L'affaire Michel Collon

Mot-clefs: Racisme
Lieux: Limoges

Le 9 Novembre 2011 dernier, Michel Collon devait se produire à la Bourse du Travail de Paris afin d’assurer la promotion et la vente de son dernier ouvrage. Cette présence était l’étape parisienne d’une tournée en France qui nourrit comme toujours son action de dénonciation des “médiamensonges”.
Les “médiamensonges” sont la dénonciation de certaines allégations considérées comme officielles pour leurs substituer d’autres positions officielles. Ce fut le cas sur la question libyenne ou les affirmations émanant de l’OTAN (ou de la presse occidentale les relayant) était combattues par la diffusion des versions libyennes.
Le 9 Novembre 2011 dernier, Michel Collon devait se produire à la Bourse du Travail de Paris afin d’assurer la promotion et la vente de son dernier ouvrage. Cette présence était l’étape parisienne d’une tournée en France qui nourrit comme toujours son action de dénonciation des “médiamensonges”.
Les “médiamensonges” sont la dénonciation de certaines allégations considérées comme officielles pour leurs substituer d’autres positions officielles. Ce fut le cas sur la question libyenne ou les affirmations émanant de l’OTAN (ou de la presse occidentale les relayant) était combattues par la diffusion des versions libyennes.
Le “Mouvement marocain du 20 février Paris-Ile-de-France” avait fait réserver une salle afin d’y conduire un débat sur les révolutions arabes, mais derrière cette initiative se cachait une soirée de promotion du journaliste “anti-impérialiste” Michel Collon.*1

Le 8 Novembre 2011, le Collectif Missak & Mélinée exprimait une position de désaccord sur la présence de Michel Collon à la Bourse du Travail de Paris, lieu historique des luttes ouvrières. En effet, Michel Collon est connu pour refuser tout soutien au militants ouvriers, syndicalistes des dictatures qu’il soutient (Syrie, Iran, Chine, Russie, Libye notamment) au nom d’un prétendu anti-impérialisme.
Le 9 Novembre 2011, les administrateurs de la Bourse du Travail de Paris et notamment l’Union départementale de la CGT prenaient la très juste décision de maintenir la réunion à la Bourse mais sans la présence de Michel Collon, jugé indésirable. Contre toute vérité, le “Mouvement du 20 février” publiait alors un communiqué selon lequel des “menaces déclarées par des groupuscules violents” avaient interdit cette réunion et que la CGT, prise de court n’avait pu dépêcher un service d’ordre.

Outre le fait que le Collectif Missak & Mélinée n’est pas un ensemble de groupes violents ni menaçants, les syndicats ont annulé l’accès de Michel Collon à la Bourse du Travail de Paris comme elle l’aurait fait pour d’autres perturbateurs. Le projet de lui assurer une protection personnelle syndicale ne peut être qu’une pure invention : Monsieur Collon n’est pas un syndicaliste, il ne participait ce jour là à rien qui ressemblât de prêt ou de loin à une initiative syndicale. Il venait juste assurer la diffusion de sa camelote et l’auto-promotion de sa personne. Comme en témoignent ses propres allégations, tout cela lui fait perdre du temps et surtout de l’argent.

L’affaire aurait pu s’en tenir là, mais un émoi violent s’est emparée de toute une communauté que nous avions peut être rapidement désignée comme “confusionniste”, mais dont la suite de cette affaire nous a démontré que nous étions en deçà de la vérité, ou simplement visionnaires, comme en témoignent les faits que nous rapportons.
Le 21 novembre 2011, le Front syndical de classe (FSC, regroupant des militants syndicaux principalement de la CGT et de la FSU)*2 publiait un communiqué des plus confus signé de l’historienne Annie Lacroix-Riz dans lequel nous étions enjoints de témoigner tout le respect dû à Monsieur Collon au motif principal que celui-ci s’était fait gravement malmener par la police belge quinze ans plus tôt. A défaut de nous exécuter cela nous assimilerait à Nixon et à des suppôts de la guerre du Viet nam.
Le 24 novembre 2011, un mouvement de jeunesse révolutionnaire antifasciste de la région de Limoges exprimait son soutien à l’initiative du Collectif Missak & Mélinée et prenait la décision de désigner désormais le FSC comme une “organisation ennemie”.*3

N’ayant pas le moindre doute ni la moindre conscience des conséquences de ses égarements, le FSC s’enfonçait en exprimant dans un nouveau communiqué son soutien inconditionnel à Michel Collon. Le Collectif Missak & Mélinée était alors supposé lié à divers groupes et personnalités polémiques de l’anti-conspirationnisme et participant à une cabale sans doute organisée par des suppôts de Bernard-Henri Lévy. La confusion est alors montée d’un cran lorsque le FSC a cru judicieux d’apporter soutien et solidarité militante à l’Union populaire républicaine (UPR), une organisation souverainiste et droitière animé par le dénommé François Asselineau, ancien proche de De Villiers et de Pasqua*4, ancien membre du gouvernement de Juppé et plus récemment serviteur de Nicolas Sarkozy.

