Bulletin Palestine, 2 juillet 2012

Mot-clefs: Resistances
Lieux:

La campagne BDS a marqué des points récemment avec les décisions de l’Afrique du Sud, du Danemark, de la Coop britannique et de la chaine suisse de supermarchés Migros de cesser de marquer les produits venant des colonies israéliennes « produits d’Israël ». Il ne s’agit pas, sauf pour Coop, d’un boycott de ces produits, et encore moins d’un boycott général d’Israël, mais la portée de ces décisions vient du fait qu’Israël ne peut tolérer aucun acte contestant son annexion de facto, avec régime d’apartheid, des territoires occupés. Deux logiques s’affrontent, elles amèneront inévitablement ceux qui se contentent actuellement de ce minimum de justes décisions à réaliser que le problème n’est pas celui des colonies mais de l’Etat colonisateur.

M. Platini - Président de l'UEFA:

Revenez sur votre décision d'organiser l'Euro Espoirs 2013 en Israël

« L’UEFA a choisi Israël pour accueillir l'Euro Espoir 2013. Nous demandons à M. Platini de revenir sur cette décision pour montrer à Israël que la morale et l’éthique sportives ne peuvent tolérer les violations du droit pratiquées par l’état d’Israël.

L’histoire a montré, du temps de l’apartheid en Afrique du Sud, que le boycott sportif était une arme non violente pour combattre le racisme et les injustices: la Fédération Sud-Africaine avait ainsi été exclue de la FIFA en 1976. »

C’est le texte de la pétition mise en place par BDS-France, qui peut être signée ici :
http://www.change.org/petitions/m-platini-président-de-...aël-3

Rappel : L’UEFA, malgré de nombreuses demandes n’a pas eu un mot pour soutenir la demande de libération du footballeur palestinien Mahmoud Sarkas pendant ses 92 jours de grève de la faim jusqu’au 18 juin 2012. Seul Joseph Blattner, président le la FIFA, a réagi en donnant un carton jaune à Israël dans un communiqué publié le 12 juin.

La campagne « Un bateau pour Gaza » assigne Israël en justice

Le Dignité Al Karama, symbole de la solidarité de milliers de citoyens français qui demandent la fin du blocus de la bande de Gaza, doit être rendu.

Le Dignité Al Karama, a été arraisonné par des navires militaires israéliens le 19 juillet 2011 dans les eaux internationales, à environ 40 miles nautiques de la côte de la bande de Gaza. Amené de force par la marine israélienne dans le port d’Ashdod, il n’a pas été restitué depuis…

Le texte complet du communiqué, qui a fait l’objet d’une conférence de presse dans les locaux du Sénat, est à lire ici : http://www.plateforme-palestine.org/La-campagne-Un-bate...,2645

En Israël, les touristes peuvent passer leurs vacances à "tuer" des terroristes

C’est le titre de « Le Monde », mais il est faux. Cela ne se passe pas en Israël. Gush Etzion est une colonie en territoire palestinien occupé. De la même manière qu’ils entraînent des chiens à sauter sur les Palestiniens, les lsraéliens utilisent ces colonies illégales, pour transformer un maximum de gens en terroristes, à leur image.
Lire ici l’article du Monde : http://www.europalestine.com/spip.php?article7394

Territoires palestiniens occupés: «administration civile» et apartheid

« Avant de débuter mon intervention, il convient d’apporter des précisions sur le titre. Les mots sont importants comme le disent nombre de mes amis. Territoires palestiniens occupés, l’administration civile de l’apartheid. Trois termes qui sont pour moi important.
Premièrement: territoires palestiniens occupés parce que malgré l’écran de fumée d’Oslo [«accords d’Oslo» suite à des «négociations secrètes», formalisés en 1993], malgré la fiction de l’autonomie du processus de paix, les territoires palestiniens sont aujourd’hui toujours des territoires occupés, que cela soit au regard du droit international, que ce soit, évidemment, du point de vue de la situation très concrète des habitants.

Deuxième terme: administration civile. Ce n’est pas moi qui l’aie inventé. C’est le nom très officiel de l’organe israélien en charge des territoires occupés depuis juin 1967. Le terme «administration civile» existe depuis 1981 – il a remplacé celui de «gouvernement militaire» – est une production des militaires. Il n’a de civil que le nom. (…)

Troisième terme, celui d’apartheid. Je précise tout de suite que j’ai choisi ce terme non pour l’imposer comme une réponse péremptoire et préalable à la question qui est posée au cours de cette première journée de colloque. Je le prends comme outil méthodologique. C’est-à-dire que pour moi, il s’agit de le mettre à l’épreuve, de l’éprouver au sens strict du terme grâce aux faits….. »
Dans ce texte pris du colloque « Israël, un Etat d’apartheid ? » (St Denis, 27-28 février 2012), et publié par A l’encontre, Julien Salingue passe en revue les réalités qui autorisent à parler d’apartheid dans les territoires palestiniens occupés.

