Victoire de la campagne BDS France

Mot-clefs: Resistances
Lieux:

Bonjour à tous-tes,

Comme vous le savez la Campagne BDS France avait interpellé Oumou Sangaré, suite à la touchante lettre que Linda avait rédigé :

http://www.bdsfrance.org/index.php?option=com_content&v...rance

http://www.malijet.com/a_la_une_du_mali/cause_palestini....html

Nous avions sollicité nos réseaux au Mali, au Sénégal, fait passer l'info chez les maliens de France, et suite à nos démarches un ami artiste malien "ami de la cause palestinienne" l'avait sollicité directement.

Nous venons d'apprendre que son nom ne figure plus sur la liste de l'Opéra d'israel, une militante de "Boycott from within" a appelé, elle n'a pas eu de réponse dans un premier temps puis on lui a dit que la chanteuse a "une opération" au même moment.

C'est une deuxième VICTOIRE de la Campagne BDS france sur le terrain du boycott culturel, après l'annulation de Vanessa Paradis !

Bravo à nous tous-tes, bravo à tous celles-ceux qui ont pris un peu de leur temps pour écrire un mot à ses tourneurs, on peut vraiment être fiers de nous!

Voir aussi : http://www.bdsfrance.org/index.php?option=com_content&v...rance

La Campagne BDS félicite Oumou Sangaré pour avoir annulé son concert qui était prévu le 09 décembre prochain à Tel Aviv.

La Campagne BDS lui avait écrit une lettre ouverte pour l'inviter à renoncer à jouer à Tel Aviv, pour ne pas soutenir la politique d'apartheid menée par l'état d'israel contre le peuple Palestinien.

La Campagne BDS Italie et le groupe "Refrain Playin Israel" l'avait aussi par la suite interpellée.

Voir la lettre de la Campagne BDS :

http://www.bdsfrance.org/index.php?option=com_content&v...-bds-

Lettre de "Refrain Playin Israel" :

http://www.bdsfrance.org/index.php?option=com_content&v...mid=1

La lettre de la Campagne BDS Italy:

http://warisacrime.org/content/oumou-sangar%C3%A9-honor...srael

Commentaire(s)

> A BDS France

Cher BDS,

tes actions pour le boycott culturel de l'état israélien est tout à fit remarquable.

J'aimerais que tu metties la même énergie à promouvoir le boycott de l'état français qui pratique l'apartheid en refusant des visas aux artistes africains, comme Cheri Samba, qui n'a pas pu venir honorer son contrat.

http://www.aica-france.org/component/content/article/35....html

Je compte sur toi pour combattre l'apartheid où qu'il se trouve.

Merci

> « tes actions pour le boycott culturel de l'état israélien est tout à fit remarquable »

Il va bien falloir une semaine de repos complet pour se rétablir d’avoir lâché ça ! :-))))

Il n’y a pas si longtemps, quand on parlait d’apartheid israélien, on se faisait traiter d’antisémite. Maintenant, même la France est accusée d’apartheid pour relativiser l’Etat raciste. Pour ceux qui veulent savoir ce qu’est réellement l’apartheid de tout un peuple, voir plutôt :

Les colons de l’apartheid, par Amira Hass

http://www.nord-palestine.org/debat.Amira_Hass.060405.htm

Introduction à l’Apartheid State of Israël (ASOI), après l’adoption de la dernière loi d’apartheid (en date) par Israël, par
Ilan Pappé

http://www.palestine-solidarite.org/analyses.Ilan_Pappe...1.htm

L'apartheid israélien vu par les victimes sud-africaines

http://www.bdsfrance.org/index.php?option=com_content&v...id=82

Israël et l’apartheid

http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2006-02-07-Isra...theid

> La Ville de Genève se distancie du soutien accordé au Fonds National Juif

Le Conseil administratif a récemment pris connaissance de la décision prise en mars 2011 par le Département de la culture d'accorder le tarif de bienfaisance au concert donné jeudi 1er décembre au Victoria Hall en faveur d’un projet du Fonds National Juif de Suisse (FNJ), appelé également Keren Kayemeth Leisraël. Le Conseil administratif souhaite aujourd’hui exprimer son désaccord unanime quant à la mesure prise: le caractère politique des activités du FNJ aurait dû interdire toute forme de soutien municipal.

Le Conseil administratif a découvert, lors du dernier Conseil municipal, l'existence de ce tarif préférentiel. Il a souhaité recueillir plus d’informations sur le Fonds National Juif. Il est apparu que cet organisme, se présentant comme apolitique, poursuit en réalité des buts politiques.

Le Conseil administratif se désolidarise donc fermement du soutien accordé à l’organisation du concert du Raanana Symphonette Orchestra au profit du Fonds National Juif. Cette soirée ne correspond pas aux critères exigibles figurant dans le règlement du Victoria Hall, notamment son art. 2, al. 6: «Les manifestations qui présentent un caractère de propagande politique, de propagande religieuse, de propagande militaire ou de pratique sectaire sont exclues.»

