La liberté d’expression entravée à l’ULB !

Mot-clefs: Racisme
Lieux:

Ce ou cet(te) article a été refusé d'après la charte. Un commentaire explique les raisons de ce refus.

Souhail Chichah et le mouvement Egalité au service de l'extrême droite

La journaliste antifasciste Caroline Fourest a été empêchée de donner une conférence à l'ULB sur le thème de l'extrême droite. Une action de sabotage orchestrée par une mouvance politico-religieuse fondamentaliste conduite par un enseignant de l'Université Libre de Bruxelles. La méthode utilisée est identique à celles du GUD et de la Ligue de défense juive, deux organisations d'extrême droite françaises spécialisées dans les actions violentes contre les meetings antifascistes et propalestiniens.

Cartepolice-medium
Pas de titre pour 11349

Aidez_la_police-medium
Pas de titre pour 11348

Corbeau-medium
Pas de titre pour 11347



Ce mardi 7 février, il devait se dérouler à l'Université Libre Bruxelles (ULB) une conférence-débat avec Hervé Hasquin (ancien recteur de l'université) et la journaliste française Caroline Fourest. Le thème de celle-ci était « L'extrême droite est-elle devenue fréquentable ? ». Au bout d’une vingtaine de minutes, la conférence a été interrompue par des contre-manifestants.

C'est Souhail Chichah, enseignant à l'ULB et militant d'une mouvance politico-religieuse fondamentaliste, qui s'était chargé de planifier cette action antidémocratique. Présent avec des militants et responsables d’Egalité *, dont Nordine Saïdi, et des disciples de Tareq Ramadan, Chichah avait prémédité son action depuis plusieurs jours, notamment sur Facebook. Leur objectif : empêcher Caroline Fourest de s'exprimer à l'Université Libre de Bruxelles !

Liberté d’expression entravée
Il s’agit ni plus ni moins d’une entrave à la liberté d'expression, que l'on soit d'accord ou en désaccord avec les engagements militants de Caroline Fourest.

Souhail Chichah, membre du personnel de l'ULB et de diverses organisations libres exaministes (connues ou moins connues), et ses fidèles ont utilisé pour faire taire la journaliste française, auteure de plusieurs livres contre l'extrême droite et dénonçant tous les intégrismes religieux, d'une méthode d'extrême droite.

Le Pen-Chichah, même combat !
En France, les experts en matière de violences lors de conférences publiques sont notamment le Groupe Union Défense (GUD, groupuscule étudiant raciste et néofasciste, lié comme Chichah au réseau pro-Dieudonné ), le Bétar et la Ligue de défense juive (LDJ). Ces deux dernières sont des organisations ultra sionistes d'extrême droite qui régulièrement empêchent de façon violente, comme hier soir Souhail Chichah, Nordine Saïd et leurs «compagnons de route», des meetings antifascistes de gauche et propalestiniens ().

Marine Le Pen, son Front national, les intégristes catholiques d'ultra droite et les groupes racistes s'attaquent régulièrement à Caroline Fourest. Désormais, pour faire front contre la journaliste antifasciste, l'extrême droite d'outre-Quiévrain peut compter, dans notre pays, sur le soutien de Souhail Chichah, Nordine Saidi et son mouvement Egalité.

Les sales méthodes de l'extrême droite contre la liberté d'expression ne sont pas toujours utilisées par ses représentants officiels...

Manuel ABRAMOWICZ

(présent et témoin des incidents à l’ULB de ce 7 février 2012)

Egalité, un mouvement raciste d’extrême droite ?

Le mouvement Egalité est apparu, à Bruxelles, à l’occasion des élections régionales de 2009. Ce groupuscule est composé d’islamistes, de militants associatifs et d’exclus du Parti du Travail de Belgique (PTB, d’obédience gauche marxiste athée), dont Nadine Rosa-Rosso, son ex-secrétaire générale. Comme la majorité des autres formations de la gauche radicale, le PTB n’a aucun contact avec Egalité.

Son leader, Nordine Saïdi, fut exclu il y a quelques années du Mouvement contre le racisme, la xénophobie et le racisme (MRAX), pour avoir publié sur son blog des écrits considérés comme racistes.

M.AZ

En Belgique, l’humoriste raciste Dieudonné a reçu le soutien de Souhail Chichah et de Nordine Saïdi, le leader du mouvement Egalité. Sur cette photo prise au Zénith de Paris, en décembre 2006, proposée par le site antifasciste français Réflexe No Pasaran, se trouvent, en compagnie de Dieudonné, notamment Alain Soral (alors membre de la direction du Front national), Bruno Gollnish (ex-numéro deux du FN et partisan du négationnisme), Frédéric Chatillon (ancien dirigeant du GUD et actuel conseiller en communication de Marine Le Pen)...

Note de la rédaction
Nous acceptons volontiers que nos informations soient reproduites. Nous souhaitons cependant que vous en citiez la source, en indiquant clairement qu'elles proviennent de ResistanceS.be, l'Observatoire belge de l'extrême droite.

ResistanceS.be, l'Observatoire belge de l'extrême droite.

http://resistances.be/chichah01.html

Commentaire(s)

> Refusé

On est pas là pour défendre une intellectuelle médiatique et douteuse comme Caroline Fourest. Refusé.

Les commentaires ne sont pas autorisés pour article.