un nouveau jeune israélien objecteur de conscience emprisonné

Mot-clefs: Répression
Lieux:

un nouveau jeune israélien objecteur de conscience emprisonné

L’objecteur de conscience Omer Shoshan, âgé de19 ans, de la ville de Yehud, près de Tel-Aviv, a été condamné à 20 jours d’emprisonnement. Omer Shoshan avait été enrôlé dans l’armée israélienne il y a de cela huit mois. Il était déjà soldat quand a décidé de refuser de continuer son service militaire.

Dans sa déclaration de refus Omer a écrit : Je refuse de faire partie des Forces de Défense d’Israël, une armée qui occupe et opprime une population palestinienne quotidiennement, ce qui compromet les chances de parvenir à la paix, et donc la sécurité d’Israël aussi, et qui corrompt le caractère moral et démocratique de l’État .

Depuis plus de 40 ans, l’armée a chaque jour opprimé les Palestiniens dans les territoires occupés, les privant de leurs droits les plus élémentaires à vivre normalement. Cela inclut l’entrave à leur liberté de mouvement, l’atteinte à leur économie, les blessures, leur arrestation illégale et de nombreux autres crimes graves qui ne réussissent généralement pas à parvenir aux grands médias. Le fait même que tout simple soldat servant au-delà de la Ligne verte a le pouvoir sur la vie des résidents locaux et peut les forcer à faire ce qu’il veut est illégal et antidémocratique, et aboutit exactement au contraire de ce qu’il est censé arriver - cela produit plus de terroristes , la haine augmente vers nous et sape toute chance réaliste de paix. Alors quel est le but réel de cette oppression ? Un seul - perpétuer les colonies israéliennes en Cisjordanie, qui sont illégales en elles mêmes et qui sont l’obstacle pour parvenir à un compromis entre les deux peuples.

« Même avant de m’enrôler j’avais des doutes quant à savoir si oui ou non de rejoindre l’armée, que ce soit pour soutenir l’armée qui représente mon pays ou refuser. J’ai finalement décidé de m’enrôler, parce que je sentais que je pouvais refuser de l’intérieur, faire les choses autrement, changer les choses. Aujourd’hui, je comprends que les actions de l’armée dans les territoires occupés eux-mêmes, sa présence même là, sont ce qui constitue l’occupation, et aucune action que je pourrais faire, même pas si j’offrais un traitement plus favorable aux civils palestiniens, pourrait faire une différence.

Je crois que dans un pays qui prétend être une démocratie, il est bon et même nécessaire pour chacun de nous d’exprimer ses critiques et son indignation quand le pays se trompe.

L’armée est une organisation qui se bat pour les intérêts auxquels je ne crois pas, effectue des actions anti-démocratique et immorales et compromet gravement les chances de réaliser la paix. Je ne suis plus disposé à en faire partie. »

Omer Shoshan a quitté son poste le 6 septembre, et le 14 septembre est retourné vers son unité militaire pour être envoyé en prison. Il a été condamné à 20 jours de prison, mais d’abord a été détenu en isolement sur la base. Le 19 septembre il a été transféré à un centre de détention de la police militaire à Jérusalem, où sa peine de prison est officiellement entrée en vigueur (la période de détention à la base a effectivement été ajoute à de sa peine de prison).

Omer doit être libéré le 6 Octobre, et est susceptible d’être emprisonné à nouveau par la suite.

Le soutien :

Comme Omer se trouve dans un petit centre de détention, plutôt que dans une prison militaire, nous n’avons pas son adresse de la prison, toutefois, les lettres de soutien et d’encouragement peuvent encore lui être envoyé par e-mail à : messages2prison@newprofile.org

et ils seront imprimés et livrés au cours de visites.

Vous pouvez aussi envoyer une lettre de protestation à l’adresse de l’ambassadeur d’Israël en France :

Monsieur l’ambassadeur d’Israël en France - 3, rue Rabelais - 75008 Paris

Collectif des Objectrices et objecteurs Tarnais

http://www.cot81.com/