O.P.A soutient Anonymous & Copwatch

Mot-clefs: Informatique
Lieux: Bordeaux

Communiqué d'O.P.A, le 1er février 2012

Yep !

Il y a ces temps-ci deux évènements qui secouent le monde virtuel d’internet : la fermeture de Mégaupload et la renaissance du site Copwatch.

Dans les deux cas, les Anonymous se sont mobilisés dans le but avoué d’alerter les internautes et les populations sur la censure de plus en plus croissante sur Internet. Cette censure s’exerce notamment avec la mise en place d’ACTA (pour Anti-Counterfeiting Trade Agreement ou accord commercial anti-contrefaçon) qui "est une offensive de plus contre le partage de la culture sur Internet" (La Quadrature du Net).

Soutienanonymous-medium
Pas de titre pour 11322

La riposte des Anonymous, face à la fermeture de MU, fut rapide net et précise : de nombreux sites institutionnels furent attaqués (F.B.I, Département de la justice de la Maison Blanche, L’Elysée etc…)
Big up !

La particularité du site Copwatch est de dénoncer les violences et autres abus policiers en affichant les visages, prénoms et autres coordonnées des flics, pour les mettre sous surveillance comme l’Etat le fait désormais pour chaque personne en lutte mais aussi n’importe quel citoyen.

Car fichage et mise sous contrôle des populations sont les deux mamelles d’un Etat paranoïaque, « big brotherien », dictatorial, qui s’assoit avec force sur nos libertés individuelles et collectives.

La censure, la police… O.P.A n’a jamais été fan et le démontage de gueule de notre chanteuse n’a fait que fortifier notre rage.

C’est donc avec conviction que nous soutenons l’initiative des Anonymous et celle de Copwatch qui se soutiennent d’ailleurs mutuellement.

Informez-vous, tenez-vous éveillé-e-s et prêt-e-s à l’Eclat !

Nous allons avoir besoin de beaucoup de courage et de solidarité pour nous sortir de la souricière.

L’Orchestre Poétique d’Avant-guerre – O.P.A

***
Communiqué des Anomymous Suite aux arrestations de présumé Anonymous par la DCRI et la police.

Chers citoyens français,

Nous sommes Anonymous.

Cette action est la réponse à la déplorable tentative de répression et de censure que cautionne l'État français et que dénonce le mouvement Anonymous.

À l'heure où nous écrivons ces mots, le monde sombre dans la censure.
Internet est investi par les gouvernements et les puissances financières qui veulent le transformer en supermarché virtuel contrôlé.
Le 26 janvier dernier, 22 membres de l'Union Européenne, dont la France, signaient l'accord ACTA à Tokyo. Cet accord nous promet un avenir où Liberté ne sera plus qu'un mot, où la censure sera la nouvelle règle.

Par crainte, suite à nos dernières attaques, les forces de l'ordre se sont empressées d'agir, procédant à des arrestations bâclées et sans preuve tangible.
Nous percevons ces poursuites comme une tentative désespérée du gouvernement d'atteindre le mouvement par la peur et l'intimidation. Ceci est une caractéristique typique des dictatures.

Actuellement, Internet est une plate-forme mondiale pour le peuple et la liberté d'expression : il est inconcevable que cet outil soit muselé.
Internet est aujourd'hui un support d'expression pour toute la planète. Vous, tout comme nous, ne pouvez concevoir que cet outil nous soit confisqué au profit d'intérêts financiers de plus en plus monstrueux. Ils veulent vous censurer, ils veulent nous faire taire...
Anonymous dit NON !

Anonymous est semblable à une hydre à mille têtes : pour un qui tombe, de nombreux autres se lèvent.

Pour que vous compreniez l'importance de la vie privée et de la liberté, en représailles aux basses méthodes de l'Etat, nous vous divulguons les informations confidentielles de 541 policiers. Notez bien que ce n'est qu'une portion de ce que nous avons et que nous nous réservons le droit d'en diffuser un plus grand nombre.

Nous sommes Anonymous.
Nous sommes légion.
Nous ne pardonnons pas.
Nous n'oublions pas.
Redoutez-nous.

