LGS : retour sur polémique

Mot-clefs: Médias
Lieux:

Article XI répond à ses détracteurs :

Nul désir d’entretenir ad vitam eternam une sanglante polémique. Mais il nous semble important de revenir, une fois pour toutes, sur les raisons de la publication d’un billet qui a fait couler énormément de pixels. Et de souligner que nous assumons pleinement et totalement la mise en ligne de l’article - nécessaire - de Marie-Anne Boutoleau et Joe Rashkounine. Promis : après, on n’en parle plus.

LGS : retour sur polémique

lundi 4 avril 2011, par Lémi et JBB

Il ne s’agit pas d’en rajouter encore et encore, d’alimenter une guerre blogosphérique à grand renfort de billets, réponses, contre-réponses et énième attaque en règle. Ce serait sans fin. Il s’agit - par contre - de revenir un brin sur un billet qui a fait couler beaucoup de pixels : un nombre dément de commentaires, un affrontement sans merci et, dans l’ensemble, une question qui ne semble pas prête de s’apaiser… Quelques considérations générales en forme d’ultime retour sur le sujet, donc. .

Quand les deux auteurs du texte - Marie-Anne Boutoleau et Joe Rashkounine - nous ont fait part de leur souhait de nous proposer un texte incisif et peu complaisant sur Le Grand Soir, notre première réaction n’a pas vraiment été enthousiaste. « Faudra vraiment que ce soit béton », a-t-on répondu, en marchant sur des oeufs. Logique : nous n’avions guère envie d’une guerre à la con, d’un conflit où les protagonistes se tirent dessus à boulets rhétoriques rouges. Pas non plus envie de jouer le rôle des "méchants" dézinguant à tout va - contrairement à ce que beaucoup sous-entendent, ce n’est guère le style de publicité que nous souhaitons faire à Article11. Et pas vraiment hâte de se mettre à dos une bonne part de la sphère dissidente. Bref : on ne sautait pas totalement de joie. Problème [1] : le papier envoyé par Marie-Anne Boutoleau et Joe Rashkounine était précis, documenté, appuyé sur des liens et des faits sourcés. Rien d’une attaque purement gratuite, mais un constat réellement argumenté. Alors ? C’est vrai, nous aurions pu ne pas le publier, par facilité, lassitude pressentie devant la polémique, ou par refus de s’attaquer à un site que nous considérions jusqu’il y a peu comme "de famille proche". Après réflexion, nous avons au contraire décidé de le mettre en ligne. Et ce billet, hier comme aujourd’hui, nous l’assumons pleinement et totalement - au sens éditorial du terme. Parce que nous le pensons utile et nécessaire. Et parce que nous estimons que le sujet soulevé est d’une importance capitale : par-delà la question du Grand Soir, il renvoie à une évolution politique lourde qui traverse une extrême-gauche en partielle recomposition idéologique et qui voit une frange de l’extrême-droite tirer les marrons du feu de la confusion ambiante [2].

Il n’y a pas que dans le champ institutionnel (disons : le champ électoral et politicien) que les temps se font troubles, que les repères tombent et que la vague volonté de mettre à bas un système déliquescent justifie tous les errements. Et il est finalement assez étonnant, voire paradoxal, que le brouillard du jeu dit démocratique soit partagé - sous une forme différente mais en y retrouvant les mêmes fondements - par une partie des acteurs de la contestation. En l’absence de claire boussole idéologique, les positions bougent et flottent : la dénonciation du système vaudrait seule ligne d’attaque, ligne sur laquelle se nouent d’étranges alliances et compagnonnages. En gros : "Ne sommes-nous pas camarades puisque nous avons les mêmes ennemis ?" Le Grand Soir n’est ici que l’un des innombrables miroirs d’une tendance lourde. Laquelle s’exprime jusqu’à l’international : le désolant soutien formel apporté, au nom de l’anti-impérialisme, par Chavez à certains des pires dictateurs de la planète, qu’ils se nomment Ahmadinejad, Khadafi ou - plus récemment encore - el-Assad, en vaut parfaite illustration.

