mèpris u.haine.p nicole fontaine persiste et signe

Mot-clefs: Archives
Lieux:

la ministre de l'industrie affiche son mèpris des milliers de pètitions et des contestations des internautes français
Le sinistère de l'industrie via sa " représentante " Nicole fontaine continue d'afficher son mépris , face aux milliers de pétitions dèja écrites et envoyées , au 1 er sinistre Raffaradin 1 er et se déclare ( sic ) trop " occupée " pour trancher le sujet

Témoins ce nouveau communiqué du site odebi qui en dit long sur la fumeuse " impartialité " de la sinistre de l'industrie Nicole fontaine

Face a cette loi liberticide de plus du régime chiraffsark Organisons nous , et lançons dès a présent , de vastes campagnes de Boycott des Majors du disque et de leurs " produits " , puisque ce n'est pas un secret , mais tout le monde sait que se sont elles qui par des actions de lobbying , ont fait pression sur le 1 er sinistre pour faire voter ces " lois " qui nous ramènerons au niveau de nos libertés sur les réseaux du net français , au niveau de pays et de dictatures notoires , telles la chine , la Birmanie , ou l'iran qui pratiquent le filtrage de sites a leurs frontières , ce qui ce passera rappelons le , très vite sur le net français avec ces " lois " dites Len .


Bienvenue dans la première dictature patronale de " marché "

Bienvenue dans la " république " de medef

Collectif Anarcho Punks paris

LEN : NICOLE FONTAINE PERSISTE, ET IGNORE LES INTERNAUTES...


Alors que par voie de presse Nicole Fontaine fait savoir qu'elle est prête à assouplir sa position et à recevoir les FAI français, son cabinet a fait savoir à la Ligue Odebi que son emploi du temps très chargé ne lui permettait pas de recevoir les représentants des internautes.


Par ce geste, Nicole Fontaine démontre -si besoin était- le peu de cas qu'elle fait des internautes français : c'est pourtant une révolte d'ampleur nationale que son projet de loi a provoqué sur le Net français.
La dimension de cette réaction sans précédent dans l'histoire du Net doit être bien mesurée par les élus, qui ne peuvent cautionner les erreurs de Nicole Fontaine.


Quelles que puissent être les campagnes de communication du gouvernement, il serait vain pour la Ministre de l'industrie de persister à s'abriter derrière l'argument de la lutte anti-pédophile , ou autre pour justifier son texte : les débats parlementaires et les communiqués des industries du disque ont clairement démontré que les mesures liberticides du texte ne visent qu'à servir les intérêts économiques de ces industries.

Si ces industries sont à l'origine de ce texte, et subissent par conséquent le boycott de leurs produits, les politiques qui ont porté ce texte n'en sont pas moins responsables, et en subiront prochainement les conséquences...

Source : http://www.odebi.org