L’IRGC Iranienne élargit ses opérations de répression en Syrie

Mot-clefs: Répression
Lieux:

L’IRGC Iranienne élargit ses opérations de répression en Syrie

Des nouvelles de l’aide apportée par l’Iran à la Syrie pour réprimer le mouvement contre la dictature de Bachar Al Assad.


L’opposition syrienne a fait état d’une expansion significative des opérations iraniennes pour étouffer la révolte contre le président Bachar al-Assad. Le Parti réformiste de la Syrie a transmis de nombreux témoignage qui indiquent que l’Iran, et ses gardes révolutionnaires islamiques (IRGC) ou corps d’armée des pasdarans, pourraient être présents dans au moins quatre régions en Syrie. De nombreux témoignages de manifestants indiquent que des troupes leur ayant tiré dessus lors de manifestations ne parlaient pas l’arabe mais l’Iranien. "Assad a recours à des tueurs de l’IRGC" a déclaré un membre du RPS, un mouvement de l’opposition syrienne.

Dans une déclaration faite le 22 mai 2011, un membre du RPS (un mouvement syrien d’opposition considéré comme faisant autorité), a déclaré que l’IRGC iranienne pourrait être opérationnelle dans les villes de Dera, Idlib, Jisr Al Shughour et Talkala. Le groupe de témoins, qui a déclaré que ces forces répressives non-arabophones agissant pour le régime Iranien avaient opéré violemment dans une de ces villes, était des médecins et des infirmières agressés par les forces répressives dans l’hôpital de la ville d’Idlib à la suite de manifestations. "C’est le début d’une vaste campagne de répression dans cette ville contre des manifestants pacifiques", a déclaré un membre du RPS.

En avril, l’opposition syrienne avait déjà déclaré que Bachar el Assad avait utilisé l’aide des troupes de l’IRGC Iranienne, parrainée par l’Iran, mais aussi des milices liées au Hezbollah (qui viendraient du Liban [1]), pour réprimer les manifestations contre le régime. L’opposition a rapporté que, depuis, plusieurs officiers de l’IRGC Iranienne ont été capturés ou tués par des insurgés lors de manifestations.

Plus de 1.000 civils auraient été tués par le régime d’Assad depuis mars 2011. L’opposition a indiqué que beaucoup des victimes le sont par des tirs à balles réelles effectués par les forces d’Assad, en particulier par la milice alaouite Shabiha qui appuie les forces répressives syriennes ou par l’IRGC Iranienne dans de nombreuses villes où des manifestations ont éclatées.

Lire aussi sur :

http://www.freedomessenger.com/?p=28141

[1] On comprend mieux pourquoi des manifestants Syriens ont brûlé des drapeaux du Hezbollah et des drapeaux Iraniens lors des manifestations de dimanche et lundi dernier. Voir : Vidéos des dernières manifestations en Syrie, Homs 20 mai 2011

http://www.hns-info.net/spip.php?article29735

soliran paris

http://soliranparis.wordpress.com/

Commentaire(s)

> Article locké

Bon, vu qu'un-e têtu-e arrête pas de spammer des commentaires qu'une pertinence relative par rapport à l'article de départ, je locke. Parce que j'ai d'autres choses à faire. Il fait beau dehors, tiens.

Les commentaires ne sont pas autorisés pour article.