Pour moteur de ces étranges compagnonnages [3], deux positionnements politiques devenus, pour certains, grille de lecture totale et unique du monde : l’anti-impérialisme et l’anti-sionisme. Deux engagements aussi précieux que nécessaires - Article11 s’en réclame évidemment [4] - mais qui peuvent, à l’occasion et parce qu’ils sont partagés par des camps politiques théoriquement opposés, faire fonction de point de basculement. En quelques lieux, la désignation d’un même ennemi vaut cri de ralliement. En clair : "Peu importe d’où tu hurles, de l’extrême-gauche ou de l’extrême-droite, seul compte le fait que notre cri aille dans la même direction." Une confusion que savent parfaitement exploiter les groupuscules et personnages qui, depuis une certaine extrême-droite [5], souhaitent élargir leur assise. Pour être plus précis et sur le sujet de ce billet : en matière éditoriale, nous ne croyons guère au hasard. Dit autrement : les textes publiés ici, quand ils émanent de gens que nous ne connaissons pas personnellement, sont soupesés, leurs auteurs (un brin) scrutés. Nous vérifions les pedigrees des contributeurs et nous nous assurons que - par-delà les mots qu’ils couchent sur le clavier - ils appartiennent bien au même camp que nous (au sens large). Question de responsabilité éditoriale. Nous avons donc extrêmement de mal à croire qu’il n’en aille pas de même sur Le Grand Soir, lequel affirme découvrir le CV d’une Skandrani, d’un Parti Anti-sioniste ou d’une Eva R-sistons après publication de leurs textes. Au mieux, une impardonnable légèreté ; au pire, une volonté d’entretenir la confusion. Dans les deux cas, la désignation d’un même ennemi aura suffi comme critère de jugement de la publication des textes en question. Par-delà la légitimité ainsi accordée à des auteurs plus que tendancieux se dessine aussi une aberrante simplification de la réflexion politique. Le nombre plutôt ahurissant de commentateurs, sur Le Grand Soir et sur d’autres sites nommés dans l’article, expédiant le débat soulevé par un infâme raccourci - Article11 "site sioniste" ou "sponsorisé par Israël" - suffit à prouver toute l’ampleur du problème. Pointer les errements idéologiques d’un site s’affichant anti-sioniste suffit à faire de vous un soutien de la politique criminelle de l’État d’Israël ? Ce pourrait être rigolo, c’est finalement plutôt dramatique.

Enfin, nombre de commentaires et critiques disent voir dans le travail de Marie-Anne Boutoleau et Joe Rashkounine l’œuvre de « flics de la pensée ». Las, il n’a jamais été question d’interdire ou de poursuivre : il s’agit au contraire de poser un débat politique. Libre à chacun de retenir ce qu’il souhaite des informations fournies, d’en tenir compte ou non : peu leur importe, peu nous chaut. Nous notons par contre que l’article en question nous a valu quelques menaces de procès des concernés : si soulever un débat fait de vous « un flic de la pensée », l’agitation de la menace juridique doit - au minimum - correspondre à quelques brigades desdits flics… Nous croyons profondément à la liberté d’expression, nous la souhaitons même totale - y compris pour nos ennemis les plus affirmés [6]. Partant, nous croyons tout autant à la liberté de la critique - quel que soit le sujet de celle-ci, et ce même s’il s’agit du Grand Soir. Nous pensons enfin que les mots ne se suffisent pas à eux-mêmes dès lors que l’on se positionne dans un champ politique : savoir d’où parle l’auteur d’un texte est indispensable. C’est ce légitime travail d’information qui a été effectué par Marie-Anne Boutoleau et Joe Rashkounine. Pour salutaire qu’il soit, il n’oblige personne : à chacun de prendre ses responsabilités. Nous avons pris et assumons celles que nous estimons nôtres. Notes

[1] Façon de parler, bien entendu.

[2] A ce sujet, lire le long papier consacré au retour d’une extrême droite relookée dans le champ militant, publié dans le numéro 2 d’Article11, "Retour de brun", et disponible ici.

[3] Que Le Grand Soir mette en ligne un texte de la plus que controversée (on parle de sympathies négationnistes, quand même…) Ginette Skandrani sur la Libye, quelques jours avant que cette dame ne parte, en ce pays et en compagnie de Dieudonné, crier son soutien à Kadhafi, est déjà dérangeant. Que les deux auteurs de l’article publié ici soient "les méchants" pour avoir pointé ce très étrange mélange des genres est encore plus étonnant…

[4] Tout lecteur un tant soit peu attentif du site l’admettra sans peine.

