Urgent : Appel à la résistance sur la lutte de Notre Dame Des Landes !

Mot-clefs: Aéroport Notre-Dame-des-Landes
Lieux: Notre-Dame-des-Landes ZAD

L'alliance socialo/écolo envoie ses forces militaires pour mater toute contestation !

Urgent : Appel à la résistance sur la lutte de Notre Dame Des Landes !
L'alliance socialo/écolo envoie ses forces militaires pour mater toute contestation !

La résistance sur le terrain a besoin de vous toutes/tous. La majorité des habitant-e-s locaux préparent leur départ, si ce n'est déjà fait. Tandis qu'une partie de l'opposition à l'aéroport, la plus médiatique, s'obstine à perpétuer une lutte juridique et politicienne, qui montre de plus en plus son échec, et qui n'hésite pas à se désolidariser voire condamner des actions plus radicales.

Nous ne sommes pas au Val Di Susa où la population locale est en nombre et déterminée à lutter contre l'aménagement dantesque de leur territoire. Nous ne sommes pas à Plogoff et au Larzac, où le contexte historique d'opposition ferme au nucléaire et à l'armée ont permis de stopper ces projets par des mobilisations massives et des actions directes qui ont marquée l'histoire du militantisme.
Nous sommes à Notre Dame des Landes, territoire vaste et magnifique, qui est défendu à reculons par des agriculteur/trice-s prêts à négocier leur départ et à des propriétaires qui n'y croient encore guère, la majorité ayant signé. Seuls un collectif de locataires/locatrices, les occupant-e-s de la ZAD et des militant-e-s de la région entretiennent, comme ils/elles peuvent, une lutte menée avec conviction et détermination.

Mais ils/elles sont peu. Et dans les alentours de la ZAD, malgré la conscience que le projet d'aéroport est inutile, l'esprit de résistance n'irrigue pas particulièrement les habitant-e-s. Est-ce notre époque qui veut cela ? Un esprit de consommation et d'individualisation qui mène au défaitisme et à regarder la machine croissanciste ravager nos territoires avec un simple sentiment d'indignation ?
Nous ne voulons pas de cela !
Nous croyons que l'esprit de résistance peut se répandre tel un virus.
La ZAD est bien plus qu'un territoire que certain-e-s ploutocrates veulent aménager par intérêt financier et/ou mégalo. La ZAD est un des bocages les plus préservées de France. Un endroit où se promener prend tout son sens. La ZAD n'est qu'un début pour ces aménageurs. Elle est à la fois le prolongement et le symbole accélérateur d'un projet bien plus vaste encore, celui de faire du Grand Ouest une région européenne attractive, dynamique, moderne ; en clair : des dizaines de milliers d'hectares bétonnées, toujours plus de pollution, de bruit, de gentrification du territoire, de routes, de dégâts sur l'environnement irréparables, une autonomie alimentaire menacée.
Le projet d'aéroport de NDDL est primordial pour les autorités. Le déploiement constant et massif de forces de l'ordre (du désordre), pour la moindre opération de forage ou d'enquête publique, l'a bien plus prouvée que tous leurs discours apaisants.

Le projet d'aéroport de NDDL, c'est Vinci, la première multinationale de la construction, la principale bétonneuse qui n'hésite pas à souiller les droits humains si il le faut, comme à Khimki en Russie.
C'est aussi, un des principaux projets d'aménagement d'un Etat, qui malgré nos mobilisations constantes et les dégâts toujours plus importants portés à l'environnement, continue à aménager selon son bon vouloir nos territoires, matant avec violence toute contestation, ou utilisant des intermédiaires associatifs et politiques pour pacifier le terrain, diluant ainsi l'esprit de résistance.

Si nous gagnons à Notre Dame Des Landes, ce n'est pas seulement un territoire qui sera sauvé de leur folie, c'est l'espoir d'en finir avec tous leurs aménagements qui sera ravivé. Nous avons l'occasion à Notre Dame des Landes de leur montrer que notre droit à l'auto-détermination n'est pas un droit imaginaire, que nous serons toujours là pour stopper leurs projets mégalo.
Nous devons nous battre pour ne plus avoir à subir ces charognards de l'espace qui détruisent chaque année des millions de vies ancrées dans un territoire.

Leur voie n'est pas notre voie !

Propageons l'esprit de résistance par une lutte acharnée et radicale, seule à même de les menacer.

N'utilisons pas leurs outils pseudo-démocratiques, juridiques ou leurs négociations, comme les syndicats et de nombreuses associations les utilisent. Cela justifie que leur chemin peut être emprunté, or il ne l'est pas !

Utilisons nos propres outils, nos propres pensées, car depuis trop longtemps ce système a su nous berner par ses outils élitistes !

Sur la ZAD, nous avons la possibilité de leur flanquer un bon coup de pied au derrière, ne nous gênons pas !

Rejoignez-nous ! Aidez-nous à résister aux premières expulsions imminentes et aux premiers travaux !

La ZAD appartient à toutes et à tous, car ce qui se passe sur la ZAD nous concerne toutes et tous !

Si vous ne pouvez nous rejoindre dans la résistance, une action de soutien sera toujours la bienvenue.

Leur monde n'est pas le nôtre, montrons-leur !

Des opposant-e-s à l'aéroport extérieurs à la ZAD

N.B: selon les dernières infos; les primières expulsions commenceraient le mardi 16 Octobre et se dérouleraient en deux étapes.
Voir les précisions ici : http://zad.nadir.org/spip.php?article338