Le boycott d'Israël dans le monde

Mot-clefs: Racisme
Lieux:

Israël devrait-il être inquiet ? Absolument, car l’époque d’une totale impunité touche à sa fin.
Les voix critiquant l’occupation israélienne et les mauvais traitements infligés aux Palestiniens sont de plus en plus nombreuses - et pas seulement dans les milieux de la société civile, mais aussi parmi les gouvernements dans le monde.

Le tableau peut paraître sombre s’il est vu à travers le prisme des récentes conventions américaines pour les partis républicain et démocrate. Mais le monde n’est pas le gouvernement des États-Unis, qui n’agit que par égocentrisme politique et avec la volonté de plaire aux médias qui placent souvent les intérêts israéliens avant ceux des États-Unis eux-mêmes. Aujourd’hui, avec le recul que connaissent les États-Unis en tant que superpuissance économique, et par le fait que d’autres pays et blocs régionaux concourent pour une meilleure position dans le nouvel ordre mondial, Israël peut être certain de se retrouver isolé dans les prochaines années.

Presque tous les jours, de nouvelles preuves étayent cette réalité de plus en plus sévère. Les amis d’Israël sont pleinement conscients de cela, tout comme les politiciens israéliens. Ce qui apparaît de plus en plus évident, c’est que l’argent et le pouvoir ne suffisent plus à assoir une légitimité…

Lire la suite ici :

http://palestinechronicle.com/view_article_details.php?...19565

traduit par Info-Palestine Naguib

http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=12680

(Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions du groupe de publication, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous sommes attentifs à toute proposition d'ajouts ou de corrections.
Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.info-palestine.net, ainsi que celui des traducteurs.)

FOOTBALL : NON À L’INVITATION DE GILAD SHALIT PAR LE BARÇA !

Les footballeurs gazaouis s’adressent à l’équipe de Barcelone, qui a annoncé accueillir Gilad Shalit, à l’occasion du Clasico, Barcelone contre Madrid, le 7 octobre.

Lettre Ouverte des footballeurs gazaouis au « Futbol Club Barcelona » : Ne vous rangez pas du côté de l’Oppresseur !

Jeudi, 27 septembre 2012, 14h 46

Gaza assiégée, la Palestine Occupée

Monsieur le Président, cher Sandro Rossell,

Nous, footballeurs, athlètes et organisations et officiels sportifs palestiniens, sommes consternés d’apprendre que la grande équipe de Barcelone va accueillir Gilad Shalit à l’occasion du Clasico, Barcelone contre Madrid, le 7 octobre, alors que plus de 5.000 prisonniers politiques palestiniens croupissent toujours, beaucoup d’entre eux en isolement, ou sans visites, ou en grève de la faim sans que personne ne s’occupe d’eux ou de leur libération.

L’arrestation arbitraire de milliers de Palestiniens, y compris la vedette de l’équipe Nationale de football gazaouie, Mahmoud Sarsak qui a été incarcéré sans procès et même sans explication officielle pour son arrestation, est l’instrument habituel de l’occupation israélienne. Mahmoud n’a été libéré qu’après 95 jours de grève de la faim. Beaucoup d’autres sont en grève de la faim dans des prisons israéliennes au moment où nous écrivons, certains proches de la mort. Mahmoud Sarsak a perdu 3 ans de sa carrière de footballeur et a presque perdu la vie en protestant par les seuls moyens à sa disposition. Il mérite qu’on l’invite !

Joseph S. Blatter, Président de la FIFA (Fédération Internationale de Football Association), s’est dit « très inquiet » au sujet des pratiques israéliennes et des restrictions imposées sur les joueurs palestiniens, en particulier ceux qui sont incarcérés dans des prisons israéliennes ou empêchés de rejoindre l’équipe nationale. C’est ainsi que Michel Platini a dit : « Israël doit choisir – permettre au sport palestinien de continuer et de prospérer, ou être forcé à faire face aux conséquences de sa conduite ».

L’occupation militaire et illégale de la Palestine par Israël et les cinq années du siège de Gaza ont étouffé les aspirations des sportifs palestiniens – hommes, femmes et enfants – depuis des dizaines d’années. Quelles sont donc les conséquences ? Soutien politique d’un des plus grands clubs du monde aux pratiques israéliennes, en invitant un des soldats des Forces israéliennes d’Occupation ?!