La décision d’autoriser la tenue de cette soirée au Victoria Hall et de lui accorder le soutien de la Ville de Genève est regrettable. Cet engagement ne pouvant être annulé à si brève échéance, cette prise de position revêt une dimension symbolique. En tant que garant des valeurs de la Ville de Genève, cité de paix et de médiation, le Conseil administratif lui attache néanmoins une grande importance.

Contact

M. Philippe d’Espine

Chargé de l’information du Conseil administratif

Tél. + 41 22 418 29 11

Source : site officiel de la ville de Genève : http://www.ville-geneve.ch/actualites/detail/article/vi...isse/

Voir aussi : Une forte présence policière devant le Victoria Hall de Genève

Une forte présence policière devant le Victoria-Hall! Genève : http://www.bdsfrance.org/index.php?option=com_content&v...mid=1

> et sur la France ?

étonnant, Israël serait donc le seul état raciste ?

Sacrés antisionistes à la gribouilledingue, ils nous feront toujours rire ... jaune !

"Selon Human Rights Watch, “les chiffres officiels indiquent que 4.714 Roumains et Bulgares ont été expulsés au cours du premier trimestre 2011, contre 9.500 pour l’ensemble de l’année 2010. La France a expulsé en trois mois autant de personnes que l’an passé en six mois“.

Dans un communiqué de jeudi 29 septembre, l’organisation rend public un document d’information critique adressé en juillet à la Communauté Européenne et fait à nouveau appel à la CE afin qu’elle réexamine “les pratiques abusives” de la France en matière d’éloignement des populations roms.

De fait, “Un an après l’avertissement de la Commission européenne et malgré la promulgation de la nouvelle loi sur l’immigration, les Roms de France sont toujours la cible d’évacuations de camps en série, d’éloignements injustes et de discriminations“, s’alarme Human Rights Watch."

> Négationnisme décomplexé

Comme il est devenu impossible, malgré des années de propagande sioniste, de nier l’apartheid israélien, on tourne la difficulté en décrétant que TOUS les Etats pratiquent l’apartheid, ce qui est une façon de le banaliser à défaut de le condamner.

Comme Israël n’est pas seulement coupable d’apartheid, mais également de crimes contre l’humanité, on est là dans la définition officielle du négationnisme.

Les articles sur la politique raciste de la France ne manquent pas, et il est possible d’en rajouter tant qu’on veut, mais ce que cherchent les trolls, c’est en parler uniquement sur les articles qui dénoncent les crimes d’un Etat intouchable.

Attention, le négationnisme est interdit par la loi !

> Rencontre régionale en Midi-Pyrénées : en avant pour le BDS !

Samedi dernier, Albi a accueilli une réunion de rencontre et d’organisation de 50 militant-e-s de huit villes de Midi-Pyrénées et de quatre autres villes du Sud Ouest, impliqués ou désireux de s’impliquer dans la campagne . Cette rencontre s’est appuyée en partie sur le réseau de solidarité pour la Palestine établi au cours des dix dernières années, mais nombreux ont été ceux qui se sont rencontrés pour la première fois à la suite de l’appel ad hoc (http://boycottisrael-mp.blogspot.com/2011/11/developper....html) lancé pour la rencontre d’Albi.

La matinée a été consacrée à des interventions et débats sur plusieurs thèmes : la dimension internationale de la campagne, son développement et ses victoires, avec Michael Deas, coordinateur pour l’Europe du Comité national palestinien du BDS ; les avancées en France et la lutte contre la répression judiciaire, avec Florent Schaeffer pour BDS-France.

Le reste de la journée a porté sur les campagnes BDS que les militants et leurs comités vont mener conjointement. La première campagne retenue est celle contre l’emploi de l’argent public pour servir les intérêts israéliens. C’est la suite de la mobilisation de 2011 (http://www.bdsfrance.org/index.php?option=com_content&v...d=347) contre une subvention du Conseil régional à la chambre de commerce France-Israël. La seconde est la campagne contre Mehadrin, société devenue l’exportatrice n°1 de fruits et légumes israéliens depuis la mort d’Agrexco, et impliquée comme Agrexco dans l’exploitation coloniale des territoires palestiniens occupés. Les militant-e-s vont préparer une journée ou semaine d’action régionale contre Mehadrin, et qui pourrait prendre une dimension nationale. La troisième, également plébiscitée, est la campagne contre Veolia. Veolia ne participe pas seulement à l’exploitation du tramway colonial à Jérusalem Est, il opère 4 lignes de bus pour les colonies de Cisjordanie et une immense décharge dans la vallée du Jourdain occupée, pour le seul bénéfice des Israéliens. D’importants succès ont été opérés par la campagne BDS contre Véolia, la décision est d’agir maintenant et ici pour que Veolia se retire d’Israël.

La réunion a mis en place un cadre de travail régional pour ces trois campagnes, un premier bilan des actions sera fait en mars 2012.