Depuis, le FSC traverse une crise utile et justifiée, des jeunes antifascistes membres du FSC ayant pris la mesure des choses.***Du coté des supporters de Michel Collon et de sa galaxie, se dessinent alors les contours de ce qu’il est convenu d’appeler désormais “L’Affaire Michel Collon. Parmi d’étonnantes prises de positions autour de cette affaire, on a pu lire sur le site michelcollon.org :

Sous la plume d’une certaine “Cheshire Cat” et en guise de soutien, une singulière mise en cause de la CNT (Confédération Nationale du Travail) française accusée de vilenie à l’égard de Dieudonné, qu’il serait très déplacé de considérer comme antisémite.*5
Le 15 Novembre 2011, Michel Collon enjoignait les animateurs d’Indymédia Paris de venir de débattre avec lui à propos de cette affaire.*6- Son ancien ami, le lepéniste Alain Bonnet de Soral (avec lequel il est actuellement fâché) lui apporte alors un soutien mérité en relayant son article phare sur cette affaire.
De nombreux sites, blogs et groupes conspirationnistes parfois situés a l’extrême droite expriment alors ouvertement leurs émotion devant la « censure », et le « maccarthysme » dont serait victime Michel Collon, sans que celui-ci ne s’en démarque, ni ne prenne la moindre distance vis-à-vis de ses encombrants soutiens. Il est dès lors justifié de parler d’une « galaxie Michel Collon » – pour reprendre le titre d’un ouvrage récent sur Dieudonné – qui part d’une certaine extrême gauche et qui se répand à l’extrême droite chez les pires ennemis du monde ouvrier.*7

Cette affaire, minime au départ, car limitée a une polémique sur l’usage d’une bourse du travail, est clairement devenue aujourd’hui une affaire importante. «L’Affaire Michel Collon » a l’immense vertu de faire tomber les masques sur une situation qui ne peut qu’inquiéter les militants du mouvement ouvrier : cette confusion qui nous rend témoin du soutien de syndicalistes qui se disent “de classe ” à une organisation droitière ; le recours au soutien de militants d’extrême droite comme Alain Soral ; les liens de Michel Collon avec l’intellectuel Jean Bricmont qui est proche de l’extrême droite antisémite et des négationnistes dont il est un soucieux défenseur de leurs droits ; ses amitiés avec Olivier Mukuna, cinéaste et journaliste Belge, ami de Dieudonné et réalisateur d’un film hagiographique à la gloire de celui-ci (titré « Est-il permis de débattre avec Dieudonné ? ») ne fait qu’exprimer une fois de plus le chemin mouvant qui a été empreinté par une partie de l’extreme gauche. L’initiative du Collectif Missak et Mélinée vise aujourd’hui à lancer un débat salutaire et indispensable pour tracer une ligne de démarcation claire et franche, entre le mouvement ouvrier et des alliés opportunistes qui en sont les fossoyeurs.
La crise grave que traverse un mouvement comme le FSC ne peut que nourrir l’espoir d’une indispensable mise à plat et au propre d’une situation qui ne peut plus durer.

De plus, notre initiative a reçu de nombreux soutiens de militants ou d’organisations, dont beaucoup de syndicalistes de la CGT, de jeunes antifascistes et diverses personnes anonymes ou non qui ont tenu à nous exprimer leur inquiétude, mais finalement aussi leur soulagement dès lors que ces questions ont été enfin soulevées. Des unions départementales, des structures syndicales ont décidé de refuser tout accès à Michel Collon à la Bourse du Travail de leurs localités. Ce mouvement doit s’étendre et lancer un nécessaire débat entre militants du mouvement ouvrier.

Le Collectif Missak & Mélinée invite tous les militants, syndiqués, responsables politiques et syndicaux, à se documenter et à débattre sur cette situation de confusionnisme politique, notamment développée par des personnalités comme Michel Collon et ses réseaux, qui participe a créer des ponts et des alliances répugnantes avec les ennemis historiques du mouvement ouvrier, avec ceux qui soutiennent les répressions contre des militants ouvriers et syndicalistes, en Syrie ou en Iran, en Chine ou dans d’autres pays soutenus par ces prétendus « anti impérialistes ».