Les Palestiniens de Gaza soutiennent Barcelone plus que tout autre club, en particulier les enfants qui forment la majorité de la population. Nous à Gaza, avons tant souffert, soumis à ce siège hermétique, à des bombardements réguliers et à de fréquentes incursions. L’emploi d’une force fulgurante au cours de l’Opération Plomb Durci pendant l’hiver 2008-2009, a eu pour conséquence le rasage d’une grande partie de Gaza, y compris le Stade National de football de Rafah, et le meurtre des joueurs de football Ayman Alkurd, Shadi Sbakhe et Wajeh Moshate, et celui d’au moins 1.400 Gazaouis. Le gardien de but de l’équipe nationale, Omar Abu Rwayyis, a été arrêté par la police israélienne en 2012 sous « l’inculpation de terrorisme », étiquette utilisée pour ceux dont la vie est le football, non la politique. Bien des fois, l’équipe palestinienne n’a pas pu se réunir, s’entraîner, ni participer aux tournois, à cause des restrictions illégales israéliennes sur les déplacements des joueurs.

On refuse constamment à nos footballeurs l’entrée ou la sortie du territoire que les principales organisations des Droits Humains appellent la plus grande prison à ciel ouvert. Vous vous souvenez sans doute de cet exemple l’année dernière, lorsqu’ Israël a empêché les six membres de l’équipe nationale palestinienne de se rendre de Gaza en Cisjordanie pour le match contre la Mauritanie. Comme pour tous ceux qui sont bloqués à Gaza, les porte-paroles israéliens ont affirmé qu’on avait refusé l’accès aux joueurs pour des « raisons de sécurité », déclarant qu’ils n’avaient pas le bon permis – ce qui nous rappelle le racisme notoire des « Pass Laws » en Afrique du Sud. C’est pour nous tous une politique systématique et constante qui a décimé notre participation dans le sport international. Les incertitudes dues aux refus de permissions de sortie ou d’entrée de la Bande de Gaza et la sévérité variable du Siège et de l’Occupation israéliens sont un obstacle majeur et, en conséquence, la Fédération de football d’Asie de l’Ouest ne programme pas toujours des matchs auxquels nos équipes peuvent participer.

En 2007, l’équipe nationale a été dans l’impossibilité d’aller à Singapour et de se qualifier pour la Coupe du Monde. Elle a donc été éliminée. De même en mai 2008, pour la coupe d’Asie de l’AFC, ce qui les a empêchés de se qualifier pour la Coupe d’Asie. On a interdit aux joueurs olympiques gazaouis d’entrer en Cisjordanie et les équipes de jeunes se sont souvent vues refuser la sortie et la rentrée.

Pendant les attaques criminelles d’Israël contre Gaza en 2009, notre stade national a été visé et détruit, de même que le bâtiment de l’Association palestinienne de football. La construction d’un nouveau stade pour Gaza, à Bet Lahiya, s’est arrêtée à cause du siège israélien ininterrompu qui empêche toujours le ciment et d’autres équipements sportifs d’entrer dans la Bande de Gaza. De plus, quelque temps auparavant, le seul terrain en herbe de Gaza avait été dévasté par un missile israélien, ce qui avait forcé l’équipe nationale à jouer des matchs dans un stade du Qatar pratiquement vide.

Comme l’a montré le boycott réussi des équipes sportives du régime d’Apartheid d’Afrique du Sud, on ne peut pas séparer la vie sportive de la vie politique. Nous vous demandons de ne pas exprimer de solidarité avec l’armée qui opprime, emprisonne et tue des sportifs palestiniens - hommes et femmes. Tendez plutôt la main à ces footballeurs palestiniens dont les rêves sont détruits et les perspectives d’avenir en ruines : Cette situation est entièrement imputable à la politique d’Apartheid du régime israélien envers eux.

Déclaration de Mahmoud Sarsak :

En tant que prisonnier libéré, footballeur de l’équipe nationale palestinienne et grand fan du « Futbol Club Barcelona », je condamne vigoureusement la décision du club d’inviter le soldat israélien Gilad Shalit à l’un de ses matchs et je leur demande d’annuler cette décision. Il y a environ 5.000 prisonniers politiques en captivité dans les geôles israéliennes, et qui subissent quotidiennement les pratiques atroces des prisons israéliennes qui violent la loi internationale humanitaire et les accords internationaux.

