Nantes : retour sur la manifestation du 6 novembre : la lutte continue !

Mot-clefs: Retraites2010
Lieux:

Pour la première fois depuis longtemps, le cortège a mis du temps a démarrer, avec, en tête, une brochette de « miliciens » du Service d'ordre syndical aux crânes rasés, toujours aussi nombreux.

8_1-medium
Pas de titre pour 10165

7_1-medium
"Le temps est pourri, le gourvernement aussi"

6_1-medium
Pas de titre pour 10163

5_1-medium
Pas de titre pour 10162

4_1-medium
Pas de titre pour 10161

3_1-medium
Pas de titre pour 10160

2_1-medium
Rue de Strasbourg.

1_1-medium
Pas de titre pour 10158

Malgré une météo calamiteuse, la manifestation est restée relativement conséquente : autour de 30 000 manifestants, (même si c'est moins que les raz de marée historiques des grosses journées d'octobre). Ce qu'on remarque surtout, c'est la division entre deux états d'esprit chez les manifestants. D'un côté, ceux qui ont renoncé, notamment le cortège CFDT très peu fourni (à l'instar de l'Unsa, CFTC...), polluant les discutions par sa sono passant de la techno commerciale. De l'autre, ceux qui continuent malgré la fatigue à se mobiliser pour empêcher le retour à l'ordre imposé par le gouvernement et les directions syndicales.

Dans ces cortèges, un bon esprit de résistance demeure, chants de lutte et slogans radicaux continuent de se faire entendre : le feu est loin d'être éteint.
Ainsi, devant le carré de tête syndical, un cortège a grossi progressivement au cours de la manif, jusqu'à contenir plusieurs centaines de personnes, syndiquées ou non, salariées ou non. Une sorte de pied de nez à l'ordre hiérarchique des manifestations bien organisées (qui a particulièrement irrité le Service d'Ordre).

En fin de manif s'est tenue une nouvelle AG interpro, pour faire perdurer la lutte et s'organiser de façon autonome.
Rendez vous est pris pour une AG de lutte interpro nationale à Nantes, samedi 27 novembre. D'ici la, à nous de faire vivre l'agitation sociale.

« La lutte est comme un cercle, elle peut se commencer à n'importe quel point mais elle ne se termine jamais. »
Marcos.

N'hésitez pas à compléter avec vos photos, récits...

Commentaire(s)

> Compte-rendu de l'AGIP 44

Manifestation de Nantes

Ceux qui ont vu le rassemblement au CHU à 15 heures se sont fait des frayeurs, c’était presque le désert ! Pourtant, la masse des manifestants est arrivée ensuite rapidement pour composer un très beau cortège (un peu moins que le jeudi 28 ?), malgré le mauvais temps et la pression venant de toutes parts pour nous dire que c’est fini !

L’intersyndicale du ministère du travail a démarré rapidement pour rejoindre l’interpro qui était au château… Du coup, nous nous sommes retrouvés à ouvrir cette manifestation, avec les banderoles de l’Agip, l’inspection du travail, la Carsat, et de nombreux manifestants.

L’intersyndicale n’a visiblement pas apprécié de se retrouver derrière, a tenté de maintenir une distance avec l’interpro tout le long du parcours. Nous les avons attendu régulièrement, après tout nous sommes tous dans la rue contre les patrons et le gouvernement, non ?

Nous avons distribué le tract de l’Agip pour appeler notamment à l’Ag de 18h.

La fin de manifestation était un peu… humide (il a plu sans discontinuer), un jeune s’est fait arrêter (puis relâcher) pour avoir fait un tag sur une banque.

Manifestation de Clisson

Une centaine de personnes ont défilé dans les rues de Clisson samedi matin, sous bonne escorte de gendarmes. Des pancartes, banderoles, quelques slogans pour une dénonciation globale de la société, au delà de la loi sur les retraites.

Le contact a été pris avec le collectif de citoyens du vignoble qui a organisé cette manifestation. Ils ont des tracts, organisent des actions, ils étaient présent à l’Agip du soir.

Assemblée générale de 18h à Nantes

Nous l’imaginions compliquée, voire ratée vue la météo… Et pourtant, nous avons pu nous rabattre à la maison des associations (allée Bacco), au sec dans le hall. Nous étions 50 à 70 personnes, y compris des personnes qui n’étaient jamais venues, c’est positif.

Nous avons fait un tour des secteurs qui étaient présents (Carsat, DSI Nantes Métropole, Inspection du travail, Enseignants, Etudiants).

Nous avons appris en direct par nos mandaté à Tours que Nantes accueillerait la prochaine réunion nationale, le 27/11. Nous étions en train d’en discuter, et la nouvelle a soulevé un certain enthousiasme.

* Un groupe de travail est créé pour préparer l’organisation de cette réunion nationale à Nantes le 27/11.

* Un autre groupe va rechercher des pistes pour trouver des lieux et horaires pour les Assemblées, réunions du Comité, etc.

* Un dernier groupe va s’occuper d’organiser concrètement l’action prévue dimanche en fin d’après-midi.

Si vous voulez participer à l’un ou l’autre de ces groupes, agip44@yahoo.fr, ou en parler à une prochaine Ag.

Décisions prises :

* Action (dans le but de récolter des fonds) dimanche 14 en fin d’après-midi. Nous avons besoin d’argent pour financer des tracts, la réunion du 27, les frais de transport de la délégation de Tours, etc.

* Quelqu’un est chargé de la trésorerie. En cas de fin de l’Agip, la somme qui resterait dans la caisse serait reversée au Codelib (Comité de défense des libertés fondamentales contre les dérives sécuritaires) de Saint-Nazaire.

> Précision

En fait, la CGT annonce 45 000 manifestants, on était donc aussi nombreux que la dernière manif, soit un cortège qui reste vraiment conséquent et qui prouve que la détermination est loin de s'arrêter.