Comment on transforme un être humain en marchandise sexuelle

Mot-clefs: Archives
Lieux:

« En vingt jours, on peut briser n'importe quelle femme et la transformer en prostituée ».



Les prostituées sont déshumanisées, puisque chosifiées, c'est l'aboutissement même de leur marchandisation. En conséquence, elles cessent de s'appartenir. Elles appartiennent au possesseur de la marchandise, c'est-à-dire au proxénète. La très grande majorité des victimes de la traite des femmes sont violemment contraintes de se prostituer lorsqu'elles parviennent dans le pays de destination. « Une fois instauré, le pouvoir du proxénète s'appuie sur la violence, parfois sur la terreur ». Il existe dans les Balkans de véritables « camps de soumission » où les jeunes femmes sont violées et dressées. Au Brésil, les fillettes sont « retenues captives comme dans une prison » dans « les boîtes de nuit situées en des lieux éloignés et difficiles d'accès ». Beaucoup de filles et de jeunes femmes sont traitées comme du bétail.



Il existe des lieux d'emprisonnement des filles et des femmes prostituées. Selon la Coalition Against Trafficking in Women (CATW, 2003), la traite interne en Thaïlande de jeunes filles, majoritairement âgées de 12 à 16 ans, qui sont en provenance du nord du pays, implique un enfermement dans des maisons closes dont les conditions ressemblent à celles d'une prison. Il existe également des lieux d'abattage où la prostituée est vendue quotidiennement à vil prix à une quantité inouïe d'hommes, afin justement de l'abattre, de la briser définitivement, de l'anéantir psychologiquement.



Lire l'article intégral



Dans la série: « Le marché du sexe au temps de la vénalité triomphante », par Richard Poulin, sociologue



1. L'essor du système proxénète dû à la mondalisation

2. Le crime organisé contrôle la prostitution et organise le trafic des êtres humains

3.La prostitution est soumise à la loi de l'économie néolibérale

4. Comment on transforme un être humain en marchadise sexuelle
5. Rarement un choix, la prostitution n'a pas que des causes économiques

Bibliographie générale: Le marché mondial du sexe au temps de la vénalité triomphante



Une quarantaine d'articles sur la prostitution et la pornographie dans cette rubrique


Sisyphe

Pour lire les plus récents titres de Sisyphe


Commentaire(s)

> > Comment on transforme un être humain en marchandise sexuelle

Ok avec ce qui est dit dans l'article, mais que dire des prostituées qui travaillent à leur compte? (même si j'ai bien conscience qu'elles ne doivent représenter qu'une part infime de l'ensemble des prostituées aujourd'hui)

Quelle est la position de Sisyphe sur la prostitution? Faut-il l'interdire purement et simplement ou lutter en priorité et plus efficacement contre le trafic d'êtres humains et le proxénetisme?

J'aimerais avoir vos lumières sur la question

benbenoa