Julien Salingue est doctorant en science politique à l’Université Paris 8 et enseignant à l’Université d’Auvergne. Il est auteur d’un ouvrage intitulé A la recherche de la Palestine. Au-delà du mirage d’Oslo, préfacé par Alain Gresh (Ed. du Cygne, 2011)

Question d’examen d’instruction civique en Israël : « Expliquez pourquoi les jeunes filles juives ne doivent pas fréquenter les Arabes ».

L’instruction civique en Israël. Un enseignant courageux en Israël a diffusé sur Facebook le texte d’une question raciste dans un examen préparatoire d’instruction civique, approuvée par le ministère de l’Éducation d’Israël. Les élèves y sont priés d’utiliser les concepts d’instruction civique pour exprimer leur opinion à propos d’une lettre appelant « les jeunes filles d’Israël » (c.-à-d. les jeunes filles juives) à ne pas fréquenter les Arabes. Le racisme et la misogynie camouflés sous l’instruction civique…

Lire ici l’info complète, traduite du site de l’Alternative Information Center de Jérusalem. http://www.protection-palestine.org/spip.php?article11849

Pas de « Made in israel » pour les produits des colonies

« Le conflit israélo-palestinien semble être dans l’impasse la plus importante de son histoire. Dans ce contexte, la volonté affichée par des gouvernements étrangers d’établir une distinction claire entre les produits d’origine israélienne et ceux issus des colonies établies dans les Territoires palestiniens occupés est importante. Ces efforts peuvent contribuer à préparer le chemin vers la paix.
Le mois dernier, les gouvernements sud-africain et danois ont annoncé leur intention d’empêcher les biens produits dans les colonies d’être étiquetés «Made in Israel». Cette annonce intervient après que le Royaume-Uni a demandé à ses supermarchés d’étiqueter différemment les produits des colonies en 2009. La chaîne suisse de supermarchés Migros a aussi décidé d’agir en ce sens… »

Ce texte paru dans Libération a été écrit par Alon Liel, ex-directeur général du ministère israélien des Affaires étrangères et ex-ambassadeur d’Israël en Afrique du Sud. Il appartient à ce courant d’idées surprenant pour lequel mieux vaut un boycott sélectif des colonies dans la perspective d’un Etat palestinien que, comme l’écrit Liel, « … de se mettre dans une situation où, sauf en cas d’apartheid ou d’expulsion totale des Palestiniens, une solution à un seul Etat avec des droits égaux pour tous pourrait devenir la seule voie de sortie possible du conflit ». Mais Israël depuis toujours un Etat d’apartheid qui n’a jamais eu la « perspective » d’un Etat palestinien…

Sur le même sujet, voir aussi « Le boycottage des produits des colonies israéliennes gagne du terrain » en date du 16 juin. http://www.lorientlejour.com/category/Moyen+Orient+et+M....html

Susiya : Debout face aux bulldozers

Plus de 400 militants palestiniens, internationaux et israéliens se sont réunis le vendredi 22 Juin 2012 à Susiya, un petit village dans le sud de la Cisjordanie, pour protester contre le plan d’Israël de démolir 50 structures du village, dont 20 tentes habitées qui abritent plus de 100 personnes.

Les manifestants ont été accueillis par une nuée de soldats israéliens, des policiers et des forces spéciales qui utilisèrent des gaz lacrymogènes et des grenades assourdissantes pour stopper la marche de la manifestation.
Les autorités israéliennes ont déclaré que les 50 structures, c’est-à-dire en réalité tout le village, doivent être démolies car elles ont été construits sans le permis (de l’occupant israélien - ndt). Lire la suite sur le site de la CCIPPP : http://www.protection-palestine.org/spip.php?article11874

Selon un ministre israélien : « Israël appartient à l’homme blanc ! »

Israël a soutenu les rebellions et les mouvements nationalistes du Soudan sud, et donné une protection aux refugiés sud soudanais. Mais depuis l’indépendance du Soudan sud, non seulement les réfugiés sont indésirables, mais les appels à les expulser sont accompagnés de déclarations racistes au plus haut niveau de l’Etat… Jillian Kestler-D’Amours, parle ici du niveau de violence atteint contre les demandeurs d’asile africains. http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=12299

Lire aussi le commentaire d’Uri Avnery « Chasse à l’homme », et voir le reportage photographique des nuits de pogrom anti-noires à Tel Aviv (25 mai 2012) :

http://www.france-palestine.org/Chasse-a-l-homme

http://www.flickr.com/photos/activestills/sets/72157629...8288/

Eyal Sivan – Eric Hazan : Un Etat commun

Le réalisateur et l’éditeur ont réalisé ensemble un travail écrit et filmé : un livre « Un Etat commun entre le Jourdain et la mer » et un film documentaire d’interviews « Etat commun, conversation potentielle ». « Etat commun » part de l’idée qu’une partition n’est simplement pas possible, et promeut le remplacement de d’Etat sioniste par un Etat commun aux populations d’Israël/Palestine.
Le livre et le DVD du film sont vendus ensemble au prix de 14 euros.