[5] Il s’agit notamment ici de Soral et d’Égalité et réconciliation, de Dieudonné et de ses soutiens, des gens du PAS ou du Centre Zahra.

[6] Mais il importe ici de ne pas entretenir de malsaine confusion : la liberté d’expression n’a jamais consisté à considérer que toutes les opinions se valent, non plus qu’à promulguer celles qu’on estime contraires à son engagement politique. En l’espèce, publier des auteurs tendancieux sur son site ne relève pas de la liberté d’expression, mais d’un positionnement politique.

http://www.article11.info/spip/LGS-retour-sur-polemique

Commentaire(s)

> réussite

- les lecteurs de LGS ne liront plus article11 et réciproquement

- AXI se fait une petite pub gratuite pour sa version papier

On se marre quand en commentaire, un lecteur d'AXI se plaint que son commentaire n'ait pas été "validé" sur LGS ; la réciproque est tout autant vraie, mieux, ils ont validé des « craignos » dont rien ne dit qu'ils soient de lecteurs de LGS

On se fend la gueule en constatant que sur Indymédia Paris ( l'Indymédia d'AXI) , tous les commentaires sont bloqués, sur Indy Lille on termine par un commentaire à charge contre LGS

Quand à l'accusation de "confusionisme", "conspi", etc.... vaste fourre tout, elle vient à point remplacer celle d'antisémitisme, un peu trop usée

Mais elle a le mérite de justifier un travail de flic : merci les nanars d'AXI, ce sont les vrais flics qui vont être contents

D'ailleurs, pour illustrer le propos, lire sur Indymédia Lille "Le "hacker" du site du scalp besak démasqué : toutes les infos" : c'est tout un programme, dont la fin justifie les moyens.

On pourrait s'étonner de cette chasse sans fin, mais je laisse le mot de la fin à Marie-Anne Boutoleau (un des commentaires de son article)

"A propos de Ménargues, Maxime Vivas signale sur LGS qu’il a été innocenté par la justice en mars 2011, dont acte. Cela dit, il a fait en janvier dernier des déclarations très douteuses sur le "lobby juif" (terme qu’il utilise en lieu et place de "lobby pro-israélien") à Radio Algérie. Dans cet entretien récent, Ménargues semble d’ailleurs confondre "Juif" et "soutien à Israël" : "Vous savez comme moi que le lobby juif aux Etats-Unis, à l’instar de l’Aipac par exemple et les autres organisations sionistes sont très puissantes et bien représentées dans les journaux américains, chacun fait pression et c’est connu. Il suffit de demander pourquoi Aipac et les organisations pro-israéliennes sont si puissantes alors que sur 200 millions américains il y a seulement 12 millions membres de la communauté juive."

Le doute a son sujet reste donc plus que permis."

Allez, elle a oublié de citer Pascal Boniface, Ghiles –Meilhac comme antisémites

http://www.causeur.fr/le-lobby-juif-voila-l%E2%80%99enn...,1395

à lire donc, de Boniface

http://pascalbonifaceaffairesstrategiques.blogs.nouvelo....html

http://www.france-palestine.org/imprimersans.php3?id_ar...17219

(encore un site antisémite par association, mais auquel A11 n'ose pas s'attaquer)

Juste une remarque à ce propos : lobby juif est couramment utilisé aux USA à propos de lobby sioniste, Aipaic se définit comme lobby juif, et Ménargues donne une proportion de population. Où est-il écrit que les 200 millions seraient affiliés à divers lobby ou même (ce que prète en sous entendu Marie-Anne Boutoleau comme interprétation implicite à Ménargues) que 12 millions membres de la communauté juive feraient partie du lobby sioniste ?

