Retour sur la Marche des Fiertés 2011 à Nantes

Mot-clefs: Genre/sexualités
Lieux: Nantes

Récit partiel de la marche des fiertés 2011 nantaise :

Plus de 5000 personnes se sont rendues à la marche des fiertés nantaise ce 21 mai 2011, sous un grand soleil, dans une ambiance festive.
Le centre LGBT (Lesbien Gay Bi et Trans) de Nantes a été attaqué deux fois en début d'année, témoignant de l'augmentation des violences et des discriminations homophobes. La présence d'une poignée de manifestants d'extrême droite devant l'église saint Nicolas contre la Gay Pride en était une autre illustration.

18-medium
Pas de titre pour 10650

17-medium
Pas de titre pour 10649

16-medium
Pas de titre pour 10648

15-medium
Pas de titre pour 10647

14-medium
Flics et fachos copains comme cochons.

13-medium
Pas de titre pour 10645

12-medium
Un bonehead fait des insanités.

11_1-medium
Pas de titre pour 10643

10_1-medium
Pas de titre pour 10642

9_1-medium
Pas de titre pour 10641

8_1-medium
Pas de titre pour 10640

7_1-medium
Pas de titre pour 10639

6_1-medium
Pas de titre pour 10638

5_1-medium
Pas de titre pour 10637

4_1-medium
Pas de titre pour 10636

3_1-medium
Pas de titre pour 10635

2_1-medium
Pas de titre pour 10634

1_1-medium
Pas de titre pour 10633

-La traditionnelle manifestation festive a retrouvé le chemin des revendications politiques -hors des traditionnelles présences de Partis institutionnels- (la marche des fiertés tire son origine des émeutes de Stonewall en 1969). Un cortège rose et noir des DurEs à Queer était organisé pour la deuxième année, contre les discriminations homophobes, lesbophobes transphobes, contre la domination hétéropatriarcale, mais aussi pour revendiquer l'égalité des droits par la lutte (en écho au slogan officiel de la Gay Pride : « J'aime, je vis, je vote »).

L'appel du groupe ici : http://lesduresaqueer.legtux.org/2011/05/21/marche-des-...2%A0/

Ce cortège animé marquait la repolitisation des Gay Pride nantaises, alors qu'elles tendent de plus en plus à devenir des évènements consuméristes.

-Un rassemblement homophobe d'extrême droite était organisé par le groupuscule pétainiste « Renouveau Français ». Outre la présence « logique » de quelques catholiques traditionalistes, tenants de l'Ordre moral, qui sont allé prier dans l'Eglise, un groupe de boneheads (skins nazis, rares à Nantes) a fait son apparition, la plupart ayant fait le déplacement de Vendée pour l'occasion. Cette vingtaine de consanguins agités se défoulait en hurlant au passage du défilé à l'abri d'un cordon de miliciens de la police nationale. Un renouveau de l'extrême droite radicale à lieu en France(comme en témoigne les récentes violences commises par l'extrême droite à Lyon), porté par la politique de racisme d'État menée par le gouvernement . Une grande partie des passants et des manifestants s'est mobilisé spontanément pour contrer ce rassemblement, couvrant les cris des consanguins à coup de slogans, face aux fachos surexcités qui beuglaient et menaçaient de mort. Malgré la faiblesse numérique de ce rassemblement haineux, restons plus que jamais vigilant/e/s contre les fachos.

Voici quelques photos, n'hésitez pas à compléter.

Commentaire(s)

> fafs

Vu les photos ,pas de fafs vendéens connus.

Soutient à Awen de Rennes!

> fafs

Mal informé non,j habite à la roche est je vois bien quelques tronches,que je ne vois pas sur les photos.

Je n ais pas dit que j étais au défilé et les ais vu de mes propres yeux.

Il y a un résumé de leurs "contre manif" sur leur blog miteux.

Ils se disaient 30!On en voit que 15 donc 16 avec le photographe,16 de trop.