2 ans après...

Mot-clefs: Répression
Lieux:

...et la répression continue

Deux ans après les manifestations anti-OTAN à Strasbourg, un nouveau procès contre un ancien détenu est annoncé. Jan, qui avait été relaxé par la cour d'appel de Colmar après avoir passé 4 mois en maison d'arrêt, doit comparaitre à nouveau; le procureur général ayant fait un pourvoi en cassation peu de temps après le jugement. La Cour de Cassation de Paris a finalement cassé la décision et renvoyé l'affaire devant une nouvelle juridiction.
Les accusations portées par l'État française sont maintenues : port d'une arme de 6ème catégorie (barre de fer) et participation à un attroupement. Par ailleurs il est très probable que le parquet va essayer à nouveau d'établir une appartenance au « black block ». Jan risque une peine de trois ans fermes.

Matthias, un autre ex-détenu, vient d'avoir le jugement suite à la dernière audience en civil. A cause de son interdiction de territoire, il n' pas pu assister à l'audience. Le montant réclamé est de 6000 Euros ; durant l'audience précédente, les parties civiles avaient essayé d'obtenir environ 30 000 Euros ! Étant donné que le fonctionnaire concerné était tombé par sa propre faute, ce jugement paraît insolent.

Philipp, également incarcéré pendant 4 mois suite au contre-sommet de l'OTAN, est toujours en attente de son procès en cassation pour obtenir la relaxe.

Le procès contre Jan aura lieu à Nancy le 9 mars à 13:30 ; à cette occasion, nous appelons à lancer toutes sortes d'actions décentralisées en soutien ce jour là.

A Nancy il y aura un rassemblement devant le tribunal.

Nous organisons un bus vers Nancy qui partira probablement de Berlin en passant par Dresde et Strasbourg. Le départ aura lieu à Berlin le 8 mars vers 20 h, le retour en fonction de la durée de l'audience entre 17 h et 20 h le jour même.

Pour plus d'infos allez voir sur : http://breakout.blogsport.de/

Les inscriptions se font par mail via : strasbourgsoli[at]riseup.net

Les frais pour l'aller-retour sont estimées à environ 10 Euros par personne. Pour celles-ceux qui n'ont pas les moyens on trouvera une solution.

Texte d'appel de la Legal Team Strasbourg :

Le 09 mars à Nancy, la répression continue !

Le 9 mars 2011 aura lieu à Nancy un nouveau procès d’une personne inculpée dans le cadre du contre-sommet de l’otan en avril 2009 à Strasbourg.

Cette personne avait été arrêtée le jeudi 2 avril en marge de la chasse à l’homme lancée par les forces répressives contre les manifestants. Elle a fait partie des 300 personnes interpellées ce jour-là et conduites en bus au poste de police pour y être placées en garde à vue.

Jugée en comparution immédiate juste après le contre-sommet, cette personne, de nationalité allemande, a été jugée pour « participation à un attroupement armé » et « port d’arme de 6ème catégorie » et condamnée à six mois de prison ferme et trois ans d’interdiction de territoire.

Après plus de quatre mois de prison, elle a finalement été relaxée lors de son procès en appel, le 29 juillet. Le juge a alors considéré que le bâton (une sardine de tente par procuration) qu’elle portait au moment de son arrestation, ne pouvait être qualifié d’arme de 6ème catégorie.

Malgré cela, l’État s’est acharné et s’est pourvu en cassation.

En 2010, la cour de cassation a cassé le jugement précédemment cité et la personne sera donc rejugée prochainement.

Près de deux ans après le contre-sommet de l’otan, le gouvernement continue à exercer sa pression sur les individuEs venuEs manifester leur désaccord avec les politiques belliqueuses des États, comme il a réprimé violemment toute forme de contestation lors des manifestations contre la loi sur les retraites, en automne dernier, criminalisant ainsi les mouvements sociaux dans leur globalité.

Nous appelons donc à venir soutenir cette personne le 9 mars 2011 à Nancy devant le bâtiment de la cour d’appel, terrasse de la pépinière, à partir de 13h30.

Legal Team Strasbourg
legalteam-strasbourg[at]effraie.org
https://mensch.coop/legalteamstrasbourg