Même en France,le terme " lobby juif", s'il était très connoté, a été non seulement réhabilité, mais revendiqué par Elisabeth Schemla dans un éditorial célèbre de procheorient.info "naissance d'un lobby juif, au sens plein et respectable du terme" (je laisse aussi rechercher sur le nouvel obs)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Proche-orient.info

Il ne s'agit pas pour AXI de « critiquer » , mais bien de faire censurer, et d'accueillir les militants et lecteurs de LGS à coups de manche de pioche : la menace est écrite, validée, assumée en tant que telle, réitérée

Remarquons aussi au passage que la tabassage de Skandrani est parfaitement assumé : peu importe que ce soit une vielle femme

Remarquons aussi que ce sera bientôt le tour de Bellaciao ( surnommé Bellachiottes) de faire l'objet d'une « analyse », bien entendu « lutte de classes »

Enfin..... ça noircit le PQ !!!!

> De l'info pas de l'intox

Plutôt que nous assommer avec ces blagues à deux balles qui ne font rire que lui, plutôt que de traiter touts ceux qui ne vont pas dans son sens de flics de la pensée, serait-il possible au commentateur précédent de nous montrer le « passage » ou « le tabassage de Skandrani est parfaitement assumé » ? On parle bien du texte d'article 11 là ?

> Merci pour la démonstration

de la défense d'un site qui publie un texte d'une négationiste comme Skandrani, a celui des fachos, au nom de la liberte d'expression, il n'y avait qu'un pas que Bardet a allégrement franchi , merci pour la démonstration et la confirmation , de ce de quoi on ce doutait depuis longtemps.

"D'ailleurs, pour illustrer le propos, lire sur Indymédia Lille "Le "hacker" du site du scalp besak démasqué : toutes les infos" : c'est tout un programme, dont la fin justifie les moyens."

l'article sur le facho en question

http://lille.indymedia.org/article25253.html

Et merci patrice bardet de montrer ainsi ta solidarité avec des camarades de lyon, qui se sont fait agresser par des fascistes de la bande de boneheads neos nazis, liés a ce facho

Et Rebellyon c'est des flics de la pensée aussi pendant que tu y est

Alexandre Gabriac, un nazi au Conseil Régional, la suite.

http://rebellyon.info/Alexandre-Gabriac-un-nazi-au.html

se prendre des coup par des fachos et finir en G.a.v c'est être un flic de la pensée aussi

http://rebellyon.info/Deux-camarades-antifascistes-en.html

Et c'est quoi le reste pour ne pas etre un flic de la pensée au nom de la défense de la liberté d'expression tolérer un local néo nazi a lyon , comme a lille la "maison flamande"des "identitaire

http://rebellyon.info/Un-nouveau-local-extremiste-dans.html

> passage à tabac réel et/ou virtuel

je vous laisse vous farcir les commentaires validés sur Article11 : les contorsions des souteneurs du site n'empêchent pas que les commentaires de violence soient acceptés

mais pour en revenir à une de leurs sources d'inspiration et en rire un peu :

"Lettre au crétin de Conspiracy Watch", de Laurence Kalafatides, en rubriques : manipulation, désinformation

intruduction

"Or donc, Monsieur, vous m’avez élevée à la dignité de conspirationniste. Diantre ! Ne sachant pas à qui je devais ces nouveaux galons, je me suis infligé la lecture de quelques pages de votre site web. Je vous dois un bon quart d’heure de rigolade et vous en remercie. Toutefois, dans le libelle qui m’est consacré, je n’ai pas réussi à savoir si j’étais une théoricienne du complot ou une conspirationniste. C’est fâcheux. D’autant plus que vous nous expliquez que ces deux termes ne sont pas synonymes. La théorie du complot, dites-vous, est un récit, tandis que le conspirationnisme est un discours. Magnifique éloquence de l’âne !"

___________________

ça va en faire du monde à tabasser !

Pas de pot, les nervis de la LDJ n'agissent pas à Lille : il faudra trouver d'autres "exécuteurs" des basses oeuvres

Je remarque que les Indy choisissent leur camp dans cette polémique lamentable contre LGS (ici à Nantes en refusant l'article de LGS en réponse) : ça promet du sport dans les manifs avec ceux d'Indy Lille ! C'est con, on manifestait ensemble il y a peu, et chaque mercredi avec le CSP59

S'ils sortent les manches de pioche, ce sera sur Indymédia ?

Je remarque aussi que des lecteurs de LGS, j'en connais un paquet. Ceux d'Article11 ?