A sa façon, la Dépêche du Midi : http://www.ladepeche.fr/article/2011/12/04/1231181-les-....html a rendu compte de la rencontre.

> il y a donc des indymedias négationnistes ?

trouvé ce motif de refus sur indymedia.grenoble, à propos d'un article sur Israël :

"Cet article est refusé :

Parce que Indymedia Grenoble se veut avant tout le relai des luttes locales, les articles concernant des luttes à portée internationales ne seront acceptés que s’il s’agit d’informations, d’enquêtes et d’analyses de première main, provenant directement des individus présents sur le terrain et des organisations locales. Les articles provenant d’organisations internationales disposant déjà de leurs propres moyens de communication, et qui répercutent systématiquement leurs articles sur indymedia seront refusés."

> Faudrait voir à pas trop pousser

Le com de 15:19 est typiquement une entreprise de banalisation du négationnisme. Employer ce mot à tort et à travers c'est évidemment, au mieux, faire le jeu de ceux qui se prétendent revisionnistes et qui ne sont en réalité que des faussaires niant l'évidence. Au pire c'est jouer au con pour mieux vendre sa merde faurissonienne.

> Eh ben !

Entre l’une qui donne des leçons de modération comme à son habitude, et l’autre qui parle de « vendre sa merde faurissonienne » à propos du BDS, on retrouve tous les spammeurs qui ne veulent pas qu’on parle de l’apartheid et du boycott.

Ben non, on en parlera toujours ; pour ceux qui ne supportent pas le racisme et l’occupation, voir le site du BDS France :

http://www.bdsfrance.org/

> Une forte présence policière devant le Victoria-Hall! Genève

Ce soir a eu lieu à 19h30 devant le Victoria-Hall où s’est tenu un concert organisé pour le Fonds National Juif KKL un rassemblement de protestation en faveur des victimes palestiniennes, ce peuple silencieux, qu’on ignore superbement.

De mémoire de militant, je n’ai jamais vu une protection policière aussi soutenue et aussi nerveuse. Au même moment et en ville le maire de Genève Pierre Maudet qui a organisé des inaugurations publiques ce soir n’avait aucune protection. Et si il y’en avait elle était discrète. C’est fou quand on touche à Israël même à Genève c’est la ville qui se transforme en camp retranché!!! On a quelques choses à se reprocher?

Voir les photos et l'article :

http://www.bdsfrance.org/index.php?option=com_content&v...monde

> Questions-Réponses

Q: Est-ce que le boycott sert à quelque chose?

R: En Afrique du Sud, dans les années 1980, la pression internationale a été suffisamment forte pour créer un changement politique et juridique important. C’est le même processus qui se développe aujourd’hui (voir page 2).

Q: Pourquoi s'en prendre à Israël et pas à de plus grosses puissances?

R: Pourquoi pas Israël ? Nous dénonçons l'injustice et l'oppression partout où elle s'exerce, d'Afghanistan à la Tchétchénie, d'Irak en Kanaky...

Q: Le boycott n’est-il pas une punition collective contre tous les Israéliens?

R: En l'état actuel, l'appel au boycott ne concerne que les institutions, pas les individus, si toutefois ces individus sont clairement détachés de toute organisation israélienne, sioniste ou liée au gouvernement israélien.

Q: Le boycott s’attaque-t-il aux produits casher?

R: Bien sûr que non! Ce sont les responsables de l’oppression des Palestiniens qui sont visés: entreprises, gouvernement et institutions israéliennes, mais aussi, par exemple, les entreprises françaises qui collaborent à cette oppression.

Q: Le boycott n’affecte-il pas aussi les Palestiniens eux-mêmes?

R: En 2005, l’appel au boycott a été lancé par les Palestiniens qui en ont bien mesuré les conséquences et qui sont prêts à en payer le prix. Répondons efficacement à leur appel!

Pour en savoir plus:

http://bdsmovement.net/

> BDS = menteur

"Q: Pourquoi s'en prendre à Israël et pas à de plus grosses puissances?

R: Pourquoi pas Israël ? Nous dénonçons l'injustice et l'oppression partout où elle s'exerce, d'Afghanistan à la Tchétchénie, d'Irak en Kanaky..."

Il y a vraiment de quoi rigoler en lisant cette réponse ! le BDS ne s'en prend qu'à Israël. Où est la promotion du boycott d'un autre état ?

> Attention, la Police du Net vous surveille !

Notre contrôleuse attitrée des sites Indymedia oublie un peu trop vite qu’elle s’est fait remonter la bavette plusieurs fois à la suite de ses diktats aux modos.

« - les allégations d'antisémitisme fondées sur des fréquentations SUPPOSEES seront également refusées.

