programme pour un mois de redistributions de légumes et de repas

Mot-clefs: Resistances
Lieux: Rennes

Le restaurant de la Maison de la Grève vit encore. En attente d’un nouveau lieu, il prend la forme de redistributions de légumes et se matérialise une fois par semaine, accompagné d’un repas, dans quelques bars de Rennes.

Sans_titre-medium
Pas de titre pour 10420

Le restaurant de la Maison de la Grève vit encore. En attente d’un nouveau lieu, il prend la forme de redistributions de légumes et se matérialise une fois par semaine, accompagné d’un repas, dans quelques bars de Rennes.

Aller chercher les légumes chez les paysans amis, les trier, cuisiner, partager un repas, mettre en place des jardins collectifs : tous ces gestes participent d’une grève nouvelle, une grève qui sape à la base l’emprise de l’économie sur nos vies. Une grève qui passe, notamment, par la construction d’un autre rapport à la nourriture fait de mises en commun, de ruptures avec nos dépendances, de discussions acharnées et de festins gargantuesques...

Pour que grandissent les pratiques de solidarités et les complicités qui sont nées lors du dernier mouvement puis à la Maison de la Grève. Celles qui pendant deux mois ont commencé à tenir ensemble la mise en crise du capitalisme et l’expérimentation de son au-delà.

tous les vendredi à partir de 18h30

- vendredi 25/02 au synthi (2 Rue Châteaudun)
- vendredi 04/03 au papier timbré (39 Rue Dinan)
- le 11/03 au synthi (2 Rue Châteaudun)
- le 18/03 au papier timbré (39 Rue Dinan) ATTENTION : A PARTIR DE 20H

http://maisondelagreve.boum.org/
agi-rennes[at]riseup.net

Email Email de contact:

Commentaire(s)

> tous cultivateurs?liberté?

Je relève encore une fois le rêve totalitaire: tous cultivateurs.Ceci est votre rêve.Pourquoi l'asséner à longueur de journée?Pourquoi vouloir étendre à tous votre rêve?

Rabelais est aussi un EMBLEME lourd du point de vue politique...aujourd'hui..

Bref, là où l'on s'attend à lire un message de partage gratuit se cache propagande, pression et je tairai le mot mais n'en pense pas moins..

> Sérieux ?

T'es sérieux quand tu parles de : "Je relève encore une fois le rêve totalitaire: tous cultivateurs.Ceci est votre rêve.Pourquoi l'asséner à longueur de journée?Pourquoi vouloir étendre à tous votre rêve?" "se cache propagande, pression"...

Non parce que là, perso je vois juste une invitation à prendre des légumes chez des paysans au lieu d'aller à carrefour et de discuter ensemble en se faisant une grosse bouffe.

Apparemment tu la pas vu de cette manière.

> Re

Moi je relève plutôt du délire dans le commentaire de cette action. Où vois-tu du "totalitarisme" ? où vois-tu un désir de l 'imposer à tous ?

Pour ma part, je trouve cela intéressant. C'est du concret et change des éternels discours.

> plaisanterie?

La plupart des articles sur indymedia parlent du rêve paysan comme alternative...au monde capitaliste...

Arrêtez de mettre de la folie, terme délire, là où l'on ne pense pas comme vous.C'est liberticide!

J'ai le droit de m'exprimer tout comme vous rabelaisiens et épines noires..

> Bien sur

"La plupart des articles sur indymedia parlent du rêve paysan comme alternative...au monde capitaliste...

Arrêtez de mettre de la folie, terme délire, là où l'on ne pense pas comme vous.C'est liberticide!

J'ai le droit de m'exprimer tout comme vous rabelaisiens et épines noires.."

Oui c'est une réflexion assez répandue, la base de notre société, c'est la terre qui produit notre nourriture. Donc certains cogite dessus, mais en aucuns cas (surtout cet article) je n'y vois une propagande fascisante de "Tous le monde doit devenir des paysans", juste au lieu de passez par des intermédiaires, autant voir directement le producteurs. Si t'as pas envi de devenir paysan, libre à toi, personne vas te mettre un flingue sur la tempe, tu fais ce que tu veux, c'est ta vie on s'en fout puis il faut de tous, mais faut quand même repenser le système de productions de nourriture, non ? Et oui t'inquiète pas, heureusement tu ne pense pas comme "nous"(sympa le nous tu me fout direct dans une case : la secte fascisante des pro-paysans) la diversité c'est bien, mais en aucun cas c'est liberticide, au mieux c'est comme ça que se crée un débat, qui sera intéressant.

Et me fout pas dans la case : rabelaisiens, Rabelais sincèrement j'men tamponne l'œil.

Tu n'as pas donné de réponse concernant :

"Où vois-tu du "totalitarisme" ? où vois-tu un désir de l 'imposer à tous ? "