Democracia Real YA à Nantes, rassemblement tous les jours à 18h

Mot-clefs: Resistances
Lieux: Nantes

RDV à Nantes tous les jours 18H place Royale !

Pour un aperçu des rassemblements partout dans le monde : http://www.thetechnoant.info/campmap/

Manifeste de « Democracia Real Ya ! »

Nous sommes des personnes courantes et ordinaires. Nous sommes comme toi : des gens qui se lèvent tous les matins pour étudier, pour travailler ou pour chercher un boulot, des gens qui ont famille et amis. Des gens qui travaillent dur tous les jours pour vivre et donner un futur meilleur à celles et ceux qui les entourent.

Parmi nous, certain-e-s se considèrent plus progressistes, d’autres plus conservateurs. Quelques un-e-s croyants, d’autres pas du tout. Quelques un-e-s ont des idéologies très définies, d’autres se considèrent apolitiques. Mais nous sommes tous très préoccupé-e-s et indigné-es par la situation politique, économique et sociale autour de nous. Par la corruption des politiciens, entrepreneurs, banquiers, … . Par le manque de défense des hommes et femmes de la rue.

Cette situation nous fait du mal quotidiennement ; mais, tous ensemble, nous pouvons la renverser. Le moment est venu de nous mettre au travail, le moment de bâtir entre tous une société meilleure. Dans ce but, nous soutenons fermement les affirma­tions suivantes :

- L’égalité, le progrès, la solidarité, le libre accès à la culture, le développement écologique durable, le bien-être et le bonheur des personnes doivent être les priorités de chaque société avancée.
- des droits basiques doivent être garantis au sein de ces sociétés : le droit au logement, au travail, à la culture, à la santé, à l’éducation, à la participation, au libre développement personnel et le droit à la consommation des biens nécessaires pour une vie saine et heureuse.
- Le fonctionnement actuel de notre système politique et gouvernemental ne répond pas à ces priorités et il devient un obstacle pour le progrès de l’humanité.
- La démocratie part du peuple, par conséquent le gouvernement doit appartenir au peuple. Cependant, dans ce pays, la plupart de la classe politique ne nous écoute même pas. Ses fonctions devraient être de porter nos voix aux institutions, en facilitant la participation politique des citoyens grâce à des voies directes de démocratie et aussi, procurant le plus de bienfait possible à la majorité de la société, et pas celle de s’enrichir et de prospérer à nos dépens, en suivant les ordres des pouvoirs économiques et en s’accrochant au pouvoir grâce à une dictature partitocratique.
- La soif de pouvoir et son accumulation entre les mains de quelques-uns crée inégalités, crispations et injustices, ce qui mène à la violence, que nous refusons. Le modèle économique en vigueur, obsolète et antinaturel, coince le système social dans une spirale, qui se consomme par elle-même, enrichissant une minorité et le reste tombant dans la pauvreté. Jusqu’au malaise.
- La volonté et le but du système est l’accumulation d’argent, tout en la plaçant au-dessus de l’efficience et le bien-être de la société ; gaspillant nos ressources, détruisant la planète, générant du chômage et des consommateurs malheureux.
Nous, citoyens, faisons parti de l’engrenage d’une machine destinée à enrichir cette minorité qui ne connait même pas nos besoins. Nous sommes anonymes, mais, sans nous, rien de cela n’existerait, car nous faisons bouger le monde.
- Si, en tant que société nous apprenons à ne pas confier notre avenir à une abstraite rentabilité économique qui ne tourne jamais à notre avantage, nous pourrons effacer les abus et les manques que nous endurons tous. Nous avons besoin d’une révolution éthique. On a placé l’argent au-dessus de l’Etre Humain, alors qu’il faut le mettre à notre service. Nous sommes des personnes, pas des produits du marché. Je ne suis pas que ce que j’achète, pourquoi je l’achète ou à qui je l’achète.

A la vue de cela, je suis indi­gné/e

Je crois que je peux le chan­ger.

Je crois que je peux aider.

Je sais que, tous ensem­ble, on le peut.

Sors avec nous. C’est ton droit.