> eh oui

"Je remarque aussi que des lecteurs de LGS, j'en connais un paquet. Ceux d'Article11 ?"

Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirai qui tu es :-))

> Précisions

La réponse du Grand Soir est en débat, parce qu'elle fait effectivement débat dans le collectif. Elle n'a pas été refusée. Donc pas de "prise de position" du collectif Indymedia Nantes ou quoi que ce soit de ce genre. Y'a déjà suffisamment de polarisation dans ce débat, c'est pas la peine d'en inventer y'a où y'en a pas.

> Merci pour la démonstration

« La réponse du Grand Soir est en débat », mais la réponse à la réponse du Grand Soir est validée. Deux attaques plutôt crapuleuses validées et une réponse "en attente".

Bravo ! Si ce n’est pas du parti pris et un choix politique, ça y ressemble.

La récré est finie, les trolls habituels vont pouvoir continuer leurs attaques contre tous ceux qui ont l’outrecuidance de ne pas penser comme eux sans qu’il soit possible d’y répondre.

Belle conception de la déontologie où un seul son de cloche peut s’exprimer sous couvert d’open publishing et de « débat » !

> Comme une lettre à la poste

« les nervis de la LDJ n'agissent pas à Lille : il faudra trouver d'autres "exécuteurs" des basses oeuvres »

Ca veut dire quoi ? Qu'Article 11 et ceux qui soutiennent sa position seraient derrière les agissements de la LDJ ? Soyez plus précis !

> C'est toi la démonstration

Ben oui, la réponse du Grand Soir est en débat parce qu'elle fait débat dans le collectif. C'est comme ça, et on est pas des machines à générer des positions politiques claires et rapides. Si toi t'es capable d'être toujours au taquet, ben bravo, tu gagnes un cookie. Tu remarqueras qu'il y a beaucoup d'articles en débat qui finissent par être validés. Donc, non, je maintiens, y'a pas de prise de position. Le ton de la réponse du Grand Soir faisait chier certain-e-s d'entre nous, c'est pour ça, on en parle.

Sur des sujets comme ça de toute façon on va se faire engueuler d'une manière ou d'une autre parce que des gens ne seront pas content. Alors tu comprendra qu'on préfère parfois prendre du temps à rédiger une feature ou à avoir une vie plutôt que de "prendre position" dans des polémiques sur internet. Et, franchement, moi, je connais pas les gens d'Article XI ni les gens du Grand Soir, et je vais rarement sur l'un comme sur l'autre, alors je me sens assez loin de tout ce bruit si tu veux.

Et en fait c'est marrant, tu peux pas savoir les commentaires qu'on supprime, mais je te jure qu'on prend pas un camp.

Quant à la déontologie, faut pas confondre. C'est pas Le Monde ici, on est pas des journaleux/ses, donc on a pas de déontologie à avoir. On est des militant-e-s, activistes, tout ce que tu veux: on peut être tenu à l'honnêteté, à la franchise, à pleins de choses, mais à la déontologie certainement pas.

> Merci de ne pas transformer ce qui est dit

Je n’ai jamais dit que les modos n’avaient pas droit à la réflexion, ou de n’être pas d’accord avec un article ou même de le refuser. Je parle de la différence de traitement selon l’origine.

« la réponse du Grand Soir est en débat parce qu'elle fait débat dans le collectif », mais les deux attaques contre le Grand Soir par Article XI ne font apparemment pas débat puisqu’elles ont été validées tout de suite.

« Et, franchement, moi, je connais pas les gens d'Article XI ni les gens du Grand Soir, et je vais rarement sur l'un comme sur l'autre, alors je me sens assez loin de tout ce bruit si tu veux. »

Bon, alors je veux bien reconnaître que j’ai tort si on m’explique comment des modos qui ne connaissent ni les uns ni les autres font pour choisir lesquels on valide et lesquels on ne valide pas. En plus quand c’est la RÉPONSE qui n’est pas validée.

