Action Aéroport Nantes- Altantique ce mercredi 27/07

Mot-clefs: Aéroport Notre-Dame-des-Landes
Lieux: Notre-Dame-des-Landes

Bilan Communiqué de presse du 27/07/11

18-medium
Pas de titre pour 10871

17-medium
Pas de titre pour 10870

16-medium
Pas de titre pour 10869

15-medium
Pas de titre pour 10868

14-medium
Pas de titre pour 10867

13-medium
Pas de titre pour 10866

12-medium
Pas de titre pour 10865

11-medium
Pas de titre pour 10864

10-medium
Pas de titre pour 10863

9-medium
Pas de titre pour 10862

8-medium
Pas de titre pour 10861

7-medium
Pas de titre pour 10860

6-medium
Pas de titre pour 10859

5-medium
Pas de titre pour 10858

4-medium
Pas de titre pour 10857

3-medium
Pas de titre pour 10856

2-medium
Pas de titre pour 10855

1-medium
Pas de titre pour 10854

Nantes_ville_socialiste_finie-medium
Pas de titre pour 10850



Ce 27 juillet, à l'aéroport de Nantes-Atlantique, plusieurs centaines de personnes étaient rassemblées pour une manifestation festive contre le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes et les expulsions qui y sont liées.
Banderoles, slogans, plantation de légumes, sandalettes, défilé d'avions par une compagnie de clowns, etc. Ambiance champêtre et bruyante dans le hall 1 !
Des personnes qui chantaient devant les bureaux d'AGO (Aéroport Grand Ouest) ont alors été chargées, gazées, piétinées, frappées au sol par les forces de l'ordre, provoquant la colère et renforçant la détermination des opposant-e-s au projet d'aéroport.
Plusieurs interpellations ont eu lieu, ainsi que de nombreux-ses blessé-e-s dont trois hospitalisé-e-s qui mettront plusieurs mois à se rétablir.
Nous, collectifs et individu-e-s qui appelions à ce rassemblement, dénonçons la violence inouïe déployée à l'occasion de cette manifestation commune et exigeons la libération et l'arrêt des poursuites visant les interpellé-e-s.

Signataires : des occupant-e-s de la ZAD, Coordination des associations et mouvements politiques opposés au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, Acipa, Alternatifs, Breizhistance, CNT Vendée, DAL, NPA, Union syndicale Solidaires.

Commentaire(s)

> Nantes : ville socialiste.

La police tabasse, PS complice.

> Communiqué de presse du Village Autogéré NoG2011 de Notre-Dame-des-Landes: Ni avions, ni expulsions!

Aujourd'hui [hier mercredi 27 juillet 2011] à l'aéroport Atlantique de Nantes quelques centaines d'opposant(e)à la construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes ont investi de manière festive l'aérogare. Ils voulaient protester contre le projet de construction du deuxième aéroport de Nantes.

Le groupe de manifestant(e)s était composé d'une brigade activiste de clowns, de familles déguisées, d'un potager ambulant et surtout des personnes menacées par les expulsions, ainsi que de leurs soutiens venus de toute l'Europe. Ils sont entrés pacifiquement dans l'aérogare 1 en chantant et criant des slogans. Lorsque les manifestant(e)s sont monté(e)s vers les bureaux de la direction pour parler avec les responsables, une trentaine de CRS les ont violemment chargé(e)s sans sommation. Laurence a été frappée au sol à plusieurs reprises et gravement blessée. Elle a une perforation pulmonaire et deux cotes cassées en raison des coups portés par la police. Son pronostic vital a été engagé plusieurs heures, avant une amélioration en fin de soirée. Une autre personne a eu le crâne ouvert à coups de matraque et a également du être évacué. Plusieurs autres souffrent de diverses contusions, notamment de nombreuses entailles au crane en raison des coups de matraque. Devant la violence de cette attaque, certaines personnes ont tenté de protéger la foule en jetant divers matériaux sur le chemin des CRS. 4 personnes ont été interpelées au hasard. L'une d'entre elle a été immédiatement déférée, les autres ont été relâchées suite à la pression des manifestant(e)s restant(e)s.

Encore une fois, l'Etat choisit la violence plutôt que le dialogue, une violence qui va sans cesse grandissante et met toutes celles et ceux qui osent encore s'exprimer en danger de mort !

Sur la route du retour, la police a ensuite procédé au fichage au faciès systématique de tout les militant(e)s sur les routes, à plusieurs dizaines de kilomètres de l'aéroport. En signe de protestation les manifestant(e)s ont mené une opération escargot sur le périphérique nantais et la route en direction de Vannes.

Aucune forme de répression ne nous fera taire,

Nous exigeons l'arrêt des poursuites contre les interpellé(e)s,

Nous exigeons l'abandon du projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes !

Village autogéré NoG2011 de Notre-Dame-des-Landes.

Pour tout contact et toute information : 06 46 04 98 07

> En vidéo

Je diffuse parce que la personne qui a fait le montage a pris soin de ne pas montrer d'images susceptibles d'être reprise par les keufs (ils en ont déjà bien assez, fichage assez hallucinant qui de plus s'accompagne d'intimidations en montrant des gens du doigt après visionnage de leur photos et vidéos devant nous)

> Des nouvelles de Laurence et de la Zad

Laurence doit subir une nouvelle opération lundi.

C’est elle-même qui a dû appeler les secours, les keufs ont refusé de le faire

il y a eu les coups de pieds, mais avant c’étaient les matraques, les fameuses tonfa par coup direct de face de la part des CRS.

Sur la Zad même une forte présence policière - gendarmes et gardes mobiles (on est à la campagne).

Les contrôles routiers sont presque permanents, en même temps ils ne bloquent rien.

Du coup on est au milieu d’eux ou l’inverse.

Quand on demande ce qu’il font là ? Ils répondent « Raison de sécurité ! »

Il paraît qu’ils cherchent activement une matraque qui leur a été piquée le jour de la manif à l’aéroport…

Visiblement ils ont décidé de suivre certaines personnes après les actions, « Opération parapluie » disent-ils.

Les squats de maisons en bon état semblent attirer plus leur attention!