- l'argumentaire selon lequel seules les oppressions causées par l'Etat d'Israël sont dénoncées et pourquoi pas la Chine & Cie sera également systématiquement rejeté. »

http://lists.indymedia.org/pipermail/imc-france-lille/2....html

Aïe aïe aïe

par modo - IMC Nantes lundi 04 juillet 2011 - 02:56 nantes at indymedia dot org

« Stop. Personne n'est antisémite ici, on arrête les délires. On arrête aussi de pinailler pendant des heures et de sous-entendre des trucs parce que quelqu'un n'a pas pris la catégorie qu'on aimerait pour classer sa contrib'. Y'a pas de catégories attitrées pour un sujet, et faire chier les gens pour ça, c'est ridicule.

Sinon, ne pas comprendre que l'insistance mise sur le caractère juif de l'état d'Israël (alors qu'environ 25% de sa population ne l'est pas) est raciste, c'est être un peu bouché-e. L'insistance là-dessus vient des profondeurs de l'extrême-droite israélien la plus crade, et ce n'est pas un hasard que la fixette là-dessus ressorte à un moment où le paysage politique israélien glisse à droite à toute vitesse. Et les comparaisons avec la France sont à côté de la plaque: si la France marquait une référence à une origine ethnique dans la constitution (et dans le préambule, qui plus est), ce sera aussi un état raciste, très clairement. Ne pas voir la différence en termes de droits entre les palestinien-ne-s d'Israël et d'autres minorités en France, c'est assez grave. Suffit d'aller faire un tour là-bas, de lire des trucs, je sais pas, mais en tout cas la situation n'est pas la même. Ça ne veut pas dire que c'est la joie ailleurs dans le monde ou qu'on oublie les sans-paps' en France et le racisme institutionnel d'ici, mais y'a des degrés. Tout comme vivre en Suède ou dans l'Italie de Berlusconi, en terme de climat politique, c'est pas la même même si la Suède reste un état capitaliste occidentale.

Sur ce, ça suffit, je supprime les commentaire et je locke l'article, parce que j'ai piscine. »

http://nantes.indymedia.org/article/24002

> Campagne pour le Déraillement de Veolia et Alstom

Le Conseil régional des transports londoniens rejoint la Campagne pour le Déraillement de Veolia et Alstom

Le mouvement syndical palestinien salue le Conseil régional des transports londoniens du Syndicat national des cheminots, travailleurs des transports maritimes et des transports (RMT) pour avoir rejoint la Campagne pour le déraillement de Veolia et Alstom.

Comité national du BDS palestinien

29 novembre 2011

La Coalition syndicale palestinienne pour les boycotts, désinvestissements et sanctions (PTUC-BDS), membre clé du Comité national du BDS (le BNC), salue le Conseil régional des transports londonien du Syndicat national des cheminots, travailleurs des transports maritimes et des transports (RMT) pour leur lancement d’une campagne pour qu’ « Alstom soit exclus des travaux relatifs à des projets, notamment pour le métro de Londres, et que tous les travaux et services d’Alstom soient rapatriés » en raison du rôle que joue la société dans la construction et l’exploitation du tramway illégal de Jérusalem, qui relie des colonies illégales dans les territoires palestiniens occupés à Israël.

A Londres, Alstom a construit l’actuelle flotte des trains de métro qui sillonnent les lignes Jubilee et Nord du métro londonien. Elle continue d’assurer la maintenance pour la flotte de la ligne Nord. En Palestine occupée, Alstom a aidé à la construction, et continue de jouer un rôle majeur dans l’opération du tramway de Jérusalem, qui vise explicitement à consolider bel et bien le contact d’Israël avec ses colonies illégales, à rattacher celles-ci plus solidement à l’État d’Israël et à faciliter leur expansion (1).Le Conseil des droits de l’homme des Nations-Unies a condamné le projet comme illégal en vertu du droit international (2). Les offres d’embauches des personnels pour le tramway de Jérusalem exigeaient des candidats qu’ils soient libérés de leur service militaire israélien, et interdisaient aux Palestiniens de postuler (3).

La réunion du 24 novembre du Conseil régional des transports londoniens (RMT) a voté, à l’unanimité, en faveur d’une motion qui cible la multinationale française pour son implication dans le projet du tramway de Jérusalem (voir ci-dessous le texte intégral de la résolution).

Cette motion du Conseil régional des transports londoniens RMT est une étape importante dans la campagne qui s’intensifie contre la société. La motion vient après une campagne de formation pour les adhérents du syndicat pendant laquelle une réunion publique sur la situation en Palestine a été organisée et un bulletin politique a été publié comportant une contribution du PTUC-BDS (4).