Une meilleure connaissance du phénomène fasciste, de ses liens passés et présents avec certains courants se réclamant du mouvement ouvrier, ne pourra que prémunir les militants contre ces alliances. D’ores et déjà, la réflexion, la connaissance et les liens nécessaires de solidarité internationale du mouvement ouvrier ne pourra que nous aider, en nous permettant d’apporter

notre soutien aux victimes de la répression et d’en finir avec toute forme de complaisance à l’égard d’individus tels que Michel Collon.

Collectif Missak et Mélinée

http://missaketmelinee.wordpress.com/

Notre mot d’ordre : Collon hors des Bourses du Travail et du mouvement ouvrier ! Réservons notre solidarité et notre soutien a nos camarades en lutte partout dans le monde !
Notes voir sur :
*1 Voir sur: solidmar.blogspot.com/2011/11/par-ayad-ahram-9112011-bonjour-le.html
*2 Voir sur :”sur l’affaire collon” par Annie Lacroix Riz: .frontsyndical-classe.org/article-sur-l-affaire-collon-89455875.html
*3 Voir sur :Sur le site Antifasciste Red Skins Limoges
http://redskins-limoges.over-blog.org/article-qui-est-v....html
4*”de la guerre idéologigue”: frontsyndical-classe.org/article-de-la-guerre-ideologique-90864726.html
5* Voir sur: “Purification idéologique en france” – michelcollon.info/Purification-ideologique-en-France.html
6* Voir sur; “callomniateurs d’indymedia paris je vous propose un débat”-michelcollon.info/Calomniateurs-d-Indymedia-Paris-et.html
7* Citons parmi ceux ci, “egalité et reconcioliation” d’Alain Soral, “Sott.net” ou les réseaux de “Réopen911″ et “we are chance” et une multitude de blogs liés à cette mouvance
-Voir par exemple sur: egaliteetreconciliation.fr/Purification-ideologique-en-France-9079.html
Ou encore sur: egaliteetreconciliation.fr/Michel-Collon-Calomniateurs-d-Indymedia-Paris-et-Cie-je-vous-propose-un-debat-public-9054.html

Email Email de contact: missaketmelinee_AT_riseup.net

Commentaire(s)

> Deux poids deux mesures

C’est drôle comme les censeurs qui veulent faire taire leurs contradicteurs s’indignent quand c’est eux qui se trouvent chahutés. Voir à propos de l’islamophobe Caroline Fourest, qu’ils se sont bien gardés d’empêcher d’exposer ses théories, au contraire : ils s’en sont pris aux perturbateurs :

La liberté d’expression entravée à l’ULB !

http://nantes.indymedia.org/article/25118

Je suis tombé par terre c’est la faute à Venner, tempête dans un verre d’eau c’est la faute à Caro

http://nantes.indymedia.org/article/25183

> Les néocon(spis) font trembler de rire les véritables fachos

Le Mercredi 9 novembre, le fasciste notoire Michel Collon avait prévu de se faire exploser à la Bourse du Travail de Paris en emportant avec lui une partie du public. Grâce à la vigilance et la dénonciation d’un groupe d’anars-révolutionnaires-anti-fas, le complot fut déjoué par un tractage aux accents menaçants et la bombe verbale put ainsi être désamorcée à temps sans faire de victimes ni de dégâts.

Les anars-révolutionnaires-anti-fas de salon se sont apparemment livrés avec enthousiasme et fraîcheur à leur activité préférée : se tromper de combat. Il faut dire qu’ils étaient en pleine forme. Après s’être planqués dans leurs trous pendant les 8 mois de bombardements sur la Libye, il était temps qu’ils montrent à la terre entière leur engagement résolument antifasciste.

Et on a pu effectivement observer à quel point les véritables fascistes tremblaient. En se tenant les côtes et en les remerciant pour leurs services rendus.

Billy Boxon

> Censure ? Parlons en ?

les vrais censeurs se sont ceux qui on fait fermer un site de conspishorsdenosvies (vite remplacé d'ailleurs).

http://paris.indymedia.org/spip.php?article10310

les vrais censeurs ce sont donc Legrand soir, ces lecteurs et ces contributeurs (dont ce Billy Boxon)

http://conspishorsdenosvies.noblogs.org/post/2012/03/13...fies/

> C’est tellement mieux quand on a un droit de réponse

Les conspis-anticonspis passent leur vie (passionnante !) à censurer les seuls ennemis du Monde libre et de la pensée dominante. Il n’est dont pas étonnant qu’ils soupçonnent les autres d’appliquer leurs propres méthodes. Ça s’appelle une projection, ils devraient en parler à leurs psys.

