congrès du FN 15 janvier Tours, mobilisation locale et nationale

Mot-clefs: Resistances
Lieux: Tours

Appel collectif et initiatives locales
Des transports collectifs s'organisent de différentes villes pour se rendre à la manifestation à Tours, le samedi 15 janvier, au départ de la place de la liberté, à 14h30.

appel unitaire et initiatives locales :

Ensemble Contre l’Extrême-Droite

C’est dans un contexte marqué par l’attaque de la droite au pouvoir contre les libertés, la criminalisation du mouvement social, la banalisation de la xénophobie et des propos anti-immigrés, la casse des acquis sociaux,… que le Front National organise son congrès national au Vinci à Tours le 15 et 16 janvier prochain.

Les organisations associatives, syndicales et politiques ont décidé de ne pas laisser passer le congrès du FN sans exprimer leur refus de la xénophobie, du tout-sécuritaire et de la stigmatisation de l’immigration comme origine des maux dont souffre la France.

Nous affirmons que le Front National propose des non-réponses aux problèmes sociaux de la majorité de la population. Plusieurs raisons de s’opposer à ses idées :

L’extrême-droite, le FN ennemis des travailleurs

Les salarié-es, qui se battent aujourd’hui pour préserver leurs emplois, leurs retraites, leurs droits ne doivent pas se laisser berner. Les réponses apportées par le Front National sont inacceptables à plus d’un titre. Il oppose les salarié-es entre eux, sans jamais s’attaquer au vrai responsable : le club des grands patrons.

Le programme du Front National, c’est la régression sociale tous azimuts : la fin du droit à la retraite à 60 ans, la promotion des retraites complémentaires par capitalisation, le musèlement des syndicats, la mise en cause du droit de grève… Et au-delà, le Front National est aussi un diviseur, opposant les Français soi-disant « de souche » aux autres salarié-es. Pour le Front National, le combat pour l’emploi se résume au nationalisme et au repli, et cela permet au patronat de continuer à licencier, baisser les salaires et casser les acquis sociaux. Le Front National n’apporte aucune solution aux problèmes des salariés et il va à l’encontre de leurs intérêts.

L’extrême-droite, le FN ennemis des jeunes

En plus des mesures liberticides qui attaquent directement les jeunes dans leur expression quotidienne (couvre-feu, contrôles policiers permanents, répression, …), le FN ne répond pas aux problèmes sociaux de la jeunesse : exclusion du travail, du savoir pour les plus jeunes, de la protection sociale, du droit au logement. Le FN veut aussi opposer les jeunes entre eux en opposant une jeunesse soit disant de souche à une jeunesse issue de l’immigration.

L’extrême-droite, le FN ennemis des immigrés

Si le FN stigmatise les immigrés, c’est autant pour s’en servir comme épouvantail électoral que pour les utiliser sans droits dans les secteurs industriels qui l’intéressent. Le FN veut des immigrés qui viennent travailler sans avoir le droit de vivre avec leur famille, sans droits à la santé, sans droits sociaux, sans droit au travail, sans logements si ce n’est des taudis. Pour tout dire le FN veut des immigrés kleenex, des êtres humains jetables et corvéables à merci. L’extrême droite, le FN c’est l’ennemi des droits humains, de la solidarité et de l’entraide.

L’extrême-droite, le FN ennemis des droits des femmes

Les programmes d’extrême droite remettent en cause le droit des femmes à disposer de leur corps, le droit à la libre contraception et à l’avortement. Le FN veut rendre plus dures les formalités de divorce et de séparation par consentement mutuel. Le FN veut renforcer le système de domination des hommes sur les femmes.

Pour une société ouverte et libre, nous rejetons les idées d’extrême-droite et réaffirmons que chacun a sa place dans notre société, quelles que soient sa couleur de peau, ses origines, son orientation sexuelle.

Nous réaffirmons que les droits des femmes, les droits sociaux, le droit du travail sont des acquis fondamentaux du bien-être humain.

