600 personnes en AG pour la grêve générale.

Mot-clefs: Archives
Lieux: Tours

 

Doc-176-medium
Pas de titre pour 176

Doc-175-medium
Pas de titre pour 175

Doc-174-medium
Pas de titre pour 174

Doc-173-medium
Pas de titre pour 173

Environ 600 personnes se sont réunies dans l'AMphi E de la fac de droit pour une AG interprofessionnelle. Les syndicats sont à la tribune tandis que les grévistes d'un jour ou de plusieurs mois se disséminent dans l'amphi. L'AG commence par un rapide bilan de la matinée: 30 000 personnes à Nantes, 20 000 à Saint-Naz c'est vraiment une réussite. Tous le monde crie et applaudit. C'est vraiment hyper cool. Tout le monde est heureux de la tournure que prend le mouvement. En effet, une représentante de FO liste les secteurs et les boites où ont ou vont avoir lieu des AG pour la grève, la semaine prochaine : le secteur des transports, la Communauté Urbaine de Nantes, EDF-GDF, la SNCF, les Hôpitaux, les organismes sociaux, les ASSEDICS, les finances, SYstème U (ou des AG avec plus de 400 personnes ont déjà eu lieu...), Saulnier-Duval, la DCN (en grève le 3 juin), Airbus, la DCN-Indret, l'ANPE... Dans tous ces secteurs soit des grèves, soit des AGs sont prévues pour la grève la semaine prochaine. Cette énumération a été très applaudie surtout pour les boites privées. Puis viennent les tours de paroles. Les syndicats un à un font le bilan des mobilisations passées et surtout à venir. tout le monde est là (sauf la CFDT évidemment). Je vais essayer de donner en gros la teneur des interventions des syndicats:

pour la CGT l'élargissement de la grève doit et va se faire. Un représentant de la CGT nous a fait part des pressions patronales dans les boites privées pour ne pas faire la grève. Les droits syndicaux et sociaux sont bafoués dans le privé. C'est aussi difficile de mobiliser dans les petites PME, mais la CGT travaille à 200% pour la grève. Pour eux il s'agit d'un mouvement historique. Il n'y a plus de solutions consensuelles. il faut faire d'autres choix politiques. Ils sont mobilisés et se donnent à 100% pour faire gagner la grève générale y compris dans le privé

Pour l'UNSA : il ne faut pas se laisser avoir par le gouvernement. La décentralisation c'est l'inégalité entre les écoles. Sur les retraites c'est des choix de sociétés dont il s'agit. Les syndicats ont des propositions très concrètes d'une autre réforme, d'une autre répartition des richesses. Il faut aussi gagner la bataille d'opinion lancée par le gouvernement, et on va la gagner.

Pour la FSU: Il faut dire non aux choix gouvernementaux d'une société ultra-libérale. On connaît ce qu'ils nous préparent pour la Sécu, les retraites, les services publics... Le gouvernement risque aussi de revenir sur la décentralisation pour dégonfler le mouvement et du coup passer en force sur les retraites. On ne lâchera sur aucun des deux. Ni retraite ni décentralisation.

Pour FO: Nous sommes en marche vers la grève générale. il faut continuer public et privé. Il ne faut pas nous laisser berner par les divisions que tente le gouvernement. Public/privé même combat.

Pour SUD : Il ne faut pas laisser passer le processus de marchandisation du monde dont l'AGCS est le fer de lance. Derrière la décentralisation c'est la privatisation qui est en marche. La réforme du gouvernement est un choix de société. Ils veulent une société libérale fondée sur la marchandise et les profits, une société comme outre-atlantique ou les pauvres sont des dizaines de millions. IL faut gagner tous ensemble uni dans la grève générale.



Voila le ton des interventions: plutôt péchu, non ? et encore beaucoup de ces propos furent entrecoupés par des applaudissements monstres et les participants tapaient sur les tables ou dans les mains en criant "grève générale, grève générale".

Puis viennent le temps des discussions, des propositions d'actions et des votes. La grève est reconduite jusqu'au 4 Juin de manière écrasante (0 contre, 31 abstentions, 2 NPPV). Une représentante du Conseil générale nous à fait part de ce que sera la décentralisation puisque eux la connaissent depuis les années 80. C'est la privatisation de tout ce qui peut l'être (le ménage, la cantine...). Au conseil général la CFDT est majoritaire donc des problèmes pour la grève mais ils étaient quand même 580 sur 1800 en grève le 13 mai. Puis d'autres personnes prennent la parole pour proposer des actions (voir rendez-vous à la fin de l'article). Une discussion s'amorce aussi sur les examens. L'intersyndicale appelle à faire grève ce qui veut dire ne pas tenir les examens, ne pas corriger les copies..., mais ils n'appellent pas à perturber leur tenue.
Une information est aussi donné: l'inspecteur d'académie a réuni les chefs d'établissements pour leur demander d'interdire les réunions sur les retraites ou d 'en faire ou d'y participer pour vanter les réformes. De plus dans les administrations des réunions de promotions des reformes sur les retraites sont organisées. le combat doit aussi se mener dans cette direction.

ACTIONS RETENUES:


Pic-nic Jeudi 29 à 12h dans le parc de la Chezine
(au niveau de la statue du lion) pour se remonter le moral et se soutenir dans la grève qui est aussi un moment de tensions.

Retraite aux flambeaux
: Rendez-vous vendredi 30 à la tombée de la nuit à la passerelle du palais de Justice (amener lampions, bougies, flambeaux, musiques....)

Action péage
: Rendez-vous fixé dimanche 1er Juin à 16 h 30 à la mairie d'Ancenis.

Conférence de presse
à l'usine LU suivi d'une action surprise lundi 2 juin à 14h

PROCHAINE AG

MARDI 3 A 15 H AMPHI E fac de droit (à confirmer)

Email Email de contact: sieste_AT_no-log.org