La Via Campesina organise des Caravanes internationales au Mexique

Mot-clefs: Contre-sommets
Lieux:

Plus de mille femmes et hommes, paysans, autochtones, urbains et ruraux, affectés par la destruction sociale et environnementale sont en train d’organiser une marche constituée de 5 caravanes vers Cancún, Mexique, afin de protester contre l’indolence des pays dominants et capitalistes du monde qui se réuniront pour la Conférence de La Convention Cadre des Nations unies sur le Changement climatique du 29 novembre au 10 décembre 2010.
Les caravanes co-organisées par l’Assemblée nationale des Victimes environnementales et le mouvement international paysan La Via Campesina ainsi que par différents mouvements sociaux des Etats-Unis, du Canada et du Mexique partiront de San Luis Potosí, Guadalajara et Acapulco, pour rejoindre d’autres mouvements ruraux, urbains et étudiants dans la ville de Mexico le 30 novembre, journée de grande manifestation pour la Justice environnementale et sociale. Deux autres caravanes partiront d’Oaxaca et de Chiapas, toutes se retrouvant à Cancún le 3 décembre pour l’inauguration du Campement Paysans et des Peuples autochtones organisé par La Via Campesina.

Les trajets des caravanes permettront de rendre visible les luttes locales contre les injustices sociales et environnementales à l’heure où la communauté mondiale se réunit en vue des négociations climatiques à Cancún. Dénoncer l’apathie généralisée en ce qui concerne les scandales sociaux-environnementaux actuels ainsi que la manipulation du gouvernement mexicain cherchant à mettre en œuvre de méga projets pour les “Mécanismes de Développement propres (MDP)” qui en réalité ne font que dévaster les communautés et l’environnement. C’est le cas des grands élevages industriels de porcs comme Smithfield, de la production d’agrocarburants pour les avions, de la “semi-solution” de décharges d’ordures à l’air libre, de grands barrages et des nouvelles cultures à grandes échelle d’OGM.

En solidarité avec ce mouvement et contre l’avarice des grandes entreprises au nom du “changement climatique”, des paysans et paysannes de La Via Campesina du monde entier avec d’autres activistes vont rejoindre les caravanes. Selon Henry Saragih, coordinateur général de La Via Campesina, “des Leaders asiatiques marcheront également avec tous les gens affectés du Mexique et de l’Amérique du Nord. Dans mon pays, l’Indonésie, il existe des centaines, pour ne pas dire des milliers, de luttes populaires, à niveau local, contre des projets industriels qui détruisent leurs moyens de subsistance et l’environnement.”

Josie Riffaud, leader paysanne de La Via Campesina France, insiste également sur le fait que “les solutions débattues lors des négociations climatiques sont épouvantables. Les négociateurs nous disent que certains projets vont aider à résoudre le chaos climatique actuel, or ce n’est qu’une illusion. Nous constatons une augmentation des plantations de monocultures, de l’ingénierie génétique, des plantations pour la production d’agrocarburants, de l’accaparement des terres, ce qui ne va qu’accroître la dévastation et l’exclusion.”

A Cancún, La Via Campesina et ses alliés organiseront un “Forum alternatif mondial pour la Vie, la Justice environnementale et sociale”, du 3 au 8 décembre, et une mobilisation de masse des paysans, des autochtones et des mouvements sociaux le 7 décembre. Parallèlement, à Cancún et partout ailleurs dans le monde, des milliers de personnes et d’organisations vont se mobiliser pour créer des “Milliers de Cancún” afin de dénoncer les fausses solutions au changement climatique et de promouvoir un véritable changement du système.

liens (espagnol) :
http://www.pueblosacancun.org/
http://www.viacampesina.org
http://www.afectadosambientales.org/
http://anticapcop.wordpress.com/
http://www.mexico.indymedia.org
http://cmldf.lunasexta.org/