Solidarité avec les militan-tes LBGT Iranien-nes

Mot-clefs: Resistances
Lieux:

Solidarité avec les militan-tes LBGT Iranien-nes

Comme vous le savez , la communauté homosexuelle est largement opprimée, en Iran, être homo en Iran est sévèrement puni et passible de la peine capitale.


En Iran Les relations homosexuelles qui ont lieues, entre deux adultes consentant-es en privé sont considérées comme un crime grave, puni de coups de fouet en public, mais aussi plus grave encore, quand on sait aussi que la peine maximale pour ce « crime » eut être la mort. Les articles 108 à 140 du code des lois Iraniennes, qui sont de véritables lois raciste et homophobes, du code pénal iranien, et qui ont étés votées par le parlement ou Mahjlis le 30 juillet 1991 sont malheureusement très claires la dessus.

Et les résultats de cette politique raciste sont visibles tout les jours dans le pays, être homo en Iran en plus du rejet des autres c’est risquer à coup sur la peine de mort.

D’après un collectif de défense des droits humain Iranien la D’après le collectif de défense des droits humain Iranien la Boroumand Foundation, il y eut entre 1979 et 1990 au moins au moins 107 exécutions pour des « comportements homosexuels » . En 2007, un jeune homme est condamné à mort pour des actes homosexuels accomplis à l’âge de 13 ans. En 2009, un adolescent arrêté à 16 ans, et deux autres jeunes hommes sont condamnés à mort pour sodomie. *1

La Communauté gaie et lesbienne de l’Iran se bat pour gagner une certaine reconnaissance, en sortant du mépris d’un régime qui criminalise l’homosexualité. Un groupe d’Iranien-nes homosexuels, lesbiennes, bisexuelles et transgenres ont postés des vidéos d’eux-mêmes sur Facebook, et lancés une campagne pour mettre en évidence, la discrimination contre les minorités sexuelles en Iran où les homosexuels sont mis à mort.

Des centaines d’Iraniens tant à l’intérieur qu’a l’extérieur du pays ont adhérés à une page Facebook, et appelés à dire « nous sommes partout », une page qui encourage les membres à partager leurs histoires personnelles en ligne. Les membres de la campagne en Iran ont posté des messages audio ou vidéos, ou pour des raisons évidentes de sécurité, ils ne révèlent pas leur identité alors que certains qui sont en exil politique. Ont parlés ouvertement et librement de leur orientation sexuelle.

« Comme toute personne gaie, mon plus gros problème en Iran c’est que je ne peux pas être mon vrai moi », a déclaré un gay Iranien, qui s’est identifié comme s’appelant Mehdi, qui a posté une vidéo en ligne, depuis l’intérieur de l’Iran. » Je dois toujours jouer un rôle. J’ai toujours à réprimer ma propre existence et une partie de mon identité, je dois me cacher dans la peur perpétuelle, de ce que pense de moi la société, et des problèmes potentiels auxquels que je pourrais faire face, du fait de ma sexualité »

Dans la vidéo, Mehdi a montré son visage, avec sa bouche tournée vers le bas. « Pour cette vidéo, je dois toujours cacher aux autres une partie de moi-même et de ma vie », a t-il déclaré.

Une autre vidéo d’un homosexuel iraniens postée depuis l’extérieur du pays, montre un homme avec son visage hors de l’image de la caméra, il a écrit son discours et son histoire, sur un rouleau de serviette de cuisine qu’il fait défiler devant la caméra. » Je suis un homosexuel iranien. J’ai peur de montrer mon vrai visage, je me suis enfui d’Iran a cause de ma sexualité, je me suis aussi échappé de ma propre famille, j’ai été chassée de mon pays. Maintenant, je suis un réfugié gay Iranien en Turquie, et je continue de compter les jours, dans l’espoir d’aller ailleurs, nous sommes beaucoup dans notre cas ici ».

La Turquie sert de terre de refuge à beaucoup de demandeurs d’asile iraniens homosexuels qui ont fui l’Iran à travers les montagnes. Beaucoup d’entre eux se sont plaints qu’en Turquie ou ils tentent de chercher refuge, ils soient soumis régulièrement et quotidiennement, à des insultes et attitudes homophobes, venant de la part des autorités et de la population locale.

Ces dernières années, les homosexuels iraniens ont fondé au moins deux organisations, de défense des droit LGBT en dehors du pays. Certains médias d’opposition, tels que le site de Radiozamaneh, par exemple une station de radio iranienne basée à Amsterdam, leur à consacrée une section spécifique de discussion sur les questions homosexuelles.

http://www.guardian.co.uk/world/2011/sep/11/gay-iranian...iance

http://www.facebook.com/pages/We-Are-Everywhere/1090950...45562

Notes :

*1 voir aussi les témoignages d’autres MilitantEs LGBT IranienNes sur

Iranian Railroad for Queer Refugees

http://www.irqr.net/

page et contact en français

http://irqr.net/aboutus-fn.htm

Voir aussi sur

http://www.gaymiddleeast.com/

D’autres infos sur l’Iran en Français sur

http://www.soliranparis.wordpress.com/