[Angers] Un nouveau squat SDF/Rroms/DA

Mot-clefs: Immigration/sans-papierEs/frontieres
Lieux: Angers

Depuis une quinzaine de jours, des SDF ont accueillis dans leur squat, en face du stade Jean Bouin, les Rroms qui campaient sur les bords de Maine. Depuis, des demandeurs d'asile somaliens s'y sont également installés. La police nationale et la pref sont sur les dents. Passage presque journaliers au squat. Méfiance !
Y a aussi besoin de matos style couvertures, matelas et de quoi cuisiner (y a qu'une gazinière pour tout le monde).
Ci-dessous tract diffé pendant la manif syndicale d'hier + photo de la banderolle disposéé sur un des ponts de la voie rapide.

Manifmardi19oct-medium
Banderolle Manif du 19 Octobre

UN TOIT C'EST UN DROIT

Un nouveau squat Rroms/SDF menacé d’expulsion !
Harcelés depuis un mois par la police, une quinzaine de Rroms ont quitté dimanche 10 octobre leur campement des bords de Maine pour trouver refuge au 235 rue St Léonard, où des SDF leur ont donné l'hospitalité.

Alors que le propriétaire n'avait pas déposé plainte, la police nationale a fait intrusion dans ce nouveau logement dès que les Rroms y sont entrés. Ils y sont venu tous les jours pour faire pression et contrôler systématiquement les identités. Jeudi 14, vers 18 H, ils sont arrivés à 8 et ont insulté et menacé les deux SDF présents sur les lieux. Tout cela confirme l'arbitraire qui s'applique pour ceux qui réquisitionnent des logements vides.

Déjà cet été, au mépris du droit à un logement pour tous et au mépris des procédures judiciaires, les SDF ont été expulsés à 5 reprises des lieux qu'ils occupaient.

Il en est de même pour les Rroms, trimballés de squat en squat depuis plus de deux ans, sans solutions de relogements. La Préfecture ayant toujours rejeté leurs demandes. En tant que roumains, de fait citoyens de seconde zone en Europe, ils n'ont en outre qu'un accès restreint au travail et plus encore au séjour. Ils sont ainsi voués à une totale précarité.

Aujourd'hui, SDF et Rroms revendiquent le droit à un logement pour tous. Ils appellent les angevins et angevines à la solidarité face aux menaces d'expulsion.

Les habitants et le Collectif de Soutien aux Sans-Papiers 49
Permanences du CSSP49
Tous les mardi et jeudi de 14h à 16h à « l'Étincelle » ;
26, rue Maillé 49100 -ANGERS-
Pour être appelé en soutien en cas de tentative d'expulsion: envoyez votre n° de téléphone à l'adresse: cssp49@riseup.net

Email Email de contact: cssp49_AT_riseup.net