Unjum Mirza, responsable politique pour la région Transports de Londres du RMT, a expliqué : « Avant cette motion, notre région a soutenu pleinement les révolutionnaires en Tunisie et en Égypte. Nous avons envoyé une délégation en Égypte pour commémorer le Premier Mai, place Tahrir, et nous avons invité à Londres Kamal Abu Aita, actuel président de la Fédération égyptienne des syndicats indépendants, pour rejoindre les grèves du secteur public du 30 juin et avons appelé à des réunions dans tout Londres. A ce moment révolutionnaire historique enthousiaste, la Palestine est, pour nous, le maillon suivant évident de la chaîne. Non seulement nous cherchons à réaffirmer notre solidarité avec la lutte des Palestiniens pour leur libération et la justice, mais nous voulons aussi donner un sens renouvelé à son apport, comme étant LA question politique qui guide de façon centrale nos luttes, comme elle le fait au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. »

Rafeef Ziadah, conférencier invité au nom du PTUC-BDS à la réunion où la motion a été votée, a ajouté, « Ceci est une étape importante pour la Campagne pour le déraillement de Veolia et Alstom et sert surtout de modèle pour les campagnes syndicales qui mettent l’accent sur l’éducation à l’intérieur du syndicat, et au dépassement d’une condamnation rhétorique des actions des sociétés qui soutiennent l’occupation illégale israélienne, afin d’avoir des campagnes actives. Nous sommes impatients de travailler avec RMT sur cette campagne et exhortons les autres syndicats à leur emboîter le pas »

En 2008, le BNC et ses partenaires ont lancé la Campagne pour le déraillement de Veolia et Alstom, en raison de l’implication de ces deux sociétés dans la construction et l’exploitation du tramway de Jérusalem. La pression des militants de la campagne a contraint des institutions financières, notamment le Fonds de pension suédois AP7 et la banque hollandaise ASN, à se désinvestir d’Alstom. Le mois dernier, le BNC a annoncé une victoire attendue depuis longtemps avec la perte par Alstom de l’appel d’offres pour la seconde phase du projet de TGV saoudien al-Haramain, d’un montant de 10 milliards de dollars US, grâce à la pression de la Campagne mondiale BDS. Veolia a perdu plus de 12 milliards de dollars US de contrats après les actions de boycott au Royaume-Uni, en Suède, en Irlande et ailleurs.

Coalition syndicale palestinienne pour les boycotts, désinvestissements et sanctions (PTUC-BDS)

ptuc-bds@bdsmovement.net

Notes :

1 - Alstom a fourni les voitures et a fait partie antérieurement du consortium qui a construit le tramway de Jérusalem, elle possède toujours 80 % de l’entreprise de d’Ingénierie, Approvisionnement et Construction du projet, et la totalité de Citadis Israel, qui a le contrat pour le service de maintenance du projet pour une durée de 22 ans. http://www.whoprofits.org/Company%2...

Pour plus d’information sur le tramway de Jérusalem et son rôle dans l’encouragement aux violations israéliennes du droit, voir http://stopthewall.org/alstom-build...

[2] http://unispal.un.org/UNISPAL.NSF/0...

[3] http://www.alternativenews.org/engl...

[4] http://rmtlondoncalling.org.uk/node/2572

Texte intégral de la motion

Alstom/Tramway de Jérusalem

-* 1 - Faire campagne pour qu’Alstom soit exclue des travaux relatifs à des projets, notamment pour le métro de Londres, et que tous les travaux et services d’Alstom soient rapatriés, en raison de son implication illégale et immorale dans la colonisation des territoires palestiniens occupés, et monter une campagne mobilisant une coalition la plus large possible de syndicats, d’organisations de défense des droits humains et autres groupes qui croient dans la justice sociale.

2 - Écrire une lettre ouverte à Alstom, lui demandant ce qu’il en est vraiment pour le tramway de Jérusalem, ses conséquences sur la population de Jérusalem-Est et lui demandant aussi s’il n’est pas hypocrite de s’impliquer dans le tramway de Jérusalem tout en prétendant avoir une politique salariale et sociale « morale ».

3 - Faire pression sur le gouvernement britannique et les administrations londoniennes et locales pour qu’elles refusent à Alstom l’autorisation d’étendre ses opérations en Grande-Bretagne, alors qu’elle est engagée dans le tramway de Jérusalem. La Commission des droits de l’homme des Nations-Unies a dénoncé le projet de tramway de Jérusalem pour être « une violation flagrante du droit international et des résolutions concernées des Nations-Unies. »

4 - Envoyer cette motion aux cadres du Conseil régional des transports londoniens leur demandant d’inviter Rafeef Ziadah de la Coalition des syndicats de Palestine en novembre, et à d’autres branches, conseils régionaux ainsi qu’aux assemblées générales du RMT.

Adoptée à l’unanimité

le Conseil régional des Transports londoniens

le 24 novembre 2011

Février 2008, la construction du tramway colonial.

(photo Anne Paq/ActiveStills)

Implication d’Alstom dans le métro de Londres

Ligne Nord

Alstom a construit et assure la maintenance de 106 trains circulant sur la ligne Nord de Londres. La ligne Nord est l’une des lignes ferroviaires les plus fréquentées d’Europe, transportant 800 000 passagers par jour.

Ligne Jubilee

Alstom a terminé l’installation d’une nouvelle technologie de signalisation et de contrôle sur la Ligne Jubilee pour accroître la fréquence des trains.

http://www.bdsfrance.org/index.php?option=com_content&v...monde

> camembert, dirait l'autre ...

