milices privées à la TAN

Mot-clefs: Transports gratuits
Lieux:

 

2_1-medium
Pas de titre pour 10931

1_1-medium
Pas de titre pour 10930

Tan-medium
Pas de titre pour 10929


Ceci n'est pas une blague, et l'info provient directement du personnel de la TAN. Vous avez peut-être déjà aperçu des affiches dans les bus et tram : CONTROL RENFORCE !

A partir de début octobre, des milices d'hommes EN CIVIL vont remplacer les contrôleurs de la TAN, ils seront grands et baraques!

Il s'agit d'une entreprise privée (dont j'ignore le nom) qui opérera 3 semaines par mois et ce, jusqu'à la fin de l'année 2011... pour le moment...

Alors ouvrons l'oeil !

Commentaire(s)

> Détournement.

Pour info, un détournement avait été réalisé l'an dernier, lors de la dernière campagne de propagande de la TAN.

> Précisions : les milices privées : la SCAT.

Après nous avoir gratifié d'un « dossier » digne d'un communiqué d'Alliance, sur les « ultras » anti-aéroport il y a quelques jours, Presse Océan frappe une nouvelle fois.

Le 15 septembre, une double page était consacrée à la promotion des nouvelles milices de la TAN. Le patron (Alain Boeswillwald) à droit à une tribune sur la première page du dossier, dans laquelle il déclare la guerre aux fraudeurs « qui manquent de civisme ».

La société privée embauchée est la SCAT (Service Contrôle et Analyse dans le Transport de voyageurs, une société lyonnaise), qui aurait « fait ses preuves à Montpellier ». Elle agira dans un premier temps jusqu'en décembre, avant une éventuelle poursuite de leurs "missions".

Le site de la SCAT : http://www.scat.fr/index.php

Sur la seconde page de ce « dossier », le plumitif nous vante les contrôles des nouveaux miliciens, exécutés « d'une voix sonore et courtoise ». Puis le racket d'une passagère dont « l'identité n'est pas retenue » (sous entendu : "qu'ils sont gentils ces miliciens !" ) - à propos, des flics privés ont-ils le droit de contrôler les identités ?-.

Notre bien aimée presse locale n'a décidément plus rien à envier à la Pravda.

Transport gratuit pour toutes et tous !

Voir l'article de Presse Océan ci-joint (cliquez sur les images pour les agrandir).