Concernant leurs cibles habituelles, ils ont de plus en plus de mal à trouver des médias complètement à leur botte pour interdire toute réponse à leurs affabulations crapuleuses (Indy Paris ne compte pas, c’est les mêmes !). Parce que quand c’est possible, leurs attaques n’ont plus aucun sens, et ils le savent : il faut donc ôter tout moyen de répondre à leurs ennemis.

Ce qu’ils ne veulent pas qu’on sache :

http://www.legrandsoir.info/i-les-bidonnages-repetitifs....html

http://www.legrandsoir.info/ii-les-potes-de-nos-calomni....html

> Ceux qui empêchent les autres de s’exprimer…

Mêmes méthodes, même idéologie, même mentalité

http://nantes.indymedia.org/article/25201

http://nantes.indymedia.org/article/25173

> tout et n'importe quoi !

La dernière affaire Caroline Fourest, les âneries du Grand soir (à moins que ce ne soient celles de François Asselineau) et maintenant la tenue du colloque de Saint-Denis. Tant qu'on y est, pourquoi ne pas parler aussi de l'assassinat de Kennedy, de la campagne de Sarkozy ou de la victoire de Jean Dujardin aux Oscars ?

> C'est ça le véritable complotisme

"L'affaire Michel Collon" ! Rien que ça ! Dans cinquante ans ils en parleront encore comme "l'affaire du siècle". Pendant ce temps, les fachos rigolent !

Les conspis-anticonspis se sont illustrés par leurs menaces et intimidations contre Collon, Dedaj ou Vivas en même temps qu’ils défendaient le « droit à l’expression » de leur copine Caroline Fourest.

Quelqu’un les a déjà vus intervenir quand les véritables fachos s’exprimaient librement ? Non, bien sûr : avant de s’en prendre à quelqu’un, ils prennent bien soin de s’assurer qu’ils auront de leur côté l’Etat, le pouvoir, les médias, la classe politique, les flics et la Magistrature. L’article qu’ils ne publieront pas, ils n'en ont jamais entendu parler :

Lettre de l’UJFP au maire de Thiais qui accueille une exposition du KKL

par Jean-Guy Greilsamer, Pierre Stambul

Monsieur le Maire,

Nous avons appris que votre mairie ouvre ses locaux et offre ses services pour la tenue entre le 26 mars et le 6 avril d’une exposition en l’honneur du KKL, intitulée « ISRAEL : du désert aux Jardins, Parc et Forêts … du KKL » 
Cette exposition présentera une « cinquantaine de photographies grand format, des documents, des livres et des projections » et fera l’objet le 26 mars d’un vernissage en présence de diverses associations et personnalités juives.

Nous tenons, en tant qu’association juive attachée aux droits des peuples et aux droits humains en général, à vous alerter sur la nature profonde du KKL et sur son comportement.

Le KKL, créé en 1902, se présente comme une association de bienfaisance, d’utilité publique, qui a fait « fleurir le désert » en Israël et qui se pare aujourd’hui des vertus de l’écologie, alors qu’il n’est en réalité qu’un instrument de dépossession du peuple palestinien. Chargé dès sa création d’extorquer des terres palestiniennes au seul bénéfice de personnes ou d’organismes juifs, il a poursuivi depuis lors ses atteintes aux droits humains : participation à l’expulsion massive de familles palestiniennes lors de la création d’Israël, puis confiscation de terres en l’application de la loi de 1950 sur les Biens des Absents, construction de parcs et de forêts sur les ruines de villages palestiniens détruits, participation active avec l’appui de l’armée à la politique de judaïsation de la Galilée, du Néguev, de Jérusalem ou de la Vallée du Jourdain.

Aujourd’hui, le KKL est le fer de lance de l’expulsion des Bédouins du Néguev. Les villages bédouins, tel le village d’Al Araqib, sont systématiquement détruits pour judaïser le Néguev. Notre association a justement réalisé, avec le concours d’Amnesty International, une exposition qui présente cette situation et recueille un vif intérêt de la part du public. Nous avons présenté cette exposition en novembre en région parisienne dans le cadre de la semaine de la solidarité internationale, et elle circule actuellement dans d’autres régions. Nous avons d’ailleurs réalisé une brochure d’accompagnement, « Israël : le désert des Bédouins », dont nous vous transmettons ci-joint un exemplaire.