« Le ton de la réponse du Grand Soir faisait chier certain-e-s d'entre nous, c'est pour ça, on en parle »

Le TON des attaques d'Article XI n’a donc fait chier personne ? Je crois qu’une relecture s’imposerait si c’est vraiment une histoire de ton. Après les attaques incessantes de la même bande, dont les dernières en date contre LGS et les Indigènes, où on traite allégrement les gens de négationnistes, antisémites, extrême droite, rouges-bruns, à qui devrait-on conseiller en priorité de modérer ses propos ?

Moi je n’ai rien trouvé de choquant dans le ton du Grand Soir comparé aux attaques dont ils sont l’objet, mais je suis prêt à écouter les avis contraires. Par contre, le démontage des calomnies me paraît imparable, et c’est le plus important. Ça va être difficile de contester les preuves et les évidences.

P.S. : « l'honnêteté, la franchise et toutes ces choses » (parmi lesquelles le droit de réponse en cas d’attaques particulièrement infondées), c’est ça que j’entendais par déontologie, qui n’est pas réservée aux journaleux.

> Et la clarté politique c'est de ca qu'il faut parler surtout

De quelle déontologie parle t'on ici , celle de ne même pas répondre dans le fond, a une question toute simple postée par Article11, c'est a dire comment se fait t'il qu'un site qui se prétend alter, puisse publier des articles écrits par des auteurs, et des groupuscule d'extrême droite, en l'occurance Skandrani et son groupuscule le parti antisioniste.

je vous cite

-Le TON des attaques d'Article XI n’a donc fait chier personne ? Je crois qu’une relecture s’imposerait si c’est vraiment une histoire de ton. Après les attaques incessantes de la même bande, dont les dernières en date contre LGS et les Indigènes, où on traite allégrement les gens de négationnistes, antisémites, extrême droite, rouges-bruns, à qui devrait-on conseiller en priorité de modérer ses propos

-Moi elle ne m'ont pas fait ch.... bien au contraire, une il ne s'agit pas d'attaques mais de critiques purement politiques, deux et le droit a la critique politique est inaliénable, et de trois elles sont salutaires et éclairantes, sur ce que nombre de commentateurs, dénoncent ici même , dans ces colonnes depuis des années, c'est a dire des gens qui soit disant, par anti sionisme et anti impérialisme, en arrivent a soutenir des dictatures, des groupes de libération nationales, qui n'ont de libération que le nom, et en arrivent même pour ca a donner des cautions de gauche, en publiant sur leurs sites, des gens connus de manière notoire comme étant des auteurs et des militant d'extrême droite.

Et je suis militant pro Palestinien et anti impérialiste depuis de longues années aussi .

Sauf que je sais très bien faire le tri entre ceux qui se servent de la cause palestinienne avec des desseins, purement antisémites comme justement Skandrani le fait depuis des années, et des camarades et amis de luttes de longue date, de l'Ujfp ou de l'Afps qui soutiennent la lutte du peuple palestinien , comme ils soutiennent d'autre luttes anti impérialistes d'autres peuples, tout autant opprimés sur les quatre continents.faut arrêter de dissocier ces luttes, ce que Israël fait subir aux palestiniens, et tout aussi atroce que ce que font subir, des pouvoirs impérialistes en place depuis des années, voir des siècles comme en Amérique latine par exemple.

Et pour conclure sur le sujet de la palestine, je suis fier d'avoir manifesté a croix de chavaux a Montreuil contre la venue de son dieudobus en ville lors de la campagne électorale aux européennes de son groupuscule antisémite en 2009, comme je suis fier d'avoir fait parti d'un groupe de camarades palestiniens, du Npa de la Cnt d'Al , de l'Afps, de Sud et de la Cgt, qui ont Tous Ensemble éjectés d'une manif pro palestinienne en 2009, la bande du centre zarha et de Soral Accompagné par les petits fachos du R.e.d (rassemblement des étudiant de droite) qui avait tentés de s'y infiltrer, avec leur drapeaux francais et autres oriflammes et pancartes racistes.

Des gens comme Skandrani désolé mais ce ne seront jamais nos amis, j'ai été visiter son site "la plume et l'enclume"' et celui de son copain le négationniste Serge Thion (désolé j'appelle un chat un chat) cités dans le "droit de réponse" du grand soir, par curiosité, j'en suis sorti dégouté et avec des envies de dégueuler , de voir tant haine des autres et la violence utilisé par le vocabulaire de cette mouvance.