La France n'est pas raciste ? A d'autres ! les modos ne peuvent pas tout savoir, mais ils devraient s'informer ! certes, la constitution n'a pas été changée, mais les pratiques ne sont pas en adéquation avec "liberté, égalité, fraternité"

Que dit "Human Rights Watch" au sujet du traitement des Roms par le gouv Français ?

"Après avoir mené des recherches et une analyse minutieuses sur l’éloignement par la France de ressortissants européens appartenant à la communauté Rom, nous estimons que le droit et les pratiques de la France dans ce domaine violent ses obligations, tant au regard du droit européen que du droit international relatif aux droits humains."

lire tout l'article : http://www.hrw.org/node/101964

> et alors ? où est la lutte contre le racisme du BDS dans d'autres pays ?

on l'attend toujours, et on peut toujours l'attendre ! il n'y en a que contre l'indéfendable israël et la politique de son gouv d'ultra droite.

Pour celles et ceux qui, d'aventure, n'avait pas encore lu cette lettre à guéant (sans majuscule) : le crachat et le rêve français :

http://www.liberation.fr/politiques/01012375069-le-crac...ncais

> Dégagez, les spammeurs !

Avec tous ces éléments, vous avez de quoi faire 2 ou 3 articles sur le racisme français. De quoi vous avez peur ? D’être censurés ? Mais non, mais non, faut pas être parano…

Allez plutôt écrire vos articles au lieu de faire chier les autres. Votre Etat de merde est un Etat d'apartheid, toute la planète le sait, et même dans la presse israélienne :

Lois d'Apartheid en Israel

Par Uzi Ornan

Extraits d'un article de Uzi Ornan, publié dans le quotidien israélien Ha'aretz le 17 Mai 1991 (Hébreu)

Il est impossible de tourner le dos à la réalité et de nier que l'état d'Israel n'est pas, lui aussi, un Etat d'Apartheid, et qu'en raison de cela, la démocratie israélienne - par laquelle jurent tous ses responsables et experts politiques - est pervertie, si non détruite.

Cet Apartheid est dissimulé dans un système de lois, de règles et de pratiques qui régissent le fonctionnement des institutions de l'Etat.

Ce qui caractérise la plupart de ces lois discriminatoires qui ont été légiférées par diverses sessions de la Knesset c'est qu'en surface, elles ne semblent pas être discriminatoires.

Cependant, une analyse plus détaillée de certaines des lois de base révèle rapidement l'ampleur de la discrimination entre les "Juifs" et les "Non-Juifs".

En les étudiant, on ne peut pas éviter de tirer la conclusion, qui ne peut être qu'embarrassante pour bon nombre d'entre nous : à savoir, qu'Israël est un Etat d'Apartheid, et que l'Apartheid se manifeste non seulement socialement, mais qu'il est également inclus dans le système légal. […] Lire la suite :

http://www.ism-france.org/analyses/Lois-d-Apartheid-en-...-3198

Et aussi :

[…] La fausseté de ce distinguo a été démontrée une fois encore cette semaine (précisément le 20 mars) avec l’adoption d’une énième loi d’apartheid en Israël. Cette nouvelle loi permet aux colonies juives construites sur des terres d’Etat à l’intérieur d’Israël de ne pas admettre de citoyens palestiniens titulaires de la nationalité israélienne en tant que résidents et légalise la possibilité, pour ces nouveaux colons, de ne pas vendre de terres aux citoyens palestiniens de l’Etat [d’Israël]. Ce n’est qu’une loi parmi bien d’autres à avoir été adoptées récemment (le serment de loyauté faisant légalement des citoyens de deuxième classe des Palestiniens d’Israël et une autre loi ne les autorisant pas à vivre avec leurs conjoints palestiniens originaires de territoires occupés sont deux des exemples les plus célèbres des lois d’apartheid adoptées récemment). La nouvelle loi, à l’instar des précédentes, institutionnalise l’Etat d’Apartheid Israélien, l’ASOI (Apartheid State of Israel).

L’ASOI est désormais un des pires régimes ségrégationnistes au monde. Il contrôle la quasi-totalité de la Palestine (à l’exception de Gaza, qu’il emprisonne hermétiquement depuis 2005). En valeur absolue, Israël détient le plus grand nombre de prisonniers politiques (il a été indiqué récemment que la Chine en détient moins de mille et que l’Iran en détient quelques milliers) : près de dix mille. Israël a le plus grand nombre de lois et de règlements ségrégationnistes au monde, si l’on excepte les régimes arabes en cours d’effondrement et des Etats voyous comme la Birmanie et la Corée du Nord. Il détient le record d’imposition de lois et règlement d’exception (état d’urgence) qui privent les citoyens de leurs droits humains et civiques les plus élémentaires. Sa politique à l’encontre de la population indigène discriminée, qui constitue aujourd’hui près de la moitié de la population totale de l’ASOI, comporte des atrocités telles que celle consistant à empêcher les gens d’utiliser leurs sources, de cultiver leurs champs, de construire de nouvelles maisons, de se rendre à leur travail, dans leurs écoles ou leurs universités, leur interdisant de commémorer leur histoire de manière générale, et en particulier la Nakbah [défaite] de 1948.