Nos prisonniers dont beaucoup sont footballeurs ou athlètes, sont confrontés à certaines méthodes et pratiques de torture psychologique et physique parmi les plus brutales. Seuls les anciens prisonniers comme moi connaissent toute l’histoire de l’oppression qui va nous hanter pendant de nombreuses années.

Je prie le F C Barcelona de boycotter la participation des équipes sportives israéliennes et je fais appel au boycott, au désinvestissement et aux sanctions contre Israël jusqu’à ce qu’il accorde aux Palestiniens leurs droits fondamentaux, y compris le droit de prendre librement part au sport et aux compétitions sportives.

N’invitez pas Gilad Shalit, soldat des Forces d’Occupation israéliennes, alors que tant de Palestiniens croupissent dans des prisons israéliennes pour le crime d’être des Palestiniens qui veulent jouer au football et faire d’autres sports.

Inviter Gilad Shalit, c’est comme si on avait fait défiler un soldat du SADF dans les années 80 à un match de football européen. Auriez-vous fait ça, F C Barcelona ?

http://www.europalestine.com/spip.php?article7653

Commentaire(s)

> Les étudiants de Gaza appellent à intensifier la campagne de boycott d’Israël

« Nous comptons sur vous ! » Les étudiants de Gaza appellent à intensifier la campagne de boycott d’Israël

Nous, étudiants et jeunes palestiniens, avons créé cette vidéo pour appeler les étudiants du monde entier à intensifier la campagne de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS), et à croire en la puissance de la jeunesse pour imposer un changement.

Nous voulons en particulier soutenir et encourager les étudiants à participer à la Conférence sur la Palestine du 23 septembre 2012 à l’Université de Manchester au Royaume-Uni.

Nous voulons que les gens du monde entier aillent plus loin que le simple sentiment de solidarité avec la Palestine, et qu’ils défendent réellement la justice.

Ne restez pas assis derrière votre écran de télévision à regarder comment nous sommes tués, blessés et arrêtés en masse, et à vous sentir désolés. Rien ne va s’améliorer et Israël continuera, en toute impunité, ses pratiques inhumaines et ses violations des droits de l’homme et des droits des Palestiniens. Tant que vous regarderez nos compatriotes mourir en attendant le permis de franchir les points de contrôle de l’apartheid israélien, et que vous réagirez juste avec un sentiment de tristesse, la situation ne changera pas. Le silence contribue à faire perdurer notre situation.

Le silence torture nos grévistes de la faim à l’intérieur des prisons israéliennes et les envoie dans un processus de mort lente. Le silence contribue à l’augmentation du nombre de Palestiniens malades qui meurent, bloqués, aux barrages militaires de l’apartheid israélien. Le silence encourage Israël à terroriser, massacrer notre peuple. Il permet à Israël, avec son « armée la plus morale du monde », d’attaquer nos pêcheurs et de tirer sur nos agriculteurs pendant qu’ils travaillent pour gagner leur vie dans leurs terres situées à proximité de la « zone tampon », la zone qui ne cesse de grandir et qui sépare Gaza d’Israël. Les agriculteurs sont autorisés à travailler sur à peine 35% de la superficie agricole totale, ce qui affaiblit considérablement le potentiel de développement économique et agricole dans la bande de Gaza.

Le silence est la raison de la poursuite du blocus de la bande de Gaza pour la sixième année. Le silence contribue à l’occupation israélienne et fait que celle-ci se poursuit, comme je le dis dans la vidéo : « Alors que les Palestiniens ne sont pas en mesure d’accéder à des universités et des écoles, les universités israéliennes produisent la recherche, la technologie, les arguments et les dirigeants pour maintenir l’occupation. » Le silence encourage Israël à agir comme un État au-dessus des lois.

De nombreux gouvernements préfèrent en gardant le silence, regarder Israël violer nos droits et commettre des crimes contre l’humanité, et ils améliorent même leurs liens avec Israël pour en tirer des avantages économiques. Mais « vous, la société civile, vous devez leur demander des comptes, puisque vos gouvernements n’en rendent pas. Les Palestiniens méritent les mêmes droits que n’importe qui d’autre. »

Les étudiants britanniques organisent une action

Un groupe de courageux militants et étudiants en Grande-Bretagne ont décidé de réagir et de parler haut et fort contre le régime d’apartheid mis en place par Israël. Ils ont organisé une conférence sur la Palestine le 23 septembre 2012 à l’Université de Manchester. Cette conférence vise à encourager les étudiants à placer la campagne pour le Boycott, le Désinvestissement et les Sanctions au cœur de leurs actions de solidarité.