Face aux idées d’extrême-droite nous affirmons notre unité pour dire qu’elles n’ont pas leur place au sein de notre société, ni au sein de nos entreprises, ni au sein de nos quartiers et encore moins à Tours. Notre culture de l’accueil et de l’ouverture sur le monde ne sera pas empoisonnée par les peurs et les fantasmes identitaires.

Signataires locaux : ATTAC 37, Alternative Libertaire 37, les Alternatifs 37, Les Amis de Demain Le Grand Soir, CIMADE 37, CGT 37, Comité de soutien aux 4 de Tours, Convergences 37, Désir d’Avenir 37, Europe Ecologie-Les Verts 37, Fac Verte 37, FASE 37, FSU 37, Ligue des droits de l’Homme 37, Mouvement Français du Planning Familial 37, MJS 37 Nouveau Parti Anticapitaliste 37, Parti Communiste 37, Parti de Gauche 37, Parti Socialiste 37, RESF 37, Solidaires 37, SUD- Etudiants 37, UNEF 37, UNL 37…

Signataires au niveau national : Alternative Libertaire, Fédération Sud étudiants, Fédération SUD santé sociaux, Union Syndicale Solidaires, FASE, les Alternatifs, NPA, Association des Communistes Unitaires (ACU), …

Programme local de la mobilisation :

Mercredi 12 janvier : émission publique contre l'extrème droite
Dans le cadre des 25 ans de Radio Béton, l'émission "Demain Le Grand Soir" s'installe le 12, au bar Le Vel'pot, place Velpeau, de 20h à 22h. Une émission sur la thématique de l'extrême droite, de la mobilisation autour du congrès du FN, avec des invité-es et artistes pour les coupures musicales.Sont prévus Sébastien Boche (président de la LDH 37) et Larry Portis . Du coté musical, Sam Tach et Jim Makeno illustreront la soirée.
Soirée publique.

Larry Portis est né aux USA, à Bremerton, Washington. Il a grandi à Seattle (Washington) et Billings (Montana). Il a émigré en France en 1977, et enseigne actuellement comme Professeur d’études américaines à l’Université de Montpellier, France. Il est docteur de la Northern Illinois University et de l’Université de Paris, il a enseigné à l’Université américaine de Paris, à Paris Jussieu, et à l’Université de Clermont-Ferrand.
Il vient de publier QU'EST-CE QUE LE FASCISME ?
Un phénomène social d’hier et d’aujourd’hui
Editions Alternative Libertaire
« Dans la période actuelle, le danger se précise de l’instauration d’un pouvoir politique autoritaire, non démocratique, c’est pourquoi il incombe d’être le plus clair possible pour confronter cette situation. Ce texte se veut pédagogique, mais n’a nulle prétention à l’originalité.
Si le risque d’être confronté au phénomène fasciste est avéré dans les années qui viennent, il est utile de développer un analyseur d’une perspective libertaire qui classifie non seulement les interprétations divergentes, mais aussi les différentes approches philosophiques qui, généralement, cachent une volonté ou un projet politiques. De même, il apparaît nécessaire de recenser les informations et les analyses relatives aux différentes expressions nationales ou internationales du fascisme. À cette fin, remettre en question des idées et des ouvrages qui ont tendance à semer la confusion est indispensable pour circonscrire des méconnaissances stratégiques ».

Jeudi 13 Janvier : Soirée film + Débat au CNP, rue des Ursulines, à Tours, à 20H Avec la CIMADE 37, les Amis du Monde diplomatique, RESF, Saint-Avertin Avenir Film : “Europe : ascenseur pour les fachos” un film de Barbara Conforti et Stéphane Lepetit | FR | 2008 | 56′ | Débat avec Philippe Lamy universitaire sciences politiques, responsable du groupe de travail sur l’extrême-droite de la LDH.
lvendredi 14 janvier Conférence sur les Libertés dans le grand amphithéâtre de la faculté de médecine (10 Bd Tonnellé à Tours). par : Jean-Pierre Dubois, Président de la Ligue des droits de l’Homme, Edwy Plenel - journaliste, fondateur de Médiapart.fr et de Caroline de Haas, porte-parole de « Osez le féminisme »
Manifestation unitaire le samedi 15 janvier : départ 14h30 place de la Liberté en direction de la place Jean Jaurès.