Une campagne internationale contre les exactions du KKL se développe, notamment à l’occasion de la célébration des 110 ans de cet organisme. C’est pourquoi nous diffusons cette lettre que nous vous adressons.

Nous nous tenons bien-entendu à votre disposition pour toute explication complémentaire, ou même pour envisager avec vous la présentation de notre exposition sur les Bédouins du Néguev à Thiais.

Soyez assuré, Monsieur le Maire, de notre respectueuse considération.

Pour le bureau national de l’Union Juive Française pour la Paix,

Jean-Guy Greilsamer et Pierre Stambul,

Coprésidents de l’UJFP

http://ujfp.org/spip.php?article2222

> Et c'est reparti pour un tour...

... avec les « conspis anti-conspis » qui ne parlent jamais d'Israël. Autant dire les extra-terrestres qui ne parle jamais de football, les antifas anti-antifas qui ne parle jamais de Madonna ou les nantais anti-nantais qui ne parle jamais de bouillabaisse.

> Spécial extraterrestre bouillabaisse

Il ne s’agit pas ici d’Israël, mais bien d’une organisation fasciste israélienne qui organise des galas de soutien EN FRANCE, avec des fascistes français, et qui n’a pas dérangé les conspis-anticonspis, trop occupés à assouvir leurs fantasmes avec Collon.

Dans un cas, il s’agissait de dénoncer l’OTAN, crime impardonnable pour les conspis.

Dans l’autre, il s’agissait de soutenir l’Etat le plus raciste de la planète, et il ne fallait surtout pas perturber sa tenue.

On a bien compris pour qui vous roulez, enlevez vos faux-nez.

> je dois dire que

Venant d'un faux cherche dans ton genre faux-nez c'est assez joli, M'enfin si tu pouvais nous lâcher avec ton gloubiboulga à toutes les sauces, ce serait carrément classe.

> @u champion toute catégorie

Pour lundi tu nous conjuguera cent fois. Quand je viens sur indymédia c'est pour compléter l'info pas pour faire diversion. Si vraiment je veux noyer le poisson je vais sur les sites dédiés (Legrandsoir, Bellaciao, etc.)

> C’est ça, parlons-en de la censure !

« les vrais censeurs ce sont donc Legrand soir, ces lecteurs et ces contributeurs »

Il ne faut pas manquer d’audace, quand on crée un site entièrement consacré à la haine et à la calomnie contre quelques personnes personnifiant toutes les tares du monde, pour traiter les victimes de censeurs !

Car ce qu’on peut reprocher aux trolls complotistes, plus que leurs accusations délirantes tous azimuts de fascisme et d’antisémitisme, c’est surtout LEUR REFUS DE TOUT DROIT DE RÉPONSE à leurs crapuleries.

Les gens ne sont pas seulement insultés et calomniés, mais tout est fait pour les empêcher de s’expliquer sur ces accusations par les petits Torquemada en herbe. Les censeurs se plaignent d’avoir été virés de leur hébergeur, mais sans retirer le moindre mot de leurs attaques mensongères. Puisqu’ils peuvent exprimer longuement leurs doléances sur leur « censure », la moindre des choses serait de permettre un droit de réponse sur le CONTENU, puisque c’est ça qui explique selon eux pourquoi ils ont été virés.

Sur le contenu, il y a précisément une réponse de Pierre Stambul (un antisémite lui aussi ?) qui explique sa position sur les attaques contre Le Grand Soir. En quoi serait-il gênant au point d’être supprimé ?

« "Ornella" dérive grave et je préviens mes amis de CQFD qui étaient déjà au courant.



Il y a dans les écrits d’Ornella une méconnaissance totale de ce qu’est le sionisme, mélange de colonialisme particulier (niant l’existence du peuple autochtone puis visant au "transfert", à l’expulsion), de nationalisme particulier (qui a inventé le peuple, le territoire, la langue pour fabriquer l’Etat juif), de pointe avancé de l’impérialisme au Proche-Orient (les Juifs qui étaient des parias en Europe ont été transformés en colonisateurs au Proche-Orient) et surtout de messianisme perverti qui a travesti l’histoire, la mémoire et les cultures juives au service d’un projet colonial.