Ce que veulent les organisateurs :

Ensemble, nous allons prendre les mesures nécessaires pour garantir que cette année, notre engagement pour la justice en Palestine dépasse toutes les années précédentes, que notre militantisme apporte la réussite et que nos campagnes donnent encore plus de résultats. Avec le développement de la campagne pour le Boycott, le Désinvestissement et les Sanctions et la menace que cette campagne fait peser sur le système de l’apartheid israélien, il est maintenant temps que nous, les étudiants, allions au-delà des quelques membres de notre groupe solidaires avec la Palestine et devenions responsables d’un changement réel, sur le campus et à travers le Royaume-Uni.

Les objectifs de la conférence sont les suivants :

-Donner aux étudiants les idées et les outils dont ils ont besoin pour lancer des campagnes efficaces, en particulier pour le Boycott, le Désinvestissement et les Sanctions [BDS].

Lier les organisations de Palestine avec d’autres organisations nationales et internationales, de sorte de gagner en audience et en moyens.

Développer des méthodes efficaces de communication entre les militants étudiants à travers le Royaume-Uni.

Ces objectifs signifient le lancement de campagnes créatives et attrayantes qui exigent la liberté, la justice et l’égalité pour tous les Palestiniens, en impliquant de plus en plus de monde sur ces questions et en contestant les discours dominants dans les universités. La campagne BDS doit aboutir à de véritables pressions politiques et économiques tout en faisant connaître l’identité palestinienne.

Les militants très engagés qui ont organisé cette conférence permettent un grand pas vers la justice pour la Palestine, et ils nous ont incités à envoyer ce message vidéo afin d’appuyer leur appel aux étudiants pour qu’ils participent à la conférence et s’impliquent dans la solidarité.

La campagne BDS donne de l’espoir aux Palestiniens

Nous voulons dire à tous les militants que nous voulons que vous redoubliez d’efforts, car tous les succès produits par les militants de la campagne BDS nous apportent, à nous le peuple palestinien, plus d’espoir que la justice soit proche. Nous vivons chaque succès de la campagne BDS comme un pas en avant vers la liberté, la justice, l’égalité et le droit au retour.

L’appel palestinien du BDS a été inspiré par la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud, et la responsabilité de la communauté internationale était de combattre l’injustice et l’inégalité, ce qui a permis l’abolition du régime d’apartheid. « L’Afrique du Sud ouvre la voie, car elle sait ce que le racisme veut dire. Avec un travail acharné, la même chose peut se produire dans votre université. » C’est pourquoi nous avons commencé notre vidéo en disant : « Nous, les étudiants de Palestine, croyons en vous. Mais nous exigeons de vous encore plus cette année. Cette année, nous espérons obtenir de grands résultats. »

Il est temps de renforcer encore plus le boycott d’Israël et d’isoler celui-ci jusqu’à ce que les Palestiniens bénéficient pleinement de leurs droits fondamentaux. Je crois en la puissance de la campagne BDS pour aider les Palestiniens à gagner leurs droits et l’autodétermination. Sans la justice et des droits égaux pour tous, il ne pourra jamais y avoir de paix juste et durable dans la région.

La vidéo utilise la musique de Marcel Khalife, qui a consacré sa vie à chanter pour la justice et la liberté pour la Palestine et a immortalisé notre grand poète palestinien Mahmoud Darwish, en chantant ses poèmes qui prennent ainsi un nouveau souffle.

S’il vous plaît partagez cette vidéo et faites-là connaître dans le monde entier. Faites entendre notre voix et agissez. « Faites de cette année, non seulement celle de la solidarité mais aussi celle du changement. La Palestine a besoin de votre action politique. Cette année, nous comptons sur vous. »

* Shahd Abusalam est artiste, blogueuse et étudiante en littérature anglaise dans la bande de Gaza.

