Activistes solidaires débarqués d’un vol Paris-Bamako : appel à soutien

Mot-clefs: Répression
Lieux:

Activistes solidaires débarqués d’un vol Paris-Bamako : appel à soutien
Ceci est une traduction (rapide) de


http://www.afrique-europe-interact.net/index.php?articl...ang=0

Départ mouvementé de la caravane solidaire pour la liberté et le développement Bamako-Dakar : révolte au dessus des nuages : avion détourné en raison d’une expulsion

Une révolte spontanée de passagers, dont faisaient parti des marcheurs de la caravane, contre une expulsion, a provoqué le retour à son point de départ d’un avion de Paris-Bamako. Suite à cela, la compagnie aérienne Air France a hier soir arrêté huit militants de la Caravane pour la liberté et le développement autodéterminé ainsi que d’autres passagers engagés. Ils doivent maintenant attendre le prochain vol.

Paris / Berlin 20/01/2011 A bord de l’avion de jeudi Paris – Bamako, se trouvaient plusieurs militants de la « Caravane pour la liberté de mouvement et de l’autodétermination » ainsi qu’un homme enchaîné et escorté par la police qui devait être expulsé vers le Mali. Très vite, 17 passagers se sont solidarisés avec la personne expulsée qui essayait de résister contre son expulsion et ils ont quitté leurs sièges.

Sur ces faits, le pilote décide de retourner à l’aéroport de Paris Charles de Gaulle. Une fois l’avion posé, les huit des militants de la caravane et d’autres passagers sont sortis de force de l’avion et sont arrêtés. Les forces de l’ordre s’en sont pris également à un père de famille qui filmait les évènements à l’aide de son téléphone portable. D’autre part, le sans papiers a été soumis à une seconde tentative d’expulsion mais, selon les activistes malien de Bamako, cela fut un échec.

Au lieu de transporter des passagers, Air France se fait plutôt larbin de la police des frontières française et expulse sans aucune considération des gens contre leur volonté. Déjà la semaine passée, deux autres vols ont eu du retard depuis Paris en raison de protestations contre des expulsions : Vendredi dernier, un vol vers Douala, Cameroun où quatre d’entre eux ont été débarqués et leurs papiers confisqués. Mercredi matin, plusieurs passagers ont refusé de s’asseoir dans un avion de Royal Air Maroc, jusqu’à ce que la machine décolle une heure et demi plus tard une fois les deux expulsés sortis de l’avion. Des employés d’Air France depuis 2007 protestent contre cette politique d’expulsion de la compagnie aérienne - jusqu’ici sans succès.

Ce n’est que tardivement dans la nuit, que les derniers militants furent libérés par la police – alors que l’avion était parti depuis longtemps. Bien que cette action courageuse contre une expulsion brutale par avion signifie pour les militants des conséquences juridiques, au Mali, cela leur garantira un accueil chaleureux. Plus problématiques, cependant, les vols manqués : de nouveaux billets coûteraient au moins 4.000 € pour qu’ils arrivent à temps pour le début de la caravane à Bamako. Les organisatuers de la caravane appellent pour cela à un soutien financier.
Les dons de la caravane (y compris les honoraires d’avocats et les vols manqués) :
Initiative Zusammen Leben e.V.
Nom du titulaire du compte : J. Hackert
Numéro de compte : 174 496 53
BLZ 120 300 00 (DKB)e.V.
Mots-clés : Karawane FSM (caravane FSM)

Commentaire(s)

> Révolte dans un vol paris-bamako

Le vol AF3093 paris-bamako du samedi 26 février 2011 a également été rétardé par la révolte des passagers contre une tentative d'expulsion d'une personne vers bamako.

Mon épouse (de nationalité malienne) qui étéit présente à bord a été inquiétée par des agents de la PAF qui proposaient de la menotter et de la mettre en garde à vue à roissy.

Le commandant de bord est intervenu en dernier recours pour éviter celà.

Il faut que notre pays cesse d'expulser des ressortissants malien de cette manière !!!!