Mélanger antisionisme et antisémitisme est une infamie. Faut-il rappeler que Jabotinsky était un admirateur de Mussolinini ? Que Ben Gourion a brisé le boycott de l’Allemagne nazie décrété par les Juifs américains ? Que le groupe Stern d’Itzhak Shamir a négocié avec les Nazis jusqu’en 1942 ? Que l’Agence Juive n’a fermé son bureau à Berlin qu’en 1941, à la veille du début de l’extermination ? Que les colonies d’aujourd’hui sont financées par les Chrétiens sionistes antisémites ? Les sionistes n’ont aucune légitimité à parler de l’antisémitisme. Leur politique n’est pas seulement criminelle vis-à-vis des Palestiniens, elle est suicidaire pour les Juifs.



Aucune paix juste au Proche-Orient ne sera possible avec le sionisme qui est, comme l’a dit le tribunal Russell, une forme "moderne" d’apartheid.



Qu’il y ait des antisémites infiltrés dans le combat pour la Palestine, c’est évident. Que Victor Dedaj en fasse partie, c’est ... du délire. »

Pierre Stambul 


fils d’un rescapé du groupe Manouchian (triangle Boczor-Glasz-Stambul) déporté à Buchenwald 
et d’une mère résistante dans la POI 


coprésident de l’Union Juive Française pour la Paix

http://www.legrandsoir.info/oui-viktor-dedaj-du-grand-s....html

> On est gâté

Quel chance, un texte de Stamboul sur Dedaj... Sûr que ça va nous permettre d'oublier l'affaire Collon.

> pierre stambul réécrit l'histoire

sur le boycott des nazis

http://www.jewishvirtuallibrary.org/jsource/judaica/eju....html

à ce moment pour la direction du yishouv, la priorité était de faire sortir les juifs d'allemagne

david ben gourion n'a evidemment pas " brisé" le boycott auquel participaient d'aileurs des organisations sionistes comme le bnei brith

simplement la direction du yishouv n'y a pas participé car elle était engagée dans l'opération de sauvetage des juifs allemands

ensuite pierre stambul accuse implicitement l'agence juive de complicité avec le nazisme

je suppose qu'il a en tete l'accord de l'haavara, qui en gros signifie échange de juifs allemands contre capitaux

ce que stambul " oublie" c'est que l'accord haavara a permis à 50 000 juifs allemands d'émigrer en palestine, et donc d'etre sauvés

finalement comme exemple, stambul met en cause le groupe stern

évidemment il oublie de signaler que L'ENSEMBLE des organisations sionistes de palestine ont dénoncé ce groupuscule dissident

pour finir je remarque qu'on trouve sur les sites neo nazis exactement les memes "informations" pour expliquer la " complicité" des sionistes avec les nazis

OU stambul trouve t'il ses sources ???????

> Eh bien nous y voilà !

Nos braves tartuffes qui nous ressortent Pierre Stambul uniquement pour descendre une autre organisation antisioniste nous montrent le fond de leur pensée : la coïncidence entre antisionistes (quels qu’ils soient) et néonazis !

Et on admirera les arguments ! « L'ENSEMBLE des organisations sionistes de palestine ont dénoncé ce groupuscule dissident [STERN] ».

C’est pour ça probablement que Yithshak Shamir s’est retrouvé Premier ministre, pas par un coup d’Etat, mais par des élections démocratiques ! Et que des fachos encore plus à droite que lui sont actuellement au pouvoir !

> De mieux en mieux !

Voilà qu'on nous explique (lundi 19 mars 2012 - 16:28) en se servant de Stambul que les sionistes sont intrinsèquement des fachos (au fait c'est génétique ou c'est juste culturel ?). Peut-être pas une tartufferie, mais une sacré saloperie digne des pires productions antisémites actuelles.

> Merci d’apprendre à lire

C’est bien le tartuffe qui fait des comparaisons douteuses avec le nazisme, et non les antisionistes.

Et il n’a jamais été dit que LES sionistes sont des fachos, mais que des fachos SONT AU POUVOIR ACTUELLEMENT EN ISRAËL ! Tout le monde pourra le vérifier.

Quant à traiter les gens de fascistes et d’antisémites, c’est le triste privilège des conspis-anticonspis, par exemple avec Collon, Dedaj ou Vivas.

Il faut être vraiment malade, avec ce qui se passe dans le monde, pour passer sa vie à calomnier et insulter les seuls militants dangereux pour le pouvoir et exonérer les autres.

> Chasse aux sorcières : tout le monde ne marche pas !

Echange de mails sur le forum libertaire Pavillon Noir entre "Nyark nyark" (29 Décembre 2011) et François Ruffin, du journal Fakir.