« Mes dessins ainsi que mes articles sont ma façon de transmettre un message, et le plus important pour moi est d’élever la conscience de la communauté internationale au sujet de la cause palestinienne. Je suis très intéressée à saisir les émotions des gens, les images de ma patrie, la force de mon peuple, de sa détermination, de sa lutte et de sa souffrance. »

http://www.bdsfrance.org/index.php?option=com_content&v...ng=fr

> Petite vidéo à l’intention du Barça et de Gilad Shalit

Petite vidéo à l’intention du Barça et de Gilad Shalit

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article130529

> Comment Israël a mis le Marça dans la m.... et comment Israël va s’en mordre les doigts

Les dirigeants du Barça ne savent plus quoi faire, ni où donner de la tête. Des informations contradictoires circulent sur le net sur la présence ou pas du soldat de l’armée d’occupation israélienne, le 7 octobre prochain, lors de la rencontre contre le Real Madrid. Les joueurs comme les supporters ruent dans les brancards, les dirigeants du Barça s’arrachent les cheveux. Mais comment ont-ils pu se faire avoir comme des "Bleus" ?

C’est assez simple en vérité. La méthode israélienne, dite du "bulldozer", est éprouvée.

On fait jouer quelques relations et on demande, entre deux, mine de rien, à l’un des responsables si un gentil ex-otage peut assister au match. Ma foi, dans les tribunes, au milieu de la foule, difficile de refuser, et puis ça ne mange pas de pain...

Erreur ! C’est bien mal connaître la "khutzpa" (culot) israélienne. Une fois le "oui" obtenu, on ne va certainement pas la jouer discrète. Roulement de tambours et com d’enfer sur l’INVITATION de Gilad Shalit !

L’enjeu" est de taille. L’image de l’occupant israélien se dégrade chaque jour un peu plus et on ose même lui résister.

Les organisateurs des Jeux Olympiques qui viennent de se dérouler à Londres ont ainsi osé refuser tout hommage ou recueillement concernant les athlètes israéliens tués aux JO de Munich en 1972, lors des cérémonies d’ouverture des Jeux cet été.

Les pressions, les lettres, les coups de fil en haut lieu et les cris n’y ont rien fait. Cela a été NON ! Il leur a même été rétorqué :"Si on le fait pour les sportifs israéliens il faudrait qu’on le fasse également pour les sportifs palestiniens que vous avez tués" !

Et voilà que maintenant, un nombre croissant de personnes dans le monde apprennent le sort qu’Israël réserve aux sportifs palestiniens, comment ils sont kidnappés, emprisonnés et torturés. Et elles s’en émeuvent ! Certains vont même jusqu’à réclamer que la prochaine coupe européenne de football des moins de 21 ans ne se tienne pas en Israël en juin prochain !

Rien ne va plus, il faut frapper un grand coup pour rappeler qui commande ici.

Et quelle meilleure idée peut-il y avoir que de faire manger son chapeau à un club sportif connu pour ses sympathies pour la cause palestinienne, à une équipe vénérée par tous les supporters palestiniens ?

Les dirigeants du Barça n’ont même pas eu le temps de comprendre ce qui leur arrivait. Il n’avait jamais été question de communication à ce sujet. Mais qui a joué ce tour pendable ? Et comment sortir de ce cauchemar maintenant ?

Inviter Mahmoud Sarsak, le footballeur palestinien qui vient de sortir des geôles israéliennes après 95 jours de grève de la faim ?

Pas de chance, Mahmoud Sarsak ne mange pas de ce pain-là et il répond du tac au tac : "Pour qui me prenez-vous ? Vous voulez que j’aille m’assoir à côté de ceux qui m’ont torturé, à côté de celui qui a contribué à raser nos maisons et nos terrains de sports ?"

Ah, la la ! Il a encore trouvé le moyen de se rendre sympathique ce bon lobby israélien ! Mais le bulldozer risque de perdre cette partie. Et son soldat de faire piètre figure le 7 octobre où il devra, s’il vient, se faire oublier au fond d’une tribune ! C’est quand même extraordinaire qu’il n’y ait pas un seul de ses conseillers pour dire à Netanyahou qu’il aurait parfois intérêt à se faire oublier...

