Nouvelles attaques Iraniennes contre le PJAK dans le Kurdistan Irakien

Mot-clefs: Répression
Lieux:

On connait maintenant les opérations de basse police, menée en Syrie par L’IRGC ou corps d’armée des Pasdarans ,pour appuyer la répression du soulèvement, contre le Dictateur Bachar El Assad, on connait moins par contre, les combats et les bombardements fréquents, contre des villageois, dans les zones frontalières Iraniennes


13 Juillet 2011

10000 Gardes révolutionnaires de L’IRGC, ont traversés, la frontière irakienne, pour expulser des villageois hors de leurs maisons. Selon des rapports parvenus d’Iran ; on apprend la reprise des bombardements , dans le Kurdistan irakien par le régime des mollahs, Un rapport de la télévision Al-Arabia nous apprend également, que ces bombardements visent souvent, le PJAK ou Parti pour une vie libre au Kurdistan, un groupe de résistance Kurde Iranien. Qui depuis 2005 combat la dictature de Téhéran.

Ce groupe de résistance attaque, régulièrement les « Gardiens de la révolution » du corps d’armée des Pasdarans. D’autres nouvelles du 12 juillet 2011 transmises par des membres du PJAK, au site internet du Journal Kurde, Rojhelat. Indiquent que les pasdarans prépareraient une vaste offensive, anti guérilla, dans les régions frontalières Turquie-Iran-Irak*1, une offensive qui se traduit, par des violences régulières, commises de la part de L’IRGC Iranienne contre les populations civiles. Rappelons que du coté du Kurdistan Iranien, L’IRGC avait déjà volontairement incendié environ 8000 hectares de forêts soupçonnées de servir de caches aux guérilleros du PJAK.

Sur ce passage de la frontière et l’invasion par les « Gardiens de la Révolution » Iraniens en territoire irakien. Les médias irakiens ont indiqué que 10000 de ces soldats des forces armées du régime iranien, Ont traversés les frontières internationales, et forcé le peuple Kurde habitant dans les villages du nord de l’Irak à quitter leur foyer. La chaine télévision irakienne d’Al-Rafedain a également rapporté que » le régime iranien a repris à ses bombardement , dans les régions frontalières de Chouman, située dans la province irakienne d’Arbil. Des témoins ont déclaré avoir vu 10 000 soldats iraniens pénétrer en Irak. Les forces armées du régime ont utilisés des obus et des mortiers dans ces attaques et les résidents de la région forcés de quitter leurs maisons. « .La télévision Al-Rafedain a rajouté « Les forces du régime iranien ont récemment établi 50 postes militaires et des check points sur les routes, et continuent à se livrer à des activités violentes dans ces régions montagneuses. ».

De nombreux mouvements de Résistance, et de collectifs réfugiés politique Iraniens en exil, ont condamnés ces bombardement dans le Kurdistan Irakien, et cette invasion a peine cachée de l’Irak, par les » Gardiens de la révolution » du régime des mollahs, ils condamnent les expulsions forcée des personnes de leurs maisons dans cette région frontalières, et appelle la communauté internationale, et en particulier les Nations Unies et le Conseil de sécurité ,à condamner ces actes criminels d’agressions contre des populations civiles, commise par le régime des mollahs.

Tout récemment, Danaifar, l’ambassadeur du régime iranien en Irak, avait admis publiquement ces attaques ,en mentant effrontément ;déclarant sans aucunes gênes que les bombardements du Kurdistan irakien,et ces agressions criminelles, seraient faites en coordination avec les responsables politiques irakiens.

Malgré le silence et l’inaction du gouvernement Irakien de Maliki. Des représentant politiques du parlement ont ​​fermement condamné les attaques, et les incursions violentes, du régime des mollahs comme étant « une agression contre la souveraineté de l’Irak. »

Des attaques qui ne semblent pas plus gêner que ça, les troupes d’occupations Américaines, même si Dimanche dernier le général Jeffrey Buchanan, porte-parole de l’armée américaine en Irak, avait déclaré dans le quotidien Irakien Al-Sabah, « Nous sommes prêts a tout mettre en œuvre pour l’arrêt de ces bombardements des régions frontalières par le régime iranien, car celui ci doit respecter la souveraineté nationale de l’Irak »

A cela L’Iran a répondu qu’il n’arrêterait pas ces violences.

Téhéran « se réserve le droit d’attaquer les bases de ce groupe de séparatistes kurdes iraniens à la frontière en Irak ces terroristes ne seront pas autorisés trouver refuge dans le territoire de l’Irak et attaquer l’Iran avec le soutien de l’Amérique et du régime sioniste. Des mesures seront prises contre ces terroristes. ». A déclaré un officier supérieur de L’IRGC, sur le site de l’agence médiatique du régime Iranien l’IRNA, en disant qu’il accusait aussi M. Barzani le représentant et président, de la région autonome du Kurdistan Irakien ; de permettre aux membres du PJAK d’attaquer l’Iran :

» M. Barzani crée des bases d’entraînement, sans en informer le gouvernement de Bagdad .Les fonctionnaires de cette région, et en particulier ce président du Kurdistan, ont trahi les nations Iranienne et Irakienne, en apportant au groupe terroriste PJAK, leur soutien, et en leur accordant une zone de 300.000 hectares d’ou ils s’entrainent a attaquer notre pays ».

http://www.freedomessenger.com/archives/30447

http://www.aram-rk.blogspot.com/2011/07/10000-revolutio....html

http://www.rojhelat.info/english/kurdistan/1397-iran-su...lages

*1 communiqué du PJAK : L’Iran accroît la pression sur la population, et les gens de la région de Mako

http://www.rojhelat.info/english/kurdistan/1391-pjak-ir...-mako

D’autres informations sur l’Iran

http://www.iranenlutte.wordpress.com/

http://www.soliranparis.wordpress.com/

http://www.iran-echo.com/

http://www.revolutionaryflowerpot.blogspot.com/