-Quand aux critique justifiées ou pas, la n'est pas la question, des indigènes elle proviennent d'un groupe C.L.A.S.H de la Fa de Grenoble, et de mondialisme.org le site de Coleman, ces deux articles posent des questions, sur certaines théories et analyses purement communautaristes de ce groupe, qui posent questions, et sont pour certaines sont trés borderline et qui posent débat, Et ces critiques elle me font pas ch...non plus, et on entièrement leur place sur un site comme indymedia ,elles n'ont donc rien a voir avec Article 11 faut arréter d'utiliser vos amalgames

> des vacances !

Et si vous alliez radoter ailleurs ? chez LGS et Bellaciao par exemple. Vous pourriez trouver à polémiquer joyeusement sur la situation en Syrie. Et après quelques bonnes engueulades, trouver un terrain d'entente concernant la situation à Téhéran ou à Caracas.

> changez de disque s'il vous plait

Que vous n'aimez pas les gens cités on s'en fout , on s'en tape, vous pourriez argumenter sans votre violence habituelle, mais visiblement vous nous sortez toujours les mêmes fadaises, les mêmes propos , les mêmes rancoeurs, les mêmes sous entendus, et luftmenschen, et bla bla bla, et hapoel bla bla bla, et yves coleman et bla bla bla, et non fides bla bla bla, ça fait des années que vous nous rabachez sur tout les indymedia, les mêmes fadaises, a croire que vous avez préparez vos paquets de copiés collés, prés machés et pré digérés, chaque fois que des sujets, ou des commentaires, vous déplaisent, vos histoire sur la Fa on les connait ca fait 2 ans que vous nous les rabachez.

Et je me range parfaitement dans les analyses d'un commentateur précedent. oui je suis de toutes les manifs pour la palestine, comme de toutes les autres manifs défendant toutes les causes des peuples qui souffrent sur cette terre,et oui j'en chasserait aussi, sans ménagement, tout les dieudonné et les skandrani, les soral et autres antisémites qui tenteraient de se servir de la cause du peuple palestinien sous faux drapeaux , et de nos manifestation de solidarité internationales, pour venir cracher leur venin, et leur poison racistes. et oui je considére que ces skandrani et autres dieudonné sont de nos ennemis de classe, qu'ils sont des alliés objectifs du fascisme et de la haine de l'autre, et qu'ils ne sont pas de notre coté de la barricade, et oui j'ai le droit de le dire sur un site indymedia. désolé de vous le dire, mais les enemis de mes enemis ne sont pas mes amis, et ne le serons jamais.

Oui je n'aime pas le discours communautaristes des indigénes, qui m'en rappelle d'autes que je considére comme réducteur diviseur et fonciérement ségregationiste, et Oui et j'ai le droit de le dire sur un indymedia, oui je n'aime pas ce que tsahal fait subir au peuple palestinien, oui je vomis le discours raciste des identitaires et leurs soupes aux cochons racistes et ségregationiste , oui je détestes le racisme institutionel de la droite Ump, oui je deteste et condamne la violence de la Ldj quand elle s'en prend a des cinémas, oui je n'aime pas les directrices d'écoles supérieures qui font interdire une conférence de Hessel , oui je déteste les boneheads néos nazis, quand ils agressent mes camarades anarchistes et antifasciste a lyon ou a lille avec l'appui des flics , oui je hais le racisme ethno différentialiste des soral et autres kemi seba, oui je déteste les apéros racistes saucisson et pinard des ripostes laique, oui je combattrait toujours les fascistes, ces valet des oligarques capitalistes, oui je combattrait toujours, ceux qui nous divisent, qui sément la confusion, et oui je combattrait tout autant, ces faux camarades , vous savez ceux qui ose encore se prétendre de gauche et alters, mais que ca ne géne pas quand ils leurs servent les gamelles a ces fascistes, qui plus est quand ils leurs passent la brosse a reluire. et plus grave encore quand ils publient leurs textes et leurs propagandes sur leurs sites.

Ca vous va comme ca...

Indignez vous disait Hessel, alors oui vous et vos discours stupides vous m'indignez

> Misère...