Demandez, lisez la brochure "On peut pas s’en foot", qui révèle tout sur le sport "à l’israélienne" ! (info@europalestine.com)

Et ne ratez pas la dernière victoire sportive israélienne : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=...2wKGg

http://www.europalestine.com/spip.php?article7657

> Procès BDS : Tous à Pontoise (95) le 12 octobre prochain (video)

Heureusement pour certains que le ridicule ne tue plus : sept militant(e)s de la région parisienne comparaitront le 12 octobre prochain devant le tribunal de Pontoise, pour avoir dénoncé, sur un mode humoristique, la complicité du gouvernement français avec le régime d’apartheid israélien.

Les sept militants de la campagne BDS (Boycott Désinvestissement Sanctions) poursuivis sont : Laurent Alcini (PCF , Front de gauche), Alima Boumédiene-Thiery (EELV, ex-sénatrice), Serge Groswak (Fase), Nicolas Shahshahani (Europalestine), Omar Slaouti (NPA, Gauche Anticapitaliste), Sylvette Amestoy (EELV), et Sylvain Desmet (EELV).

Les faits ? Les voici, résumés par la vidéo tournée le 26 juin 2010 dans l’hypermarché Carrefour de Montigny-les-Cormeilles, où nos camarades s’étaient rendus en compagnie d’une centaine d’autres sympathisants de la cause palestinienne.

Boycott Israel : Tous coupables !! par belkacem_93

Il s’agissait de tourner en ridicule une première procédure judiciaire intentée contre deux des animateurs de la campagne BDS dans le Val d’Oise, Alima Boumédiene-Thiery (EELV) et Omar Slaouti (NPA). Et pour cause : quelques mois plus tard, le 14 octobre 2010, le tribunal de Pontoise prononçait lui-même la nullité des poursuites contre Omar et Alima, envoyant procureur et officines sionistes dans les cordes.

Qu’à cela ne tienne : sitôt mise en ligne, notre action du 26 juin 2010 faisait l’objet d’une nouvelle plainte des officines israéliennes sévissant en France, et notamment du mal nommé « Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme », présidé par le provocateur-mythomane professionnel Sammy Ghozlan.

Dans un premier temps, la plainte de Ghozlan est classée sans suite par le parquet de Pontoise, lequel ne trouve pas matière à infraction dans cette action BDS, qui s’était déroulée sans le moindre incident. Mais le lobby israélien a ses entrées au niveau gouvernemental, et le ministère de la « Justice » donne l’ordre aux magistrats (bonjour la soi-disant indépendance de l’institution !) de poursuivre quand même.

Depuis, tandis que la campagne citoyenne et pacifique de boycott du régime israélien ne cesse de s’étendre en France et dans le monde, la justice a eu à connaître d’autres cas, discutés cette fois sur le fond : en mai dernier, notamment, la Cour d’appel, confirmant un jugement de première instance dans une affaire similaire (dans une grande surface d’Evry), a estimé que l’appel citoyen au boycott d’un Etat, fût-ce Israël, entrait pleinement dans le champ de la liberté d’expression garantie par la Constitution.

Les « Sept du Val d’Oise » attendent donc avec sérénité et détermination leur comparution devant le tribunal de Pontoise, dont ils feront une tribune pour la défense du droit, et la critique de l’instrumentalisation de la justice. Nous appelons en conséquence les amis du peuple palestinien à venir les soutenir massivement

VENDREDI 12 OCTOBRE 2012

A PARTIR DE 9H30 (ET PLUS TARD BIEN SUR POUR CEUX QUI NE PEUVENT ETRE A L’HEURE, LE PROCES DEVANT DURER TOUTE LA JOURNEE) AU TRIBUNAL DE PONTOISE (SALLE 2)

3 RUE VICTOR-HUGO (ANGLE BOULEVARD JEAN-JAURES) 95300 –PONTOISE

Pour se rendre à Pontoise :

Par la route : autoroute A15, sortie Pontoise centre – un parking municipal pas trop cher se trouve sur le boulevard Jean-Jaurès, à 200 mètres au-dessus du tribunal

Par le train : • Au départ de la gare de Paris-Nord : prendre le réseau SNCF, descendre à la gare de Pontoise, terminus • Au départ de la gare de Paris-St Lazare : prendre le RER C1, direction Pontoise (le tribunal est à 10 minutes à pied de la gare de Pontoise) Plan interactif de la ratp :http://www.ratp.fr/plan-interactif/

http://www.europalestine.com/spip.php?article7664