L’ASOI est protégé par des philosophes de gauche, juifs pour la plupart, mais pas seulement, aux Etats-Unis et en Occident, ainsi que par les nouveaux pays membres de l’Union européenne dont le comportement lamentable à l’époque de l’Holocauste explique sans doute leur soutien inconditionnel à l’ASOI. Celui-ci jouit du soutien inconditionnel de nombreuses communautés juives de par le monde, des chrétiens sionistes et de firmes cyniques bénéficiant de la prédilection de l’élite militaire de l’ASOI pour l’usage d’armes mortelle ad libitum, ainsi que du système bancaire progressiste de l’Etat israélien et de son savoir-faire en matière de hautes-technologies.[…]

Ilan Pappe

> Charte des principes qui guident la campagne BDS France

1. Le boycott représente une prise de position, c’est un acte de dénonciation politique qui se poursuivra jusqu’à ce qu’Israël s’engage clairement dans le respect du droit international, la fin de l’occupation et de la colonisation.

2. Cette campagne de boycott de l’état d’Israël en tant qu’occupant et colonisateur, comme celle du boycott de l’Afrique du Sud de l’Apartheid, n’est pas une fin en soi, destinée à discriminer une population. Elle constitue un outil de pression sur nos gouvernements pour qu’ils appliquent des sanctions et un levier sur le gouvernement israélien, qui servira à imposer la seule issue pour cette région :

l’application du droit international et le respect des droits des Palestiniens.

3. Notre action est éthique, citoyenne et politique.

Elle s’inscrit dans notre combat permanent contre toute forme de racisme.

Elle ne vise pas des personnes ou des groupes en raison de leur origine ou de leur religion juive, ni leurs entreprises ou leurs produits.

Nous faisons une différence évidente entre un produit israélien que nous boycottons, et un produit casher produit par une entreprise non israélienne que nous ne boycottons pas.

Ce boycott ne vise pas la société israélienne ni les individus qui la composent, en tant que tels, il vise la politique coloniale d’occupation israélienne et ses partisans.

4. Nous nous engageons

• À refuser d’acheter ou de consommer les produits et les services de l’économie israélienne ;

• À refuser de participer à toute action culturelle sportive... promue en France par des institutions officielles israéliennes ;

• À informer les partenaires commerciaux ou institutionnels des raisons de notre boycott ;

• À mener des campagnes d’information et de sensibilisation du public sur les raisons du boycott, et sur les entreprises françaises qui participent à l’occupation et à la colonisation israélienne ;

• À mener des actions d’information auprès des entreprises et comités d’entreprise français sur les produits israéliens et les raisons de cesser leur distribution.

5. Notre action est non violente et respecte les personnes et les biens.

C’est le nombre de citoyens, associations, organisations syndicales et politiques qui nous rejoindront dans cette campagne solidaire et déterminée qui permettra d’atteindre ce but.

http://collectif69palestine.free.fr/IMG/jpg/grenade.jpg

> confirmation donc

confirmation de ce que disait mardi 06 décembre 2011 - 21:29, le BDS est un menteur quand il affirme dénoncer le racisme d'autres états que Israël

> Appelez-moi…

Mais oui, mais oui…

Va t'amuser avec tes petits camarades à la récré, et laisse travailler les antiracistes.

Journée d’actions européennes : 60 actions « Boycott d’ Israël » dans 10 pays

En une journée d’actions européennes, le samedi 26 novembre, sous la bannière « Retirez l’apartheid du menu ! », les militants pour les droits humains de dix pays ont lancé des actions appelant les consommateurs à boycotter les produits alimentaires issus des colonies israéliennes, et exhortant les supermarchés à arrêter de vendre des produits fabriqués ou récoltés dans les colonies israéliennes.

« Retirez l’apartheid du menu » mouvement BDS - Angleterre

Les organisateurs de la campagne affirment que les fruits et les légumes importés des colonies israéliennes encouragent les violations des droits palestiniens et du droit international. Les militants se sont concentrés sur les principaux exportateurs des fruits et légumes israéliens, Mehadrin et Agrexco, entre autres.

Des manifestations ont eu lieu devant les sièges britannique et français du premier exportateur de fruits et légumes israéliens, Mehadrin, qui exporte des produits des colonies israéliennes illégales sur les territoires palestiniens occupés, et dont les militants disent qu’il travaille avec la société Mekerot, propriété de l’État israélien, pour déposséder de leur eau les communautés palestiniennes. Les militants à Rome ont organisé une action « Palestine, accessibilité à l’eau » à l’intérieur de la manifestation nationale.

