ce qu'ils méritent : l'attaque au portefeuille et à ce rythme, ça leur coutera chère de refaire une nouvelle ligne THT !

Nul doute que cette action est un écho à l'appel à actions décentralisées lancé depuis le redémarrage des travaux au Chefresne.

Toutes nos pensées vont aux agriculteurs qui défendent et ont défendus leurs terres.

A bas la THT et ses constructeurs.

Ce n'est qu'un début.

> Le beau balai des pelles qui crament

Eh ben, C'est confirmé par leur presse à m....

Qui a dit que la lutte était fini ?

Que la lutte se propage sur les autres lignes Très Haute Tension (T.H.T.) qui nous empoisonnent

Scions, déboulonnons jusqu'à ce que RTE (gestionnaire des lignes THT) pètent les plombs