« Parmi vos lectrices et ami(e)s depuis longtemps, je me permets de vous 
signaler dans "copinage" sur votre page d’accueil un lien que vous 
devriez peut-être retirer : Le Grand soir... »

Réponse de Fakir :

« Dès que ce papier est paru sur Article 11, nous avons dit à notre copain 
JBB (de Article 11), ce que nous en pensions - en toute amitié : c’est 
ce que son site a publié de pire. Absolument pas fiable : le papier 
commence par des faits précis et intéressants, 
avant de sombrer dans "Untel a écrit quelques lignes sur le site de Machin qui lui-même a publié avec Truc, donc ce sont tous des 
fascistes". Avec cette qualité d’analyse, c’est la France entière qui 
est rouge-brun.

Donc, pour l’instant, en l’absence de preuves plus probantes, nous 
maintenons "Article 11" et "Le grand Soir" parmi les copinages.

Vous remerciant pour votre remarque,

Fakirement,

François. »

> parle pour toi !

« faut vraiment être malade »

C'est toi qui le dit (t'es psy au fait ?) ! Ce qui est sûr qu'un type qui fait le tour des indymédia un 19 ou un 20 mars 2012 pour bassiner son monde avec les sionistes par ci, les sionistes par là, celui là doit pas être bien net. Manquerait plus qu'il soit toulousain et là on aurait à faire à un champion toute catégorie.

> La Police de la Pensée plus insolente que jamais

Les 19 et 20 mars, les psys et les Toulousains n’auraient pas le droit de parler du sionisme ! Y’a beaucoup d’autres contraintes pour avoir le droit de dénoncer certains individus ?

Le 19 mars justement, un fasciste notoire, Sammy Ghozlan, collaborateur de Aruts7, la radio des colons israéliens, viré même du CRIF (si, si, il faut le faire !), porte-parole d’extrême droite du « Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme », n’a pas eu peur d’instrumentaliser le massacre de Toulouse pour sa propagande sioniste.

Les conspis-anticonspis ne sont pas encore intervenus, trop occupés par « l’affaire Collon ».

Communiqué du 19/03/2012

« LE BNVCA est horrifié par l’attentat antisémite qui viens d’être commis contre des juifs sans défense devant une école Ozar Hatorah de Toulouse faisant 4 morts dont deux enfants, une fillette de 6 ans et un petit garçon. Le BNVCA avait prévenu que LA PROPAGANDE PALESTINIENNE RELAYÉE PAR DES ÉLUS COMME LE MAIRE ET LE CONSEIL MUNICIPAL DE TOULOUSE SONT LA SOURCE ESSENTIELLE DE L’ANTISÉMITISME. Après Ilan Halimi elle a encore tué des juifs français . Nous demandons à l’Etat de tout mettre en œuvre pour identifier les auteurs de ce crime odieux et METTRE HORS D’ÉTAT DE NUIRE TOUTES LES ASSOCIATIONS ET LES ORGANISATIONS QUI EN INCITANT À LA HAINE D’ISRAËL POUSSENT IMMANQUABLEMENT À LA HAINE ANTI JUIVE. Nous demandons au gouvernement d’adresser aux Elus de la République engagés sans discernement de leur adresser des MISES EN GARDE. Le BNVCA se tient au coté des familles exprime sa solidarité son affection et sa sympathie aux victimes et un bon rétablissement aux blessés. »

Le 19 mars, il faut être facho pour avoir le droit de s’exprimer ?

> Mais non

c'est pas que t'as pas le droit de parler de sionisme, c'est jusque que t'aurais pu la mettre en sourdine pendant 24 heures. Faire une pause quoi, mais visiblement tu peux pas. Alors...

> "la mettre en sourdine pendant 24 heures"

La candidate de Lutte ouvrière (LO) à l'élection présidentielle, Nathalie Arthaud, a dénoncé mardi 20 mars les appels à une "union nationale" et à une suspension de la campagne après la fusillade de Toulouse, les qualifiant de "comédie".

La candidate de Lutte ouvrière (LO) à la présidentielle, Nathalie Arthaud, a qualifié mardi de "comédie" les appels à une "union nationale" et à une suspension de la campagne après la tuerie de Toulouse.

"Je n'ai absolument pas envie d'aller dans ce sens-là de l'union nationale, d'un temps suspendu, où nous serions tous ensemble, unis", a déclaré la candidate sur France Culture, tout en qualifiant de "barbares et horribles" les événements de Toulouse.

"J'ai envie de dénoncer cette comédie de l'union nationale et je n'y jouerai pas", a-t-elle ajouté.