Pour rejoindre le groupe facebook Democracia Real YA à Nantes : https://www.facebook.com/home.php?sk=group_219521178078046

Commentaire(s)

> Pour s’informer sur les médias alternatifs espagnols

- http://madrid.indymedia.org/ (le plus fourni apparemment)

- http://barcelona.indymedia.org/

- http://lahaine.org/

- Blog des différents campements : http://acampadabcn.wordpress.com/

- Centre social occupé madrilène : http://www.csocasablanca.org/

- Centre de médias indépendants : http://www.centrodemedios.org/ avec pas mal d’infos aussi sur Madrid

- http://concentracionsolmadrid.blogspot.com/

- http://madrid.tomalaplaza.net/

- http://www.diagonalperiodico.net/ (beaucoup d’infos en direct, le plus intéressant peut-être)

- http://www.kaosenlared.net/

- http://www.soltv.tv/soltv/index.html (une vue de la Puerta del Sol en direct)

> Appel d'Espagne à lancer partout des campements

Prenez la rue ! Pour une démocratie réelle ! Commission internationale, Campement de Barcelone, le 22 mai 2011

http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=5636

> meme la presse locale relaye

ici:

> Nous ne sommes pas des marchandises ...18h

Nous ne sommes pas des marchandises aux mains des politiciens et des banquiers !

RDV tous les jours Place du Peuple( ex royale) à 18h

Après l'annonce de dimanche, que nous avions rediffusée, une petite centaine de personnes s'est retrouvée ce lundi 23 mai à 16 heures, place Royale à Nantes. De nombreux jeunes.

L'assemblée a décidé de prolonger pour l'instant tous les jours ce rendez-vous nantais, à partir de 18 heures. C'est un pari ambitieux, mais les amis espagnols ont besoin de notre soutien maintenant et sans attendre. Qu'on se le dise ! Parlez en autour de vous à vos amis et correspondants sur internet.

Pour réussir ce pari, nous avons besoin de milles choses urgentes, parmi lesquelles des choses très concrètes à la portée de tous :

- des tables de camping, chaises,

- des tapis de sol, matelas, lit de camp, barnum, yourte, tentes Quechua

- apporter gratuitement à boire et à manger pour partager ensemble sur place (éviter trop d'alcool pour garder les idées claires pour discuter)

- des bâches, cartons, banderoles, pour afficher, peindre, des câbles de fil à linge,

- une sono ambulante autonome (batterie...)

- l'aide de copains paysans pouvant apporter tracteur et plateau de scène

etc,

et surtout :

votre créativité et votre bonne humeur (pour inventer ensemble des actes de rébellion créative que nous pourrions partager ensemble),

Il existe également un page Facebook pour les amateurs :

http://www.facebook.com/event.php?eid=219173421444989

> Le progrès... sans les sans-papiers

Salut,

C'est intéressant cette initiative mais il y a 2 trucs qui me chiffonent dans votre appel. D'abord la phrase "Le fonctionnement actuel de notre système politique et gouvernemental ne répond pas à ces priorités et il devient un obstacle pour le progrès de l’humanité". Faire référence au "progrès de l'humanité" quand on sait tout ce que l'idéologie du progrès a pu produire de néauséabond (le nucléaire, les nanotechnologies, la consommation de masse, etc), ça pose vraiment question.

Ensuite, et surtout, votre appel s'enferme dans une phraséologie citoyenniste qui laisse de côté des centaines de milliers de personnes en France: les sans-papiers, qui sans être citoyens français sont pourtant les personnes les plus durement touchées par l'oppression que vous dénoncez. Ca me paraît vraiment dangereux parce que votre appel en l'état actuel pourrait être rejoint par des groupes racistes (surtout quand on sait le plaisir que prennent ces groupes à investir les initiatives contestataires).

Allez, encore un effort pour changer le monde...

> @ Puce

Salut,

pour répondre aux remarques faites dans le dernier commentaire, ces deux questions ont été soulevées hier à Nantes.

Beaucoup craignent effectivement qu'on laisse comprendre "progrès technique" par "progrès de l'humanité" (parce que, comme la croissance, l’intérêt... qu'on n'entend plus qu'au seul sens économique, le sens s'est peu à peu restreint...)

Même problème pour l'idée de citoyenneté, qui désignait à la Révolution l'adhésion à des idées, avant d'être en partie reprise au sens de nationalité.

Le texte collé ci-dessus est la traduction du premier manifeste espagnol qui a tourné.

A Nantes, on a une commission écriture et on réalise collectivement nos propres tracts depuis hier, on tente de faire en sorte d'éviter ce genre de confusions.