Action des collectifs de chômeurs brestois et rennais au "job dating" de St-Malo

Mot-clefs: Exclusion/précarité/chômage
Lieux:

Combien de chômeurs radiés pour financer cette supercherie ?
Jeudi 29 septembre se tenait à Saint-Malo une foire aux chômeurs appelée "job dating".
Au programme : la chance pour 2000 demandeurs d'emploi de se vendre à un employeur en dix minutes.
En réalité, on ne saura jamais combien de chômeurs se sont fait concurrence pour des offres d'emploi, dont plusieurs CDD d'un jour. De nombreuses personnes ont été refoulées dès l'entrée, qu'elles aient été ou non convoquées. Une tentative de prise de parole par des chômeurs pour exprimer leur colère a donné suite à une intervention musclée des vigiles qui les ont ensuite expulsés avant qu'ils subissent un contrôle d'identité par les forces de police. Nous refusons cette mascarade et empêcherons la tenue de ces foires aux chômeurs. Si des chômeurs subissent des radiations liées à cet évènement, nous les contesterons comme nous contestons toutes les radiations qui sont portées à notre connaissance. La gestion de ce "job dating" est à l'image de la gestion du chômage de manière générale par le pôle emploi : une mascarade humiliante pour les demandeurs d'emploi accompagnée d'un dispositif répressif.
On peut d'ailleurs se demander combien de chômeurs a-t-il fallu radier pour financer ce "job dating" de Saint Malo ?

Ci-joint le tract distribué à cette occasion :

Pièces jointes

Report Pas de titre pour 10963