Aperçu :
http://pastebin.com/9wBtfvV5

Lien direct :
http://www.fileserve.com/file/waYgvhs/membres.txt

***
Le dossier ACTA sur La Quadrature Du Net :
http://www.laquadrature.net/fr/ACTA

***
Le site de Copwatch :
https://copwatchnord-idf.eu.org/

***
Contre Les Abus Policiers - Bordeaux :
http://clap33.over-blog.com/

***
Contre la censure, un coup de pouce d'O.P.A :
http://autoblog.opa33.org/

Source :
http://www.opa33.org/pour-un-internet-libre.html

Commentaire(s)

> attention

opa soutient les fafs de bellaciao fr/spip.php?article124903

> à bas les fachos et les censeurs

Les valets de la pensée unique ne supportent pas la moindre voix discordante. Tous ceux qui n'acceptent pas le système sont traités de fachos, d'antisémites et de rouges-bruns. On connaît la musique.

Contre la censure…

Lettre à Indymedia Paris suite à la censure de notre dernier post :

« O.P.A soutient les inculpé-e-s de Toulouse »

Yep !

Décidément, Indymedia Paris fait beaucoup d’efforts pour faire passer O.P.A pour un collectif antisémite !

Chaque fois, de nouvelles raisons sont trouvées pour nous censurer.

Suite à votre dernière rétention (notre lettre de soutient à Salah Hamouri), nous avons correspondu avec l’UJFP Girondine (Union Juive France pour la Paix), association que vous connaissez peut-être et avec laquelle nous travaillons parfois, notamment à travers la campagne de boycott menée contre l’Etat Israélien.

Nous voulions savoir ce qu’il en était de leur relation avec Info Palestine, suite à votre « alerte » et un article que nous avions trouvé sur Indymedia Nantes.

La réponse : « Ca ne fait pas d’info-palestine des ennemis, mais pour nous des imbéciles avec lesquels nous avons rompu les contacts devant leur refus d’accepter notre droit de réponse. »

Malgré cela, nous avons préféré supprimer ce fil rss de notre site.

Par ailleurs, cette lettre de soutien à Salah Hamouri, que seul Indymedia Paris a jugé bon de mettre en débat (lequel d’ailleurs n’a visiblement pas lieu), a été publiée sur le site national de l’UJFP, site et association qu’il est difficile de faire passer pour antisémites :

http://ujfp.org/

Nous vous avons écrit alors que notre chanteuse était de passage à Paris au mois d’Octobre dernier afin de pouvoir vous rencontrer. Elle y est restée plus d’un mois. A ce jour, nous attendons toujours une réponse à notre mail.

Notre post intitulé « O.P.A, ce n’est pas que de la musique » a échappé étrangement à votre censure. Mais il fut entaché d’un commentaire tendancieux nous reprochant cette fois la publication de ce même article sur Bellaciao.

Tous les commentaires favorables à notre collectif (merci aux inconnu-e-s vigilant-e-s) furent de votre part totalement effacés, tout comme le notre vous demandant de nouveau des précisions sur cet acharnement partial et infondé.

Car non, mille fois non, l’Orchestre Poétique d’Avant-guerre n’est ni antisémite, ni fasciste, ni raciste.

Si vous aviez la bonne foi et la volonté de nous juger sur nos actes, sur notre musique, sur nos textes, sur le soutien que nous apportons à de nombreuses associations et collectifs à travers La France, vous verriez que tous les discours tendant à nous faire passer pour tels ne sont que calomnie et diffamation.

Peut-être nous signaleriez-vous alors de manière amicale les liens que vous jugez « dangereux » sur notre site afin de nous en prémunir et d’en prémunir nos visiteurs ?

Mais au lieu de cela, Indymedia Paris contribue à diffuser ces messages nauséabonds à tel point qu’il devient vraiment urgent de savoir qui se cache derrière ce groupuscule.

Les fachos, les sionistes sont parfois là où on les attend le moins.

Ne doutant pas vous ne publierez pas ce nouveau commentaire, nous en gardons copie afin de le diffuser le plus largement possible - et sans censure - partout où l’on accueille nos messages de colère, de rage, d’espoir et d’amour.

A bon entendeur,

L’Orchestre Poétique d’Avant-guerre - O.P.A

Note : Ce commentaire a bien été censuré sur le site d’Indymedia Paris ce 3 janvier 2012.

http://www.opa33.org/contre-la-censure.html

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article124056