Dans un communiqué, Nathalie Arthaud a renchéri, considérant "indécente l'instrumentalisation politique de ces actes (de Toulouse) et en particulier les appels à l'union nationale".

"Ma compassion et ma solidarité à l'égard des proches des victimes ne créent pour autant aucune "solidarité nationale" avec Marine Le Pen, Sarkozy, Guéant et bien d'autres", a souligné la candidate de Lutte ouvrière.

http://www.francetv.fr/2012/fusillade-de-toulouse-artha...12982

> Je sais pas si t'a remarqué mais

La différence entre la candidate de LO et toi mon coco c'est qu'elle ne nous serine pas tous les jours avec ses conneries. D'ailleurs tes histoires de sionistes et de conspis-anti-conspis qui se cachent sous ton lit elle s'en tape.

> Ils sont pas sous le lit, ils s’expriment en plein air

Catherine Ashton, Toulouse et Gaza : une comparaison obscène

L’UPJF demande au gouvernement français d’élever une protestation officielle à l’encontre de Catherine Ashton, responsable de la diplomatie de l'Union Européenne qui a osé comparer la tuerie d’enfants devant une école juive de Toulouse, et l’accident de bus survenu en Suisse, avec les massacres perpétrés par le dictateur syrien Bachar Al Assad, et les éliminations ciblées de terroristes du Hamas qui utilisent les boucliers humains pour accomplir leurs forfaits, pour finalement…honorer la cause palestinienne. On se souvient que Catherine Ashton, avait fait l’apologie des Kamikazes palestiniens en 2004, qu’elle recourait en 2006 aux stéréotypes antisémites classiques du complot juif international en accusant le lobby pro-israélien de tenir le monde occidental dans ses serres financières, qu’elle a apporté son soutien au Hamas en 2008 lors du blocus de Gaza, qu’elle a rencontré illégalement Khaled Meshaal , le chef du Hamas, en 2009 après avoir stigmatisé « l’agression israélienne » et qu’elle n’a pas hésité en janvier 2010 à accuser les israéliens de trafic d’organes lors de l’aide apportée par Israël aux Haïtiens.

http://www.upjf.org/fr/4857-catherine-ashton-toulouse-e....html

Tuerie : GOLDNADEL ( CRIF ) s'en prend aux islamistes, à l'armée et conforte N. Sarkozy

http://www.youtube.com/watch?v=M8eiih02064

> Quand obsession rime avec diversion

Ils sont censés excuser les dérives de Michel Collon ces copié-collés de Goldnadel et de l'union des patrons juifs de France ?

> Quand diversion rime avec déraison

Goldnadel et de l'union des patrons juifs de France n’ont peut-être rien à voir avec Collon, mais je ne vois pas ce que Collon a à voir avec la tuerie de Toulouse, sauf chez certains esprits malades.

Que des tarés comme 21:11 demandent à des gens de fermer leur gueule au cas où ils habiteraient Toulouse un 19 mars en dit long sur le niveau mental des chasseurs de « rouges-bruns » !

Question « dérives », Michel Collon a trouvé son maître !

> Meuh non

Pas à des gens juste à toi. Et puis d'abord personne t'a rien demandé. Il a juste été constaté qu'en toutes circonstances t'as toujours une connerie à dire sur les «sionistes» ou les israéliens et que ça détonne une absence totale de retenue et un caractère totalement obsessionnel.

> Un programme très explicite

Ces calomnies contre Collon, tout comme celles contre Le Grand Soir, ne peuvent fonctionner que si on les empêche de répondre, ce qui est malheureusement le cas dans nombre de médias « alter ». D’où cette profusion d’articles qui démontrent la nature profonde de leurs auteurs. Courageux, mais pas téméraires : ils ne sont forts que si tout droit de réponse est supprimé et avec la certitude d’avoir le soutien de l’Etat, du pouvoir, de la classe politique, des médias, des flics et de la Magistrature.

D’ailleurs, ils expliquent très bien ce qu’ils feront dès qu’ils auront le moindre pouvoir. Leur programme d'épuration :

« LA « LIBERTÉ D’EXPRESSION » DOIT ÊTRE DÉTRUITE, AU MÊME TITRE QUE TOUTES LES LIBERTÉS BOURGEOISES »

« LES MOTS SONT DES ARMES MORTELLES »

« ÊTRE LIBERTICIDE C’EST UNE NÉCESSITÉ »

C'est pas un gag, c'est expliqué ici :

Contre leur liberté d’expression

http://paris.indymedia.org/spip.php?article6488