Le film, avec les interviews d’Ariella Azoulay, Omar Barghouti, Meron Benvenisti, Rozeen Bisharat, Eliaz Cohen, Leila Fersakh, Haim Hanegbi, Sandi Hilal, Ala Hlehel, Hassan Jabareen, Yael Lerer, Gideon Levy, Ruchama Marton, Hisham Naffa'a, Salman Natour, Man Pappe, Nurit Peled Elhanan, Amnon [nono] Raz Krakotzkin, Nadim Rouhana, Yehuda Shenhav, Ayelet Tzviel-Haddad, Michel [Mikado] Warschawski, Khaled Ziadeh, et Haneen Zoabi, sera projeté par Utopia à l’automne en présence des réalisateurs. A surveiller…

BRÈVES

La campagne BDS-France a préparé un recto-verso sur les entreprises israéliennes qui font l’objet de la campagne de boycott. A télécharger ici sur le site de BDS-France.

BDS-France 31 a créé un groupe de contact à l’intention des personnes souhaitant être informées de ses activités et des actions projetées. Pour en savoir plus, envoyez un mèl à boycottisaelmp@gmail.com

VIDÉOS

Roger Waters chante pour la Palestine We Shall Overcome
http://www.youtube.com/watch?v=dTkP8DsKaJo

Campagnes civiles pour la protection du peuple palestinien http://www.protection-palestine.org/
Pour s’inscrire : bulletin-palestine-abonnement@yahoogroupes.fr
Pour tout contact Jean-Pierre Bouché – Bulletin-Palestine-proprietaire@yahoogroupes.fr

Commentaire(s)

> Le Parlement européen condamne la politique israélienne envers la population bédouine

Pour les groupes des droits de l’homme, la résolution est sans précédent ; le Parlement européen demande à Israël le retrait d’un projet approuvé par le gouvernement visant à réglementer les communautés bédouines dans le Néguev.

Le Parlement européen a adopté une résolution (1) jeudi condamnant la politique d’Israël envers les communautés bédouines qui vivent dans les (villages) non reconnus dans le désert du Néguev. Les groupes de défense des droits de l’homme ont qualifié la résolution, votée par 291 voix pour, 274 contre et 39 abstentions, de sans précédent.

Le Parlement européen demande à Israël de retirer son projet Prawer approuvé par le gouvernement et visant à réglementer les communautés bédouines dans le Néguev. La résolution a été soumise au vote par le Groupe de l’Alliance progressiste des Socialistes et Démocrates au Parlement européen et se fonde sur un travail effectué par le groupe de travail du Parlement européen sur le Moyen-Orient, lequel a tenu compte des consultations avec les représentants des groupes des droits de l’homme, dont l’avocat Suhad Bishara de l’organisation Adalah - centre juridique pour les droits de la minorité arabe en Israël - qui a apporté des informations au groupe de travail sur les ramifications juridiques du projet, et ses liens avec la législation israélienne et internationale.

La question de la situation des citoyens bédouins en Israël n’avait jamais auparavant été soulevée par le Parlement européen. Le directeur du bureau d’Adalah au Néguev, le géographe Dr Thabet Abu Rass, a commenté la décision en disant que de « parvenir à que le Parlement européen reconnaisse que le gouvernement israélien pratique la même politique de déplacements et de dépossessions contre les citoyens palestiniens d’Israël que celle contre les Palestiniens vivant sous occupation était un énorme pas en avant ».

En mars dernier, le Comité des Nations-Unies pour l’élimination de la discrimination raciale demandait à Israël de ne pas mettre en œuvre le programme Prawer.

« Considérant que les Bédouins sont une population arabe indigène sédentarisée, vivant d’une agriculture traditionnelle sur ses terres ancestrales, qui aspire à une reconnaissance officielle et permanente de sa situation et de son statut uniques ; considérant que les communautés bédouines, menacées par les politiques israéliennes qui compromettent leurs moyens d’existence et font appel à des déplacements forcés, constituent une population particulièrement vulnérable tant dans les territoires palestiniens occupés que dans le Néguev ; (Considérant Q) ».

Une autre clause pertinente de la résolution stipule :

« demande la protection des communautés bédouines de Cisjordanie et du Néguev, et le respect plein et entier de leurs droits par les autorités israéliennes, et condamne toute violation (par exemple les démolitions de logements, les déplacements forcés, les restrictions dans les services publics) ; demande également, dans ce cadre, le retrait du plan Prawer par le gouvernement israélien ; (n° 13) ».

Résolution du Parlement européen

http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=MOTI...ge=FR

http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=12417