Jamal Juma’ - coordinateur avec Stop the Wall, campagne palestinienne contre le mur de l’apartheid, qui agit actuellement pour soutenir Al Hadidiye, une communauté bédouine en territoire palestinien occupé en procès contre les ordres de démolition délivrés par les autorités israéliennes -, Jamal a déclaré : « les habitants d’Al Hadidye sont privés d’accès à l’eau et ne peuvent par conséquent élever leur bétail. Dans les colonies voisines illégales de Ro’I et Beqa’ot, les produits agricoles sont cultivés en abondance sur des terres volées pour être exportés en Europe par Mehadrin et d’autres sociétés, des sociétés qui vont tirer des profits de ces démolitions dont est menacé Al Hadidye.

« Les sociétés comme Mehadrin en tirent des bénéfices et sont souvent directement impliquées dans la colonisation ininterrompue de la terre des Palestiniens et du vol de nos ressources. Commercer avec de telles sociétés constitue une forme majeure de soutien au régime d’apartheid israélien contre le peuple palestinien et il faut y mettre fin », a ajouté Juma’.

Des militants en Belgique, Grande-Bretagne, Allemagne, Suisse, Norvège et Suède ont manifesté devant des grands magasins, appelant les consommateurs à boycotter les produits des sociétés d’exportations agricoles israéliennes, et les supermarchés à cesser de les vendre. Beaucoup ont ciblé les supermarchés Co-Operative, considérés traditionnellement comme ayant des règles hautement plus éthiques que les autres grands magasins.

« Les militants de la campagne populaire BDS et la pression publique qu’ils ont créée ont déjà contraint des supermarchés, dans un certain nombre de pays européens, à mettre en oeuvre des politiques où ils prétendent empêcher la vente de produits des colonies illégales d’Israël » dit Hind Awwad, coordinatrice avec le Comité national palestinien de BDS.

« Mais il est des sociétés d’exportations agricoles d’Israël qui portent une responsabilité de complicité dans les violations israéliennes du droit international, qu’on ne distingue pas au niveau du produit lui-même. Il est prouvé que ces sociétés trompent les consommateurs sur l’origine du produit qu’elles vendent. C’est pourquoi les militants appellent à arrêter définitivement de faire tout commerce avec ces entreprises » a-t-elle poursuivi.

En Belgique, des militants ont lancé des actions lobbyistes au ministère de l’Économie, pour protester contre la vente dans les supermarchés belges de produits récoltés dans les colonies illégales d’Israël, en territoire palestinien occupé.

Ces actions ont eu lieu dans le cadre du mouvement sous direction palestinienne, un mouvement qui se développe rapidement, pour les boycotts, désinvestissements et sanctions (BDS) contre Israël, jusqu’à ce qu’il se conforme au droit international.

Voir :

Journée d’action européenne contre les exportateurs de produits agricoles israéliens : 26 novembre - BNC/BDS

http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=11474

http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=11491

> Suède : Appel au boycott universitaire d’Israël !

En Suède, plus de deux cents étudiants, professeurs et chargés de cours ont signé un appel à l’expansion du boycott universitaire à l’encontre de l’entité sioniste. Ils demandent aux universités suédoises de ne participer à aucune coopération universitaire avec des établissements d’enseignement supérieur israéliens. Ils ont également appelé le gouvernement suédois à « stopper tout soutien à la recherche de l’Union européenne à Israël ».

L’appel public au boycott a été initié par le groupe d’action pour le boycott d’Israël à l’Institut Royal de Technologie de Stockholm (Kungliga Tekniska Högskolan, KTH), qui mène des campagnes de boycott similaires à celles réalisées par le mouvement BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions), en Europe et dans le monde. Parmi les actions BDS en Europe, on peut noter l’engagement pris par des syndicats d’étudiants de Londres afin de soutenir le boycott universitaire d’Israël. Autre exemple en Afrique du Sud, où en mars 2011 l’Université de Johannesburg a décidé de rompre ses liens avec l’Université Ben Gourion d’Israël.

Le groupe d’action suédois précise : « Le boycott ne vise pas des individus mais des institutions. Jusqu’ici, aucune institution universitaire israélienne ne s’est dissociée de la politique d’Apartheid d’Israël ou de la discrimination des Palestiniens en Israël. 
Par conséquent, toute collaboration avec des institutions universitaires israéliennes doit s’arrêter ». Il exige ainsi que l’Institut Royal de Technologie de Stockholm annule son accord en cours avec Technion, la première université israélienne de haute technologie. Technion collabore en effet de près avec les forces militaires israéliennes. A titre d’exemple, Technion développe de nouveaux types de drones pour la destruction de maisons palestiniennes… Les chercheurs du Technion agissent en tant que conseillers auprès des militaires israéliens, et l’université collabore étroitement avec Elbit, le plus grand producteur d’armes d’Israël !

http://www.lepost.fr/article/2011/10/12/2612071_suede-a....html

> Mobilisations en vidéo

Chaque semaine, des actions ont lieu un peu partout en France pour manifester en faveur du boycott de l'apartheid israélien.

En voici quelques traces en vidéos :

http://www.bdsfrance.org/index.php?option=com_content&v...tid=1