Camarades lycéens, vous aussi, organisez dans chaque ville des piquets mobiles !

Mot-clefs: Retraites2010
Lieux: Brest Rennes

L'objectif principal étant de nuire à la profitabilité économique tout en étendant et en approfondissant le mouvement en cours, il peut être pertinent d'éviter la confrontation physique avec la police, lorsque celle-ci risque de s'avérer coûteuse. La détermination ne se confond pas avec la volonté de tenir à tout prix des positions. Elle est également cette force, ce point d'appui collectif qui permet de garantir autant que faire se peut l'impunité aux manifestants, en fonction des circonstances. Quitte à faire mine de s'arrêter pour aller agir ailleurs
Mardi 19 octobre à ma connaissance il y a eu à Rennes au moins ceci :

Matin :
• À partir de 5h : Blocage du dépôt de bus «STAR» urbain et interurbain effectif jusqu'à au moins 10 heures, environ 150 personnes (étudiants, chômeurs, précaires, cheminots, conducteurs, routiers...).
• Blocage du dépôt des bus départementaux «Illenoo» à partir de 5 heures jusqu'à 8h30.(une 50aine de personnes).
• Blocage de l'aéroport de Rennes St-Jacques par Solidaires.

Après-midi :
• Occupation des voies SNCF pendant plus d'1 heure et demie.
• Blocage du dépôt de carburant de Vern-sur-Seiche dispersé par la police.

Demain, on remet ça !
Camarades lycéens, vous aussi, organisez des piquets volants dans toute la ville !

Un participant au mouvement des chômeurs et précaires en lutte (Mcpl : http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=4738)

• • • • • • • • • • • • • • • •

[C’est pour tout le monde que chacun se bat ! Parents en lutte
http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=5299

L'axe autour duquel se dessine actuellement une unité pratique est le [blocage de la société entreprise (http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=1221) Secteurs économiques stratégiques, activités névralgiques pour tel ou tel territoire, les cibles et les modalités sont à l'appréciation des participants, fonctions de la situation.

...

Ce que montrent bien les évacuations de dépôts pétroliers, dont certaines se traduisent par le déplacement des blocages vers d'autres cibles (transports, aéroports), c'est qu'il est possible de s'organiser pour bloquer successivement et/ou simultanément plusieurs activités sociales, entreprises, flux.

Quoi qu'il en soit, l'État, patron collectif, fait son travail et cherche à séparer le bon grain démocratique de l'ivraie contestataire en désignant à la vindicte publique des trublions, "les casseurs"... Cette vieille cuisine aux beurs, aux irresponsables, aux d'jeuns, aux renois, aux prolos, aux révoltés est évidemment nationale en diable. Une forme de gouvernement. Destituons là. Crachons dans cette soupe car elle est dégueulasse. Ne nous laissons pas coloniser le cerveau par cette falsification intéressée.
Il y a déjà eu 1500 arrestations. Les procédures judiciaires se multiplient et des condamnations à de la prison ferme ont commencées à tomber.
Donc, si ce n'est fait, prenez connaissance et diffusez ce Pense-bête "manif & garde à vue"
https://paris.indymedia.org/spip.php?article3544.

Le vieux monde est derrière nous ! Entre marathon et saut de haies, donnez des nouvelles !

Piquets mobiles quotidiens à Brest : Blocage de galerie commerciale, du dépôt pétrolier au port de commerce puis de la gare
http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=5296
Blocage d’un centre des impôts, de la rocade et d’un hyper puis du dépôt pétrolier à Rennes
http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=5288
Précaires et scolarisés en action : Rues marchandes et centre commercial bloqués à Rennes
http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=5284

L’école, atelier de la société-usine
http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=2686

Pas de retraite pour les précaires, y a-t-il une vie avant la mort ?
http://www.cip-idf.org/article.php3?id_article=5228

Commentaire(s)

> paradoxe

Si il est mobile c'est plus un piquet ! ! !

grave problème

> Blocs volants écrasent gvt !

Le piquet mobile permet de nuire à l'économie et de populariser la grève. Par exemple dans un centre commercial, il y a peu de chances actuellement, vu leur nombre et celui des manifestants, de pouvoir tenir un blocage de façon durable. En revanche differ salariés et clients, c'est imposer un temps de pause bénéfique à ceux qui ne peuvent (pour l'instant ?) faire grève.

Ce matin à Rennes, c'est l'intervention policière contre un piquet qui fait voter la grève par 95% des chauffeurs de bus. Une fois que c'est fait, autant aller aussi voir ailleurs.

Les piquets fixes peuvent aussi être un lieu de départ pour des piquets mobiles.

On en va pas toujours jouer "ou bien ou bien" mais aussi, et, et , et.

C'est d'ailleurs ce que font les lycéens lorsqu'ils manifestent de bahut en bahut dans leur ville pour faire débrayer.

Si la société est une usine, ses ateliers sont partout. Toute grève a toujours fait le tour des ateliers...

Le terme de piquets volants désigne aussi la manière classique dont les mobilisés vont renforcés tel ou tel point à un moment donné(voir l'exemple des mineurs anglais attaqués par Thatcher : toute une part de la population formait d'énormes flying pickets pour renforcer la grève en fonction des besoins) : par exemple aujourd'hui le dépôt pétrolier de Donges a été repris à la police par 3 fois plus de monde qu'il n'y en avait lors de l'évacuation...

Et puis, regarde le go, lorsque tu dispose d'un espace vivant (un oeil), ton souci est de le lier à d'autres, pas de rester sur place quoi qu'il en soit, c'est déjà fait.

Autre problème à prendre en compte qui justifie un certain nomadisme , expérience du CPe aidant, les étudiants sont confrontés à des fermetures administratives, il faudra sans doute comme à Barcelone occuper des lieux pour la lutte ?

À voir les articles dont les url figurent plus haut sur Brest et Rennes, ça semble jouable et même nécessaire. D'autant que c'est un moyen d'éviter une coupure "jeune révolté" / salariés en grève dont rêve le gvt (voir les difficultés à composer ensemble ces forces à Lyon, Nanterre, et ailleurs)