Ce n'est pas parce que les staliniens d'Hapoel mélangent tout et n'importe quoi dans leur phraséologie bidon qu'il faut imiter leur ignorance, comme le fait le commentateur de 16:32 ...

Et puisqu'il parle de la FA et des dérives racistes de radio libertaire( qui sont ici hors sujet, mais bon...), ce n'est pas en tout cas les Luftmenschen ni ceux de Non Fides qu'on peut soupçonner de les cautionner:

http://luftmenschen.over-blog.com/article-radio-courtoi....html

http://non-fides.fr/?Radio-Courtoisie-en-direct-sur-89

"Non Fides, Ni Patrie Ni Frontières et Luftmenschen ne sont que la version « anar » de Mémorial 98 et Conspiracy Watch"

Là, je serai généreux, je ne ferai pas de commentaire...

Et tout cela pour démontrer que "Article 11 se tire une balle dans le pied"!

Est-ce que c'est si difficile, de ne pas écrire n'importe quoi?

> Simplet

Le niveau d’argumentation des procureurs ne s’améliore pas et 20:59 en est une illustration caricaturale. J’ai presque honte de lui retourner ses arguments tellement c’est facile, mais il l’a bien cherché :

« vous pourriez argumenter sans votre violence habituelle, mais visiblement vous nous sortez toujours les mêmes fadaises, les mêmes propos , les mêmes rancoeurs, les mêmes sous entendus, et mondialisation.ca, et bla bla bla, et Europalestine bla bla bla, et Jean Bricmon et bla bla bla, et les Indigènes bla bla bla, ça fait des années que vous nous rabachez sur tout les indymedia, les mêmes fadaises, a croire que vous avez préparez vos paquets de copiés collés, prés machés et pré digérés, chaque fois que des sujets, ou des commentaires, vous déplaisent, vos histoire sur la rouges-bruns on les connait ca fait 2 ans que vous nous les rabachez.
 »

et je conclurai avec ses seules paroles de bon sens, mais à ne pas prendre à sens unique :

« et oui j'ai le droit de le dire sur un site indymedia. désolé de vous le dire, mais les enemis de mes enemis ne sont pas mes amis, et ne le serons jamais »

« Indignez vous disait Hessel, alors oui vous et vos discours stupides vous m'indignez »

> Misère de la controverse

« Ce n'est pas parce que les staliniens d'Hapoel mélangent tout et n'importe quoi dans leur phraséologie bidon qu'il faut imiter leur ignorance ». C’est bien mon avis, mais cette remontrance s’applique surtout à Article XI et aux chasseurs de rouges-bruns, si je puis me permettre.

Ces gens-là, justement, « mélangent tout et n'importe quoi » quand ils mettent dans un même sac les négationnistes, les antisémites et l’extrême droite avec Le Grand Soir, Info Palestine ou les Indigènes. Et c’est le pourquoi de ces réponses qui semblent déranger beaucoup de monde.

La remarque sur la critique de la FA par Non Fides est fort juste, mais je ferais remarquer qu’ici même, sur Indy Nantes, j’avais écrit dans des commentaires que j’étais d’accord avec Non Fides sur cette critique, tout en déplorant qu’elle n’aille pas plus loin, notamment en critiquant l’article crapuleux du groupe CLASH de la FA sur les manifs de soutien à Gaza. Voir entre autres :

http://nantes.indymedia.org/article/17944

Mais à part les rivalités entre la FA et Non Fides, qui restent au niveau de l’anecdote, je n’ai pas de réponse sur l’essentiel : la convergence de ces gens-là dans leur chasse aux sorcières et dans leurs amalgames entre l’extrême droite et des sites antifascistes et antiracistes qui font beaucoup moins de dérapages qu’eux.

> Gaffe !

J'ai retiré un commentaires et plusieurs autres qui lui répondaient, parce que la mention d'un "racisme anti-blanc" et de "communautarisme" ici, ça va pas le faire. On est pas chez Finkielkraut.

> Pffff ...

Bon ben vu que les délires continuent, je bloque les commentaires sur l'article. Est-ce que vous pouvez comprendre qu'il n'y a pas deux camps homogènes qui seraient dans une guerre à mort ? Apparemment pas ...

Les commentaires ne sont pas autorisés pour article.